• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Sarkolepsie – Folie passagère 208

Posté par corto74 le 30 octobre 2009

Sarkolepsie - Folie passagère 208 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

sarkozy5 dans Zone PolititruCJ’ai mal. J’ai mal à ma Sarkozie. C’est dur parfois de dire que l’on a mal. Vous me direz, les motifs sont nombreux, les signes avant-coureurs abondent. Il y eut, en vrac et sans respect chronologique, Le Fouquet’s, Hadopi, la taxe carbone-que-j’ai-pas-tout-compris, la taxation des indemnités versées lors d’un accident du travail, la gestion de l’affaire du Petit Jean, le « présumé coupable », l’Eric Besson… Je vous fait confiance, vous en trouverez d’autres. Mais bon, bon an , mal an, notre Nicolas se décarcasse, se bouge le popotin, celà nous change de ses prédécesseurs endormis dans la solitude du château. Et puis, il y eut Poligny dans le Jura, ce mardi. Nicolas, fidèle à son habitude, va délivrer aux agriculteurs fatigués un discours annoncé comme percutant: il y aura du pognon et des aides à la clé. Mais patatras, notre bienfaiteur se lance dans un discours copié-collé de celui qu’il prononça à d’autres agriculteurs fatigués le 19 février de la même année. Mots pour mots, gestes pour gestes. Comment cela était-il possible ? Et rendons à César… Si le grand Petit Journal de Yann Barthès n’avait pas relevé le truc, personne n’aurait réalisé la cata du jour. Nicolas a-t-il des troubles de mémoire pour ne pas se rendre compte de la redite ? Le sujet n’était-il pas de la première importance pour ne pas prendre la précaution de se relire avant la grand-messe de Poligny ? Un spin-doctor mal intentionné a-t-il glissé une peau de banane sous la langue de notre président ? Qu’il soit pendu haut et court, le conseiller en com’ qui n’a pas vu la chausse-trappe. Comment, personne dans l’entourage de notre président n’a vu venir la chose ? « Je ne suis pas venu vous dire un discours que vous avez déjà entendu ». Ne voyait-il pas, le Nicolas, dans quel bourbier il s’enlisait ? Et c’est bien dommage, car ce jour-là, à Poligny, il était venu, il avait vu, il fut vaincu par le ridicule de la situation. Quelle négligence et quel manque de tact ! La blogosphère, la médiasphère, la gauchosphère auraient beau jeu de se saisir de cette nouvelle bévue. J’ai donc eu mal à ma Sarkozie, réalisant qu’un seul discours, tout con, tout simple, qui ne me concernait guère, pouvait apporter une pierre supplémentaire dans le jardin des antis.

cancre10dn D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

Publié dans Zone PolititruC | 12 Commentaires »

Quelle première fois ? – Folie passagère 207

Posté par corto74 le 28 octobre 2009

Quelle première fois ? - Folie passagère 207 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

lit1 dans ZoNe GaYCrénom, cela devait arriver, je me suis fait taggé par Oh!91 et par le Merle Moqueur. La chaîne prend de l’ampleur, il s’agit d’une sorte de défi entre blogeurs, en l’occurence, raconter la 1ère fois où…vous me suivez ? Réflexion faite, quelle première fois en ce qui me concerne ? Car il y en eut plusieurs. La première fois où je devins grand en honorant, aussi maladroitement que l’inexpérience l’autorise, la fille délurée de la sinistre proviseur d’un grand lycée de France, anciennement ma prof redoutée d’anglais ? La première fois où j’accomplis, sans aucune honte, le péché de chair avec un-qui-en-a ? Ou bien la première fois où, avec un mec, je compris que c’était enfin la bonne première fois ?

Revenons  donc au premier vagin découvert. Elle était blonde, 17 ans, moi 16. Sans doute avait-elle plus d’expérience puisqu’elle prit d’emblée la direction de… la chambre. L’action se situe dans l’appart de fonction de Madame Mère, à 50 mètres de son bureau, en pleine journée. Le bougre est terrifié, pensez-vous, il faut faire vite tout en faisant bien; au propre comme au figuré, le carnet de notes pourrait en pâtir ! Les préliminaires ne semblaient pas être la priorité, l’envie était là, pressante et partagée. Il fallait cependant respecter les codes, c’était à moi d’ouvrir les hostilités, le désapage, les baisers et les caresses maladroites, un peu de tendresse avant le déchainement espéré. Normalement, après, je serai grand ! Rusé, je masquai mon inexpérience par des moues délicates du genre qui se fait désirer. Je savais qu’il fallait 1) ne pas se presser, 2) être à la hauteur des attentes communes, 3) que le secret ne serait pas gardé, 4) montrer que j’étais un homme, 5) qu’une réputation, gage d’opportunités futures, était à bâtir. Je ne sais pas si je fus à la hauteur de ses attentes, sans doute puisque nous opérâmes plusieurs fois les jours suivants, la différence c’est que je me sentais grand, homme, fini l’ado., le monde m’appartenait, je le regardai différemment, et lui, le monde, avait tout intérêt à me regarder autrement… Après tout, mon sexe connaissait à présent les secrets de la chose. Et tant pis pour les notes, j’avais maintenant d’autres priorités.

Revenons donc à ce que j’appellerai la Vraie Première Fois. Il était clair que quelque chose n’allait pas au fond de moi. Les filles et la course aux records ne me satisfaisaient pas. Depuis un moment, la bête sommeillait et je prenais bien garde de ne pas la réveiller. L’homme est un loup pour l’homme, je n’avais vraiment pas peur du loup; conventions, religion et tabous me voilaient la face. Le corps d’un homme m’émoustillait bien plus que les nombreuses (si,si) conquêtes féminines. Carresses en vestiaires, jeux de touche-pipi et complicité fusionnelle ne pouvait ni suffire ni laisser « apparaître » la révélation. 26 ans et donc, lui, 6 de moins, il faisait son service militaire, j’étais commerçant. Il vint faire les courses, j’étais à la caisse, le déclic fût immédiat. Osant, incontrolé, téméraire ou fou, il me demanda avec nonchalance si boire un verre ensemble était du domaine du raisonnable. Non moins fou, je lui donnai les indications pour aller, non pas dans un bar sympa, mais simplement chez moi. Il fut ponctuel et nous n’eûmes pas le temps de boire un verre. A peine entré, il se jeta sur moi, m’embrassa, je ne pouvais être en reste. Vêtements et conventions ne fûrent que des obstacles allègrement franchis. Nous étions nus: nous nous mélangions dans un tourbillon incroyable de sensualité et de spontanéité. Ma bouche épousait la sienne, sa bouche épousait mon corps. Incroyable, je fus tout à lui car j’étais en totale confiance, en total abandon. Il fit tout de moi, me faisant découvrir ce que je n’avais osé espérer me contentant seulement d’imaginer. Ma fierté en prenait un coup, un « gamin » m’apprenait à me servir de mon corps. La leçon fût parfaite et complète. Je me rappelle même la musique qu’il mit pour que l’instant soit unique:un solo au piano de Léonard Cohen. Idiot, lorsque mon corps, ma tête et mon coeur furent conquis, je ne sus quoi dire d’autre si ce n’est Merci.

Elle se maria avec mon meilleur ami, je fus leur témoin de mariage.

Il nous rendit fous amoureux, nous vécûmes avec tumulte 5 ans ensemble.

 A qui le tour ? tto, Nicolas, Chris, Le poussin, Les 4 compères, et pourquoi pas, l’autre Nicolas, Lika, Stephan, ou bien encore Boutfil…Qui d’autre ?

56644_xav107_123_531loD’accord, pas d’accord: à lire aussi…

Publié dans zoNe à  mOi, ZoNe GaY | 27 Commentaires »

Vive la France ? – Folie passagère 206

Posté par corto74 le 26 octobre 2009

Vive la France ? - Folie passagère 206 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

503 dans Zone PolititruCJe sens bien que l’on va pouvoir, sous peu, rire ou beaucoup pleurer, à défaut, être attristé. Eric Besson a gerbé l’idée qu’il fallait, subito, s’attaquer de façon sérieuse à notre identité. Bon, me direz-vous, il est dans son rôle puisqu’en charge de l’Immigration et de l’Identité Nationale. D’ailleurs, (entre parenthèses), cette proximité des 2 mots (maux?), immigration et identité me chagrine un peu. Passons. Certes, en lançant le débat, le bougre a des arrières-pensées politiciennes: piquer des voix au FN, justifier les expulsions… Mais après tout, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour savoir si être français à encore un sens aujourd’hui et si le débat en vaut le coup. Aux Etats-Unis, il n’y aucune honte à avoir, dans son jardin, un joli mât avec la bannière étoilée flottant au gré du vent. Celà ne choque personne. Les américains sont fiers d’être américains, les chinois heureux d’être chinois, les taïwanais idem… Si demain, je plante au milieu de mon jardin un drapeau français, imagine: certains diront « il est un peu timbré », d’autres penseront « encore un facho », certains n’auront de cesse de venir le briser; bref, mezavy qu’il n’y aura pas grand monde pour dire  » tiens, pourquoi pas ? ». Chez nous, les gaulois, il est plutôt tabou de parler de fierté nationale, c’est danger-de-Frontisme. Dire « je suis fier d’être français », c’est pas tendance, c’est risquer de se faire taxer de facho, de nationaliste, de raciste, que sais-je encore.

Alors, c’est vrai que parfois, ici ou ailleurs, en France, pays d’une diversité diversement appréciée ( si ce n’est quand les bleus-blancs-beurs gagnent la coupe du monde), on peut se poser, timidement et discrètement la question de savoir: suis-je encore en France ? Le simple fait de se poser cette question tenderait à prouver son attachement à la Gaule de 2009, non? Ne pas se la poser, serait ignorer certains problèmes: l’immigration justement, le port de la burka par exemple, la parité…

Curieux aussi, le fait que ce type de débat ne soit jamais abordé par notre gauche clairvoyante. Ainsi, de mémoire, jamais le PS n’osa initier en la matière un quelconque débat. Nos roses ripostent toujours et uniquement en réaction à une saillie de la droite sur le sujet.

Et la Marseillaise, même bitin, a-telle aujourd’hui, une raison d’être, besoin d’une occasion pour être chanté (ou sifflé)? Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir une bandaison ou ressenti une certaine émotion en l’entendant ? Moi, si, mais c’est une autre histoire… Le débat est lancé, nous y reviendrons certainement.

0r8ajv49 D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs!, Zone PolititruC | 12 Commentaires »

La redif ‘ du dimanche (1) – Un rêve…

Posté par corto74 le 25 octobre 2009

La redif ' du dimanche (1) - Un rêve... dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

 dans zoNe à  mOiNom d’une pipe en bois, j’ai encore fait de drôles de rêves aujourd’hui. Si seulement, je pouvais réver plus la nuit et moins le jour, je dormirais nettement mieux.

J’ai rêvé que Christine Boutin divorçait, quittait le gouvernement, mari et enfants pour se mettre en ménage avec Fadela Amara. Christine Boutin, lesbienne, quelle revanche pour le Pacs; en plus, j’ai cru la voir en jeans et blouson en cuir; j’en étais sûr, Christine, t’es une femme bien…

J’ai fait un rêve, un rêve insolite; le pape devenait plombier, François Hollande lui servait de clé à molette, Ségolène de siphon à déboucher et Martine de chalumeau…

J’ai fait un rêve étrange. Carla attendait des sextuplés, Nicolas avait pris peur et s’était réfugié au Tibet…

Drôle de rêve, Besancenot devenait Pdg de la BNP avec un salaire annuel à 7 chiffres, prônait la libre entreprise, les mégas bonus de fin d’année et la privatisation de la Poste…

Un songe surprenant, le monde gay devenait intelligent, les homos devenaient plus ouverts, croyaient enfin aux vertus du coeur plus qu’aux mirages de l’apparence…

Un rêve impensable, les pd pouvaient se marier et adopter, les cathos et les gays apprenaient la tolérance et le droit à la différence…

J’ai cru rêver, la crise n’était plus qu’un lointain souvenir, – de 2% de chômeurs en France ( les ex de l’anpe et des assedic), le smic atteignait les 2 000 euro net, et pour 1 litre de gasoil acheté, on t’en offrait un…

J’ai fait le rêve incroyable que PPDA revenait aux 20h de TF1, que Marylin Manson animait la Chance aux Chansons et Bernard Pivot la Star’Ac 9, que Bernard Kouchner remplaçait Benny Hill et Roselyne Bachelot commentait les cours de la bourse…

J’ai fait le doux rêve que la France entière se bidonnait en regardant le JT; normal, il n’y avait que des nouvelles marrantes…

Bizarre, le Figaro devenait rose, le Monde vert, Libération objectif, les journalistes moins journaleux, Charlie Hebdo politiquement correct…

C’est clair, il faut que j’arrête de rêver, tout devient trop sympa !

Folie passagère n° 34 du 16/02/2009

le_sommeil-salvador_dali-1 D’accord, pas d’accord: Et vous ?

Publié dans zoNe à  mOi | 8 Commentaires »

Le faux-cul ! – Folie passagère 205

Posté par corto74 le 24 octobre 2009

Le faux-cul ! - Folie passagère 205 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

dominique_de_villepin_article_big dans Zone PolititruCVillepin est-il un faux-cul ?

J’avais aimé sa flamboyance lors de son discours mémorable à l’Onu, il y a quelques années, en 2003. Le bougre parlait bien, parlait droit, parlait franc; c’était plutôt rare. Merde alors, il s’agissait de dire non à une guerre que rien ne justifiait véritablement. La politique extérieure de la France en était sorti grandie, l’orateur en tirait une aura toute fraîche, presque une reconnaissance nationale. Mais patatras, le temps passe et la flamboyance se fâne peu à peu, la politique nationale, les ego et ambitions personnelles démesurés reviennent au pas de charge.

L’affaire Clearstrean fut le révélateur d’une haine peu commune entre 2 éminences de notre république: Dominique Galouzeau de Villepin et Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa. Cette affaire permit tous les dérapages verbaux non-autorisés par le traditionnel politiquement correct. On parla de « crocs de bouchers », de « présumés coupables », de magouilles de chausse-trappes, de filatures, de manipulations…Tout cela était à gerber. La haine réciroque des 2 personnages était évidente. Plaidoiries et réquisitoires ne furent guère convaincants, la justice patouilla, le monde politique n’en sort pas grandi. Saura-t-on un jour ? Rien n’est moin sûr. Mais il fallait une dernière leçon à retenir. L’homme qui m’impressionna en 2003, préférant la morgue à l’humilité me donna envie de vomir; comme si l’affaire ne suffisait pas à cela. DDV, à la sortie de la dernière séance du dernier navet judiciaire, déclara:  » Je garde la main ouverte vis-à-vis de Nicolas Sarkozy. Je n’ai pas de rancoeur. je veux servir les français à la place qui est la mienne ». Si çà, ce n’est pas l’incarnation vivante du faux-cul grandiloquent, il faudra être fort, très fort, pour me convaincre du contraire. La morale de cette sale histoire, c’est que si un homme politique peut être impressionnant, il sait parfois aussi faire vraiment mauvaise impression. La morale de cette morale, pour les non-avertis, c’est qu’il ne faut jamais faire confiance à un homme politique. Qui pourrait en douter ?

confiance D’accord, pas d’accord: à lire aussi !

 

Publié dans Zone PolititruC | 8 Commentaires »

Les folles – Folie passagère 204

Posté par corto74 le 23 octobre 2009

Les folles - Folie passagère 204 dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

laetitia_transexuelle dans Zone meDias« J’aime les folles. Je les ai toujours aimées – comme j’ai toujours aimé le tango, ses déchirements austères et subtils qui vous éraillent l’âme. Je les trouve fascinantes, mes soeurs montées en graine, mais elles ne me voient pas. La tête ailleurs, bariolées, barbouillées de contradictions, tragiques et comiques, pragmatiques et paumées, sentimentales et cyniques, humiliées et fières au fond des poubelles du rêve et de la douleur, elles jouent sans vergogne avec tous les misérables mystères de mes désirs.

Je les aime. Je les ai toujours aimées. »

Lika Spitzer - Le blog (Textes épars)

Joli texte, plein de tendresse et de respect, n’en déplaise à la plèbe réacosphérique ! ; un blog sympa à découvrir. Linké d’office. Merci, qui ? Merci Marianne.

fd_tango_tr D’accord,pas d’accord:  Le blog de Lika…

Publié dans ZoNe GaY, Zone meDias | 8 Commentaires »

Il y a des jours…- Folie passagère 203

Posté par corto74 le 22 octobre 2009

Il y a des jours...- Folie passagère 203 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

journaldumatinetcafe dans zoNe à  mOiIl y a des jours, comme celui-ci, où l’on aimerait bien ne pas avoir à se lever. Déjà, au réveil, tu trébuches sur une chaussure égarée et t’étales dans toute ta longueur, les 4 fers en l’air mais pas dans le sens où tu le souhaiterais. Mal barrée, la journée… Et ça continue, tu te renverses le café sur le paletot et tu en verses plein le journal qu’on t’a livré dès potron minet. Et ça continue lorsque le cousin, dont tu te fous ségolènement, te passe un coup de bigo pour t’annoncer sa venue à diner, besoin de prendre l’air, paraît-il. Et encore, tiens, tu vas faire des courses et pas moyen de trouver une place pour te garer, rupture de noix de St Jacques, de girolles, plus de gel-youplaboum, plus de coca-light en canettes et une caissière acariâtre privée de sourire à la naissance. Et ça continue avec le facteur qui, faisant fi de ta mauvaise humeur, t’amène à domicile, un redressement fiscal de 542,60 euros. Pas grave, tu te dis le week-end approche, calme, tranquilité et volupté au programme, queue-de-chie (voir dico), ta soeur et son mari, donc ton beauf, s’invitent peinards et sans pétards. Et ça continue encore; tu vas sur ton site d’info préféré et un des journalistes te fait savoir qu’il n’apprécie pas tes commentaires et ta façon d’appréhender la ligne éditoriale du dit-site. Même pas grave, tu te dis, va-t-en faire un tour sur la toile visiter un ou 2 blogs sympas pour te détendre les neurones, et crac ma poule, Internet Explorer ne peut accéder à la page demandée. Et ça continue encore et encore; énervé par tant de déconvenues, tu te prends la tête avec ton chargé de compte préféré qui ne comprend pas que tu contestes les frais honteux de gestion allègrement ponctionnés sur ton bas de laine. Tant pis, tu t’en vas zyeuter la tv et là, comme d’habitude, ça continue, rien de bien passionnant et que du drame-trash-people aux infos.

Respire, reste zen, on se recentre, I.E. refonctionne, tu t’en vas épancher tes malheurs, somme toute quelconques, auprès de tes aficionados et QUOI, là encore, ça continue: moitié moins de visites sur ton blog que d’habitude, putain, les gars vous déconnez, à quoi celà sert-il que tu te décarcasses… Allez à tout de suite, il y a des jours où vaudrait mieux rester au lit seul et/ou accompagné…D’ailleurs…

zen D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

 

 

Publié dans zoNe à  mOi | 14 Commentaires »

Désert syndical – Folie passagère 202

Posté par corto74 le 20 octobre 2009

Désert syndical - Folie passagère 202 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

.GrifilEnGreve468_m dans Zone PolititruCMais qu’est-ce qu’il se passe-t-il donc ? Il y a quelques jours, je constatai la faible animation syndicale de notre douce France et voilà t-y pas qu’on nous sort du chapeau des éjaculats de grèves et de manifestations ! Les agriculteurs mettent le feu aux Champs ( un comble !). Les cheminots des trains de banlieue cessent le travail pour protester contre la crise des trains de marchandises. A Orly-Sud, difficile d’avoir l’assurance d’obtenir une collation en business-class, et pas de certitude de récupérer ses bagages dans un délai raisonnable. Les braves gens de Pôle-Emploi vont enfin mouiller la chemise, ils débrayent, passent la seconde et manifestent contre le surcroît de travail. Les France Télécomais se mobilisent contre les restructurations dont ils sont victimes. Tout ça ! On se croirait presque au bord d’une insurrection nationale ! 1789, Mai 68, Décembre 95… ? Tu parles, Charles !

France, ton syndicalisme fout le camp ! Un esprit chafouin pourrait même imaginer que les grévistes patentés ou potentiels font la grève de la grève.  A peine 8% de la population active est aujourd’hui syndiquée. Bernard Thibault rentre dans le très select Who’s Who. Le syndicalisme ne ferait-il plus recette ? Même les syndicats sont en crise et, au vu de leur faible représentativité, nous pouvons en toute logique nous poser la question de leur légitimité actuelle. De là à supposer qu’il y aurait un lien de causalité entre la faiblesse actuelle de la représentation syndicale et la tranquillité sociale… C’est tout de même curieux, cette crise syndicale, personne n’en parle ou si peu. Il y aurait pourtant matière à débrayer; ne serait-ce que pour lutter contre la désertification syndicale, non ?

israel012D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

Publié dans Zone c'eSt chez noUs!, Zone PolititruC | 13 Commentaires »

Une matinée difficile – Folie passagère 201

Posté par corto74 le 17 octobre 2009

Une matinée difficile - Folie passagère 201 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

poupee-gonflable-2 dans Zone c'eSt chez noUs!J’ai appris ce matin que Bill Gates allait faire un don de 120 millions de dollars pour aider les agriculteurs en Afrique et en Inde; mais j’ai aussi entendu que 47 millions d’américains n’avaient pas de couverture sociale.

J’ai appris ce matin qu’1 milliard d’individus dans le monde étaient sous-alimentés et j’hésite entre choux de bruxelles aux petits lardons et pommes de terre sautées pour le déjeuner.

J’ai appris cette semaine que la France s’offusque que Petit Jean soit éventuellement élu à la tête de l’Epad mais j’ai aussi entendu, ce matin, que malgré des élections vérolées en Afghanistan, l’ONU soutenait, quasiment sans réserve, Karzaï.

J’ai appris ce matin que Volkswagen s’apprête à lever 10 milliards d’euros pour s’offrir Porsche quand en France, l’Etat, royal au bar, annonce un marché de 300 millions pour aider les sidérurgistes de Gandrange.

J’ai appris de la bouche de Didier Lombard qu’à France Télécom, « il fallait qu’on s’en sorte tous ensemble » mais j’ai aussi lu tout à l’heure qu’il y avait depuis 3 ans, en moyenne un suicide par semaine chez les flics.

J’ai appris ce matin que, enfin, même les chiens auront leurs sextoys pour 399 euros. La créativité d’un industriel français !

J’ai appris ce matin que nous serions 22 à déjeuner demain midi et que ce n’est pas une synécure que d’amener sa vieille mère, agée de 78 ans, faire les courses à Carrouf un samedi en espérant qu’il n’y ait personne.

Enfin, j’ai compris ce matin en regardant s’avachir les dahlias qu’il fallait rapido préparer le jardin pour l’hiver, mais là, au moins, je peux faire quelque chose…

8be7f_melange_ambiance_dahlias2 D’accord, pas d’accord: Et vous, quoi de neuf, aujourd’hui?

 

 

Publié dans zoNe à  mOi, Zone c'eSt chez noUs! | 11 Commentaires »

Du pain et des jeux – Folie passagère 200

Posté par corto74 le 15 octobre 2009

Du pain et des jeux - Folie passagère 200 dans Zone meDias wikio4 Voter !

400_518_idata.over-blog.com__2F0__2F07__2F86__2F93__2FSEPTEMBRE2008__2Fdisque-carla-bruni-sarkozy-6.jpg dans Zone PolititruCJe me disais bien, tant pour moi que pour mes millions de lecteurs, il fallait que je ponde une nouvelle folie passagère, la 200ème ! Mais sur quoi ? Sur le temps qui passe ? Sur la première fois où je fis péché de chair ? Sur la misère du monde tout près de chez nous ? Ou tout simplement sur ce qui me fout le bourdon en ce moment ? C’est cette option que j’ai choisie. Et ce qui me fout les boules en ce moment, c’est la petitesse, toute petite, de notre médiatico-politicosphère ou bien la bassesse, bien basse, de notre politico-mediasphère. Il n’y en a, en ce moment, que pour des sujets à l’indescriptible importance: le Frédéric et sa « mauvaise vie« , le fils « de » bien élu contre qui l’establishment politique se ligue mais que d’autres tentent de soutenir, l’évasion du terrible Treiber, les malheurs de Ségolène, l’interview Exclusive de Tf1 du fameux corbeau aux lettres menaçantes mais guère nocives, la gravissime épidémie des tristes suicides chez France Télécom en oubliant ceux des flics, des profs, des agriculteurs, etc… Bref, la politique et l’info à base de faits divers. Une actualité qui semble plus interesser les parties prenantes que le bon peuple qu’on tenterait ainsi d’offusquer ou d’informer (ou de désinformer) trop facilement. Mais, où est donc passée l’info, la vraie, la travaillée, l’investigation, la recherche de la vérité et non de l’immédiateté ? Mais où est donc passée la vraie politique au sens noble du terme, celle qui interroge et réfléchit ? A croire que les politiques et les  journalistes font cause commune pour nous dégoûter de … la politique et du journalisme. Va t’en comprendre, scier la branche sur laquelle on est assis, si ce n’est pas du masochisme, je veux bien retourner au catéchisme, nom d’une pipe en bois ! Du pain et des jeux ? arrêtez de nous prendre pour des veaux!

1968200520mai20ecole20superieur20des20beaux20arts20presse20ne20pas20avalerD’accord, pas d’accord: La déconnitude !

Et pour ceux qui n’auraient rien vu, une nouvelle page sur ce blog, le dico vient de paraître !

Publié dans Zone meDias, Zone PolititruC | 13 Commentaires »

12
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin