T’as ton kit, baisons ! – Folie passagère 217

Posté par corto74 le 14 novembre 2009

T'as ton kit, baisons ! - Folie passagère 217 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

contraception dans Zone PolititruCSégolène, Ségolène… ( à lire à haute voix avec de la lassitude dans le ton ). Voilà que la Madone du Chabichou s’intéresse à la sexualité des jeunes filles en fleur du Poitou. Des kits de contraception (sic) envoyés dans les collèges. Le tout pour un budget avoisinant les 400 000 euro. Il fallait donc que je me saisisse de l’affaire. D’abord, le coût de cette opération, il y a de la pépète dans le Poitou; une jolie somme qui, par ces temps de crise, aurait peut-être été plus astucieux de placer ailleurs: aides aux chômeurs, aux sans-abris, à la création d’entreprise, bref…

Donc, Ségolène veut apprendre aux jeunes filles du coin à bien se contraceptionner. Celà pourrait paraître intelligent mais un tant soit peu curieuse politique. En quoi, le pouvoir politique local se mêle-t-il d’une chose aussi intime? N’est-ce pas plutôt aux parents, à défaut aux assistantes sociales scolaires, aux amis, au planning familial, d’apprendre à leur progéniture à gérer leur sexualité ? Bien sûr, on nous rétorquera: le nombre d’IVG et les grossesses précoces augmentent chez les jeunes, ils n’osent pas aller ( ne peuvent pas ? ) au planning familial (au passage, quelle odieuse appellation!), les parents ne savent pas, ne veulent pas, en parler…Parler de sexe fût longtemps une carence éducative dans bien des familles mais les choses ont tout de même évolué. Et, à défaut de l’évoquer à la maison, parler de sexe entre amis, entre copains, avec les adultes n’est plus tabou. Un, tout cela n’est pas nouveau; deux, non, trois fois non, le pouvoir politique n’a rien à faire ici.

En banalisant, de fait, la contraception, la Ségolène banalise l’acte sexuel. Pas grave, les filles, baisez, il n’y a plus de danger, les pharmacies vous sont ouvertes. Ne pourrait-on pas tenir un discours plus intelligent avec ces jeunes filles: l’acte sexuel n’est pas anodin, par exemple. Ou bien encore, l’acte sexuel est une histoire d’amour, de responsabilité, de libre choix. Certainement pas une fatalité.  Dites donc les filles, choisissez d’abord le moment ou vous ferez l’amour, le moment où vous deviendrez femme plutôt que la façon de vous immuniser contre la « petite » bêtise. Voilà un discours bien plus responsabilisant me semble-t-il. Non sur ce coup là, Ségo n’a pas fait autre chose que de la politique de banalisation. Elle crée de facto, une « politique de l’intime » mais, par nature, l’intime n’a pas à être politisé. L’intime est une chose trop importante pour la confier aux politiques, ils n’auraient de cesse de l’introduire dans leurs programmes électoraux et donc d’en faire un enjeu… Big Brother New Age ?

Afficher l'image en taille réelleD’accord, pas d’accord: Me trompe-je ?

18 Réponses à “T’as ton kit, baisons ! – Folie passagère 217”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Je vous lis, mon cher Corto : « Jeunes filles en fleur », « jeunes filles du coin », « les filles, baisez », « avec ces jeunes filles », « dites donc les filles »…
    Et les garçons ils sont où dans tout ça ?
    Peut-on faire l’éducation des filles sans faire celle des garçons ?
    Je me souviens d’une histoire qui s’est passée dans un lycée de mon quartier où des garçons de 17 ans avaient violé une jeune fille. Condamnés pour viol en réunion, les mères hurlaient dans le tribunal en parlant de leurs fils : « Mais ce sont des bébés ! »

  2. Jessica Fletcher dit :

    Mouais…Encore une mesure qui va pas servir à grand chose! Quand on est scolarisé en France aujourd’hui il en faut pour passer à coté de la petite leçon hyper régulière sur la contraception!

  3. Didier dit :

    Plutôt d’accord avec toi sur le fond ; trop onéreux, spectaculaire et non pérenne. Mais il en reste que cette opé poitevine répond à une urgence car, comme tout ce qui fait appel à l’instinct plus qu’à la compréhension, la sexualité ne s’enseigne pas à proprement-parler. Toutes les tentative faites en ce sens, des plus réalistes au plus idéalistes jusqu’aux plus encadrées par des soi-disant spécialistes ou autres psycho-machin-choses, se sont soldées par de cuisants échecs et ce qui arrive à l’heure actuelle en est la preuve. Il y a des chances qu’il faille plusieurs générations pour conformer les esprits en considérant que quelqu’un trouve enfin la bonne solution et, en attendant, le kit Royal risque éviter bien des désagréments à nombre de gamines disons un peu têtes en l’air.

    Beaucoup moins d’accord avec le ministre de l’édu qui plaide uniquement pour décharger sa paroisse de la chape difficilement pénétrable du milieu médical. Il préfère mettre des flics dans les écoles plutôt que des médecins, c’est dans l’air du temps.

    @ Marianne A. > C’est la rançon de la gloire. Pour gagner des combats, il faut souvent en assumer les charges. En mettant en avant le droit à la femme de disposer de son corps, notamment en disposant du droit à l’avortement mais pas seulement, elle s’en trouve maintenant non-seulement totalement libre mais aussi entièrement responsable. Soi-entendu qu’en cas de rapport forcé ou sous la menace, ce n’est plus seulement son affaire mais celle du ministère public. Corto ne parle ici que de rapports consentis voir hautement désirés dont les conséquences n’ont pas ou peu été mesurées pour diverses raisons dont la première est l’insouciance de la jeunesse.

  4. corto74 dit :

    @marianne: coucou,je ne parle pas des garçons car ce kit ne leur est pas destiné et je ne sous entendais que les cas librement consentis bien evidemment. Le viol et ses consquences etant un tout autre pb. Bien sur que l’ education des garçons est importante bien qu en général, par expé, elle soit plus faite d’expérience et de vécu que d’une education faite par autrui…
    @jessica: t as raison je pense, fort a parier, que cela ne servira pas a grand chose. D’ailleurs, j aimerai bien rencontrer une jeune fille qui n’ai pas entendu de la contraception ( masculine et feminine ), qui ne connaisse pas le préservatif et ses utilités… Ca existe une jeune fille comme cela ?

    @didier, je pense qu avec ces 400 000 euro, il y avait bien de quoi par exemple payer une ou 2 assistantes sociales ( ou autres pédagogues intelligentes ) à plein temps charges comprises pour tourner toute l année ds les collèges et faire une prévention efficace plutot que polémiste telle que celle faite avec ces kits.

    biz

  5. RPH dit :

    400.000 euros c’est moins que les 185 millions d’euros que Sarkozy dépense pour s’envoyer en l’air… Ségolène est toujours en avance d’une demi génération, mais j’aime souvent ses initiatives qui décoiffent. Là en l’occurrence ça décoiffe, et elle a raison. Face aux grossesses d’adolescentes qui sont en recrudescence elle essaie de faire quelque chose qui ne va pas plaire aux ligues de vertus, aux coincés de l’anus et autres pisse-froid… Je vois que tu en fais partie, plus par choix politique ( tout ce que fait l’adversaire est nul ) que par inclination personnelle. La fachosphére critique cette initiative, l’église catholique apostolique et romaine aussi, je suppose. Bon, Ségolène ira en enfer pour ce qu’elle fait. Je lui ferai un gros bisou là-bas…

  6. corto74 dit :

    @RPH:Visiblement tu n as pas bien lu. Plus que l’initiative de Ségolène, ce qui me gene c’est l’immixtion du politique ds un domaine qui ne lui appartient pas selon moi. Point Barre. Pour le reste de ton commentaire, me traiter de pisse froid , de coincé du cul, voire de facho, c’est plus que limite et sans fondement, à l’avenir abstiens toi ou bien laisse des commentaires dignes de ce nom.

  7. boutfil dit :

    Mon petit Corto, le mec qui traite tous ceux de ton blog de fachosphère…je l’emmerde….
    et d’un…..
    secondo, cet ignare devrait aller faire un tour dans le dico afin de savoir ce qu’es un facho….il apprendrait sans doute que ce sont les gauchistes de l’époque, le national-socialisme n’était pas à droite, sans compter les cocos qui se sont réveillés en 42 après avoir collaborés grâce au pacte germano-soviétique et qu’il ne vienne pas nous parler de « milliers » de fusillès du PCF thèse à laquelle seuls les bornés gauchistes croient encore……

    D’autre part, si on est pas d’accord avec la gauche, nous sommes donc politiquement incorrects, allez donc balayer dans vos cours, vous donnerez des leçons après…..on est encore en démocratie, même si vous rêvez de nous bottez le cul( que vous estimez coincé..) en nous envoyant au goulag..c’est pas fait…..

    tierco, j’irai me confesser demain matin pour cette saine colère que le Vatican me pardonneras……

    voilà qui est fait…il faut savoir remettre les pendules à l’heure avec certains…….

    En ce qui concerne la ségolo-rigolade, elle à raison dans le sens où, c’est vrai que les gamines baisent comme elle vont chez Carrefour et vont se faire avorter comme elles iraient à Auchan…..MAIS…….
    où sont les conseils, les avis, les recommandations??? dans cette opération, il ne suffit pas de dépenser du fric pour que l’info passe, il faut des assistantes sociales formées au discours contraceptif, et qui donnerait les contraceptifs sous avis médical, ça couterait moins cher…mais ce serait moins médiatique…..
    d’autant que les prescritions pourraient être renouvellées à l’école discrètement mais sous controle, un contraceptif n’est pas une pillule ( rose…) à distribuer comme un bonbon……

  8. Marianne ARNAUD dit :

    Houlà ! Houlà ! Qu’est-ce qu’il se passe chez Corto ?
    Voilà qu’on en est à vouloir ouvrir des goulags ?
    Pour essayer de détendre l’atmosphère, je dirais qu’il semblerait qu’un merveilleux petit instrument dont je ne me lasse pas de lire les qualités tant artistiques que gustatives, chaque fois que je vais à la pharmacie, semble avoir raté son introduction (!) en Charentes-Poitou.
    Il est grand temps que toutes les mamans poitevines fassent une soirée de « j’apprends à mettre une capote à une banane » avec leurs fistons qui, si on en juge d’après les mesures préconisées par madame Royal, ont l’air d’être assez « virulents » au sens médical du terme.
    Il va sans dire que si Corto estimait que ce post devrait me valoir, à moi aussi, le goulag, je le prierais de lui donner la direction poubelle sans regret !

  9. RPH dit :

    Oui, cher Corto, le pouvoir politique n’a pas à s’occuper de l’intime quand il s’agit de Ségolène, et Roselyne, elle, peut faire toutes les campagnes de prévention qu’elle veut sur le port du préservatif qui ne concerne pas du tout l’intime comme tu as l’air de le penser.
    Pour prendre en exemple les campagnes pour le port du préservatif, je n’ai jamais entendu le pape Benoit 16 dire que c’était une invite à la débauche, et je n’ai jamais lu de pages entières de la fachosphère sur la « politique de mort »… Tout baigne.
    J’apprends de plus que le national socialisme était un pouvoir de gauche et qu’un olibrius m’emmerde. Que demander de mieux…
    Ceci dit, tous les pouvoirs, religieux, politiques, sociaux se sont mêlés de l’intime, et ceci depuis la nuit des temps. Et dans la mesure où c’est la solidarité nationale qui paie les conséquences de comportements à risque, j’estime que c’est le devoir du politique de lancer des campagnes de prévention contre l’alcool, la drogue, le sida, les accidents du travail, et.. les grossesses d’adolescentes que ça vienne de Ségolène ou de Roselyne…

  10. sarah dit :

    c’est quoi un commentaire digne de ce nom ? (sic)

  11. corto74 dit :

    @Marianne: hello, comment cela va t-il ? Jeter un de vos com’ à la poubelle ? quelle drôle d’idée !
    @Boutfil: L’air du temps voudrait nous faire croire qu’il n’est pas politiquement correct d’être de droite, tant pis pour le mauvais temps et le sectarisme de certains. Pour le reste oui, bien sur, à une prévention qui ne soit pas politicienne, mais ça, hélas ce n est pas ds l air du temps. NB: Ca a été confesse ?
    @Sarah: un comm digne de ce nom… un com qui s’inspire de l’article écrit et des éventuels com précédents pour réagir, exprimer une opinion, débattre, le tout ds le respect des intervenants. Fastoche, non ?
    @RPH: toute campagne de prévention est la bienvenue, quelque soit l’initiateur sauf lorsque c’est démagogique voire électoraliste.

  12. Nachu dit :

    20minutes.fr,s’est planté dans ses comptes(je ne suis pas seul à ne pas savoir compter)
    144?x1400=201600?.
    Subventionner le planning familial,afin de promouvoir la contraception et surtout l’usage du contraceptif masculin,auprès des filles ET des garçons,me semble plus efficace.
    Qu’une gamine de 16 ans se trouve confrontée à une maternité précoce ou à une IVG,est dramatique.
    La capote outre le risque de maternité,protège également du VIH (non réservé aux seuls homosexuels)et des MST (susceptibles de rendre stériles les filles qui en sont atteintes.

  13. boutfil dit :

    ça a été nickel à l’église……

    certains saints aimaient bien se mettre en rogne…..ils sourient lorsque tu leur dit!!!!!!!

  14. Stephan dit :

    Ah ségo mais ou va telle s’arreter ?

  15. Poussin dit :

    Pas d’accord lorsque tu dis que Sego banalise l’acte sexuel…et je le dis de suite je ne suis pas fan de sego…

    C’est comme si tu disais que mettre des distributeurs de capote dans les établissements scolaires incitaient les jeunes à baiser…nan c’est aussi de la prévention et s’adapter à cette société qui veut devenir adulte avant l’âge.

  16. corto74 dit :

    @poussin: bien justement je ne suis pas sûr qu il soit bien de mettre des distrib de kpotes dans les collèges ( je dis bien collège ). Prévention il faut c’est une evidence, mais doit – on pour autant tout banaliser trop tôt. N’oublies pas mon petit Poussin que ds les collèges les gamins ont 12 à 14/15 ans…Pas facile comme question… Mais, de tte façon ce n est pas ca que je reproche le plus à sego.

  17. Rom1 dit :

    Bien sûr, on peut considérer que la question relève de la vie privée (ici, intime même) et/ou de la famille, et que donc l’État n’a pas en s’en mêler (pour une fois que les conservateurs et les libéraux seront d’accord…).

    Ceci dit, il y a le droit des adolescentes à disposer de leur corps, et donc à avoir un accès effectif à la contraception d’une part.
    D’autre part (et surtout), permettre la contraception aux jeunes filles n’empêche pas les parents de jouer leur rôle, d’en parler avec leurs filles et d’exercer une influence sur elles (dans le sens qu’ils souhaitent: faciliter l’accès à la contraception, ou lui expliquer la valeur de la chasteté). C’est juste leur donner une possibilité (que leurs parents ne souhaiteraient peut-être pas leur donner, certes).

    Et puis il reste le problème du nombre d’avortements en augmentation. La solution passe par la prévention, mais les visites gratuites chez un gynécologue (qui fait partie des prestations accessibles avec le chéquier) en fait partie.

  18. jf dit :

    @Corto: Ségo, reine des « coups médiatiques ». Au dela de ce « coup », même si pour certaines fois, ça sera une bonne chose, au final il est à craindre que ça déresponsabilise et les filles et les garçons sur la prévention.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin