Neo-journalisme ? – Folie passagère 368

Posté par corto74 le 4 juin 2010

Neo-journalisme ? - Folie passagère 368 dans Zone meDias wikio4 Voter !

journalistes dans Zone meDiasUn petit truc qui me titille, une impression… Pourquoi tant de journalistes, en France, ne sont plus journalistes. Regardant le podcast du Grand Journal de Canal d’hier, autour de la table, Denisot’ Dream Team included, pas moins de 7 détenteurs d’une carte de presse mais pas un journaliste en vue…que des chroniqueurs. Voilà le truc, les mecs ne sont plus journalistes, ils sont devenus chroniqueurs, une nouvelle race d’un néo-journalisme audimaté. Paraîtrait-il que ça paye plus. Demorrand, Denisot, Legrand, Aphatie, Zemmour, Naulleau, Badi, Macé « Perry » Scaron, Julliard, Barbier… Vous les connaissez tous, de nom au moins, ils sont tous journalistes « en titre » mais ne font plus vraiment leur boulot. Ils se contentent de chroniquer, commenter, polémiquer, ironiser, assassiner… Des envolées lyriques, du j’t'arrange-l’info-à-ma-sauce, des grincements de dents… En quoi consiste donc ce drôle de métier de chroniqueurs si ce n’est à choper une info dans le vent, la triturer, la pimenter, la poivrer puis la balancer avec le ton requis par l’émission invitante. Les gars se sont télévisés, médiatisés, radiodiffusés, eux, leurs humbles personnes. Aimant se moquer de la peopolisation des VIP de notre temps, ils se sont peopolisés à leur tour, fiers d’apparaître, fiers de leurs effets de langues. L’émission d’hier sur Canal était un modèle du genre. A diffuser dans toutes les écoles de journalisme avec une question à la clé pour les futurs détenteurs de la noble carte: est-ce là le métier que vous voulez faire ? J’ai peur de la réponse. Modèle du genre disais-je. Autour de la table, donc, 7 gugusses, parfois drôles, s’auto-congratulaient, un vrai jeu du kikalaplusgrosse. Demorrand, apparemment mettrait fin à sa matinale, statisfecit, congratulations et la question: qui c’est qui prendra sa place ! La question ! Bruits de couloirs et balais de chiottes…

Le temps fort de l’émission fut l’interrogation suivante de Denisot (roulements de tambours, langues pendantes, ego retroussés, ergots sortis…): L’ un de vous a-t-il été convoqué, pardon, invité, au Chateau discrètement ? Manière de dire: avez-vous, face to face, été convoqué pour vous faire remonter les bretelles, recevoir des consignes, donner vos sources, recevoir un scoop sur un plateau, vous a-t-on demandé de laisser fuiter quelque chose? Taratata, on ne mange pas de ce pain-là, nous ! Aphatie, sourire en coin, genre je suis incontournable et incorruptible,  » si, quelques fois « . Le vierge pur Legrand:  » moi on ne m’invite pas sinon, ILS le savent, je balance dès le lendemain tout ce qui s’est dit « … Presque comique, le Pouvoir politique ne nous fait pas peur, nous sommes indépendants, mais bon, on y va quand même de temps en temps… Ces chroniqueurs s’attribuant, revendiquant, un pouvoir que le Pouvoir leur refuse…

Le Grand Journal, hier, ce n’était même pas de l’info-spectacle; du spectacle, peut-être.

Non, c’est curieux tout de même, des vrais journalistes, des gars qui fouillent, qui traquent l’info, qui font l’info, qui cherchent, qui montrent, qui démontrent, qui informent, ça doit bien exister pourtant. Il y a même des niches fiscales qui existent rien que pour eux, c’est bien la preuve qu’il doit y en avoir de vrais journalistes, sans doute, mais ce ne sont pas ceux que l’on voit, que l’on entend, que l’on peut croire. Dommage.

4317536426_64b9df34d8D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

18 Réponses à “Neo-journalisme ? – Folie passagère 368”

  1. eusebeetcie dit :

    Tu exagères un peu Corto.
    Certaines choses ont changé. Mais il est faux de croire qu’autrefois les journalistes ne polémiquaient pas aussi et n’adaptaient pas leurs lignes d’écriture suivant la couleur du journal! C’est même ce qui se faisait le plus! Donc arranger les infos à sa sauce est normale! Un journal de gauche et un journal de droite ne présentent jamais l’info de la même manière !

    Pour moi la seule différence est que beaucoup de journalistes connus abandonnent clairement pour faire de la polémique pure et simple. Mais là où ça devient gênant et en ça tu as raison c’est que maintenant au lieu de traquer les infos, d’essayer de tout comprendre pour nous exposer les faits clairement on se contente du détail hors contexte…

    Après j’aime beaucoup le grand journal mais ça reste du spectacle avec une dose de « sérieux » mais faut pas ennuyer la ménagère de moins de 50 ans… si tu n’en veux pas regarde Arte :) !

  2. Marianne ARNAUD dit :

    Ah non Eusebe, Corto n’exagère pas !
    Mon cher Corto, je ne sais si c’est votre plan d’hier soir qui vous a si bien inspiré mais vous avez écrit un très bon billet.
    Quelle différence celui qui regarde la télévision peut-il faire entre les animateurs, les présentateurs et les journalistes ?
    Aucune.
    Tous font dans le spectacle, dans le scoop et dans la petite phrase.
    Lire un journal où il y a des articles de fond et des éditoriaux est de mon point de vue extrêmement important pour ne pas se laisser enfumer comme une vulgaire ménagère de moins de 50 ans, qui d’ailleurs, et pour cause, ne s’intéresse que très rarement à la politique.
    Là où Eusebe a raison c’est que les journaux ont aussi leurs choix éditoriaux, mais les lecteurs habituels les connaissent et savent faire la correction de parallaxe, s’il y a lieu.

  3. corto74 dit :

    @eusebe et marianne: j’au un petit diner rapide a expedier vs reponds après, bises !

  4. eusebeetcie dit :

    Nous sommes d’accord Marianne ! ce qui est triste c’est que ces chroniqueurs, pour certains, sont de bons journalistes initialement… Quant au spectateur il peut faire la différence. Faut-il encore qu’il le veuille!

    Et puis j’ai dit qu’il exagérait, pas qu’il avait tort…

  5. Marianne ARNAUD dit :

    @ eusebe
    Qu’appelez-vous « de bons journalistes initialement » ?
    Des journalistes, avant qu’ils ne se rendent compte qu’ils pouvaient toucher l’argent facile de la télé et ne viennent grossir le troupeau des putes du paf.
    Ca y est, je me suis encore énervée ! Tout ça va mal finir pour moi.

  6. boutfil dit :

    les journaleux qui deviennent chroniqueurs, ils ont toujours les Niches fiscales?????

    bon franchement, je ne fait pas trop la différence, parce que ces gens là m’ennervent au plus haut point!!!! je rouscaille toute seule en les entendant, je dis pas en les regardant, je regardes pratiquement plus….mais en les entendant, je leur réponds,je les traitent de bananes, de stupides, voir de pauvres cons..ils m’entendent pas, donc je me fatigue pour rien,donc, je passe sur Arte……

  7. eusebeetcie dit :

    Oui Marianne… vous analysez bien!

  8. LoC dit :

    Bonsoir au maître des clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,

    Il n’est pas facile d’être humoriste et de scier à la plume les hautes branches où se croient assis les puissants,
    Il n’est pas facile, non plus, d’être journaliste et de rester invisible derrière les colonnes qu’on a soi-même écrite pour y accrocher la lumière.

    Beaucoup ont un peu de l’un ou de l’autre, certains ont un peu des deux. Mais cela ne leur suffit pas, aucune des deux dimensions ne leur permettra de réussir à la hauteur de leurs ambitions.

    Alors on a inventé le chroniqueur,
    Ni assez drôle pour remplir un théâtre, ni assez pertinent pour ébranler l’amphithéâtre.

    Le chroniqueur qui manque de pertinence joue de sa carte de presse, et s’il manque de pertinence, se presse de rappeler qu’il joue. Ainsi, il n’est jamais pris en défaut.

    Finalement, le chroniqueur est l’alibi de ceux qui ont rêvé d’être et qui se sont réveillés.

    Bien cordialement,

    PS: Je généralise, j’ai donc forcément tort, je le sais bien.

  9. Marianne ARNAUD dit :

    Bonsoir maître LoC,
    Je crois que je pourrais vous lire pendant des heures.
    Quelle expérience, dites-moi, et quel style !
    J’en connais qui vont en être verts, si par hasard ils passaient par là !

  10. corto74 dit :

    @eusebe: bien sur que j exagère mais en les voyont ds ce podcast, franchement, m’ont un brin énervé ces journalo-chroniqueurs ! contents d’eux-mêmes, imbus et fiers, de vrais peoples ! Moi aussi j aime le Grand Journal sauf le vendredi et qd les invités ne sont que des ? uniquement là pour s’auto-satisfaire. Mais bien sur que ds un journal papier , les journalistes ecrivent en fonction de la couleur du journal, mais a la tv , ces chroniqueurs, ex-journalistes, ne font que du jeu de mot ou de la polémique, c’st tt ce que je dit. Vois le com’ de Loc, il est parfait !

    @marianne: merci ! bisous

    @eusebe: « Quant au spectateur il peut faire la différence. Faut-il encore qu?il le veuille!  » j ai parfois des doutes sur ton « peut faire la différence » la TV n’est-elle pas parole d’évangile ?

    @boutfil: mais oui, meme chroniqueurs ou faisant des ménages dans les supermarchés ou conférences, tant qu’ils ont la carte, ils ont la niche et les abattements fiscaux qui vont avec ! Ou sont les London, les Lazareff et consorts … pfff, tt fout le camp !

    @Loc: vous faites c…., pardon, vous exprimez mieux que j’ai su le faire ce que je pensais de cette faune là, ça me Grrrr, ça me Grrrr
    et que j’aime « Alors on a inventé le chroniqueur,
    Ni assez drôle pour remplir un théâtre, ni assez pertinent pour ébranler l?amphithéâtre. »

    et que j’aime aussi: « Le chroniqueur qui manque de pertinence joue de sa carte de presse, et s?il manque de pertinence, se presse de rappeler qu?il joue. Ainsi, il n?est jamais pris en défaut. »
    c’est tout a fait ça ! et j en suis vert vs le dites bien mieux que moi…. ça va les chevilles ? :)

  11. strauss.yvette dit :

    Bonjour à tous,

    Et la photo alors, pourquoi personne n’en dit rien ? Il fait sa prière Mr le président ?

    ET qui sont tous ces guignols autour, ceux qui le regardent comme si c’était Dieu le Père

    ET Apathie là tout au fond qui rigole en se touchant le nez. Elle en dit long cette photo

    Non?

  12. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    L’explication c’est que le sieur Corto a changé la photo aujourd’hui entre midi et quatorze heures !
    Cela dit cette photo est formidable, à remettre sous le nez de tous les journalistes quand ils commencent leurs litanies anti-Sarko !
    Ils sont tellement « mélangés » aux politiques qu’on peut difficilement faire le tri.
    Ah! le beau monde que voilà !

  13. corto74 dit :

    @yvette: ben oui, cette photi, un montage je pense mais n’en suis pas sur, est assez criante de vérité sur les journalistes-peopolisés: haro sur le politique mais qu’est-ce qu’on aime bien s’y frotter !

    @marianne: oui j ai du changer la photo, la précédente, apparemment avait des droits ou je ne sais quoi, toujours est-il qu’elle ne tenait pas à l’écran ! pas mal, non plus celle-là hein !
    z’avez noté, Marianne, comme moi le beau temps serait « contraire » à la fréquentation des blogs ! :)
    bises

  14. boutfil dit :

    j’arrive..ET que vois-t-y-je??? bon enfin, j’ai l’explication, mais j’ai cru que j’avais la berlue!!!!!!

  15. corto74 dit :

    @boutfil: pourquoi la berlue ?

  16. LiKa dit :

    Et si on les regardait, écoutait, un peu moins, ces chroniqueurs… ?
    Vendredi soir, à force de zapper, on s’est dit : allons sur Mezzo. Un pianiste EXTRAORDINAIRE, inconnu de nous, jouait un concerto également inconnu de nous. Mon héros a parié sur Beethoven, moi j’hésitais. Il a gagné : c’était du Beethoven.
    Voilà longtemps que je n’ai pas entendu Beethoven joué avec cette fougue, cette précision, cette intelligence passionnée. Heureusement, on a pu lire le nom de notre miraculeux pianiste nom à la fin ! Ergueny KISSIN. Beaucoup doivent le connaître déjà. Mais pour nous, cela a été une révélation ! Sur Télérama, trois petits mots de rien : le festival de Verbier en 2007. Ergueny Kissin est revenu jouer plusieurs valses de Chopin. Il était fabuleux, là aussi. Un physique un peu lunaire, une masse de cheveux bruns tout frisés, beaucoup de mimiques et de tics, mais qu’est-ce que ça fait, hein ? C’était un roi.
    Je bénis Google – où je vais aller fouiner, et aussi nos bibliothèques… parisiennes, cher Corto ! Et nos FNAC… Et ma longévité !

  17. Didier dit :

    Il y a des pantouflards égocentriques partout, même chez les journalistes…

  18. Francis dit :

    Chroniqueur, polémiste, j’aime bien… cependant et chez Denisot en particulier, ils ont la facheuse manie de s’interrompre les uns les autres.. sans doute parce qu’habituellement ils monologuent… et parfois ça devoir caca phonique !!

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin