La banqueroute – Le texte du dimanche (17)

Posté par corto74 le 16 mai 2010

La banqueroute - Le texte du dimanche (17) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

 dans zOne Dimanche cuLture !Il y a des trouvailles dont on ne se lasse pas… Mirabeau, dans un discours devant l’Assemblée des députés, plaide pour que chaque citoyen contribue à combler le déficit du budget de l’État.

  » Mes amis, écoutez un mot, un seul mot. Deux siècles de déprédations et de brigandage ont creusé le gouffre où le royaume est près de s’engloutir. II faut le combler ce gouffre effroyable ! eh bien, voici la liste des propriétaires français. Choisissez parmi les plus riches, afin de sacrifier moins de citoyens; mais choisissez; car ne faut-il pas qu’un petit nombre périsse pour sauver la masse du peuple ? Allons, ces deux mille notables possèdent de quoi combler le déficit. Ramenez l’ordre dans vos finances, la paix et la prospérité dans le royaume… Frappez, immolez sans pitié ces tristes victimes ! Précipitez-les dans l’abîme ! il va se refermer… vous reculez d’horreur… Hommes inconséquents ! hommes pusillanimes ! Eh ! ne voyez-vous donc pas qu’en décrétant la banqueroute ou, ce qui est plus odieux encore, en la rendant inévitable sans la décréter, vous vous souillez d’un acte mille fois plus criminel, car enfin cet horrible sacrifice ferait du moins disparaître le déficit. Mais croyez-vous, parce que vous n’avez pas payé, que vous ne devrez plus rien ? Croyez-vous que les milliers, les millions d’hommes qui perdront en un instant, par l’explosion terrible ou par ses contrecoups, tout ce qui faisait la consolation de leur vie, et peut-être leur unique moyen de la sustenter, vous laisseront paisiblement jouir de votre crime ?
  Contemplateurs stoïques des maux incalculables que cette catastrophe vomira sur la France, impassibles égoïstes qui pensez que ces convulsions du désespoir et de la misère passeront comme tant d’autres, et d’autant plus rapidement qu’elles seront plus violentes, êtes-vous bien sûrs que tant d’hommes sans pain vous laisseront tranquillement savourer les mets dont vous n’aurez voulu diminuer ni le nombre ni fa délicatesse ?… Non, vous périrez, et dans la conflagration universelle que vous ne frémissez pas d’allumer, la perte de votre honneur ne sauvera pas une seule de vos détestables jouissances.
  Voilà où nous marchons… J’entends parler de patriotisme, d’élan de patriotisme, d’évocation de patriotisme. Ah ! ne prostituez pas ces mots de patrie et de patriotisme. Il est donc bien magnanime l’effort de donner une portion de son revenu pour sauver tout ce qu’on possède ! Eh ! messieurs, ce n’est là que de la simple arithmétique, et celui qui hésitera ne peut désarmer l’indignation que par le mépris que doit inspirer sa stupidité. Oui, messieurs, c’est la prudence la plus ordinaire, la sagesse la plus triviale, c’est votre intérêt le plus grossier que j’invoque. Je ne vous dis plus, comme autrefois : donnerez-vous les premiers aux nations le spectacle d’un peuple assemblé pour manquer à la foi publique ? Je ne vous dis plus : eh ! quels titres avez-vous à la liberté? Quels moyens vous resteront pour la maintenir si, dès votre premier pas, vous surpassez les turpitudes des gouvernements les plus corrompus, si le besoin de votre concours et de votre surveillance n’est pas le garant de votre Constitution ? Je vous dis : Vous serez tous entraînés dans la ruine universelle, et les premiers intéressés au sacrifice que le gouvernement vous demande, c’est vous-mêmes. »

 » Sur la banqueroute « , 1789, discours d’Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau.

mirabeauD’accord, pas d’accord: proposez votre texte du dimanche à  atoilhonneur@voila.fr

 

31 Réponses à “La banqueroute – Le texte du dimanche (17)”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Voici un texte très étonnant, mon cher Corto, et à plus d’un titre. d’abord parce qu’il est prophétique car, évidemment il n’a pas été écouté, et ceux qui n’ont pas accepté de renoncer à leurs privilèges ont fini par être massacrés par la Révolution, avant que les révolutionnaires ne se massacrent entre eux.
    Mais on pourrait aussi transposer le discours à notre temps. Ce matin j’ai entendu dire par un journaliste qui a écrit là-dessus qu’il n’existait au monde que 1 100 milliardaires en dollars, dont quelques uns ont d’ailleurs des villas dans le sud de la France.
    Mais pour l’instant tous ces magnats de la finance, on ne songe pas du tout à les embêter, loin de là. Notre souci c’est de faire avouer où Muselin a bien pu cacher 2 millions d’euros avant son arrestation.

  2. boutfil dit :

    oui, rien n’a vraiment changé….de toute façon, les vrais riches ne sont plus en france depuis longtemps..pas fous….et ceux qui payent l’impôt sur la fortune ont bien souvent et tout simplement un bien immobilier qui a pris de l’importance depuis la bulle immobilière….faire payer les riches…mais lesquels???? et à partir de combien on est riches??? enfin, ce que j’en dit…c’est quand même bien vous autres et moi qu’allons payer les conneries ambiantes….et on sera encore moins riches……

  3. Vlad dit :

    Ca fait peur ! Moi c’est surtout la phrase suivante qui m’a fait réagir :
    « Mais croyez-vous, parce que vous n’avez pas payé, que vous ne devrez plus rien ? »
    Pourquoi ? Parce que tous les gouvernements qui ont laissé filer, grossir et s’enfler la dette, accusent les gouvernements précédents, les banques, les agences de notation, les spéculateurs, les Etats-Unis, l’Europe, la crise mondiale, le volcan Eyjafjallajokull…
    Mais aucun n’engage SA responsabilité propre. Les gars sont quand même élus pour gérer la baraque non ? c’est quoi cette manie de se défausser tout le temps ? En entreprise ils auraient sauté depuis longtemps.

  4. corto74 dit :

    @marianne: Avouez chère Marianne que ce texte est savoureux, non ? »voici la liste des propriétaires… » ça m’a fait penser à Woerth brandissant ces 3000 noms d’évadés fiscaux en suisse ou Beregovoy, à l’assemblée avec sa liste de corrompus , non ? étranges répétitions…
    « impassibles égoïstes qui pensez que ces convulsions du désespoir et de la misère passeront comme tant d’autres », une fois élus ne sont-ils pas autant reponsables, en ne faisant rien, en se contentant des ors de la republique, que ceux qui avant eux ont laissé filer les déficits et le Trésor..;etc, etc..
    J’adore ce texte ! bises

    @Boutfil: a partir de combien on est riche ? Dès que, hélas, on a plus que son voisin, c’est un peu triste, non? François Hollande Le Ravi ne disait-il pas qu’a partir de 4000 euros mensuels, c’était decidemment trop ! Il a pas du lire ce texte . Bisous

    @vlad: En entreprise , ils n’auraient pas fait 3 mois en effet car en entreprise, la moindre décision ou action se paye cash ! Elu pour gérer la baraque, cela fait doux à l’oreille :) .Ils font par contre sur ce point comme en entreprise, ils gèrent leurs carrières avant tout. Si en plus ils devaient engager leurs responsabilités, Vlad, garanti sur facture, il n y aurait pas plus de candidats que de beurre en broche :)

  5. boutfil dit :

    oui, d’autant que le ravi de la crêche, il devait cumuler beaucoup plus que 4000 euros non???

  6. eusebeetcie dit :

    J’ai pas tout piper là… le but est de faire cracher les plus riches ?

  7. Didier dit :

    Zut alors! Mais où va-t-on bien pouvoir dégoter une guillotine en ordre de marche?

  8. boutfil dit :

    j’ai entendu qu’il en restait une dans la cave d’un musée…….sinon, on peut toujours en acheter une en Chine…doivent bien avoir les plans……

  9. Marianne ARNAUD dit :

    C’est vrai que, malgré le fait que les guillotines sont hors d’usage, nous avons tout de même, comme sous la Révolution, notre cohorte d’émigrés !

  10. corto74 dit :

    @Avis!: Ironisez, ironisez sur ce texte extraordinaire, des têtes finiront bien par tomber ! Bises

  11. Marianne ARNAUD dit :

    Pour tous ceux qui, comme moi, se demandaient ce que pouvait bien recouvrir le concept de « classe moyenne » j’ai eu l’explication ce matin, dans mon journal préféré.
    La « classe moyenne » c’est tout ce qui se situe au-dessus des « défavorisés » mais en-dessous des « privilégiés ».
    Ca fait beaucoup de monde, ça ! Peut-être 80% de la population française. C’est une bonne nouvelle puisque c’est cette classe-là qui va payer le plus gros de la réforme, non ?

  12. LoC dit :

    Bonjour,
    Rien à dire : l’éloquence de Mirabeau parle d’elle-même.
    D’ailleurs, ne disait-on pas de lui qu’il était capable de tout, même de bonnes choses…pour l’argent.
    Qu’on me pardonne cette petite méchanceté, mais même si humainement le message est incontestable, je ne peux m’interdire de penser qu’il est aussi un peu démagogue.
    Si tout le monde doit contribuer, commençons par les plus riches, nous dit-il. Mille fois nous entendrons ce discours jusqu’en 2012.
    Socialement, il est évident qu’une réforme de fond devant finir par une contribution sociale généralisée (mince, cela me dit quelque chose…) doit toucher tout le monde.
    Economiquement, sous-entendre que les « riches » ne contribuent pas, est une hérésie et plus un message politique qu’une réalité fiscale.
    Si l’on prend l’exemple de l’impôt sur le revenu, il s’étale de 0 à 40% du revenu selon des tranches progressives. Le calcul est simple, plus on gagne d’argent, plus, proportionnellement, on paie d’impôts.
    Evidemment, les écarts énormes que l’on constate ont de quoi choquer, et c’est bien légitime.
    Evidemment, j’aimerai bien payer 40% d’impôts, cela signifierait que je gagne formidablement bien ma vie. Tout cela est vrai.
    Pour autant, focaliser sur les quelques fortunes en pensant que cela pourrait résoudre tous les soucis est sans doute bien peu réaliste.

    Finalement, le problème que l’on se pose en ce moment n’est-il pas plus un problème de message que de finances pures?
    Par exemple, le bouclier fiscal est assez logique en soi, si je gagne 100 euros, il faut qu’il m’en reste au moins 50, pas si délirant.
    Par contre, y inclure la CSG, et plus encore la CRDS était une erreur. Il s’agissait de contribution, et les plafonner impliquait qu’on plafonnait l’effort contributif demandé. Très très mauvaise idée, à mon avis.

    Ce que je retiens dans le message de Mirabeau n’est pas « faisons payer les riches », mais que tout dirigeant doit user d’une arme indispensable pour gérer au mieux les personnes humaines qu’il a sous sa responsabilité : l’exemplarité.
    Elle ne résout rien en elle-même, mais elle demeure indispensable si l’on souhaite une adhésion.
    Et, parait-il, l’union fait la force.

    Cordialement.

  13. Marianne ARNAUD dit :

    @ LoC
    Vous avez plus que raison, j’ai vu ce matin un dessin humoristique dont la légende était à peu près :
    Tout seul t’es pas grand-chose, unis terriens !

  14. corto74 dit :

    @marianne: ça va mieux en le disant :) même si cela semblait évident. Reste a savoir jusqu a quel point on peut ponctionner la classe moyenne avant qu’elle ne devienne défavorisée :)

    @loc: Ponctionner les riches, faire payer les riches, cela m’a toujours fait marrer tant c’est démagogique, cela plait aux gens de gauche, aux défavorisés, à bon nombre de gens mais putain, personne ne s’est posé la question de savoir s’il y avait suffisament de riches à ponctionner pour que cela suffise à combles les trous et à donner l’illusion du partage équitable ! biz

  15. Je m’en vais faire mon puppies (ca changera un peu !) !

    1, 2 …

    Non, non, rien n’a changé
    Tout tout va continuer, hé, hé !

    Ca se passe de commentaires ! Non ?

  16. Nachu dit :

    J’aime bien,ce qu’écrit LoC.
    Ce brave Mirabeau aurait été plus crédible,en offrant d’être le 1er des 2000 sacrifiés.
    Il est bien évident,que,les RMIstes ne pouvant payer,et les très riches quittant la France,la classe intermédiaire sera seule à régler la facture.

  17. corto74 dit :

    @pr la quiche: qui se souveint encore des poppys ? c’est marrant, j ai retrouvé l’album original, en vynil et je n ai meme plus de « tourne-disque » pour les écouter!

    @nachu: le LOc, c’est vrai, c’est une bonne recrue , nous verrons à l’usure :)

  18. le gaga gaspard dit :

    L’exemple est vrai sur tous les sujets, le gros doit montrer l’exemple au petit, le maître à l’élève. Si les richissimes de France la quittent pour des paradis fiscaux, je ne vois pas comment on pourrait justifier une taxation plus lourde sur la moyenne. Et ces politicards qui nous expliquent qu’il faut serrer la ceinture en temps de crise, alors que l’administration française leur offre toutes les possibilités d’écart budgétaire à titre purement personnel, ou encore ses écolos qui nous disent d’arrêter la bagnole en ville, de calculer le temps passé sous la douche alors que devant eux, la pléthore de déchets d’industries…
    Mais bon, plus t’as de pognon moins tu te fais emmerder et c’est, je pense, un peu le fond de la pensée révoltée de Mirabeau sur ce discours…

    P.S : petit article informatif sur la richesse trouvé sur la toile http://www.inegalites.fr/spip.php?article621&id_mot=30

  19. corto74 dit :

    @gaga: Charité bien ordonnée commence par soi-même, ou un truc dans le genre , non ?

  20. le gaga gaspard dit :

    @ Corto : Je vous répondrais que tout est relatif, que je n’ai ni l’age, ni le pouvoir, ni l’influence nécessaire pour montrer l’exemple à qui que ce soit, mais que l’on ne me reproche pas de pointer du doigt celui qui prêche la religion qu’il ne pratique pas.
    Mais j’ai peut-être la charité désordonnée qui sait…

  21. corto74 dit :

    @gaga: ondirait que vous prenez pour vous mon commentaire sur la charité bien ordonnée ce qui n etait pas le cas,…au cas ou ! biz

  22. @ Corto :
    A part les vieux C.. comme nous ? Personne !

  23. Marianne ARNAUD dit :

    Puisqu’il semble que plus personne n’a quoi que ce soit d’intéressant à dire sur le sujet, mon cher Corto, je me permettrais de vous parler de mon joli bouquet blanc.
    Après une semaine de soins journaliers, il a fallu se rendre à l’évidence, il était bel et bien fané. Ce sont les lys qui les premiers ont donné des signes de fatigue. Les roses ont suivi puis les marguerites et hier enfin, ces vaillantes petites fleurs en forme de clochettes dont j’ignore le nom.
    Comme dit le poète : « Et roses elles ont vécu… »
    Je n’aime pas la fin des fleurs.
    Je me souviens de la tête d’un de mes amoureux qui m’avait apporté une rose jaune au train, alors que je partais : je l’avais dévorée sous ses yeux ébahis.
    Quitte à froisser bien des délicatesses, je dirais que je suis pour que les fleurs se mangent en salade !
    Après tout, à Nice, ils font bien des beignets avec les fleurs de courgette !
    Un plat de beignets de lys et de roses, qui cela ne tenterait-il pas ?

  24. eusebeetcie dit :

    Ahah Marianne! Moi je préfère les mettre au compost pour que leur pourriture nourrisse les fleurs à naître à la prochaine saison ! :)

  25. corto74 dit :

    @marianne: moi c est pareil je n aime pas la fin des fleurs; remarquez que l’on ne m’en offre pas souvent; d’ailleurs pourquoi est-il si peu courant d’offrir des fleurs aux hommes, c’est un peu concon et discriminatoire, non ?
    N’écrivais-je pas quelque part que mes fleurs préférées étaient celles que l’on ne m’avait pas encore offertes !

    @eusebe: je te vois bien en salopette faire ton compost et ton jardin :) Ca me fait penser que je suis bon comme la romaine pour le jardin cet apres midi, il fait enfin beau !

  26. le gaga gaspard dit :

    Moi je veux bien fumer l’herbe que l’on pourrait m’offrir, parole de troll !

  27. corto74 dit :

    @gaga gaspard: je suis aussi preneur ! :)

  28. Christophe dit :

    Qu’est-ce qu’il se passe ici ? Plein de commentaires mais pas d’article depuis dimanche!il y a comme un laisser aller

  29. boutfil dit :

    le taulier est parti faire une fumette avec Gaga et Eusèbe…..

  30. Marianne ARNAUD dit :

    @ Christophe
    Avez-vous déjà vu un blog pareil ? Plus que le taulier en dit moins et moins que les gens en disent plus !

  31. corto74 dit :

    @marianne: si vous dévoilez tous mes secrets de blogs ! ca va pas aller ! Mais j avais remarqué la dernière fois que je me suis absenté qu’il pleuvait des commentaires comme à Gravelotte (bis) bises

    @boutfil: fumer quoi ? :) de l herbe qui fait rire ? c’est pour les jeunes ca non ?

    @christophe: suffit de demander !

    Bon sur ce je vais tailler les haies !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin