Abus de conditionnel – Folie passagère 315

Posté par corto74 le 25 mars 2010

Abus de conditionnel - Folie passagère 315 wikio4 Voter !

2009111811521412C’est en lisant un article sur Slate que m’est venu l’idée de ce billet. Une impression latente que j’avais depuis quelque temps, l’article en question est révélateur. Les journalistes et certains polémistes ont trouvé la nouvelle arme de destruction massive et pas couteuse, j’ai nommé: l’emploi abusif du conditionnel. En 20 lignes, titre inclu, le conditionnel, vecteur de supposition plus que d’affirmation ou d’information, est employé 5 fois. Bon ok, il s’agit du pape et de ses histoires pédophiles, donc, c’est un homme à dégommer, supposais-je. Démonstration: « Benoit XVI aurait fermé les yeux, aurait ignoré, aurait de nouveau fermé les yeux, aurait refusé de défroquer, le pédophile aurait continué à couler des jours paisibles. » Dans un autre article, « Benoit XVI aurait hébergé un pédophile dans son diocèse, aurait érigé sur ces affaires un «mur de silence». »

Il ne s’agit pas ici de prendre, ou pas, la défense du pape, ce n’est pas le sujet. Autre exemple, voulez-vous ? Dans un autre article, Georges Tron « pourrait se trouver au coeur d’une polémique, il louerait… » Et des comme ça, je peux vous en coller 12 à la dizaine. Vous pouvez chercher, vous trouverez sans difficulté. Abus de conditionnel ! On suppose, on accuse sans en avoir l’air. Les journalistes, mais pas seulement, affirment sans affirmer, diffament sans diffamer, condamnent sans condamner. Tu veux torpiller quelqu’un sans risque, tu utilises le conditionnel, par sécurité, tu peux même ajouter un point d’interrogation. Un « aurait » qui permet de dire tout et n’importe quoi. Et roule ma poule, la réputation est faite, le sulfureux , l’indicible ou le doute s’installent, le mal est fait. De 2 choses l’une où l’on a les moyens de prouver ce que l’on avance, ou bien on la boucle en attendant de pouvoir utiliser le présent, le passé composé, bref , affirmer, plutot que de supposer ! Non ? Ca éviterait pourtant bien des lynchages inutiles.

rumeur1D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

17 Réponses à “Abus de conditionnel – Folie passagère 315”

  1. lika spitzer dit :

    Je te reçois, Corto, cinq sur cinq.

  2. boutfil dit :

    te souvient-il du skecht de Coluche, commentant la presse, rien qu’en subjonctif???il finissait en disant  » quand on a rien à dire on ferme sa gueule »…..rien à changé!!!!

  3. corto74 dit :

    @boutfil: non je ne m en souviens pas, je vais enquêter mais de tte façon pas grave j ai pasée une bonne journée !bises

    @lika: merci.Bisous

  4. Tambour Major dit :

    Il « semblerait » que le prix du scoop et de l’info exclusive soit à ce prix… Mais au fond les lecteurs n’ont ils pas leur part de responsabilité, qui d’une part ne savent plus comprendre que le conditionnel marque l’incertitude et non pas le présent réel, et qui d’autre part sont toujours en demande de d’avantage de croustillant ?

    Le sketch de Coluche dont parle Boutfil est ici : http://www.youtube.com/watch?v=9Blf66LLIiY à partir de 2:29.

  5. boutfil dit :

    je suis bien contente que t’as journée  » aurait été agréable »…….pas de quoi mon ami……
    bonne autre journée, je vais au turbin de bon matin…..ouarffffffffff!!!!!

  6. boutfil dit :

    au lieu de dire des anneries, je ferai mieux de relire…tu auras rectifié le « ta journée…… »

  7. Etienne dit :

    Ouè, ça fait un bout d’temps que la déontologie journalistique laisse à désirer. Le but du journalisme n’est plus de diffuser de l’info et de lancer des débats d’idées, mais de manipuler à sa guise, de faire et de défaire, en général de foutre la merde ! Je préconise un taux d’abstention de lecture des médias à hauteur de 55 %. Peut-être finiront-ils par se poser des questions ? Mais c’est vrai que le peuple demande du pain et des jeux. Et au p’tit jeu de l’offre et de la demande, ils (les journalistes) ont encore de beaux jours devant eux …
    Biz

  8. Didier Goux dit :

    Il se murmure dans certains milieux bien informés que la presse aurait pu être couillue à une époque lointaine de son existence. Mais d’autres voix s’élèvent pour affirmer que cela ne serait que pure conjecture…

  9. corto74 dit :

    @tambour Major: welcome ici ! Les médias sont pris, c’est vrai, dans la course à l’immédiateté de l’info, quitte à balancer avant de vérifier, les lecteurs effectivement ne savent pas forcément faire le tri.Merci pour coluche !Biz

    @boutfil: pas de conditionnel entre nous :)

    @etienne: oui tu as raison mais le pire je trouve c’est que la presse dite sérieuse se peoplise et prise ds la chasse au scoop ressemble de plus en plus à la presse people.

    @didier: ben oui justement qu’elle redevienne donc plus couillue en prenant le temps d’informer, de vérifier, d’investiguer, bref faire son boulot correctement et qu’elle laisse les conjonctures aux revues a scandale !

  10. eusebeetcie dit :

    Moi j’aime bien le conditionnel pour parler de choses dont j’ai entendu parler mais dont je ne peux pas vérifier les informations. Mais moi je ne suis pas journaliste :) . Et je trouve que là c’est inquiétant car ça signifie qu’ils ne vérifient rien! Ou alors plus vicieux encore, et dans ce cas ça te donne raison, ils utilisent le conditionnel pour insinuer le doute dans la tête des gens… Dans ce cas ça confirme le fait que les journalistes sont encore une mauvaise espèce sur terre :)

    Bises

  11. boutfil dit :

    de toute façon, ils sortent tous du même moule ces journalistes!! leur école les façonnent bien gauchistes au cas où ils auraient des tendances plus réalistes…et on leur apprends aussi à ne pas réfléchir, parce que c’est bien connu, la réflexion même à la vérité et pas de ça chez nous Lisette!!!!!

  12. corto74 dit :

    @eusebe & Boutfil: tssst , tsst, les journalistes, les bons il va de soi, nous en avons besoin. Par contre ceux qui utilisent le conditionnel  » a toutes fins utiles », laissons les à la presse de caniveau et a la presse people ( c’est pareil, non? ). D’ailleurs, j’aimerais savoir si les « Grandes Plumes » de Voici, Gala, de Detective ou d’Ici Paris ont une carte de presse ? si quelqu un peut me renseigner… Biz

    @Boutfil: Tiens, le commentaire de Monsieur Bolo (?) dans l’article sur la bien-pensance devrait te plaire :)

  13. Didier dit :

    C’est surtout qu’ils ne savent pas l’utiliser. Ce qui semble facile d’accès cache souvent des subtilités. Le conditionnel ne devrait jamais être utilisé dans l’absolu mais servir de transition en attendant la vérité. Combien d’informations mises au conditionnel ne trouvent pas d’issue immédiate, 99 sur 100 peut-être…

    @didier: pas tt a fait d accord, je crois au contraire qu’ils savent tès bien l’utiliser ce conditionnel, trop souvent pour tenter de nuire à l’objet ou la personne à laquelle il s adressent. Dans le doute abstiens toi, pas chez eux apparemment. Un pb sur ton blog ? biz

  14. eusebeetcie dit :

    Oui ils ont une carte de presse….avec tous les avantages que ça impose !!

  15. boutfil dit :

    ne faisons pas le procès des journalistes, quoiqu’ils ne soient pas ma catégorie préférée, mais tout de même question avantages….c’est pas triste……qu’en voilà une belle niche …à dénicher……mais, là!! bonjour le tollé le jour où un courageux diras quelque chose…

  16. boutfil dit :

    oui, j’avais lu ce dont tu parles…et comme toi je n’avais pas relevé…que veux-tu il y en a qui confonde tourner autour et marcher dedans…….

  17. boutfil dit :

    oups… » il y en a qui confondent…. »

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin