Se torcher en Bleu-Blanc-Rouge – Folie passagère 334

Posté par corto74 le 22 avril 2010

Se torcher en Bleu-Blanc-Rouge - Folie passagère 334 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

 dans Zone PolititruCJe suis un incorrigible homo qui aime bien son pays, de droite plutôt, pas de l’extrème, c’est sûr. Et voila que je me pose des questions qui, selon certains, n’ont même pas lieu d’être: Est-il condamnable de se torcher le cul avec le drapeau français ? Peut-on immortaliser l’instant d’un clic-clac de qualité moyenne ? Cela en fait-il une oeuvre d’art, exemptant ainsi son auteur de toute critique ? L’auteur du cliché peut-il être récompensé pour son audace ? Le photographe et le « torché » sont-ils punissables ou graciés d’office au nom de la sacro-sainte liberté d’expression ?

Résumons. Un monsieur, pour une expo de seconde zone à la Fnac de Nice, a pris le cliché ci-contre, catégorie politiquement incorrect ( ! ); pour son originalité, il est récompensé. Et la polémique est lancée. De Montgolfier, le proc’ pas de droite, après avoir pensé qu’il fallait sévir, se dégonfle. Alliot-Marie fonce bille en tête, elle voudrait porter plainte et réclame une loi contre les attaques aux symboles de la Nation. Alors pour simplifier, la gauche dit que ce n’est pas grave, la droite se positionne en défenseur du Bleu-Blanc-Rouge.

Et Corto dans tout ça ? J’aime la photo ( l’art photographique s’entend ), celle-ci est nulle; la liberté d’expression, j’y suis très attaché, normal. Les polémiques, ça me gonfle. Oui, mais… Il y a peu, un jour de liesse populo-footballistique, on décrochait le drapeau français du Capitole pour le remplacer par celui d’un autre pays. Oui, mais… Il y a quelques temps, il était rigolo et « courageux » de siffler la Marseillaise. Oui, mais… Les représentants de l’ordre ou les pompiers se font caillasser quand ils débarquent à l’improviste dans les cités. Etc… Alors, je me dis que si tout le monde s’en fout et  que si personne ne fait rien, pourquoi ne pas se torcher l’oignon avec le symbole phare de la République ? Ou bien serais-je en train de m’indigner pour un truc qui n’en vaut pas la peine ? Ben non, cette photo, elle m’emmerde, et la suivante, ce sera quoi ? Suis-je bête, pourquoi se formaliser pour de telles futilités ?  Il n’y aurait que les cons de droite pour oser ne pas être d’accord avec cet art là … Je suis donc un con de droite et vu ainsi, ça ne me dérange pas.

2334703183_small_1D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

49 Réponses à “Se torcher en Bleu-Blanc-Rouge – Folie passagère 334”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Quand on pense, mon cher Corto, à tous ces hommes jeunes qui sont morts pour que ce drapeau continue à être le nôtre ! Je vis juste à côté du fort de Montluc, la prison où Jean Moulin a été torturé à mort ! Je passe très souvent devant le mur où s’étale son portrait. C’est à lui et à tous les siens qu’on crache à la figure quand on accepte ce genre de comportement.
    Cela me fait honte !

  2. galoune 16 dit :

    Il est noir, handicapé mental , Chômeur?
    Qui sont ILS d’ailleurs?
    Pendant ce temps, viols, vols, baston, continuent…
    Est-ce vraiment ce délit là qui est la source des gros sales crimes?
    Est-ce important?
    Je ne trouve pas ça très élégant, mais ne faisais tu pas, il y a peu, l’apologie du politiquement incorect des années 80…
    Bruler Marianne sur un billet de 500, était-ce plus drôle?
    Bises à toi.

  3. Ditom dit :

    Oui, c’est vrai que cette image est pitoyable… Il y a des valeurs qui devraient être prises au sérieux. Maintenant, je ne suis pas sûr d’être pour une quelconque forme de censure de ce type d’image et ce pour deux raisons principales: censurer une image comme celle-ci est la porte ouverte à une censure officielle de toute forme d’expression photographique ou publicitaire, or, le mauvais goût est évidemment condamnable (mais que fait la fashion poliiiiiiiice???) mais je suis heureux de vivre dans un pays où l’on lui permet de s’exprimer. Deuxième raison: censurer ce type d’image pourrait attiser une certaine haine du pouvoir en place dans la société et je ne suis pas sûr que la France ait réellement besoin de ça en ce moment…
    Je suis d’accord avec toi, cette photo est nulle… Et si on cessait d’en parler tout simplement ;)
    Bises

  4. galoune 16 dit :

    J’entend ce que dit Marianne, mais est on sur que ces joyeux drilles ne feraient pas eux-aussi acte de résistance si la nécessitée était là?
    Les mauvaises farces sont elles forcément des farces de gens forcément toujours affligeants?
    Qui sont ces gens, en vrai, en dehors de cet instant là?

  5. corto74 dit :

    @marianne: tout le pb est là, le drapeau represente-t-il encore quelque chose pour beaucoup d’entre nous ?

    @galoune: d’abord, je ne faisais pas l apologie du pol.incorrect des années 80, je constatai qu’aujourd’hui, les choses semblent bien plus lissées qu’en 1980, plus aseptisées. Ensuite compte tenu des tensions actuelles: identité nationale, banlieues, burqa etc… cette photo est un peu provocation inutile.Gainsbourg ne brulait pas la République avec son billet, il revendiquait le droit de ne pas payer plus de 50% d’impots ! Se torcher avec le drapeau français est révélateur, il me semble d’une perte de respect. Aux USA, une démocratie assez semblable a la notre, c’est un délit que de s’attaquer au drapeau ou à l’hymne national. En France, on devrait s’en foutre ? Biz

    @ditom: je ne parle pas de censure, la liberté d’expression est fondamentale. La question est simple: peut-on, au nom de cette liberté d’expression tout permettre. Après, peut-on ainsi jouer avec les symboles de la république ? Juste 2 questions en fait. Vois aussi la fin de mon com a Galoune sur les USA. Biz a toi

  6. Vlad dit :

    Je trouve cette photo choquante et artistiquement nulle. Si d’emblée j’avais souhaité qu’elle soit censurée, je me suis ravisé par la suite : nous nous devons d’accepter ce qui relève de la liberté d’expression fût-elle super nase. Il y a toujours eu des atteintes aux symboles de la nation, habituellement celles-ci ne sont pas trop relayées médiatiquement… Qu’on légifère après coup, une fois de plus, en réaction à l’actualité ça me gène. Je ne suis pas juriste mais il doit bien y avoir des trucs existants pour stopper la diffusion de cette photo non ? Genre trouble à l’ordre publique, je sais pas…
    Maintenant Corto tu as raison, ça fait encore quelque chose de plus qui va dans le sens de la haine de la nation ou de ses valeurs intrinsèques. Ca commence à bien faire. Le pire serait en revanche de restreindre nos propres libertés en légiférant à outrance sous prétexte de quelques hurluberlus qui testent nos lois. Je pense réellement que l’arsenal juridique suffit pour se prémunir de tous ces nases.

  7. Didier dit :

    C’est du street’art je suppose…

    Est-ce que cette photo me dérange? Oui parce-que sans être féru d’histoire, je connais celle de mon pays, l’une des plus riches au monde. Doit-on condamner l’acte? Oui, du-moins moralement. Doit-on interdire par voie législative les représentations s’attaquant à la symbolique nationale? Non car ce serait tomber dans les pièges que ces douloureux siècles d’histoire devraient nous avoir appris à éviter.

  8. LiKa dit :

    Vous allez hurler, mais je la trouve plutôt bien foutue, cette photo. Ses noirs pas trop noirs, bien équilibrés, le rouge pas trop rouge, en accord avec la teinte rosée des mollets et du mur. Et puis la main qui se torche, c’est un geste simple, pas ostentatoire pour un sou, quand l’autre main un rien crispée, indique qu’à la moindre alerte, on est prêt à relever son pantalon.
    Sauf que ce n’est pas le drapeau fabriqué par un usurpateur, un Hitler, par exemple, et là, ç’aurait été courageux de se torcher avec. C’est notre drapeau français.
    Arrivée à ce point, je me pose une question. Sérieusement.
    Est-ce que, actuellement, un pays a vraiment besoin d’un drapeau ? Tout ce qui est ostentatoire, fatalement attire la foudre, autrement dit, inspire des idées agressives. Les humains sont ainsi faits.
    Que veux-tu, Corto, tu nous mets cette photo devant le nez. Pourquoi ? Dis-moi.

  9. Aurélien dit :

    Effectivement, c’est nul. Pourquoi faire autant de publicité alors ? C’est aller directement dans le sens de l’auteur de cette photo : « l’indifférence tue l’insolence ».

    > tous ces hommes jeunes qui sont morts pour que ce drapeau continue à être le nôtre

    Quelle folie n’est-ce pas ? Quelle aberration de s’entretuer pour un bout de tissu ? Quel besoin d’introduire un hymne national dans une rencontre sportive ? Comme dirait Laurent Gerra à propos du foot : on commence par se réunir dans des stades, et ensuite on défile sur les Champs Elysées.

    Si seulement ceux qui sont prêts à mourir pour des idées / symboles pouvaient se tuer entre eux, et uniquement entre eux. Ah, si seulement…

  10. Marianne ARNAUD dit :

    à Galoune
    Pour moi, c’est ce photographe qui est à blâmer en premier. En effet il se peut que ce type ait fait ce geste sans trop savoir ce qu’il faisait. Mais le photographe lui, était au courant puisque non seulement il l’a photographié mais encore il a exposé la photo.
    Ce dont j’aurais rêvé, moi, c’est qu’au lieu de le photographier, le photographe lui arrache le drapeau et lui foute une bonne paire de claques. Mais pour une claque il faut plus de courage que pour un clic ! Ne comptez pas trop sur ce genre de personnage pour résister à quoi que ce soit, j’en ai peur. Mais je peux toujours me tromper !

  11. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    Considérer, une photo quelle quelle soit uniquement sur le plan « artistique » sans s’occuper du sujet me paraît grave.
    Je pense à ces gens qui devaient admirer les abat-jour ou les reliures de livres magnifiques que cette kapo des camps fabriquait certainement très artistiquement avec les tatouages les plus beaux prélevés sur la peau des juifs internés.
    Je pense à Spencer Tunick dont la spécialité artistique est de faire venir des centaines de gens et de les mettre nus pour faire des photos de groupe de corps nus. Partout dans le monde on crie au génie ! Et les gens se précipitent pour paraître sur la photo.
    Ici, il a fait venir trois cents personnes, à 4 heures du matin, sur un quai humide, les a fait déshabiller et les a couchés tout enchevêtrés par-terre. Puis leur donnait des ordres du genre, « Levez une jambe, faites ceci, faites cela… »
    Parmi les gens qui se sont prêtés à ce jeu il y avait des vieillards, des personnes se déplaçant en déambulateur, c’est, en tous cas, ce qu’a relaté le journal local, à l’époque.
    J’étais horrifiée, mais il faut bien reconnaître que la majorité des gens a applaudi à cette « expérience artistique », et j’ai été regardée comme une ringarde demeurée qui ne comprenait rien à l’art !

  12. Marianne ARNAUD dit :

    @ AurA…
    Si je vous suis bien au lieu de se faire tuer « pour un bout de tissu » il valait mieux faire comme le préconisait Pétain, collaborer avec le vainqueur. Faire la rafle du Vel’d'Hiv. Envoyer dans les camps nazis le plus de juifs possible, femmes, vieillards et enfants compris, pour être un peu tranquilles chez nous et pouvoir nous adonner à notre petit marché noir.

  13. falconhill dit :

    Je suis aussi un con de droite, et ça ne me dérange pas d’en être un…

    Photo nulle, blessante, vulgaire, insultante… Minable.

    Des fois je me pose la question de savoir si on avait changé de drapeau, quelles auraient été les réactions…

  14. Marianne ARNAUD dit :

    @ Falconhill
    Vous trouverez la réponse à votre question dans « L’étrange défaite » de Marc Bloch, écrit en 1940 juste après la débâcle et publié en 1946 deux ans après qu’il ne soit tombé sous les balles allemandes en criant : « Vive la France ».

  15. LiKa dit :

    @ Falconhill Je me la pose aussi, la question. Par exemple : et s’il s’était torché avec la burka ?

    @ Marianne Les hommes se faisaient tuer pour que leur pays reste libre. Et cela je le respecte.
    Je n’ai pas regardé cette photo « uniquement » comme vous dites sur le plan artistique. Une photo, je la regarde sans « plan ». Je la regarde, puis je réfléchis. C’est pour cela qu’on me la montre, non ?, ou seulement pour susciter en nous le réflexe pavlovien qui nous amènerait à pousser des cris d’orfraie…
    Si les gens se précipitent pour figurer sur la photo de Spencer Tunick, ça en dit long sur leur pathétique connerie. je pense, avec Aure@ lien : Pourquoi faire tant de publicité, alors. »
    Jusque sur ce blog…

    @ AurA@ lien Je vous donne raison : « l’indifférence tue l’insolence ».

  16. strauss.yvette dit :

    Je suis entièrement d’accord avec Marianne : ce type de provocation mérite une paire

    de claques et certainement pas un débat. Corto, je me pose la question, pourquoi

    nous montrer cette photo ? Serait-elle une oeuvre d’art que ça n’en vaut pas la

    peine et que ça peut donner des idées à des cons qui voient dans toute provocation

    un signe de liberté ou de supériorité.

  17. corto74 dit :

    @Avis !: Vos commentaires sont passionnants mais pour certains étranges. Que l’on ne soit pas choqué par cette photo en dit long sur une éventuelle perte d’importance accordée aux symboles. C’est peut-être un signe de l’évolution de notre société ? Pourquoi pas, mais moi ça me dérange, sans doute pour les mêmes raisons que Marianne.
    Techniquement, je la trouve très moyenne, désolé, lika ! …les gouts et les couleurs…
    Pourquoi en faire de la pub ? je n en fait pas la pub, elle m’a paru interressante car révélatrice d’un état d’esprit car pour l’avoir pensé cette photo, avouons que le photographe cherchait la provocation et que s’en prendre ainsi à certain symboles, c’est le buzz, malsain selon moi, pour l’auteur.
    Dire qu’elle me choque, oui , certains semblent faire mine de ne pas comprendre que cela me choque. Ben désolé, je suis attaché à tout ce que représente ces symboles et j’ai encore le droit de le dire, Même si ce n’est pas très « dans le vent » que d’affirmer cela.
    A d’autres, comme Lika ou Aurélien qui semble se poser la question de l’utilité d’avoir un drapeau, ben oui, ce n’est qu un bout de tissu mais hautement symbolique: il represente un pays , son histoire, son passé et donc son avenir. N’est-il pas le 1er signe de notre identité nationale ???
    Le commentaire de didier me semble comme d’hab plein de bon sens !
    Et falconhill a raison cette photo est blessante.
    Yvette, ce n’est pas la photo en elle meme qui merite le débat, elle pose néanmoins le problème du respect de certaines valeurs, ces valeurs qui sont matérialisées par un drapeau ou autre signe symbolique. Je suis quasi persuadé qu’il y a 30 ou 40 ans, voire moins même, cette photo n’aurait jamais pu être et si tel avait été le cas, cela aurait été un putain de scandale !

    bises a tous

  18. Marianne ARNAUD dit :

    Pour détendre l’atmosphère, mon cher Corto, disons que lorsqu’on s’appelle Marianne on a plus de mal à supporter certaines choses.
    Il semble que lorsqu’on s’appelle Yvette aussi !

  19. Carine dit :

    Je vais quand même abuser et vous donner mon avis.
    La photo est bonne et il fallait oser la prendre et surtout la publier!
    J’y vois une dénonciation de l’acte incriminé et non une complicité. La photo existe et ne faisons pas de procès d’intention.
    Le bonhomme qui se torche avec notre drapeau, tout comme ceux, souvenez-vous, qui ont descendu le drapeau français du Capitole de Toulouse pour le brûler et le remplacer par le leur (le drapeau algérien; mais non madame, ce sont des Français comme nous; ils sont nés ici etc etc…)méritent les galères à perpétuité.
    Et c’est au photographe qu’on fait un procès?
    Tout cela n’est pas clair, dans la tête de nos gouvernants non plus d’ailleurs. Les titres des journaux hésitent entre la poursuite du fouteur de caca et celle du photographe. Faudrait savoir!
    C’est à cause de cette hésitation que nos media ont beau jeu d’édulcorer leurs infos. Il ne faut pas parler de ce qui risque de faire réfléchir les gens et de gêner les malfaisants. Donc ne parlons pas de racailles, ni de cailleras, parlons plutôt de « jeunes » ou de « issus de la diversité ». La langue de bois, ça suffit.
    Ce débat sur la photo (fallait -il la prendre? fallait-il la publier, …) montre à quel point « nous » sommes prêts à rogner sur nos libertés pour ne pas faire ou dire ce qui fâche. Bin crotte! profitons de nos dernières années de libre pensée et de libre parole! Nous sommes en train de tout brader.
    Cela me rappelle l’agression du jeune homme dans le Noctilien. Celui qui a été poursuivi pour avoir rendu la video publique, c’est l’employé de la RATP qui a cru faire son devoir. Les agresseurs sauvages courent encore, sûrement avec la bénédiction des bien-pensants.

  20. Carine dit :

    Et j’ajoute que je ne suis pas d’accord avec Marianne quand elle dit ça:
    « Pour moi, c?est ce photographe qui est à blâmer en premier. En effet il se peut que ce type ait fait ce geste sans trop savoir ce qu?il faisait. Mais le photographe lui, était au courant puisque non seulement il l?a photographié mais encore il a exposé la photo. »
    On l’aura compris.
    Le photographe a fait un acte salutaire, qui montre à quel point on nous respecte!
    Il ne faut pas que ça se sache?

  21. Vlad dit :

    Il y a quelque chose que j’aime bien chez les ricains c’est leur amour du pays. Ce genre de cliché serait tout juste inimaginable chez eux…Et d’ailleurs dans pas mal d’autres pays à y réfléchir. Moi aussi j’ai envie de mettre des grosses baffes aux photographe et au jury trop content d’attribuer un prix « politiquement incorrect ».

  22. corto74 dit :

    @carine: ds le fond, je me fous du photographe ou du « torché », peu importe, le résultat est la: un mec n’a aucun respect pour un symbole fort de notre pays, des jurys d’un concours disent bravo et nous devrions ne rien dire. Encore une fois cette photo est révélatrice d’un état d’esprit qui semble dire « oui , on peut tout faire, tout salir, ne plus rien respecter » Ne peut-on dire sans passer pour un con ou un censeur: cette photo me choque, j aime mon pays, j’accorde une importance à ses symboles…
    Comme le dit un des commentateurs, peut être pas la galère à perpètte, mais au moins un sévère condamnation morale.

    @vlad: je fais souvent, lorsque l’on parle d’identité nationale ou d amour du pays un parallèle avec les USA. Pourquoi sont-ils devenus si puissants en si peu de temps: le patriotisme ( a ne pas confondre avec un nationalisme ) me semble etre une des raisons principales

  23. LiKa dit :

    Corto, j’ai cherché ce que représente notre drapeau violemment bleu blanc rouge « hautement symbolique », comme tu dis, sans le trouver. Personne ne nous en parle. Pourquoi ?

    Mes jeunes amies kabyles aiment le drapeau berbère, et surtout, au centre, le fin tracé rouge qui figure « l’homme qui marche » : vers la liberté. C’est l’homme qui résiste… Elles m’ont dessiné ce drapeau. Ses couleurs me semblaient jolies aussi : en haut la bande bleue qui représente la Méditerranée; au-dessous, le vert des montagnes; et en bas le jaune du désert…

    Quel est donc le symbole des trois couleurs de notre drapeau français ? puisqu’il représente, dis-tu,le passé de notre pays, son présent et son avenir. » Veux-tu, Corto, me le faire découvrir ?

    Autrefois suisse, le drapeau suisse ne me paraissait pas bien beau non plus – exposé, comme leurs géraniums, sur tous les chalets… Hum… J’ai parlé de ce drapeau dans mon « Tournesol » – chapitre intitulé « Notre patrie ».

    Sur la photo incriminée, enfin, les couleurs étaient douces. Ai-je dit que cette photo était belle? une oeuvre d’art ? Je note qu’elle aurait pu être d’une vulgarité bien plus grande. Et tiens, pour me rincer un peu de toutes ces histoires de drapeau, je vais aller écouter quelques chansons de Brassens. Bonne journée à tous.

  24. Francis dit :

    c’est clair qu’il y a des symboles à respecter (et je ne pense pas que le bilelt de 500 F en soit, sans vouloir me facher avec Richelieu..)

    En revanche je ne vois pas pourquoi tu dis « incorrigible d’homo » je ne vois pas le rapport entre ta sexualité, ces cons de photographe et de photographiés….

    allez je termine par ma connerie habituelle, Jean Moulin et le fort de Montcul, le drapeau et la photo de son cul….bon je sors

  25. Marianne ARNAUD dit :

    A comparer aussi avec la Suisse qui a su dire non aux minarets pendant qu’ici on se demande si interdire la burka, ce signe indiscutable d’islamisme extrémiste, ce ne serait pas interprété comme discriminant aux yeux des Musulmans qui sont, par ailleurs, et surtout les femmes, les premiers à souffrir de ce nouveau totalitarisme.
    L’association Ni putes ni soumises, dit à qui veut l’entendre, que pour la dignité de la femme et pour le respect de leurs droits, elle veut une loi d’interdiction totale de cette ignominie. Ce sont pourtant des femmes musulmanes qui parlent : personne ne les écoute !
    Au secours ! J’ai mal à la tête.

  26. Marianne ARNAUD dit :

    Pour Lika et pour tous ceux que cela intéresse encore :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_France

  27. corto74 dit :

    @lika: ci après en lien un eclairage sur ces 3 couleurs à l’origine:
    http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=17940215

    il est évident que les 3 couleurs de l’époque n’ont plus très grande signification aujourd’hui, encore que… Aujourd’hui bien peu s’en soucient et ne voient ds le drapeau qu’un signe de reconnaissance, une marque d’identité, un symbole de la republique française. Ces 3 signes me suffisent. Moi qui ait pas mal voyagé, qd je disais à l’étranger que j’étais français, j’avais sans cesse les mêmes remarques: ah oui, les Bleus, les Champs Elysées, la République Française, J’ai même eu des reflexions du type: Ah oui, L marseillaisse, ou bien le pays des lumières (dixit un chinois), Voltaire, la Révolution…. Si tu montres un drapeau bleu blanc rouge a l’étranger, c’est toute l’histoire passée et présente qu’on te sort et ça me va très bien…

    @francis: incorrigible homo , de droite, j ai mis cela car j’aime bien rappeler de temps en temps que les homos ne sont pas forcément de gauche comme le veut trop souvent « l’imagerie »populaire, que les homos ont aussi des valeurs et un attachement à certains principes. Faut pas aller chercher plus loin.

    @marianne: faites comme Lika, on se detent et on écoute de la musique sympa, il fait beau, on est pas bien en France , :) bises

  28. Didier dit :

    Un peu d’histoire :

     »
    Le Blanc :
    Le roi de France pour marquer sa présence sur un champ de bataille faisait flotter une étoffe blanche, depuis la bataille de Fleurus en 1690, qui remplaçait l’étoffe rouge de Saint Denis du début de la royauté.
    Cette étoffe rouge avait été remplacée en 1188, par la bannière des croisés ; une croix rouge sur un fond blanc, bannière délaissée à la fin du 13ème siècle, lorsque les anglais gardèrent la croix rouge le Saint George ; les français loyalistes soutenant le roi Charles VII, gardèrent une croix blanche ; dès lors le blanc marquait la couleur du roi de France.

    Le Rouge :
    A l’origine bannière de Charlemagne remise par le pape Léon III, à l’empereur en 796. le rouge était la couleur de la pourpre impériale romaine. Puis ce rouge, en 1124, fut remplacé par l’oriflamme de Saint Denis, (étoffe rouge du reliquaire), la couleur du sang du martyre. C’est Louis VI qui institua la tradition de lever la bannière à Saint Denis à chaque fois que le roi convoquait sa noblesse.

    Le Bleu :
    Selon la légende lorsque Clovis adopta le lys (lis), son blason représentait trois iris (terme qui deviendra luce puis lys car adopté par Louis VII) sur un fond bleu azur, bleu du ciel, symbole de pureté, là où l’homme pieux ira après sa mort. Le bleu était la couleur du manteau royal. Il s’agit de la chape (manteau) de Saint Martin, levée par Clovis en 507 contre les Wisigoths, ce bleu fut la couleur de la bannière lors du couronnement des rois, de Clovis à Charles X.
     »

    J’ai carotté ça sur les midiblogs de nomandis, je cite plutôt que de lier au cas où ça disparaitrait. :)

  29. jeremie dit :

    Je pense qu’il est inutile de juger cette « oeuvre » selon des critères juridiques ou moraux. Il faut juger une « oeuvre » comme une autre « oeuvre » : cette photographie est moche, un point c’est tout.

  30. eusebeetcie dit :

    Ave populus.

    1: techniquement cette photo n’a aucune qualité à mes yeux et à proprement parlé sans intérêt. Elle est même proche de l’hideux. En fait on dirait une vieille photo floue de fête en fin de soirée quand tout le monde est bouré… c’est pas que j’aime pas la situation mais bon je n’en vois pas l’intérêt artistique… Y a pas à chier (pff je sais elle est nulle celle là….)je ne vois pas pourquoi cette photo gagnerait un concours… ou alors c’est qu’elle seule à concourir^^.

    2: sur le plan symbolique je suis aussi choqué. Et je ne reprendrais pas ce qu’on dit Marianne et Corto car là je suis d’accord. Seulement je me pose des questions sur la liberté et son rapport avec l’art qui me paraît essentiel. On nous dit c’est de l’art. Soit. Mais d’abord faudrait il que quelqu’un nous définisse (au moins à minima et ce n’est pas impossible!!) ce qu’est l’art. Ensuite il faudrait qu’on définisse des limites (si il y a en a)…Et là ma dernière parenthèse pour moi veut dire beaucoup. Voilà je laisse la question en suspens et je donnerais mon avis plus tard en copiant vos avis ^^.

    PS: Corto t’es pas cool… dans « i will be back » j’ai mis presque autant de commentaires que ces dames comme tu dis si bien :) donc non je n’était pas absent :) . J’étais le seul homme du salon de thé (avec des apparitions de Didier parfois ^^)

    bises

  31. eusebeetcie dit :

    Oups… il faut lire photo pour faute… et j’ai oublié à la fin : « bises » :)

    Re P.S: en face de moi à la bibliothèque vient de se poser un menu qui ta plairait cher hôte si j’en juge tes photos… ^^ Racontes ?…:)

    c’est corrigé !

  32. strauss.yvette dit :

    @Corto

    L’évolution de la société va dans le sens de l’absence de scandale dans tous les domaines,
    c’est considéré comme particulièrement ringard de s’opposer à la vulgarité ambiante.
    La télévision etla presse nous en remet une couche à chaque instant, de sorte qu’on a assez bien réussi par la publicité à tout mettre au même niveau. Danc ce contexte, il ne faut pas s’étonner que les gens soient amorphes et ne réagissent à rien.

    Nous avons été si bien conditionnés à supporter les agressions ambiantes, les panneaux de pub à l’entrée des villes, les fêtes, le bruit qu’on appelle musique….

    Et on vient nous parler de vivre ensemble quand on a déjà bien du mal à
    supporter les manquements de l’autre au plus élémentaire savoir-vivre

  33. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    Oui, vous avez raison ! Absence de scandale. Sauf quand on décide qu’un scandale est inacceptable cf la pédophilie de l’Eglise. Et maintenant je suis très intéressée de savoir comment les mêmes vont défendre Polanski qui doit être extradé par la Suisse pour répondre de ce même crime perpétré il y a aussi longtemps que ceux de l’Eglise !
    Car les mêmes à ce que j’ai compris qui défendaient Polanski se sont acharnés sur Benoît XVI qui jusqu’à preuve du contraire n’est pas, lui, un pédophile
    Aïe, aie, aïe ! j’ai remal à la tête.

  34. Marianne ARNAUD dit :

    Une dernière chose, j’exhorte ceux qui en ont les capacités et le temps de lire l’encyclique de Benoît XVI « Caritas in veritate » et peut-être une petite lumière de compréhension s’allumera pour vous et vous comprendrez à quel point il est important pour la finance internationale donc majoritairement anglo-saxonne, de se débarrasser de ce pape. Il dit par exemple : Je ne peux pas donner à l’autre du mien, sans lui avoir donné d’abord ce qui lui revient de justice.

  35. Christophe dit :

    Alors déjà la photo est moche. Franchement même avec un téléphone portable ou un appareil jetable on peut faire mieux. Maintenant en regardant bien, la veste de survet, le drapeau, le flou certainement à cause d’un peu d’alcool, cela me fait penser à une photo faite par 2 potes beaufs amateurs de foot que l’on peut trouver dans les stades. Je suis peut-être alors un con de gauche. lol.

  36. Marianne ARNAUD dit :

    Cons de droite ou cons de gauche, tous les cons sont bons à prendre pour moi, à partir du moment où ils n’aiment pas cette photo.
    J’ai l’impression que ça va mieux ma tête !

  37. strauss.yvette dit :

    @Marianne,

    Je ne milite ni pour le licenciement du pape, ni pour l’extradition de Polanski..

    Je me suis étonnée que tant de bonnes ames viennent à son secours quand il était en prison,d’autant que la  » victime  » réclamait haut et fort qu’on lui fiche la paix avec cette histoire vieille de trente ans. Mais je ne pense pas que la justice américaine va le lâcher..

    Concernant les abus sexuels sur mineursqui existent dans l’eglise catholique, la responsabilité du pape est engagée. D’ou la necessité d’une décision symbolique
    dont je ne vois pas la forme qu’elle pourrait prendre.

    Mais je n’arrive pas à mettre en équation les deux affaires : un manque de logique,
    ou d’intelligence, allez savoir !

  38. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    Il n’y a aucune logique. Simplement le même crime perpétré à la même époque que certains voudraient voir pardonner à l’un et voir punir aux autres.
    Moi non plus, rassurez-vous je ne milite pas ni pour que l’un soit puni, ni pour que les autres soient pardonnés. J’ai même écrit ailleurs qu’il était sain que l’Eglise boive le calice jusqu’à la lie.
    Mais ceci étant dit il n’est pas interdit d’essayer de comprendre quel est le moteur qui anime tous ces gens, un coup dans un sens, un coup dans un autre.
    De plus il y a aussi, c’est incontestable, des gens qui prennent exactement le parti inverse.
    J’ai bien peur que dans un cas comme dans l’autre le moteur ne s’appelle la haine.

  39. corto74 dit :

    @eusebe: mais non ma caille, je les ai vu tout tes commentaires et heureusement que tu étais là pour temperer l’ardeur de ces dames :) Pour la photo, je n ai pas voulu rentrer ds le domaine de « l’analyse artistique de l’oeuvre » tant elle est nulle. Par contre pour le reste nous sommes donc d’accord: ouf ! biz

    @yvette: »c?est considéré comme particulièrement ringard de s?opposer à la vulgarité ambiante » je ne peux qu’être d’accord ( on se tutoie , hein ? ) avec toi et çette attitude me gonfle de plus en plus ! Heu, ringard, ça veut dire vieux ? :) NON , je ne suis pas vieux !

    @yvette et marianne: voila je vous laisse 2 mntes et vous voila parties par monts et par vaux a discutailler de l’Eglise , du pape et tutti quanti, polanski, kiki ! Vous etes incorrigibles :)
    bon ben c est pas le tout mais j ai un billet a pondre, en aurais-je le temps ? L’idée oui , je l ai

  40. corto74 dit :

    @christophe: 2 potes footeux bourrés en fin de soirée, y a un peu de ça ! Si tu es de gauche, tu peux pas être con , si ? bises a toi

  41. Carine dit :

    Pourquoi parler d’ « oeuvre » quand on a un simple témoignage?
    Il se passe une chose grave, devant mes yeux. Je fixe le moment sur une photo, je fais partager, je publie. S’agit-il d’une « oeuvre »? Doit-on considérer cette photo sous les critères qui régissent l’art de la photographie?
    Alors que mon but était de témoigner, de montrer une scène éprouvante.
    A aucun moment le type ou la fille qui a pris la photo n’a voulu donner une leçon d’art!
    Il est remarquable de voir comment les commentateurs se ruent sur un épluchage de la photo, de son manque de valeur picturale (à voir!) pour éviter de parler du fond.
    Le jour où quelqu’un photographiera des gens en train de baiser dans le métro en heure d’affluence, ou dans une église sur l’autel (car ça arrivera, soyez-en sûrs, on a bien déféqué derrière l’autel, si je me souviens bien, lors de manifs de sans papiers), vous direz « ah nan, la photo n’est pas au top, c’est un scandale de publier ça ».
    Vous ne voulez pas savoir, je crois, et c’est le fond du problème.

  42. corto74 dit :

    @carine: je ne comprends pas bien le sens de ton dernier commentaire … »Vous ne voulez pas savoir, je crois, et c?est le fond du problème » bisous

  43. eusebeetcie dit :

    je te cite corto: « Pour la photo, je n ai pas voulu rentrer ds le domaine de ?l?analyse artistique de l?oeuvre? tant elle est nulle. Par contre pour le reste nous sommes donc d?accord: ouf ! » . Dans le fond je suis d’accord avec toi donc je devrais même pas en parler mais le sujet me tiens quand même à coeur. Tu ne peux pas (je parle juste en terme de logique) dire que cette oeuvre (on peut se poser la question de savoir si s’en est une mais ça fait partie du débat!!) est nulle sans argumenter sur le fait que ça soit une oeuvre ou pas, et sur le jugement qu’on peut porter sur une oeuvre etc…. tu vois ce que je veux dire ?

    PS: pour le menu un charmant garçon blond, mince, les cheveux mi-long légèrement bouclé. Mais il n’avait pas l’air sympa. J’espère pour lui que ce n’est qu’un air mais pas la chanson …

    Bises

  44. eusebeetcie dit :

    @ Carine: j’avais pas fait attention à votre dernier commentaire. Même si je maintiens ce que j’ai écrit et pensé (car il s’agit d’un jugement de valeur qui porte sur l’esthétique or une partie de l’esthétique doit pouvoir être juger à la façon dont il touche. Ce qui en fait un jugement sans véritable valeur. Par exemple je trouve que Picasso c’est de la merde ça n’enlève rien de son talent ni de son prix… ). EN REVANCHE ce que je voulais dire c’est que j’aurais aimé en jugeant cette photo que la plupart des gens se posent les questions que vous nous avez rappelés…

    Bien à vous

  45. LiKa dit :

    Merci, Didier. Au moins aurai-je appris quelque chose aujourd’hui.

  46. Carine dit :

    @Corto:
    Corto, je crois que Eusèbe a répondu à ta question:
    « EN REVANCHE ce que je voulais dire c?est que j?aurais aimé en jugeant cette photo que la plupart des gens se posent les questions que vous nous avez rappelés? »
    En traitant de la photo sous l’angle de l’esthétique, on masque les vrais problèmes.
    C’est donc qu’on ne veut pas savoir. Je veux dire la plupart des spectateurs et acteurs de notre société.

  47. guillon dit :

    Niquab in (car), ni maîtresse??.à les cols de la République !

    Le Point – ?25 avr. 2010?
    … kippa chech, niquab, djellaba, ce ne sont que des formes de tissus, les choses sérieuses sont ailleurs, par exemple les détournements en tout genre, …

    ?. Il serait polygame et ferait ainsi bénéficier ses 4 ou 5 « épouses-cocubines-petites amies-maîtresses-mères de ses enfants », de la manne de la « république Démocratique de France », offerte aux personnes élevant de nombreux enfants??. Au titre de parent isolé (attention à tous les enfants naturellement naturels à qui on va couper les bourses, absentéistes scolaires ou non, au titre de résultat enregistré de situation d?amant-maîtresse de leurs géniteurs, non passés devant le maire, le bedeau et son Eminence ?. !)

    Ce ne serait qu?une possibilité, sans la moindre certitude?? à aujourd?hui.
    Encore une fois, comme pour les quotas répressifs, on crée « l?infraction », AVANT.
    Après, on verra bien, on s?adaptera??.

    Voilez le texte que vous ne sauriez voir de http://www.marcfievet.com/article-niquab-in-car-ni-maitresse-a-les-cols-de-la-republique-49320051.html

    Kelly-Eric Guillon
    « sous-Pupille de la Nation de 4éme catégorie de 39/45 », par décrets, depuis 2000 et 2004

  48. Nico dit :

    Je citerais un extrait d’un rapport du conseil constitutionnel :

    « Limites entre liberté d?expression et outrage à un symbole Conseil Constitutionnel 2002 [justice droit, liberté, devoir, état ]

    Saisine du Conseil constitutionnel en date du 19 février 2002 présentée par plus de soixante députés, en application de l?article 61, alinéa 2, de la Constitution, et visée dans la décision n° 2003-467 DC

    (…)

    Par un hymne et un drapeau, héritages de notre histoire mouvementée, ainsi inscrits dans le corps même de la Constitution, ce sont les valeurs de la République qui sont symbolisées. Or, ces valeurs sont précisément celles de la tolérance et de la liberté de conscience et d?expression de cette conscience.

    On doit considérer que le droit d?outrager l?hymne et le drapeau trouve sa légitimité dans ces symboles-là et les renforce même. En protégeant le droit de les outrager, on protège ces symboles ! D?une certaine manière, cet outrage, aussi choquant puisse-t-il paraître à certains, est le signe que les fondements de la République demeurent permanents. C?est par l?exemplarité de la tolérance des institutions démocratiques que le respect de ses symboles se forge au travers des générations. »

    Je parlerais des dernières nouvelles :

    Le sommet France-Afrique vient de se terminer.
    Parmi les invités, cordialement reçu par le président de la république, tout une tripotée de dictateurs.
    Et ce sommet à eu lieu à… Nice !

    Comment peut-on admettre qu?on reçoive en toute impunité des chefs de gouvernement qui ne respectent pas nos valeurs et chercher à condamner cette photo ?

    Je parlerais de premier et second degrès en précisant que la photo est à remettre dans son contexte, à savoir, qu’elle sert le thème du politiquement incorrecte, et ne peux donc pas montrer des bisounours glissant sur des arc-en-ciel, mais plutôt un acte qui pour l’auteur exprime ce qui est pour lui politiquement incorrecte.

    Quand aux appréciations sur le côté artistique et beau de la photo, c’est purement subjectif, j’ai déjà vu des choses bien plus moche dans des expositions d’art contemporaine.

    Alors, libre à vous de ne pas pousser la réflexion au-delà du premier degrés de l’image, mais vous passez à côté du sens de la photo… un comble quand on se dit amateur de photographie…

  49. corto74 dit :

    @nico: Elle est trop dure la vie, on passe à coté de tellement de chose ! mais bienvenue ici, tout de même !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin