John Steele et moi – Folie passagère 332

Posté par corto74 le 19 avril 2010

John Steele et moi - Folie passagère 332 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

 dans zoNe à  mOiQue c’est – c’était –  bon ces quelques jours de vacances sous le soleil lumineux de Normandie. Du grand et beau soleil, un vent léger, une mer sereine. J’aurais pu vous raconter par le menu ces 4 jours de batifolage, les apéros ( il n’y a pas de vacances sans apéritifs prolongés), la cote de boeuf nocturne grillée dans la cheminée, crevettes et cigales, les refaisons-le-monde tardifs, les promenades en bord de plage et les grincements du matelas. J’aurais pu vous parler de la pêche miraculeuse et des 38 maquereaux remontés à bord, bientôt barbecuetés au gros sel de Guérande. Mais non.

C’est de John Steele qu’il me fait plaisir d’évoquer la mémoire. Vous le connaissez tous. Nous l’avons tous vu au moins une fois dans ce vieux film américain, cinéma que j’affectionne,  » Le jour le plus long « . Je m’étais toujours dit, qu’un jour, j’irai à Sainte Mère Eglise voir ce fameux clocher où il resta suspendu à son parachute tandis que tout autour, au dessus et en dessous de lui, les combats faisaient rage. Je savais que son histoire était vraie, je la voulais matérialisée. Depuis ce 6 Juin, John Steele, fort heureusement,  a été décroché, il mourût bien plus tard à 57 ans. Mais, pour ne pas oublier et faire venir le touriste et les marchands du temple, un mannequin, la-haut, le remplace. Et c’est bien. C’est curieux comment, même moi, j’arrive à m’émouvoir pour ce genre de choses. Car, par delà l’anecdote Steele, j’ai repensé à ces jours de bruit et de fureur, à ces milliers de morts et de vies brisées. J’ai visité, juste à coté, un superbe musée à 7 euros l’entrée et constaté les conditions dans lesquelles tout cela s’est passé: les planeurs primitifs, les armes « préhistoriques », les uniformes inconfortables, les véhicules rustiques, les trousses de premiers secours effrayantes, les rations de survie et puis les chiffres…. Courage et inconscience des débarqués, la bravoure des soldats et l’absurdité de la chose. Nous sommes allés à Omaha, nous avons vu la Pointe du Hoc. J’ai été impressionné; les photos, les films et les livres d’histoire ne remplacent pas le vu, le toucher, le je ne sais quoi de ce que l’on ressent sur place. Oui, ému.

nmdie02D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 78 Commentaires »

I’ll be back … (Pause)

Posté par corto74 le 15 avril 2010

I'll be back ...  (Pause) dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

Vacance de blog , blog en vacances, petite Pause !, A lundi ! Profitez-en le taulier est absent…

00001.jpg   002.jpg   023.jpg   014.jpg  

                             0002.jpg

                     0001.jpg     0011.jpg

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, Zone L'homme | 132 Commentaires »

Réformer les retraites, facile ! – Folie passagère 331

Posté par corto74 le 14 avril 2010

Réformer les retraites, facile ! - Folie passagère 331 wikio4 Voter !

h-20-1904654-1264360482« Demain, Père, nous fêterons un drôle d’anniversaire: Après 32 ans de carrière, nous célèbrerons tes 32 ans de retraite confortable !  » Corto.

« L’organisation de la vie telle que nous la connaissons s’est mise en place dans l’après-guerre. On travaillait alors jusqu’à 65 ans (ou plus). Et comme l’espérance de vie moyenne était de 65 ans, la retraite était un luxe réservé à quelques privilégiés. La vie était en gros divisée en trois périodes : jeunesse et études, jusqu’à dix-sept ans (parfois quatorze) ; vie active, quarante ans ; retraite, cinq ans au mieux. Economiquement parlant, les actifs devaient subvenir aux besoins des jeunes et des retraités et, compte tenu de leur nombre respectif, il n’y avait pas de problème de financement. » Claude Allègre, Le Point n°1958.

Et puis patatras, le mécanisme et ses rouages se sont grippés. Chômage endémique aidant, allongement de la durée des études, espérance de vie sans cesse augmentée, pré-retraites…, voila que l’on semble oser se poser sérieusement le problème de la réforme du système des retraites. Ca tombe bien, je veux pouvoir en bénéficier, je veux que les enfants que je n’aurai pas puissent en jouir. Et grands couillons que nous sommes, c’est parce qu’il y a le feu à la maison, qu’enfin, tout le monde semble d’accord pour dire qu’il y a un problème. La difficulté sera de trouver la solution et là, on n’est pas sorti de l’auberge. Chacun s’arqueboutant sur ses positions: retraités d’aujourd’hui, cotisants, syndicats, gouvernement. Pour les uns  » on ne touche à rien », les cons, ils se voilent la face ! Pour les autres « allongeons la durée de cotisation » mais qui veut embaucher ou maintenir un senior ? Je rappelle que l’on est, statistiquement, senior à partir de 45 ans. En vérité, tout cela n’est que fadaises et faux ou beaux discours.

C’est une évidence, il faudra repousser l’âge de départ à la retraite, quasiment, tous nos voisins, moins bornés, l’ont fait. Ca, comme on dit en Chuiche, c’est le premier pilier. Le deuxième: mobilisons toutes les énergies pour recouvrer le plein emploi. Parce que, quand il y a plein emploi, le moral est au beau fixe, on bosse, on dépense, les cotisations rentrent, les caisses sont bien grasses, les mécanismes sont à nouveau bien huilés, le système peut continuer à fonctionner. Il est finalement simple le problème des retraites, juste un peu de bon sens !

Tout ça pour vous dire qu’après les retraites, j’aurai pu vous parler d’écologie, de la disparition de la mouche tsé-tsé, du temps qui passe, des oiseaux qui chantent ou d’amours éphémères; queue-de-chie, nada, vous n’aurez rien. Je pars en vacances 4 jours faire du bateau, pêcher, dormir, faire la fête et vous oublier, juste un tout petit peu…

pecheur_a_elorza_440pxD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zonE soCiété | 41 Commentaires »

Moi, pédophile ? – Folie passagère 330

Posté par corto74 le 13 avril 2010

Moi, pédophile ? - Folie passagère 330 dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

Bertone dans Zone pas cool !Ou plus exactement, suis-je potentiellement, pédophile ? Il se peut, à en croire le Cardinal Bertone, actuel numéro 2 du Vatican. Je ne suis pas un bouffe-curé, je ne tire pas à vue sur l’Eglise, j’ai même du respect pour ceux qui ont la foi. J’ai une certaine admiration pour ceux qui font de grandes ou de petites choses afin de vivre en harmonie avec la parole des évangiles. Même si ce n’est vraiment pas mon truc. Mais, il faut tout de même avouer que Rouge Calotte n° 1 a fait très fort en déclarant:

« Nombre de psychologues et de psychiatres ont démontré qu’il n’y a pas de relation entre célibat et pédophilie, mais beaucoup d’autres ont démontré, et m’ont dit récemment qu’il y a une relation entre homosexualité et pédophilie… Cette pathologie touche toutes les catégories de gens, et les prêtres à un moindre degré si l’on regarde les pourcentages. »

Vous noterez, chers amis, la précision du verbe vaticanien: nombre, beaucoup, m’ont dit… Si les jugements de la curie se font sur des on-dits, ça fait froid dans le dos ! De même, si tant de psy-machins pensent cela, je suis carrément gelé. Car à lire la déclaration du cardinal et les éventuelles interprétations que pourraient en faire certains, nous pouvons supposer que:

1) Je suis homosexuel, oui et alors ?

2) Il y aurait un lien entre homosexualité et pédophilie (dixit Bertone) !

3) Je peux donc, potentiellement, parce qu’il y aurait un lien, être pédophile !! Prends ça dans la tronche Corto !

Mais le pire dans cette fracassante et totalement débile déclaration, c’est que pas plus tard que ce midi, « on » m’a dit: « il n’a pas tout à fait tort, ça peut arriver ! » Oui, peut-être, possible, il y a certainement des homos pédophiles comme certains curés, comme certains profs, commes certains… grands malades ! Cette tentative (involontaire ?) d’amalgame est odieuse. Non, je tiens, de façon aussi solennelle que l’a fait Son Eminence, à déclarer:  » Je n’ai absolument aucune attirance physique ou sexuelle pour les petits enfants !  Oui, on peut être homo et ne pas être pédophile. »

Franchement, on se croirait revenu aux heures sombres où l’homosexualité était considérée comme une maladie, une tare, une honte. Comment le numéro 2 de l’Eglise a-t-il pu se fourvoyer dans de tels propos ? N’ont-ils pas suffisamment de mal, à Rome, à se dépêtrer des histoires de pédophilie pour en rajouter une si conne couche ? Comment, avec de tels propos, l’Eglise compte-t-elle rétablir sa crédibilité ? S’est-il rendu compte l’animal du discrédit qu’il a ainsi balancé à la face des prêtres ordinaires qui, chaque jour, officient sur le terrain ? Parce que si Bertone pense ainsi, on peut imaginer que le lambda moyen adopte cette « officielle » position. Parce que, avec ses propos, s’est-il rendu compte le Monsignore qu’il donnait du grain à moudre à tous les bouffe-curés patentés mais aussi à tous les ultras pour qui l’homosexualité est une ignominie ? Non, sans doute pas, déclaration à l’emporte-pièce, sans aucun fondement, irréfléchie, c’est sans doute cela le plus inquiétant ! Il y a quelques temps, le même déclarait « déplorer l’antichristianisme radical qui se développe en Europe « , ne le chercherait-il pas un peu ?

fouD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans ZoNe GaY, Zone pas cool ! | 61 Commentaires »

La loi, c’est la loi ! – Folie passagère 329

Posté par corto74 le 12 avril 2010

La loi, c'est la loi ! - Folie passagère 329 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

blind_justice~s600x600 dans Zone c'eSt chez noUs!Monsieur Père (84 ans) et Madame Mère (78ans) décidèrent il y a 30 ans d’adopter un petit garçon microcéphale. En gros, un petit garçon qui n’a pas plus qu’un petit pois à la place du cerveau, ils en firent, accessoirement et pour mon plus grand bonheur, mon petit frère. Le petit n’ayant pas de jugeotte et un developpement corporel bloqué à l’étage des 6 ans, Mère fut désignée comme sa tutrice légale. 30 ans passés, le petit bonhomme, toujours aussi chou et aimant, se porte comme un charme. Il ne saura jamais ni lire ni écrire ni compter, il n’aura jamais la notion du temps et de l’espace; qu’importe, c’est ainsi et cela ne dérange pas grand monde, pas lui en tout cas. La juge des tutelles décida néanmoins de s’assurer que tout allait pour le mieux, sait-on jamais… La Justice ne se déplaçant pas, elle convoque. Père, Mère et le petit s’en allèrent donc au tribunal, à 25 km, au 3ème étage sans ascenseur. Malgré les escaliers, le grand âge et la fatigue, hors d’haleine, à l’heure dite, ils y étaient.

Madame la Juge, aussi raide que sa patronne admit en son bureau le trio. Constatant que tout semblait aller pour le mieux, elle accorda dans sa grande sagesse de prolonger la tutelle de Madame Mère pour 30 ans, oui, 30 ans ! Mais au cas où, on ne sait jamais, avec sérénité, elle l’accorda aussi à Monsieur Père, la tutelle conjointe, pour une durée équivalente de 30 ans. Monsieur Père, croyant faire le malin, essaya de montrer à La Justice que sa durée estimée de vie, ainsi que celle de sa tendre et chère, n’étaient pas extensibles à l’infini. La Justice, aussi sèche que sa représentante, déclara :  » La loi, c’est la Loi, nous en décidons ainsi ! «  déclenchant l’hilarité des 2 vieux.

Non contente de son effet, La Justice opta pour une dose de ridicule supplémentaire. Elle s’adressa au petit et lui demanda, rusée et maligne: « Qui est le Président de la République ? ». Etonné, le petit répondit du tac-au-tac: « Ben, Nicolas Sarkozy que même que sa femme c’est Carla. » La Justice, rassurée, admit fort sérieusement: « Puisqu’il en est ainsi, et que médicalement il ne saurait y avoir de contre-indication, Petit, nous t’accordons le droit de vote. » La loi, c’est la loi ! Monsieur Père et Madame Mère, sans demander leurs restes, sortirent, pouffant à qui mieux-mieux. Le petit, voyant ses parents hilares, se mit aussi à rire aux éclats même s’il ne savait pas trop pourquoi.

Tranches de vie. C’était Vendredi dernier au Tribunal de Grande Instance.

rireD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs! | 32 Commentaires »

Ce qu’il y a dans ce rire – Le texte du dimanche (13)

Posté par corto74 le 11 avril 2010

Ce qu'il y a dans ce rire - Le texte du dimanche (13) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

 dans zOne Dimanche cuLture !Dans un roman dont l’action se situe en Angleterre au tout début du XVIII siècle, Victor Hugo nous présente un personnage imaginaire, Gwynplaine, dont le visage a été déformé en une sorte de rictus grotesque afin de distraire les puissants. Grandi dans le peuple misérable, Gwynplaine se trouve projeté par le hasard à la Chambre des lords.
 

 » Je représente l’humanité telle que ses maîtres l’ont faite. L’homme est un mutilé. Ce qu’on m’a fait, on l’a fait au genre humain. On lui a déformé le droit, la justice, la vérité, la raison, l’intelligence, comme à moi les yeux, les narines et les oreilles ; comme à moi, on lui a mis au cœur un cloaque de colère et de douleur, et sur la face un masque de contentement. Où s’était posé le doigt,de Dieu, s’est appuyée la griffe du roi. Monstrueuse superposition. Évêques, pairs et princes, le peuple c’est le souffrant profond qui rit à la surface. Mylords, je vous le dis, le peuple, c’est moi. Aujourd’hui vous l’opprimez, aujourd’hui vous me huez. Mais l’avenir, c’est le dégel sombre. Ce qui était pierre devient flot. L’apparence solide se change en submersion. Un craquement, et tout est dit. Il viendra une heure où une convulsion brisera votre oppression, où un rugissement répliquera à vos huées. (…) Tremblez. Les incorruptibles solutions approchent, les ongles coupés repoussent, les langues arrachées s’envolent, et deviennent des langues de feu éparses au vent des ténèbres, et hurlent dans l’infini ; ceux qui ont faim montrent leurs dents oisives, les paradis bâtis sur les enfers chancellent, on souffre, on souffre, on souffre, et ce qui est en haut penche, et ce qui est en bas s’entrouvre, l’ombre demande à devenir lumière, le damné discute l’élu, c’est le peuple qui vient, vous dis-je, c’est l’homme qui monte, c’est la fin qui commence, c’est la rouge aurore de la catastrophe, et voilà ce qu’il y a dans ce rire, dont vous riez ! « 

Victor Hugo, «  L’Homme qui rit « , extrait. (1869) 

kq8ouev7D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr 

(sources: http://www.bacfrancais.com/ )

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 25 Commentaires »

Tel Cohn, tel Bendit – Folie passagère 328

Posté par corto74 le 9 avril 2010

Tel Cohn, tel Bendit - Folie passagère 328 wikio4 Voter !

grande-bretagne-l-ecole-qui-a-refuse-un-enfant-pas-assez-juif-a-son-gout-est-relaxee-enfant-a-l-ecole-illustration_17442_w300Les Cohn-Bendit, c’est de l’or en barre quand on a envie de rire (ou de pleurer). Il y avait Dany Le Rouge, dont on peut se demander s’il a une quelconque légitimité pour se mêler de politique française, mais nous avons aussi le frangin, Gaby, Ô Gaby. Je l’écoutais hier soir dans l’excellente émission de Taddéï sur France 3. L’objet du débat portait sur les violences à l’école. Gaby, professeur d’allemand à la retraite, a son idée bien à lui. Je résume:

… La violence a l’école, c’est un problème de démocratie. Il faut apprendre aux enfants la démocratie, leur proposer une éducation alternative. On commence en leur apprenant à lever le doigt avant de parler, c’est une question de respect, il faut donc que cela soit réciproque. Apprenons aux profs à lever le doigt avant qu’ils ne s’adressent de façon autoritaire, voire arbitraire, aux élèves. Yes,we can ! Que les profs demandent aux élèves la permission d’enseigner… Ben en voila une idée qui devrait singulièrement faire réagir Les Privilégiés. Je vous conseille, permettez, de lire sa bio, ici, ça vaut son peson d’or. Mais le pire c’est que cela marche, certains y croient ! Gaby a même réussi à convaincre dans un passé récent, tour à tour, ministres de gauche et de droite pour qu’ils soutiennent et financent, en partie, des collèges expérimentaux d’éducation alternative ! Yo, mon frère tu as bien lu ! Ô Gaby, arriver à soutenir des révisionnistes comme Faurisson, bâtir un projet d’éducation alternative fumeux et y faire adhérer des parents, je le reconnais humblement, tu es fort, très fort à moins que certains soient cons, très cons !

Parallèlement, Luc Ferry soutenait, mordicus, que résoudre le problème de la violence à l’école, c’était avant tout, régler le problème de l’échec scolaire, dès le plus jeune âge. J’ai comme qui dirait une préférence très nette pour Luc Ferry, désolé Gaby.

gabriel-cohn-benditD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 34 Commentaires »

Le bouclier qui protège – Folie passagère 327

Posté par corto74 le 8 avril 2010

Le bouclier qui protège - Folie passagère 327 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

Sarkobouclier dans Zone PolititruCUn petit billet, une importante question. Le bouclier fiscal protège, c’est le rôle d’un bouclier, à hauteur de 50 %. Ce qui revient, en gros, à dire que vous ne bosserez pas plus d’un jour sur 2 pour les caisses de l’Etat et que si tel était le cas, Château Bercy vous rembourse la différence ! La protection fait donc fureur depuis un moment, enrage la gauche, perturbe la droite et ne me concerne pas vraiment; vu qu’en ce moment, l’Etat, il ne me pique que le minimum. Ce qui ne fût pas toujours le cas. Alors, le débat s’installe autour de ces fameux 50%. Et pourquoi pas 60, 80, 30 ou 20% ? Qui, que, quoi, peut justifier et/ou légitimer ce taux ? Au nom de quoi devrait-on travailler plus, ou moins, d’un jour sur 2 pour l’Etat, ses dépenses, vous ? J’ai beau tourner le problème dans tous les sens, je n’arrive pas à trouver la solution. Alors pour schématiser, le Front de la gauche dirait: « allons-y pour 80% », les Roses:  » Taxons à 60% », l’Ump: « 50% « . Ce seuil de 50% est-il purement symbolique, est-il raisonnable, est-il juste ou bien n’a-t-il pas de raison d’être ? Et pourquoi fait-il débat aujourd’hui ? La crise, les riches qui gagnent trop, les moyens qui gagnent moyen, les pauvres qui gagnent peu ou pas grand chose ? Ce taux « haï et condamné » a-t-il une justification économique ? Est-il artifice démagogique ? ou simplement une vision idéologique et politique de la solidarité ?

Vous y comprenez quelque chose à ce truc là vous ? C’est quoi qui dérange, qu’un tout petit peu gagnent beaucoup ou que beaucoup ne touchent qu’un tout petit peu  ? Il n’y aura jamais d’équilibre parfait.

60559315balance-a-jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 33 Commentaires »

Journaleux infiltrés – Folie passagère 326

Posté par corto74 le 7 avril 2010

Journaleux infiltrés - Folie passagère 326 dans Zone meDias wikio4 Voter !

infiltres1-2 dans Zone meDiasAvez-vous vu l’émission « Les Infiltrés en milieu pédophile » hier soir sur France 2 ? Non, vous avez bien fait; oui, pas de quoi s’en vanter; 10 minutes, comme moi, ça ne valait pas plus ! Le truc: des journalistes cachent qu’ils sont journalistes et vont, en caméra cachée, traquer la vérité et interroger des pédophiles qu’ils dénoncent par la suite à la police, non sans le faire savoir urbi et orbi. Vous avez pigé le truc, oui ? moi ça me fait gerber. Autant le sujet de cette émission que l’attitude dans laquelle se sont fourvoyés les journaleux.

Des journalistes traquent la vérité en cachant ce qu’ils sont. Donc pour informer, ils travestissent à la base ce qu’ils sont, ils mentent; une vérité « fondée » sur un mensonge…. Pas joli, joli. Il paraît que c’est pour la bonne cause, pour que la vérité des témoignages soit plus vraie ! Passons. Ils font causer les pédophiles et ceux qu’ils ont dégotés sont des modèles dans le genre monstres de foire prêts à passer à l’attaque. Regardez notre reportage, vous serez horrifiés, choqués, outrés. Voyeurisme gratuit sans bouger du canapé. Passons, l’homme aime bien se vautrer devant l’inavouable, le pas beau, le scandaleux, il est ainsi fait. Aller à la rencontre de pédophiles, la belle affaire, elle fait recette la pédophilie en ce moment. Enfin, histoire de se dédouanner, de se racheter une virginité journalistique, sans doute, le bouquet: Ne  vous affolez pas brave gens, nous avons dénoncé les monstres à la police… Le faire savoir ! Faute avouée, à moitié pardonnée… Ca, c’est de l’info ! Un journaliste qui ment, qui se prend pour un flic, qui joue l’indic et qui se fait de la pub ! Confusion des rôles, le journaliste se prend pour zorro. Et pourquoi pas juge tant qu’à faire.

Huit jours avant, une équipe de TF1 avait fait un reportage sur les trafics de drogue à Tremblay, juste avant sa diffusion, la police faisait une descente dans la cité, aussitôt, elle s’embrasait. Mais, on nous l’a assuré, personne n’avait été dénoncé…Alors que la police enquête comme elle a appris à le faire, soit, c’est son job. Mais qu’un journaliste utilise des méthodes de flics pour « informer », non, il y a, comme qui dirait une couille dans le pâté. Et tant pis pour les confrères, cela ne va pas être facile de dégainer sa carte de journaliste à l’avenir.

52b446410a380265df095ebecde4bffeD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

 

Publié dans Zone meDias | 37 Commentaires »

Comme à l’école – Folie passagère 325

Posté par corto74 le 6 avril 2010

Comme à l'école - Folie passagère 325 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

doisneau-robert-information-scolaire-2203491 dans Zone PolititruCJardin d’enfants, cours élémentaire, collège, lycée, cour d’école, quelque soit le niveau, on y retrouve toujours les mêmes: les 1ers de la classe, les rebelles, les tordus, les qui sont près du radiateur, les turbulents, les propres sur eux, les faux-culs et les lèche-culs, les bons et les mauvais élèves. Il y a ceux qui sont près du tableau, problèmes de vue ou bien fayots, celui qui écoute et celui qui s’écoute parler.  Les frimeurs bien mis mais aussi ceux qui sont moins fashion, fautes de goût ou de moyens. Il y a celui qui sait tout, celui qui croit savoir et celui qui ne sait rien. Le cancre ou le pointu. On y trouve aussi la grande gueule et le timide, l’exhubérant, l’introverti. On repère rapidement le bien élevé et le sale gosse. Il y a ceux qui fonctionnent en bande, toujours en groupe, avec un chef, souvent. On entend fréquemment le blagueur un peu salace, l’amuseur, toujours un bon mot, du moins le croit-il. Les intellos, je les aime bien, tu les cibles de loin, ils ont le front dégagé à force de se passer la main dessus pour mieux réfléchir. Il y a ceux qui sont et ceux qui voudraient être, ceux qui reviennent de loin et ceux qui ne sont jamais partis, favorisés. Tu observes le bien (trop ?) nourri et le chétif, un peu maigre. Il y a le beau, le bon, le malheureux qui cache ses secrets, la brute, le charmant, l’insignifiant, l’indifférent, le chef de classe, le chef de meute et le mouton, le dormeur dans un coin, le rêveur,là. Dans la cour de récréation, tu les observes, ils sont tous là, ainsi décrits.

Cet après-midi, pour la première fois, je crois, j’ai regardé intégralement les questions d’actualité à l’assemblée nationale. Ils étaient nombreux aujourd’hui nos députés, c’était comme à l’école.

232541-jack-lang-a-l-assemblee-nationale-637x0-2D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs!, Zone PolititruC | 18 Commentaires »

123
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin