Vers l’homoparentalité ? – Folie passagère 215

Posté par corto74 le 10 novembre 2009

Vers l'homoparentalité ? - Folie passagère 215 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

homoparentalite-legaux dans ZoNe GaYUne femme, Emmanuelle, homosexuelle, en union de coeur, d’amour et de domicile avec sa compagne depuis 20 ans, a obtenu, après 10 ans de batailles juridiques et administratives, le droit et l’agrément nécessaire pour pouvoir adopter. Le Conseil Général du Jura a dû céder, la justice a été juste appliquant la loi à la lettre. En France, celle-ci autorise l’adoption par une personne célibataire. Emmanuelle n’a jamais caché son homosexualité, bien au contraire. La justice reconnaît donc implicitement que 2 personnes du même sexe vivant ensemble, pacsées depuis 4 ans ( et accessoirement, couchaillant ensemble depuis 20 ans ) sont à même d’apporter à un enfant tout ce dont il a besoin pour grandir et s’épanouir dans la joie, l’amour et la bonne humeur et le minimum vital de confort matériel. Certes, et contrairement à ce qu’annoncent haut et fort les médias, c’est juridiquement une femme seule qui a obtenu ce droit et non un couple d’homos. Néanmoins, les milieux autorisés étant parfaitement informés de la « spécificité » d’Emmanuelle et de Laurence… Nous pouvons donc affirmer que la France, par voie de justice interposée et jurisprudences à venir, accorde aux couples du même sexe le droit d’adopter. Un pas vers l’homoparentalité ? L’encre va couler à flot sur certains sites…

Certes, le petit bout de choux n’est pas encore dans les bras désirés mais bon… Quelle avancée ! Il y a des jours comme celà où tout va bien, un peu de soleil, une bonne nouvelle arrive.

DeuxFemmesUnCouffin D’accord, pas d’accord: à lire aussi… gayflag.gif

20 Réponses à “Vers l’homoparentalité ? – Folie passagère 215”

  1. Jessica Fletcher dit :

    A mon avis c’est pas demain la veille qu’on pourra adopter… (peut-être que mon jugement est obscurci par ma situation amoureuse… Je suis pas très doué pour faire la part des choses…)

  2. Marianne ARNAUD dit :

    Rien de plus difficile que d’être un bon parent.
    J’en parle en connaissance de cause ayant moi-même été une mère assez limite.
    Je souhaite à tous ceux qui se lancent dans cette aventure, qu’ils soient homos ou pas,d’y parvenir.
    Mais qu’ils sachent que le chemin est parfois cahoteux et pas toujours semé que de roses.

  3. boutfil dit :

    le principal, c’est l’enfant, qu’il soit chez des homos ou pas, il y aura toujours de  » bons » parents et de « mauvais » parents…..mais c’est quoi des bons parents??????

    j’ai élevé 5 enfants, dont un adoptif…rien n’est facile, je ne sais pas si j’ai été une bonne mère, sans doute pas ou très moyenne, mais j’ai fait ce que j’ai pu!!!!
    elles attendent depuis si longtemps qu’il est juste qu’elles aient gagné, reste à voir la suite

  4. deftones75 dit :

    Une très belle victoire. J’ai été très heureux lorsque j’ai appris cette nouvelle.

  5. Marianne ARNAUD dit :

    Quand j’étais petite j’ai rêvé d’être adoptée.
    Par un papa et une maman. A l’époque on ne pensait pas deux mamans (ça fait beaucoup, peut-être) ou deux papas (ça peut être pas mal ?)
    Disons qu’un certain Corto se serait présenté, on lui aurait montré cette petite fille trop sérieuse, il aurait été d’accord, il l’aurait emmenée chez Monsieur Père et Madame Mère.
    Elle n’était pas adoptable. Elle est donc restée dans son orphelinat. Puis on l’a trimballée à l’autre bout du monde et on l’a remise encore chez d’autres bonnes soeurs.
    Quand on adopte on ne devrait pas ne penser qu’aux bébés que tout le monde s’arrache et dont il n’y a pas assez.
    On devrait aussi penser aux enfants.

  6. corto74 dit :

    @jessica: clair, la route est encore longue mais on y viendra c’est sûr
    @Marianne: vos commentaires sont si souvent poignants… En « phase » d’adoption, je pense qu’effectivement on ne pense qu’aux bébés qu’on s’arrache, après l’adoption ( par vécu proche) on ne pense plus qu’au bonheur de la nouvelle famille dans son ensemble. Et ne vaut-il pas mieux un enfant heureux chez des gens qui s’aiment qu’à la DDass ou orphelinat ?
    @Boutfil: les parents ds leur écrasante majorité font toujours pour le mieux, c’est une évidence même si c’est pas facile sans aucun doute. Parents, sans doute la vocation la plus prenante qui soit selon moi
    @deftones75: Welcome on board ! une victoire je ne sais pas, sans doute une étape d’une évolution longue mais logique.

    biz

  7. Marianne ARNAUD dit :

    C’est la vie, mon cher Corto, qui est poignante !
    Je cours regarder les festivités du 11 novembre à la télé.
    Je vous embrasse.

  8. Maxivirus dit :

    Il n’y a pas de bon ou de mauvais parents, car il n’y a pas de recette miracle. On fait ce qu’on pense être le mieux et souvent on se trompe, mais on le fait par amour et c’est la seule chose qui compte.
    Alors l’important c’est que les enfants soient entourés de parents qui les aiment et c’est plutôt cette capacité d’amour qui devrait être évaluée, plutôt que je ne sais quels critères matériels.
    Quant aux enfants à adopter, il y en a tellement peu « adoptables » qu’au lieu d’empêcher ceux capables de leurs donner l’amour nécessaire, on ferait mieux de revoir les règles pour qu’ils puissent être adoptés, car un « non adoptable » est condamné à attendre sa majorité pour espérer trouver un peu d’amour à recevoir.
    Les marques laissées par un manque d’amour sont déjà difficile à effacer, si toutefois c’est possible, alors éviter à ces innocents la peine maximale serait surement un objectif plus noble, que de juger la façon de coucher des parents potentiels.

  9. corto74 dit :

    @marianne: alors ce 11 nov ? Tiens puisque je sais parfois etre retors… auriez vous dans votre grande bonté le plaisir de me faire un joli billet sur ce que vous a inspiré cette cérémonie ? Pas trop long, si possible un peu ds le ton de ce blog et hop, je le publie, ca vous tente ? le temps ?
    biz a vous si ok, vous me l’envoyez par email.

    @maxi: Le manque d’amour et l’absence de famille sont pour moi simplement la plus grande injustice en ce monde
    biz

  10. tibo dit :

    En plus c’est dans ma région natale ;-)

  11. Didier dit :

    Il en reste qu’invoquer cette jurisprudence pour obtenir gain de cause risque d’être un vrai casse-tête juridique car cette aubaine est indissociable des précédentes dix années de procédure.

    C’est une victoire dont on doit se réjouir mais le bout du tunnel est encore loin.

  12. Nachu dit :

    Cela va dans le bon sens.
    Mais j’ai peur,qu’on la fasse attendre longtemps avant de lui confier un enfant,et qu’à la finale,on lui dise qu’elle est trop âgée,pour pouvoir adopter.

  13. corto74 dit :

    @nachu, didier: une spécialité française: la longueur des procédures

  14. Poussin dit :

    Ne révons pas…ce n’est pas cette décision judiciaire qui va révolutionner notre statut.

  15. corto74 dit :

    @pousin: tu as raison qu en partie, cette décision ne révolutionne pas notre « statut », elle met juste en evidence qu’un couple homo peut tres bien adopter. Au fait as tu eu l autographe de Gourcuff? biz

  16. Poussin dit :

    @ Corto : …et non point d’autographe…il n’est pas venu

  17. corto74 dit :

    @poussin: et crotti, crotta, on ne peut jamais compter sur ces stars ! snif!

  18. Lika Launay-Spitzer dit :

    Heureuse, oui, de ce pas en avant. S’il suffisait d’être de sexe opposés pour faire de bons parents, ça se saurait.
    Mais, Corto, je vais prendre l’accent de Jean Seberg dans A bout de souffle, à la fin du film, et demander : »Qu’est-ce que ça veut dir’, »accessoirement, couchaillant ensembl’ » ?

  19. corto74 dit :

    @lika: alors, Lika, je suppose que le soir, la nuit, dans l’alcôve secrète, nos 2 dames ne font pas que de la broderie… Etre parents ? je suis pas très bien placé pour juger mais j imagine bien avant tout: donner de l’amour à l’enfant et les moyens de grandir, de devenir Homme… oui, vs avez raison pas obligé d’etre de sexe opposé pour remplir la mission. biz a vous

  20. Francis dit :

    moi j’ai enfin lu la réponse…. n’étant pas père, j’ai longtemps pensé que l’éducation d’un enfant nécessitait un père et une mère, donc 2 sexes différents… ce qui de facto « interdisait » l’adoption par des homosexuel(les). Un petit article paru ce week end sous la signature d’un psychanaliste, confirme que l’équilibre d’un enfant est prioritairement acquis par la stabilité et la bonne relation du couple et non par les composantes du couple… ceci a notamment pu être vérifié par les divorces précoces suivis pour l’un des 2 parents d’une relation homosexuelle… Espoir Jessica, Espoir !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin