Les experts sur un nuage – Folie passagère 333

Posté par corto74 le 21 avril 2010

Les experts sur un nuage - Folie passagère 333 wikio4 Voter !

swisstxt20100415_11964800_3« Nous assistons à un accident systémique ou plutôt un accident de l’écosystème de la mondialisation », pour les uns, il s’agit de masturbation intellectuelle, pour d’autres d’une catastrophe économique, certains y verront peut-être une manifestation de la colère divine, il y en a même pour conspuer le désormais sacro-saint principe de précaution. Moi, cette histoire de nuage de cendres, je la trouve plutôt rigolote, salutaire, saine pourquoi pas. L’homme va-t-il ainsi comprendre que, non, il ne maîtrise pas tout, certainement pas la nature. Celle-ci ne pouvant pas encore être traduite en justice, et comme il faut un responsable, qu’il soit coupable ou pas, tout ça, c’est la faute des gouvernements qui en ont trop fait en bloquant notre ciel européen. Nous verrons sous peu les compagnies aériennes ou les gras marchands de tourisme crier au scandale et demander de l’aide. Finalement, les inondations en Charentes, aussi tristes furent-elles, ne valaient pas tripettes: des intérêts de simples particuliers broyés par la nature, ç’est roupies de sansonnets en regard des milliards pas gagnés par les compagnies et les voyagistes.

D’autres érudits auto-proclamés jouissent béatement de la faiblesse supposée de nos politiques, contraints de demander sans cesse l’avis autorisé d’experts avant de prendre la moindre décision. Encore heureux ! L’autre jour, sur Canal, je ne sais plus lequel des 2, Thomas Legrand ou Scaron le Tatoué, se gargarisait d’une « évidente démission » du politique face aux experts. Nos politiques n’ont jamais avancé l’idée qu’ils puissent être des experts, ils seraient bien couillons de le faire. Ils consultent, écoutent, font ou pas confiance et prennent ainsi les décisions. Alors, que ce soit avec la vache folle, H1N1 ou avec ce joli nuage islandais, faut-il conspuer les politiques et les décisions prises ou les experts qui, ne voulant passer ni pour des coupables, ni pour des responsables, préfèrent dramatiser  leurs analyses des évènements. Le politique a au moins le mérite de prendre des décisions, l’expert produit du chiffre, de l’analyse, parfois du conseil, jamais il ne décide. Comble du luxe, les experts s’autorisent même à faire appel au politique quand, à coûts d’analyses diverses et avariées, ils jugent que l’un des leurs n’est pas aussi expert qu’il en a l’air: Madame Pécresse, siouplait, délivrez-nous d’Allègre, cet homme est fou.

Alors du politique ou de l’expert, qui, en l’espèce, a le fauteuil le plus confortable ?, je vous laisse juge.

rechauffement-planeteD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

29 Réponses à “Les experts sur un nuage – Folie passagère 333”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Votre bon sens, mon cher Corto, a quelque chose d’énervant !
    Moi qui adore la bagarre, je ne peux toujours n’être que d’accord avec vous. Vous poussez l’analyse si loin, que moi, qui ne sais absolument pas faire cela j’en arriverais presque à être jalouse !
    A propos du bras de fer qui s’engage avec les habitants des Charentes et autres départements inondés, je suis très étonnée qu’on ne parle plus du tout des 53 morts !

  2. corto74 dit :

    @marianne: serais-je un expert en bon sens ? ah que non ! Bien au contraire, je ne pousse pas l analyse bien loin, je me contente comme vs dites d’un peu de bon sens, si seulement je pouvais servir de modèle parfois !:)
    Aujourd’hui, les morts sont enterrés, les familles pleurent sans aucun doute encore, mais l’heure est aux questions de pognon.

  3. fabisounours dit :

    C’est bien vrai ça, ils vont gueuler pour leur manque à gagner. Et finalement, ben on est que peu de choses quand la Terre a décidé de nous faire chier. Bien dit Corto !!!

  4. galoune 16 dit :

    Pfiu, j’adore Allègre!
    Essentielement pour ses connaissances en ZOOlogie!
    BISES

  5. boutfil dit :

    problèmes sérieux chez nous..bisesà tous….je reviens la semaine prochaine…..( voir mon blog)

  6. corto74 dit :

    @fabi: coucou, pognon, pognon tu verras, ils s’en sortiront bien !

    @galoune: bisous a toi

    @boutfil: prends soin de ton homoinquietus !! bisous

  7. arthur dit :

    1.tout à fait d’accord avec toi…très salutaire, cette crise, et remets certaines pendules à l’heure: on est bien peu de choses, et tout notre équilibre est bien fragile, nos modes de vies peuvent etre remis en question en quelques jours…
    2. désolé de ne pas commenter et venir plus souvent chez toi, mais pas trop le temps en ce moment…mais je lis ton blog avec toujours autant de plaisir…

  8. Carine dit :

    Si les compagnies aériennes ont perdu des milliards de dollars, ça veut dire qu’elles les gagnent les autres jours. Bien dit, hein?
    Je préfère qu’elles aient (pas elles, mais les « autorités » autorisées) tout stoppé quelques jours, plutôt que de voir des avions se planter à cause de moteurs corrodés. Je crains même que tout ça n’ait repris trop tôt, le risque est encore là, mais on fait comme si, car il y a trop de fric en jeu et trop de gens bloqués partout.
    Sur le même thème de principe de précaution, tout le monde s’est bien payé la tête de Roselyne, moi aussi. Et je ne suis pas vaccinée contre H1N1. Mais il y a fort à parier que lorsque la prochaine épidémie, la vraie cette fois-ci, grippe aviaire ou autre, se pointera, « ils » (les autorités autorisées) y regarderont à deux fois avant de commander les vaccins pour tout le monde. Et qui sera refait? C’est nous, les minus. Parce que eux (les autorités etc…) seront prémunis. Et on aura l’air bête…et un peu mort.

  9. Didier dit :

    Entièrement d’accord avec ton article!

    Les réactions de l’économie face à ces dernières excentricités naturelles comme ce nuage de cendres ou les trains à grande vitesse victimes de chauds et froids posent quand-même quelques questions d’importance. Sous prétexte d’être le pilier de notre confort de vie, l’on passe bien des choses à ces grandes entreprises de renommée mondiale, il n’y a qu’à voir comment elles sont chouchoutées en temps normal et d’autant-plus en temps de crise. Si chacun d’entre-nous profitait des mêmes avantages qu’elles, l’on compterait les millionnaires par millions rien qu’en France. Dans cette idée, il est concevable, pas forcément admissible, qu’un Français moyen puisse se retrouver dans la panade en cas d’accident de la vie comme une perte d’emploi, une longue maladie, un divorce difficile ou toute autre situation grevant son budget souvent calculé à moins de 500 euros près mais, comment ces machines infernales peuvent-elles bien étouffer au bout de seulement quelques jours d’activité partielle à nulle? C’est ce qui m’inquiète le plus car toute la stabilité du monde s’appuie sur cette sacro-sainte économie aux façades rutilantes et quand un fil de haricot vient se mettre en travers, c’en sont des pans entiers qui chancellent, très franchement c’est flippant!

  10. LiKa dit :

    Ton papier était très intéressant. J’ai cliqué sur tous tes mots rouges. Je te remercie pour ce beau travail.
    Le bons sens… Un jour, mon toubib de beau-frère m’a dit : « Quand on est médecin, la qualité indispensable est le bon sens. » Alors je m’amusais à poser des colles aux internes, aux chefs de clinique. Je leur demandais quelle était, selon eux, la qualité essentielle, pour un médecin. Chacun parlait d’une qualité différente, et quand je leur disais : « C’est le bon sens », ils étaient tous d’accord. Peut-être est-ce la qualité essentielle, dans toutes les professions ? Et toi, c’est vrai, tu EN AS. I kiss you good night.

  11. Marianne ARNAUD dit :

    Et pour en rajouter une couche à ce que dit Didier, voilà la France entière priée de s’apitoyer sur le sort de ces « pauvres » Français qui peuvent se payer des voyages au bout du monde et qui sont obligés de passer quelques jours dans l’inconfort des aéroports.
    Et pendant ce temps, les vrais pauvres, eux, tout le monde s’en fout. Les chômeurs en fin de droit, doivent dire merci pour les 460 euros qu’on vient de leur octroyer avant sans doute, de verser des millions à ces compagnies aériennes qu’une semaine de paralysie aura mis au bord de la faillite.
    Oui, en effet, il y a de quoi flipper et même de quoi alimenter une sainte colère.

  12. corto74 dit :

    @arthur:
    1) t’es pas obligé de commenter a chaque fois que tu passes même si je suis gourmand de commentaires
    2) Salutaire, mais je ne suis pas sur que les leçons adéquates en seront tirées. Biz a toi !

    @carine: a propos de la h1n1, arlette chabot, il y a qques temps sur Europe 1 disait qu’au début de la « pandémie » qu’il avait été impossible de trouver ne serait-ce qu’ un expert pour dire qu’il ne fallait pas s’alarmer. Ils étaient tous d’accord, les experts, pour dire que nous allions vers la catastrophe…

    @didier: a l’aise qu’il y a de quoi flipper. tout semble si bien marcher et puis, un os, un cheveux ds le zinzin, c’est la cata. Et je ne peux qu etre d accord avec toi, ces grosses compagnies ont des responsabilités a assumer: l’anticipation des risques devraient en faire partie…

    @lika: comme tu dis, le bon sens chez les médecins comme ailleurs devrait toujours primer , rarement en fait et hélas ! bises a toi

    @marianne: il y a une 10 d’années environ, Air France au bord du gouffre fut sauvé par un chèque de l’Etat de 3 milliards d euros…alors comme d ‘hab, pas de soucis a se faire pour ces grosses cies, pour le reste, ramons, ramons ! bises

  13. Carine dit :

    Bien sûr, Corto:
    1) parce que les experts ne sont experts de rien du tout devant l’inconnu.
    2) parce que les experts sont tous de près ou de loin rétribués par le privé, c’est-à-dire par les labo pharmaceutiques dans le cas de la médecine. La recherche indépendante n’existe plus. Même le CNRS est alimenté de fonds privés. Et ça va être la même chose pour les chercheurs universitaires, avec l’autonomie des facultés. On peut être à peu près sûr qu’il y aura plus de fric, mais toujours dans des buts de rentabilité.

  14. Marianne ARNAUD dit :

    Arthur ! Arthur ? Otez-moi d’un doute, mon cher Corto, est-ce le même qui avait si brillamment commenté ma « Une lectrice de Proust » ?
    Parce que, ces dernières années, des Arthur, il en a fleuri autant que de pâquerettes dans les prés, au printemps.

  15. corto74 dit :

    @marianne: après verif, non, ce n’est pas le même !

  16. Marianne ARNAUD dit :

    Vous voyez, je vous le disais bien : les Arthur ça pullule !

    Pas grave, c’est un joli prénom !. Par ailleurs, j’ai commenté a votre suite  » amalgame douteux » on verra bien si cela passe …

  17. Marianne ARNAUD dit :

    Et moi, j’ai écrit « Meilleur commentaire de la semaine » sur le post de Pascal V sur l’article d’Attali.
    On verra aussi si ça passe.
    Vous avez lu Thomas 33 sur les éjaculations ?

  18. eusebeetcie dit :

    Bonjour tout le monde.

    Navré Marianne mais je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire en voyant votre commentaire: « vous avez lu Thomas 33 sur les éjaculations? » Sans doute mon côté ado qui pouf lorsqu’il s’agit de ces choses là…

    Il est difficile de savoir qui a le fauteuil le plus confortable. A titre personnel je préfère les fauteuils XVIIIe des palais républicains que les fauteuils en simili cuir (le mobilier neuf quelle horreur!) des experts… trêve de plaisanterie.

    Les experts (même auto-proclamés) font le boulot qu’on leur demande de faire et pour lequel ils sont payés: avoir un avis même lorsqu’ils s’en foutent et lorsqu’ils n’y connaissent rien. Les politiques, eux font ce que nous nous leur demandons de faire: gérer ce que nous serions bien incapable de gérer. Et le principe de précaution est leur meilleure arme. On a critiqué Roselyne. Mais elle n’aurait rien fait et il serait arrivé quelque chose de grave (juste eu quelques morts… ) on l’aurait débarqué du gouvernement, on l’aurait rendu encore plus responsable (conférer la crise de cet été où nombre de personnes âgées sont mortes et où l’on a accusé le gouvernement de l’incompétence des famille et voisins…). Bref tout en se protégeant lui même (surtout lui), le gouvernement essai de nous protéger (un peu nous quand même).

    La question qui va avec le confort des sièges serait quelle place assurait à ceux qui sont consulter: les experts. Difficile de tous les jeter car il y en a de très bons au milieux des très mauvais. Le plus souvent les experts sont jugés par leurs pairs comme tels. Mais comment eux même peuvent juger si ils ne sont pas eux aussi au top. Bref c’est un peu encore une question sans solution cher Corto. Enfin de mon petit avis de merdeux…

    Bises à vous

  19. Vlad dit :

    Whaaa 78 commentaires pour l’article précédent, john Steele et moi !!!
    A quand le bar à tapas, la boîte de nuit voire le stade de France ?
    A choisir, le statut d’expert est de loin le plus confortable : je préfère faire mes rapports basés sur des données scientifiques. Plutôt que de prendre des décisions lourdes de conséquences, après avoir fait une synthèse au préalable, de centaine de pages d’avis d’experts parfois contradictoires.
    Ce que soulève Didier Goux est pertinent « …comment ces machines infernales peuvent-elles bien étouffer au bout de seulement quelques jours d?activité partielle à nulle? ». Il y a effectivement un truc qui coince, faudrait revoir le logiciel qui fonctionne plus qu’en flux tendu…

  20. jeremie dit :

    Moi je dis pollueur=payeur : que les Islandais paient les compagnies aériennes jusqu’au dernier centime perdu. :)

  21. Didier dit :

    @ vlad > Cher Vlad, j’aimerais avoir l’érudition de Didier Goux ainsi que ses qualités rédactionnelles mais non, je ne suis que Didier, tout court. :)

  22. Marianne ARNAUD dit :

    @ Eusebe
    Très heureuse de vous revoir ici. Vous n’aviez pas encore compris que j’adorais faire rire les gens donc aucune raison d’être navré et si vous voulez rire encore plus :
    http://www.slate.fr/story/19955/ejaculation-precoce-tardive
    En revanche à propos de « Enfin de mon petit avis de merdeux » il faut arrêter de vous flageller ainsi. Comment vous défendrez-vous quand quelqu’un vous traitera de merdeux, si par avance vous lui avez déjà donné raison ?

  23. Carine dit :

    Et moi, faut que je me traite de petite merdeuse pour que quelqu’un me parle?
    Carine, t’es qu’une petite merdeuse!
    Voilà, c’est fait ;)
    Vous fatiguez pas, je ne suis plus devant mon écran.

  24. corto74 dit :

    @eusebe: pour le merdeux voir le com’ de marianne. je ne posais pas de question et je reconnais bien volontiers le role des experts. La ou ça me gonfle c’est qd on accuse les politiques de tous les maux qd ils prennent des décisions conformes aux conseils des experts. Ils ne prendraient pas ces decisions, on les traiterait d’irresponsables, ils les prennent on les accuse de vouloir trop se couvrir !
    a part ca les vacances étaient bonnes qu on t a pas vu ici depuis si longtemps :)

    @vlad: et t a pas vu le precedent, plus de 130 com’. Bon les 3/4 ce sont des conversations entre ces dames, mais bon , ca le fait qd même ! Pour la h1n1, au plus fort de la crise, les experts étaient tous de même avis: nous allions tous mourir ! biz

    @jérémie: why not ! le problème c’est que l’Islande elle n’a même plus un kopeck pour balayer les cendres chez elle alors d’ici qu’elle balaie chez les autres…

    @carine: allons bon, qu est-ce qui se passe ? mais oui, on t’aime ! dites lui ! bises

  25. Carine dit :

    @Corto:
    Rooo!Je ne demande pas de déclaration!
    T’as pas lu mon comm de ce matin?
    Tant pis tant pis biz.

  26. Vlad dit :

    @ Corto
    Pour le H1N1, petite rectification : les experts étaient tous d’accord, on allait crever. Sauf que ces experts étaient ceux que l’OMS avait de manière plus que partisane sans doute (l’avenir nous le dira) mis en avant. Toutes les voix des autres experts beaucoup plus circonspects ont été étouffées. Sur des problématiques scientifiques complexes aux multiples facteurs, pour dégager une synthèse, tu te dois d’écouter tous les avis, d’en débattre et éventuellement de refaire des simulations, prélèvements, tests que sais-je…Si tu n’écoutes que ceux qui vont dans ton sens, où est l’intérêt d’une organisation comme l’OMS ? Je comprend maintenant mieux la flippe qu’à eu Roselyne. Ca ne m’empêche pas de l’égratigner concernant sa logistique de crise totalement nulle.
    @ Didier
    Mille excuses, votre remarque n’en reste pas moins pertinente ;)

  27. corto74 dit :

    @vlad: coucou, nous sommes d’accord, donc ! Et j ‘en profite pour saluer doublement ton dernier commentaire, il a été le 4000ème déposé, ici !!! biz

    @carine: je lis tout, tout, tout ce qui est pondu ici , bises a toi

  28. Vlad dit :

    4000è commentaire ?
    Wheyyyyyyyy j’ai gagné quoi ?
    Longue vie à ton blog !

  29. corto74 dit :

    @vlad: tu n ‘a rien gagné, oups, si ,pardon tu as gagné le droit de revenir, j aime bien tes commentaires :) biz

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin