• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Peuple souverain ? – Le texte du dimanche (3)

Posté par corto74 le 31 janvier 2010

Peuple souverain ? - Le texte du dimanche (3) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

Marianne dans zOne Dimanche cuLture !Comme quoi, il y a des textes qui ne devraient jamais tomber aux oubliettes. Je ne l’avais jamais lu jusqu’à présent. Ces bonnes intentions fondatrices devraient être sans cesse mises en amont de toutes décisions prises par nos chers élus.

Préambule de la constitution du 27 octobre 1946:

« Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des Droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.  

Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :
La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme. Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.
Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances.
Tout homme peut défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale et adhérer au syndicat de son choix.
Le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui le réglementent.
Tout travailleur participe, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination collective des conditions de travail ainsi qu’à la gestion des entreprises.
Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité.
La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.
Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.
La Nation proclame la solidarité et l’égalité de tous les Français devant les charges qui résultent des calamités nationales.
La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État.
La République française, fidèle à ses traditions, se conforme aux règles du droit public international. Elle n’entreprendra aucune guerre dans des vues de conquête et n’emploiera jamais ses forces contre la liberté d’aucun peuple.
Sous réserve de réciprocité, la France consent aux limitations de souveraineté nécessaires à l’organisation et à la défense de la paix.
La France forme avec les peuples d’outre-mer une Union fondée sur l’égalité des droits et des devoirs, sans distinction de race ni de religion.
L’Union française est composée de nations et de peuples qui mettent en commun ou coordonnent leurs ressources et leurs efforts pour développer leurs civilisations respectives, accroître leur bien-être et assurer leur sécurité.
Fidèle à sa mission traditionnelle, la France entend conduire les peuples dont elle a pris la charge à la liberté de s’administrer eux-mêmes et de gérer démocratiquement leurs propres affaires ; écartant tout système de colonisation fondé sur l’arbitraire, elle garantit à tous l’égal accès aux fonctions publiques et l’exercice individuel ou collectif des droits et libertés proclamés ou confirmés ci-dessus.
  »
 

coluche-rireD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 19 Commentaires »

Chemins de lune – Folie passagère 269

Posté par corto74 le 30 janvier 2010

Chemins de lune - Folie passagère 269 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

t-lune dans zoNe à  mOiCe soir, c’est pleine lune. Je n’ai pas dit à Lika que je voue une admiration sans borne à la lune, elle le lira bien assez tôt. Dans les plus beaux endroits du monde, j’ai vu la lune éclairer nos nuits. Elle se faufile lorsque les nuages lui font de l’ombre ou bien rayonne lorsqu’elle est seule. En Guyane, avec un ami, sur sa terrasse, face à la mer, nous passions des nuits entières à regarder le chemin de lune sur les flots. Nous imaginions, parfois embrumés, les lieux insensés vers lesquels ce chemin nous emporterait. Toujours plus loin.  La puissance de notre imagination n’avait d’égale que la beauté du spectacle. J’ai souvenir de nos ballades nocturnes, en bateau, sur les rivières amazoniennes, avec la lune pour seul guide. Est-elle si belle parce qu’inacessible ? assurément. J’ai raconté un jour, qu’arrivé à Bora-Bora, une certaine déception me saisit quand bien même la beauté de l’endroit était époustouflante: ma présence brisait le mythe,  j’y étais. Je sais depuis bien longtemps qu’avec elle, la-haut, je ne serais jamais déçu.

Je me demande à quoi peut bien servir ce billet… Si, peut-être à me changer les idées après avoir lu l’article édifiant du Fig Mag sur les dépenses fastueuses de nos actuels présidents de régions.

clair-luneD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 16 Commentaires »

Paris, la culture au 104 ? – Folie passagère 268

Posté par corto74 le 29 janvier 2010

Paris, la culture au 104 ? - Folie passagère 268 dans Zone meDias wikio4 Voter !

pt54671 dans Zone meDiasQui en veut ? Et bien à priori pas grand monde !  Car à part le fait d’être tout beau, tout neuf par la volonté d’un seul homme, Bertrand Delanoë, l’endroit est étrangement désert. Zoom arrière. Hier, Boutfil nous a amené, Francis et moi, découvrir ce lieu chargé d’histoires dans le 19ème à Paris. Autrefois, c’était l’endroit où, un jour ou l’autre, il fallait être: les Pompes Funèbres Municipales. Un espace immense ( près de 40 000 m²) où les corbillards à chevaux puis à moteur allaient et venaient, on y rentrait mort, on en sortait entre 4 planches de bois vulgaire ou précieux selon les moyens. Vers 1905, en pleine activité, 27 000 corbillards sortaient du 104, rue d’Aubervilliers, 1400 agents y bossaient ! Et puis, petit à petit, le métier municipal se meurt, les affaires privées prennent le relai, l’endroit est laissé à l’abandon. En 2001, Delanoë décide d’en faire un haut lieu culturel de la ville de Paris. Les bâtiments sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques, il n’y a plus qu’à rénover en gros, en long, en large et en travers. Et quand on rénove à Paris, on rénove merveilleusement bien. Entre 60 et 100 millions d’euros y seront, paraît-il, consacrés, difficile de trouver les bons chiffres. On recrute des directeurs, du personnel, tout ce qu’il faut. Le résultat est somptueux et magnifique, superbe, si, si, authentique, ça vaut le détour. Il y a même, on pense à tout, un site internet à faire pleurer de rire un  débutant webmaster; demandez le programme !

Ben alors, me direz-vous, il est où le lézard puisque tout semble si chouette. Et bien le 104 a été inauguré le 11 octobre dernier en présence du gotha culturel parisien, en l’absence des habitants du quartier. Et depuis, pas grand chose ne s’y passe. Ah si, les subventions attribuées au 104, par la volonté d’un seul homme, se volatilisent. Les directeurs ( 2 valent mieux qu’un à Paris ! ), fraîchement nommés, en désaccord avec les coupes budgétaires parisiennes, démissionnent. Et franchement, au 104, il ne s’y passe pas grand chose, les âmes moribondes d’autrefois ne sont pas dérangées. D’ailleurs, hier, à part nous 3…

La culture, à Paris, qui en veut ?

le_104centquatre_pourquoi_tu_cour_2D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone meDias | 27 Commentaires »

Sexe et écriture… – Folie passagère 267

Posté par corto74 le 29 janvier 2010

Sexe et écriture... - Folie passagère 267 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

Pour faire patienter Marianne, un cht’iot zinzin qui fait fureur sur le net, nunuche mais j’aime bien, il fallait y penser !

media--image-310242-article-ajust_650 dans zoNe à  mOi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

media--image-310245-article-ajust_650

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

media--image-310259-article-ajust_650

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 10 Commentaires »

Question de démocratie directe – Folie passagère 266

Posté par corto74 le 27 janvier 2010

Question de démocratie directe - Folie passagère 266 wikio4 Voter !

2008-08-26T181327Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRTP-FRANCE-AFGHANISTAN-SOLDATS-20080826J’ai donc été taggé par FalconHill, genre un truc pas si con: Quelle question souhaiteriez vous poser au bon peuple de France si la Démocratie Directe existait… Alors je me suis gratté le carafon et je me suis dit; quitte à en poser une, autant poser une question dont je connais la réponse: Alors prends cela dans les dents, bon peuple, es-tu pour ou contre le rétablissement du service militaire ? C’est vrai que si on pose la question comme ça, brute de fonderie, je vais passer pour un rigolo, encore que…

D’ailleurs, moi le service militaire, je l’ai fait, chez les fous (l’infanterie de marine), et j’en ai bavé grave. Avec le recul cependant j’en garde de très bons souvenirs. J’ai vu du pays (un bout d’Afrique), je me suis fait (au propre comme au figuré) des potes d’enfer, des javas sans fin, j’ai cotoyé le bon biffin comme le parfait abruti, des cuites mémorables, un aperçu de la grandeur et de la bêtise de l’univers militaire; en gros, une sacrée expérience de vie. Vrai de vrai, cela n’a pas été drôle tous les jours, mais non, rien de rien, je ne regrette rien. En plus 24 mois, tant qu’à faire ! Je passerai sur les détails et la narration, mais franchement, avec le recul, ça valait le coup. Et je me disais…tel un vieux jeune con ou bien un mec qui réfléchit ou bien encore un demi candide, c’est-y pas ça qui manquerait à notre jeunesse d’aujourd’hui ?

Le SN fut supprimé par Chirac, il lui fallait répondre à une promesse de campagne, pour une fois tenue. Mais c’était quoi le service militaire ?: Une époque où l’on ne se posait pas la question de l’Identité Nationale, un temps consacré à la nation et à son armée, une période obligée où les différences s’estompaient, tout le monde pareil à poil ou au garde à vous. Erudits ou analphabètes, friqués ou fils de prolo, bien élevés et malotrus, gros et sveltes, athlétiques ou rats de bibliothèques, intelligents ou « pas finis »; bref sous le treillis, on était tous identiques, logés, nourris, blanchis. Les uns apprenaient l’humilité, d’autres l’hygiène de vie, certains la discipline, d’autres encore la vie en communauté. On pouvait y  apprendre un métier, apprendre à lire et à écrire, passer le permis de conduire, voyager, marcher au pas, apprendre à obéir (les caïds étaient vite mis au pas), trouver l’opportunité de se faire dépuceler, dire merci et s’il vous plait, quitter un temps le bon ou mauvais cocon familial…On ne savait pas ce que c’était que la racaille, on ne parlaient pas de bandes, les cités, tout le monde s’en foutait, la seule chose qu’on savait c’était que pendant un temps, il faudrait mettre sa fierté perso au fond de la poche, le pays nous prenait en charge.

Ainsi, bien vu ou mal vu, le service militaire était pour beaucoup l’étape du démarrage dans la vie d’adultes, un passage obligé, rarement regretté… Alors, pour ou contre ? et puisqu’il faut passer le flambeau sur une question de démocratie directe, à qui le tour: Galoune16,  gwendalnachu, goux, didier, boutfil…?

medium_AristoteD’accord, pas d’accord: A toi l’honneur !

Publié dans zonE soCiété | 39 Commentaires »

Objectivité ? – Folie passagère 265

Posté par corto74 le 26 janvier 2010

Objectivité ? - Folie passagère 265 wikio4 Voter !

27juilletet autres considérations mardiennes

-  Alors, hier soir nous avions Nicolas face aux français, je l’ai plutôt trouvé bon. Certes, tout cela semblait bien préparé et alors ? L’exercice était nouveau, les invités n’avaient pas leurs langues dans la popoche, bien. Ce qui ne fût pas du tout une surprise, ce furent les commentaires de nos hommes politiques (et journalistes) sitôt la fin de l’émission. Prévisibles. Les gars de gauche ont dit  » Nicolas est nul, du pipeau, blablabla », les gars de droite ont dit « notre président a été excellent, soucieux des préoccupations des français, blablabla ». Clivage droite-gauche toujours vaillant, sidérant. Et pas encore vu un reportage sur ce qu’en ont pensé les français. Parce qu’à vrai dire, ils étaient près de 9 millions à écouter Sarko; mais ont-ils été entendu, après, par les journalistes ? Queue-de-chie !  On n’est pas prêts de se réconcilier avec la caste des politiques et des journalistes. Objectivité, mon cul ! Ca leur torpilleraient les fesses à tous ces gens de dire que NON tout n’est pas nul dans ce qu’il dit, notre Nicolas ?

- C’est donc aujourd’hui qu’un député communiste rendra public le rapport de la mission parlementaire sur la pratique du port du voile intégral. Une loi, pas de loi, une résolution ? Putain, le problème semble simple pourtant. Rien, d’avis de pro du Coran, n’oblige quelqu’un à se voiler complètement. Par contre ce qui est sûr, c’est que ce voile intégral est une atteinte à la liberté de la femme, une insulte à sa beauté et pose tout de même un sérieux problème de rejet et de sécurité. Alors hop, on l’interdit dans tout ce qui n’est pas la sphère du domaine privé et on passe à autre chose. Objectif, moi, peut-être pas.

- Régionales, les déclarations saugrenues pointent. « Nous ne vendons pas la peau de l’ours parce que nous ne tuons pas les ours » a déclaré Mme Voynet.  » Le grand chlem est possible  » annonce fièrement Martine. « Qu’a fait Huchon en Ile de France, rien! » selon Dame Pécresse.  » Il faut automatiser la ligne 14 du métro  » (déjà automatisée) annonce Chantal Jouanno. Bon, et bien tout cela à 2 bons mois des élections, les mouettes vont voler bas cette année et nous, on va rigoler. Suis-je objectif, oui tout à fait.

- La Chine prévoit, d’ici 2020, la construction de plus de 100 aéroports sur son territoire ! Nous, tranquilles, on se dispute et manifeste contre l’extension des lignes de TGV. Nous n’avons pas les mêmes préoccupations que les chinois, c’est sûr. Elle est où la cour des grands ?

- Proglio fait débat, trop cher, trop gourmand. Tout est bon pour bousculer Sarko. Même les syndicats de Veolia prennent la défense de leur boss ! Henri, si ils te font tous trop chier, casses-toi et va proposer tes compétences ailleurs, je suis certain que des gens intelligents t’attendent. Objectif…

Sur ce, je vais me faire un thé aux myrtilles, c’est bien meilleur que le pomme-canelle.

Tasse_de_thcopieD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

 

Publié dans zonE soCiété | 19 Commentaires »

Mes questions à Sarkozy – Folie passagère 264

Posté par corto74 le 25 janvier 2010

Mes questions à Sarkozy - Folie passagère 264 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

photo_1264374357268-1-0 dans Zone PolititruCIl vaut mieux prendre son slip pour une tasse à café que ses désirs pour la réalité ! Je voulais venir ce soir, discuter avec vous mais TF1 a oublié de m’inviter. Pas grave, Mr Le Président, à défaut d’être en terre amie, vous êtes sur ce blog en terrain plutôt favorable. Laissez-moi donc, ici, vous transmettre quelques questions (parmi tant d’autres) que j’eusse aimé vous poser ce soir.

Mr Le Président, tout en vous félicitant d’être maintenant grand-papa, puis-je savoir quel avenir voyez-vous pour votre petit-fils ? Parce que franchement, moi qui, à priori ne sera ni papounet ni pépé, j’avoue que je serais assez mal à l’aise si j’avais des comptes à rendre à un chti’ bout quant à l’état des choses que nous laisserons aux générations futures.

Mr Le Président, êtes-vous conscient de la haine qui s’exprime vis à vis de votre personne ( si oui, pourquoi tant de haine? ), en particulier sur le net ? Dans l’affirmative, ne seriez-vous pas tenté d’instaurer une dose de censure sur la toile ? Parce que après tout, il y a eu Hadopi, les déclarations de votre député Myard, quelques mises en garde à vue d’internautes impolis, même certains hébergeurs de sites semblent baisser le rideau sur des blogs anti-vous. Alors la liberté sur le net ?

Mr Le Président, au cas où vous ne l’auriez point remarqué, la pauvreté semble s’installer sournoisement mais sûrement dans notre beau pays. Quelles solutions concrètes, réalistes, là, maintenant, tout de suite, avez-vous pour contrebalancer cet état de fait ? J’ai dit du concret, pas des solutions d’énarques ou de technocrates repus par le système. D’accord ?

Mr Le Président, 1 million de chômeurs seront en 2010 en fin de droits ( comme moi ! ). 600 000 d’entre eux ne recevront plus aucune indemnités (ouf, pas moi !). Approximativement 4 millions de personnes en France sont sans emploi. On fait quoi ?

Mr Le Président, bientôt les élections régionales. J’ai bien peur que le taux d’abstention ne soit très élevé vu le peu d’emballement que mettent les politiques pour nous y interesser. Pensez-vous que le charisme et le sérieux des candidats UMp, têtes de liste, sauront convaincre les électeurs ? En regardant Valérie Pécresse, samedi soir chez Ruquier, j’ai comme qui dirait un doute. Alors, ces élections, bide ou carton plein selon vous pour la majorité ?

Mr Le Président, je sais bien que vous n’êtes pas directement concerné mais dites-moi: 7 pays européens autorisent dès à présent le mariage entre 2 personnes du même sexe. Vous en pensez quoi, vous, du mariage gay ? Ce sujet vous intéresse-t-il ou continuons-nous à faire joujou avec un projet de loi anti-voile qui, finalement ne concerne pas grand monde ?

Mr Le Président, enfin, après plus de 2 ans à vous démener comme un beau diable pour faire en sorte que ça aille mieux (…), à quoi pensez-vous, maintenant, le matin quand vous vous rasez ?

Mr Le Président, vous imaginez bien que des questions, j’en ai des pelletées à vous poser et j’imagine bien que vous avez d’autres chats à fouetter plutôt que d’y répondre mais par pitié, ce soir à la téloche, soyez vrai et évitez la langue de bois, c’est possible ?

question2D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, Zone PolititruC | 25 Commentaires »

Sales jeunes – Le texte du dimanche (2)

Posté par corto74 le 24 janvier 2010

Sales jeunes - Le texte du dimanche (2) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

 dans zOne Dimanche cuLture !

On ne peut pas oublier Pierre Desproges et ses textes corrosifs et… je n’ai pas choisi le pire :)

- « Et vous, qu’est-ce que vous avez fait pour les jeunes ? » lançait l’autre soir Jack Lang, cette frétillante endive frisée de la culture en cave, à l’intention de je ne sais plus quelle poire blette de la sénilité parlementaire.
« Qu’est-ce que vous avez fait pour les jeunes ? » Depuis trente ans, la jeunesse, c’est-à-dire la frange la plus totalement parasitaire de la population, bénéficie sous nos climats d’une dévotion frileuse qui confine à la bigoterie. Malheur à celui qui n’a rien fait pour les jeunes, c’est le péché suprême, et la marque satanique de la pédophobie est sur lui. Au fil des décennies, le mot « jeunes » s’est imposé comme le sésame qui ouvre les voies de la bonne conscience universelle. Le mot « vieux » fait honte, au point que les cuistres humanistes qui portent la bonne parole dans les ministères l’ont remplacé par le ridicule « personnes agées » comme si ces ampaffés de cabinet avaient le mépris des rides de leurs père et mère. Mais les jeunes ne sont pas devenus des « personnes non agées ». Les jeunes sont les jeunes. Ah, le joli mot.
« Vous n’avez rien contre les jeunes ? » Version à peine édulcorée du répugnant « T’as pas cent balles ? », c’est la phrase clé que vous balancent de molles gouapes en queue de puberté, pour tenter de vous escroquer d’une revue bidon entièrement peinte avec les genoux par de jeunes infirmes. (Je veux dire « handicapés ». Que les bancals m’excusent.)
- Pardon, monsieur, vous n’avez rien contre les jeunes ?
- Si, j’ai. Et ce n’est pas nouveau. Je n’ai jamais aimé les jeunes. Quand j’étais petit, à la maternelle, les jeunes, c’étaient des vieux poilus, avec des voix graves et de grandes main sales sans courage pour nous casser la gueule en douce à la récré.
Aujourd’hui, à l’âge mûr, les jeunes me sont encore plus odieux. Leurs bubons d’acné me dégoûtent comme jamais.
Leurs chambres puent le pied confiné et l’incontinence pollueuse de leurs petites détresses orgasmiques. Et quand ils baisent bruyamment, c’est à côté des trous.
Leur servilité sans faille aux consternantes musiques mort-nées que leur imposent les marchands de vinyle n’a d’égale que leur soumission béate au port des plus grotesques uniformes auquel les soumettent les maquignons de la fripe. Il faut remonter à l’Allemagne des années 30, pour trouver chez les boutonneux un tel engouement collectif pour la veste à brandebourgs et le rythme des grosses caisses.
Et comment ne pas claquer ces têtes à claques devant l’irréelle sérénité de la nullité intello-culturelle qui les nimbe ? Et s’ils n’étaient que nuls, incultes et creux, par la grâce d’un quart de siècle de crétinisme marxiste scolaire, renforcé par autant de diarrhétique démission parentale, passe encore. Mais le pire est qu’ils sont fiers de leur obscurantisme, ces minables.
Ils sont fiers d’être cons.
« Jean Jaurès ? C’est une rue, quoi », me disait récemment l’étron bachelier d’une voisine, laquelle et son mari, par parenthèse, acceptent de coucher par terre chez eux les soirs où leur crétin souhaite trombiner sa copine de caleçon dans le lit conjugal.
Ceci expliquant cela : il n’y a qu’un « ah » de résignation entre défection et défécation.
J’entends déjà les commentaires de l’adolescentophilie de bonne mise :
« Tu dis ça parce que t’es en colère. En réalité, ta propre jeunesse est morte, et tu jalouses la leur, qui vit, qui vibre et qui a les abdominaux plats, « la peau lisse et même élastique », selon Alain Schifres, jeunologue surdoué au Nouvel Observateur.
Je m’insurge. J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même. J’ai plus vomi la période yéyé analphabète de mes vingt ans que je ne conchie vos années lamentables de rock abâtardi.
La jeunesse, toutes les jeunesses, sont le temps kafkaïen où la larve humiliée, couchée sur le dos, n’a pas plus de raison de ramener sa fraise que de chances de se remettre toute seule sur ses pattes.
L’humanité est un cafard. La jeunesse est son ver blanc.
Autant que la vôtre, je renie la mienne, depuis que je l’ai vue s’échouer dans la bouffonerie soixante-huitarde où de crapoteux universitaires grisonnants, au péril de leur prostate, grimpaient sur des estrades à théâtreux pour singer les pitreries maoïstes de leurs élèves, dont les plus impétueux sont maintenant chefs de choucroute à Carrefour.
Mais vous, jeunes frais du jour, qui ne rêvez plus que de fric, de carrière et de retraîte anticipée, reconnaissez au moins à ces pisseux d’hier le mérite d’avoir eu la générosité de croire à des lendemains cheguevaresques sur d’irrésistibles chevaux sauvages.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, c’est pas pour cafter, mais y font rien qu’à mugir dans nos campagnes !

Dans la série Dimanche Culture, le texte du dimanche, c’était  » Non aux Jeunes  » de Pierre Desproges (Avril 1986).

Merci à Galoune, Bloomdido et Marianne pour leurs propositions étonnantes de textes étonnants !

Vous pouvez proposer le votre pour la semaine prochaine à: atoilhonneur@voila.fr

2212827635_7b7f8e2e11D’accord, pas d’accord: A bon entendeur !

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 31 Commentaires »

Recherche H/F politique – Folie passagère 263

Posté par corto74 le 22 janvier 2010

Recherche H/F politique - Folie passagère 263 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

petites_annonces dans Zone PolititruCUn billet lu sur La Maison du Faucon fait état du langage chatié de Mr Legrand, co-listier d’Europe Ecologie en Ile de France. Le Don Quichottesque protecteur des Sdf nous explique dans un langage fleuri les raisons de son engagement auprès d’E.E. ( Mouvement politique curieux rassemblant des gens genre Cohn-Bendit, Eva Joly, José Bové…). Sa logorrhée ne devrait pas inciter le vulgus pecum à rejoindre la barque écolo, encore que… les hommes politiques nous ont tellement habitué à petitesses, vilainies et grossièretés que la déclaration du monsieur passerait presque pour du langage d’écolier.

Mais tout ça me fait dire qu’effectivement, à rechercher homme (ou femme) politique propre, courtois, honnête, altruiste et tout et tout, on se fatigue vite et on a beau creuser dans le bac à sable, on reste un tant soit peu bredouille ! Et comme les élections régionales approchent, il me faut passer une petite annonce afin de dégoter l’homme politique de mes rêves. Et donc.

JH - 46a – intel. et cult. – rech. pour contrat électoral d’une durée de 6 ans: H/F politique, fumeur ou non, orient. sex. indiff.,  honnête, droit ds ses bottes, âge, coul. et religion indif. si minim. de sagesse et d’expé., intelligent et cultivé, sens du bien commun, abnégation, bien élevé,  exp. pro. dans société civile indispensable, énarque & écolo non souhaités, ayant haute opinion du genre humain, esprit libre, critique et indépendant, rigoureux et non versatile, dégagé de ttes oblig. libidineuses et malsaines, collusion et affairisme indésirables, esp. d’ouv. requis pour idées nouvelles. Programme ambitieux et concret à fournir. Casier judiciaire vierge. ( Addendum: la rémunération sera à négocier avec Boutfil, ici. )

Bon je sais, c’est quasiment mission impossible et alors, on peut rêver, non ?

mission-impossibleD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 21 Commentaires »

N’énervez pas Corto ! – Folie passagère 262

Posté par corto74 le 21 janvier 2010

N'énervez pas Corto ! - Folie passagère 262 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

recrutement_9 dans zoNe à  mOiJe me suis même coupé les poils de nez et d’oreilles disgrâcieux car lorsque l’on va à un entretien de recrutement, on y va soigné et propre sur soi. Sans doute que si tu es soigné, ton travail sera soigné. Pas de bout de salade coincé entre les dents, caleçon assorti aux chaussettes, cravate rigoureuse, chaussures cirées à la hauteur de celles que je devrais lécher; bref, si l’habit fait le moine, le costume-cravate fait potentiellement le bon candidat. Il faut être sûr de soi, un brin conquérant, pas trop frimeur, la rage au ventre et ne pas montrer qu’on a envie de bouffer, on est chez Michel La Page pas à l’Armée du Salut. Le cv est en adéquation avec les impératifs du challenge à relever, du poste à pourvoir et des espérances que l’on placera sur vos épaules.

 » Alors, racontez moi votre parcours « , le con, il a lu mon cv puisqu’il me reçoit et il faut en plus que je lui raconte ma vie. Le bougre recruteur est un Monsieur bien mis, 26 ans et demi à tout casser, du lait qui lui coulerait du nez si on appuie dessus. Et c’est lui qui va décider si je le vaux bien. Ben merde alors, près de 20 ans d’expérience pro à faire valider par un bleu-bite frais émoulu d’une école de je-ne-sais-quoi. C’est la règle. Bla, bla, bla, je lui raconte ma vie, mon oeuvre, mes réussites, les encoches sur la crosse de mon stylo mais pas mes emmerdes. Tout se passe bien, je joue les faux culs, j’interprète le rôle de la perle rare, il semble séduit, intéressé. Normal, je maîtrise la chanson et les couplets, au moins une trentaine de duels dans ce genre au compteur, l’expérience c’est important. Mais, il y a un truc qui coince, je le sens. Sur les conseils avertis de Pôle Emploi, je n’ai pas mis ni d’âge, ni date de naissance sur ma vie en 21 x 29,7.

« Quel âge avez-vous, ce n’est pas précisé », 46 ans,  » Ah quand même ! » et la phrase qui tue un éléphant à mains nues:  » et vous vous sentez d’attaque ? ». Et là, croyez le ou non, mon sang n’a fait qu’un tour:  » Non seulement, je me sens d’attaque, prêt à bouffer le monde et sa mère, en plus je suis PD et non, je n’ai pas envie de vous plaire « . Digne et serein, je me suis levé, ai salué le Monsieur d’un pompeux  » désolé, cela ne pourra pas aller, au revoir » et je suis parti, même pas énervé (hum…), un brin amusé. Non mais, aurais-je l’air d’un vieux con impotent ? Pour un peu, il m’aurait proposé une camomille le gamin. Je veux bien chercher du boulot et faire quelques courbettes mais faut pas pousser le Corto, non, mais !

FireShot-capture-318-Le-recrutement-via-Facebook-webilus_com_dessin_le-recrutement-via-facebook1D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 35 Commentaires »

123
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin