5 ans, Marie – Folie passagère 151

Posté par corto74 le 26 juillet 2009

5 ans, Marie - Folie passagère 151 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter ! cheval-blanc dans zoNe à  mOi - Marie, elle est partie il y a pile-poil 5 ans; Marie, elle nous a quitté un soir de Juillet, le 25, alors que je faisais la fête, et quel putain de fête, avec 2 de mes frères et quelques amis. Sur le chemin du retour, en voiture, avec Christophe, le téléphone a sonné et m’a transmis la mauvaise nouvelle: Marie est partie, Marie est tombée, Marie s’en est allée…Sur le moment, je n’ai pas réagi plus que cela et pourtant, Marie c’est ma grande soeur ! Je n’ai pas réagi plus que cela car je savais que cela arriverait un jour, malade depuis si longtemps; il y a un moment où le corps fatigue, il n’en peut plus, il dit stop !

Marie nous a quitté des suites d’une longue maladie, très longue; elle a toujours eu les reins déconnants, ça l’a usée. Modèle du genre pourtant, jamais démissionnaire, toujours volontaire, amoureuse de Jean Mi et de la vie, elle est partie…elle nous a laissée et je devrais dire merci?

Oui, car Marie, une pêche d’enfer, une volonté de vivre inébranlable, un moral d’acier, des hauts et des bas, un mari amoureux, une joie de vivre, un caractère de cochon, un sourire à dérider la reine d’Angleterre, un soleil permanent, j’en passe et des meilleures…

Oui Merci, car quel exemple tu as été, quelle joie tu nous apportes quand aujourd’hui encore nous t’évoquons; quelle humilité tu nous inspires quand nous avons quelques peines et souffrances…

Tu te souviens, Marie, quand je t’accompagnais à l’hôpital pour tes visites; tu te souviens quand nous faisions des ballades à cheval; tu te souviens de la barrière de dégel un après-midi d’hiver; tu te souviens quand on se pliait en quatre pour que tu passes un bon Noël; tu te souviens de tes putains de dialyses si dures à supporter; tu te souviens du jour de ton mariage, tu te souviens du Petit Jean…

Bien sûr que tu te souviens de tout cela, forcément, et plus encore…

Moi je me souviens de tes sourires Marie, de ta joie de vivre, du bonheur de Jean Mi, du rayon de soleil, de ton putain  de caractère, des souvenirs que nous avons, de la joie de Jérôme quand il t’évoque, de la fidélité dont témoignent aujourd’hui encore ceux qui t’ont connue, de ton caniche Ubu, de tes voyages insolites; oui, je me souviens de tout cela et bien plus encore…

Et tout cela ne vaudrait pas un grand ” je t’aime ” , un grand merci ?

route-297847 D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

Une Réponse à “5 ans, Marie – Folie passagère 151”

  1. osee2 dit :

    Pensée fraternelle pour Marie
    *
    qui… d’où elle est… sourit et veille sur ceux qu’elle aime et qui pense à elle….
    Car, on ne —– pas…on part en voyage…
    Et un jour nous retrouvons ceux avec lesquels nous avons des liens indestructibles…
    *
    Amicalement

    Dernière publication sur POURQUOI PAS : Décembre ?

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin