L’avorteuse – La redif ‘ du dimanche (2)

Posté par corto74 le 1 novembre 2009

L'avorteuse - La redif ' du dimanche (2) wikio4 Voter !

simone_veil_personnalite_uneSavez- vous, comment dans les milieux catho-tradi-réac-bien-pensants, on surnomme Madame Simone Veil ?: ” L’avorteuse “.

Pourquoi ? Parce qu’elle a fait adopter, il y a juste 35 ans, une loi légalisant l’avortement en France. Cette loi, parait-il, autorisait l’avortement uniquement pour les cas désespérés, les siuations de détresse ( viol, inceste….). Peut-être ! Mais cette Dame de notre temps s’assoit à l’Académie Française, pour sa vie, son histoire, son passé, ses souffrances, ses écrits, ses combats…

Et l’on pratique plus de 250 000 avortements en France, une évolution, une révolution, une planche de salut pour des milliers de femmes. Vous en connaissez une qui soit sortie indemne d’un avortement ? Si oui, faites moi signe ! Et ce matin, j’ai entendu la réflexion suivante: on avorte aujourd’hui pour mieux partir en vacances, on avorte par confort, un peu comme on abandonne un chien au bord de l’autoroute….retour à la question ci-dessus…Mais nom d’une pipe, reconnaissons que l’avortement est un acquis, une issue de secours, une délivrance, un moyen de contraception de notre temps, une chance pour les cas de détresse comme pour les “cas normaux”; Vous en connaissez des cas normaux en matière d’avortement ? Si oui, faites-moi signe…

Et si Simone avait été lucide ? Si elle avait fait passer cette loi sous prétexte de porter secours aux cas désespérés, en sachant pertinemment que c’était une évolution logique, une nécessité de notre temps, un espoir pour toutes les grossesses qui, hélas, ne tombent pas au bon moment.

Et si Simone avait fait voter cette loi pour éviter les IVG sordides, les aiguilles à tricoter, les visites aux pays plus conciliants, les abandons sous X, Y ou Z, les suicides anticipateurs, les vies brisées…

Et si Simone avait fait passer cette loi pour ne donner aux femmes que ce à quoi elles ont droit, à savoir disposer de leurs corps et de leurs vies…

Et si Simone avait fait voter cette loi pour permettre aux femmes de s’émanciper plus encore du mâle dominateur et abusif…

Et si…

Je me fous de savoir si Simone est catho, pratiquante, croyante, juive ou autre. Ce que je sais, c’est que lorsqu’on a été dans les camps, lorsque l’on a prié pour vivre et survivre, lorsque l’on vécu ce qu’elle a vécu ( les camps, la haine, la mort, le racisme, le machisme politique des années 70 et 80, les insultes à l’assemblée, dans les églises, sur le net…), ce n’est pas à l’Académie qu’il faut lui donner un  fauteuil, c’est une place d’honneur au Panthéon quand fatiguée, cette Simone là nous quittera.

Et c’est un homme qui vous le dit !

Folie passagère n° 2 du 24 novembre 2008.

pantheon_light_r2_c1 D’accord, pas d’accord: Un fameux discours !

 

21 Réponses à “L’avorteuse – La redif ‘ du dimanche (2)”

  1. sarah dit :

    Merci.

  2. Jessica Fletcher dit :

    Sacrée Simone!

  3. Virginie dit :

    Et bien un homme qui parle comme ça me touche….
    Mais la loi je me souviens est passée il y a bien plus longtemps c’était en 1975.
    Et on ne se remet jamais d’un avortement, on n’en sort jamais indemne et on se culpabilise longtemps et toujours…
    Merci.

  4. corto74 dit :

    @virginie: effectivement 35 ans, déjà !

  5. boutfil dit :

    premier avortement pour moi, endormie sur ma table de cuisine par un medecin  » marron » rayé du conseil de l’ordre…….
    deuxième pour moi, dans une clinique du 20 eme, sous prétexte de recherche de stérilité ( j’avais déjà 5 enfants ) un médecin américain m’ avorte et en profite pour me faire une ligature de trompes, j’avais tout juste 30 ans……
    cette loi a été un arrêt au recherches de ce genre de solutions où, à tout moment,on pouvait y laisser sa peau…
    je n’ai jamais oublié les 2 « absents  » parfois j’y repense, fille ou garçon? comment aurait-ils été? c’est un traumatisme à vie, je les ai tués en mon âme et conscience…….et pourtant je ne regrette rien, sauf les traces laissées dans mon âme par cet acte obligatoire pour la survie du reste de la famille……

    aujourd’hui par contre, ce que je regrette vivement, c’est que des femmes se servent de l’avortement comme méthode de contraception, ça c’est complètement nul, avant il faut réfléchir qu’il existe des tas que choses pour ne pas en ariver là …….on s’est aussi battues, nous les  » anciennes » pour la pillule, ne pas l’oublier!!!!!

    madame Simoe Veil mérite toute nore admiration et notre reconnaissance

  6. Nachu dit :

    Petit souvenir,j’avais 17 ans,parmi les amis de mon âge,il y avait un couple plus âgé (22 ans).Elle,Mireille,venait d’Agen et rayonnait de joie de vivre,avec son petit accent du soleil.
    Un jour,nous apprîmes qu’elle était décédée.Les adultes chuchotaient,que c’était à la suite d’un avortement.
    C’était avant la pilule,tous les ans quelques milliers de femmes mourraient,ou se retrouvaient stériles.
    Je pense que l’avortement est la plus mauvaise des méthodes de contraception,mais celles qui y ont recours,le font parce qu’elles ne peuvent faire autrement.
    On ne me fera pas croire,que les femmes le font par plaisir.
    Cette loi devait être votée.
    Je méprise infiniment,ceux qui traitent,Madame Simone Veil,d’avorteuse.

  7. Bastoche dit :

    Bravo et merci pour ce très beau post sur un sujet bien délicat, encore de nos jours … alors que cela ne devrait plus être le cas bien sûr.

    L’avortement n’est pas un geste bénin, aucune femme ne le fait facilement, mais il n’empêche que c’est une possibilité essentielle offerte aux femmes, celle de ne plus être les esclaves de choix qu’elles n’ont pas fait.

    J’ai entendu que rien n’obligeait les médecins à pratiquer les avortements, s’ils ne le souhaitaient pas ou si cela ne convenait pas à leurs … « convictions ». Je trouve cela immonde. La nécessité de porter secours à une patiente en détresse doit passer avant tout.

    Si un jours je me spécialise en gynécologie-obstétrique, je serai de ceux qui pratiquent les avortements.
    Je serai de ceux qui représentent le dernier salut de nombre de femmes.
    Je serai de ceux qui donnent ce choix.

  8. Marianne ARNAUD dit :

    Il lui avait dit : « Si tu veux le garder, retourne vivre chez ta mère puisqu’elle te conseille de le garder ! »
    Elle n’est pas retournée chez sa mère.
    Elle n’a pas gardé l’enfant.
    Un an plus tard elle s’est pendue.
    Dans ses affaires, sa mère a retrouvé une échographie où on voyait un foetus qui tendait ses petits bras.
    Elle avait vingt-six ans.

  9. boutfil dit :

    suite à ton tag..sur la 2 er fois…c’est fait……

  10. corto74 dit :

    @sarah, virginie, Jessica: merci à vous
    @Marianne, boutfil, nachu, bastoche: vos posts sont au pire super-sympas, au mieux, émouvants. Thanks !
    @Boutfil: vous êtes trop top, la bout’fil, on vous aime pour cela.
    @Bastoche: pas de bol, c’est tombé sur toi, tu es celui qui a posé le 500ème commentaire sur ce blog !Merci.

  11. Stephan dit :

    Moi je la place pour tout ce qu’elle a fait et surtout pour les femmes au rand de déesse vivante

    Je crois que s’il était donné de la recontré je serais le plus heureux des hommes je pourrais dire j’ai vu la femme du combat impossible ….

  12. Stephan dit :

    et excuses pour les fautes ….

  13. kindgay dit :

    Une femme extraordinaire! C’est un bel hommage que tu lui rend là…

    Comme marqué au dos de sa biographie, c’est une des rares personnalités politiques dont la légitimité est totale et incontestable!

    Elle a su faire de son passé la ligne de conduite de sa vie, ligne qu’elle a tenu et qu’elle tiendra jusqu’à ce qu’elle nous quitte! Elle s’est battue toute sa vie pour les femmes et grâce à elle, on est un des rares pays au monde à avoir légalisé et acquis (surtout acquis) l’avortement.

    Et quel beau cadeau qu’elle offrit aux femmes d’être libres de leur corps et de leur vie….

    Et l’académie, c’est beaucoup trop peu pour ce qu’elle a accompli! La panthéon? elle mérite surement mieux encore…

    Une chose est sure, on ne l’oubliera jamais!

  14. Lika dit :

    Beaucoup de femmes avortent parce que leur partenaire refuse de se sentir concerné, parce qu’il ne dit pas : « Nous y arriverons. C’est notre enfant. Gardons-le. Je t’aiderai. » Ainsi, c’est un peu d’elles-mêmes qu’elles abandonnent, les femmes, quand elles avortent, même si toutes ne font pas ce qu’a fait la jeune fille dont parle Marianne. Elles ne veulent pas donner à leur enfant une mère rejetée, déprimée, toute espérance en l’avenir tuée net. J’ai vécu cela.
    Virginie me touche quand elle se déclare, Corto, touchée par ce que vous dites. Moi aussi je vous remercie de soutenir le combat de Simone Veil. Les avortements « légers » sont rares, ne croyez-vous pas ?

  15. ALex dit :

    Grand Dame cette Simone. Pour l’avortement chaque personne devrait faire ce qu’elle veut. Lorsqu’on a 14 ans vaut-il mieux avorter ou mettre se vie de jeune fille entre guillemet pour s’occuper de son enfant ! 1 personne dira comme cela et une autre personne dira autrement…

  16. Didier dit :

    Il est effectivement important de préciser les motivations de cette loi et d’en dénoncer les dérives ainsi que leurs conséquences.

    L’humanité à qui tout semble si simple est bien plus fragile qu’elle ne se l’imagine…

  17. Francis dit :

    Totalement « on line » !! je ne sais pas pourquoi tu parles d’elle aujourd’hui (le vote de la loi a eu lieu en décembre), mais peu importe…. oui pour moi aussi c’est une Grande personnage qui mérite largement le Panthéon je signe avc toi…! j’insiste un peu car ce sujet me tient à coeur, sa souffrance dans les camps s’est traduite aussi par une action intelligente et non pas par une critique sans fondement ce qui est exceptionnel…

  18. corto74 dit :

    @francis: Pourquoi ce texte à l affiche ce dimanche pour 3 raisons. 1) j’ai aimé l’écrire suite à la reflexion nauséabonde dont je parle et qui m’avais inspiré. 2) C’est la redif du dimanche, c’est donc un texte que j’ai écrit, il y a un moment, mais que personne n a lu à l’époque ni commenté, je débutai alors mon blog. 3) Le fameux discours de la Simone a l’assemblée ( en lien en fin du texte) date de novembre 1974
    biz

  19. Poussin dit :

    je dirai juste un mot : Bravo !

    En ravanche je ne suis pas d’accord sur la notion de « méthode contraceptive moderne »…il y a 35 ans peut-être mais aujourd’hui je ne crois pas.

    Quoiqu’il arrive, l’avortement est tojours extrêment douloureux pour ces femmes en détresse. C’est un droit acquis qui ne doit être aucunement contesté.

  20. Francis dit :

    ok Corto bien compris !! je n’avais pas remarqué ton pricnipe de « redif du dimanche » ! lol (et au fait n’oublie pas ce que je t’ai dit samedi soir… biz (j’aime bien ce genre de phrase ça va faire jaser la blogosphère….mdr)

  21. Virginie dit :

    Je me souviens avoir vu cette année sur la 5, dans la collection Empreintes diffusée le dimanche matin, l’émission consacrée à S Weil.
    Elle parle bien sur de son parcours, de sa vie de femme et de son fameux discours à l’Assemblée Nationale et elle explique aussi que rien n’est jamais acquis et que cette loi peut malheureusement régresser… Il faut être attentif…
    Pendant quelques jours ces émission sont rediffusées sur le site de la chaine mais malheureusement celle ci n’y est plus.
    Mais on peut la visionner sur le site http://www.francetvod.fr/site-vod/empreintes-simone-veil/
    mais c’est 2.99 Euros mais on peut voir un extrait du début.
    C’est un film qui est réalisé par Caroline Huppert.
    Dans l’extrait il y a d’ailleurs les premiers mots sur cette loi et je suis effarée d’entendre les mots pute et luxure en parlant des femmes qui prenaient une contraception…

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin