Une réforminouchette ! – Folie passagère 378

Posté par corto74 le 16 juin 2010

Une réforminouchette ! - Folie passagère 378 wikio4 Voter !

eric_woerthBon, ben la réforminouchette sur les retraites, accouchée presque dans la sérénité, est là. Woerth a parlé, tôt ce matin, et c’était bien compliqué à suivre, technique et tout. Reste plus qu’à mettre tout le monde d’accord et à voter, ce qui sera fait. Docteur Woerth n’a pas été très pédagogue, je n’ai rien compris, sur le moment. Juste ouï quelques mots ou phrases importantes: 62 ans, taxer le capital, 1 quadrimestre de plus chaque année, pénibilité individualisée (enfin!). Bref, beaucoup de circonvolutions pour nous dire qu’il faudra cotiser plus, travailler plus longtemps et être un peu plus taxé ( pas moi, le capital). Tout ça aussi, on le savait, et si vous n’avez rien compris au discours, Seigneur Aphatie nous fournit ici une dépêche AFP qui a le mérite de bien résumer l’affaire du jour.

N’empêche que j’ai l’impression bizzare qu’elle est nouchette cette réforme, petite, sans grande ambition et évitant quelques sujets qui fâchent. Tiens par exemple, les pôvres cons qui sont en chômage longue durée, genre plus de 2 ans, elle n’est pas pris en compte l’adversité économique ! Les seniors qu’on pousse dès que possible vers la sortie, quid de la retraite du mec qu’on éjecte à 55 ou 56 ans et qui ne retrouvera pas de taf ? L’harmonisation des années prises en compte dans le calcul des retraites entre fonction publique (les 6 derniers mois) et secteur privé, c’est pas dans la réforme, si ? Non. Et pourquoi 62 ans en 2018,  sommes-nous petits joueurs par rapport à nos voisins ou bien le gouvernement avait-il peur de se mettre à dos le bon peuple syndiqué ? Mezavi que dans 3 ou 4 ans, on nous pondra une modif genre 65 ans pour 2022. La durée de cotisation devrait être portée à 41,5 ans en 2020, contre 40,5 ans aujourd’hui. Purée, 2020 et pourquoi pas 2030, c’est loin 2020, si loin que d’ici là, il y a 2012 et la présidentielle… 1 an de plus en 10 ans, donc, grosso merdo, ceux qui ont 50/55 ans aujourd’hui, comme la quasi-totalité de nos élus, logiquement, cette année de plus de cotisation, ils devraient s’en taper comme de l’an 40, non ? Si.

Bref, j’ai comme l’impression que cette réforminouchette, elle est construite juste comme il faut, pour ne pas faire trop mal, pour faire un geste, pour reporter éviter la cata., pour ne point trop fâcher, pour montrer qu’on se bouge, qu’on prend conscience des problèmes, une impression de cautère sur  jambe de bois. On est comme cela en France, face aux grands défis, on préfère jouer petit plutôt que de prendre à  bras le corps les problèmes et les vraies décisions qui s’imposent… et ça fait 50 ans que cela dure…

Et dire qu’il y en a qui vont crier au scandale, appeler à la grève, comme d’hab, pour le principe. Vraiment pas de quoi; vous je ne sais pas, mais moi la réforme des retraites, je l’aurais d’abord vu passer par une mobilisation générale pour l’emploi et contre la précarité. Un peuple qui vit, qui bosse et qui peut épargner, le régime des retraites, il s’en tape un peu, non ? Si !

D’accord, pas d’accord: A bon entendeur !

 

19 Réponses à “Une réforminouchette ! – Folie passagère 378”

  1. Carine dit :

    Réforminouchette?
    Bin ce soir non plus, je ne suis pas d’accord avec toi :)
    A partir de 2018, il faudra bosser jusqu’à 67 ans! Et tu appelles ça une réforminouchette?
    Va y avoir des suicides dans l’Educ Nat, j’vous le dis, moi!
    Ou des congés longue maladie…

  2. eusebeetcie dit :

    Mouais….

    1- Là où je suis entièrement d’accord avec toi c’est que certains problèmes auraient du être réglés avant d’attaquer ce problème comme le travail des séniors, des chômeurs, etc…

    Après le reste à discuter:

    2- « Un peuple qui vit, qui bosse et qui peut épargner, le régime des retraites, il s’en tape un peu, non ? Si ! » Même si les français sont ceux qui économisent le plus en Europe il est de plus en plus difficile à faire donc le système de prévoyance de retraite reste nécessaire…

    3- cette réforme est une hypocrisie car ma génération qui commence à bosser en moyenne à 23-24 ans va forcément bosser jusqu’à 62 ans pour avoir toute ses annuitées. Bref à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire!

    4- Les fonctionnaires qui ont un taux de cotisation de 7,8% va passer en quelques années à 10, 55%(je crois). Bref rattraper les autres. C’est normal et équitable. Mais effectivement question judicieuse: pourquoi tjs les six derniers mois et pas les dernières années comme dans le privé? Peut-être parce que les salaires du privé sont encore meilleur que ceux du public… et que l’on ne peut pas uniformiser vers le bas. Or vers le haut couterait encore trop cher si on alignait le privé sur le public.

    5- cette réforme n’est peut être que provisoire. Le problème vient du fait de la génération baby-boom. Désolé pour tous ceux qui en font parti ici mais c’est pourtant ça. Donc vu que la génération qui arrive sur le marché du travail est moins nombreuse que les précédentes, il est plus difficile de payer. Mais lorsque la génération des baby-boomers dans 30 ans (en moyenne) sera six pieds sous terre ben le problème ne se posera plus. Alors où on restera sur ce nouveau système auquel cas il y aura peut-être des bénéfices. Ou bien on reviendra à l’ancien système. Et autre deuxième option à prendre en compte: jusqu’à présent l’espérance de vie augmente. Mais on sait qu’elle peut baisser de nouveau. Donc pourquoi ça n’arriverait pas? C’est en plus facile pour nos générations: moins d’accès à la santé, mal bouffe, mauvaises conditions de vie (stress…) liée à une urbanisation grandissante, ….
    Bon enfin tout ça ne sont que des hypothèses mais ma foi que je trouve intéressantes.

    Bises

  3. eusebeetcie dit :

    @ Carine: des congés longues maladies… mon père commence déjà à prendre ces dispositions dans ce sens! Ca ne m’étonne pas de lui… Et ma mère qui est pourtant une bosseuse et une employée du tonnerre (malade une seule fois en 35 ans de carrière!!!!!) commence aussi à penser à ça !

  4. Didier Goux dit :

    Moi, à 545 ans, je commence à guetter la prochaine charrette… J’espère que j’aurai encore la souplesse de sauter dedans…

  5. Didier Goux dit :

    Euh… 54 ans seulement…

  6. eusebeetcie dit :

    Bah vous pouvez toujours espérer Didier d’aller jusqu’à 545 ans… mais on peut rien pour vous à ce stade ^^!

  7. Didier dit :

    Ben voui, bien trop politique cette réforme… Sans endiguer le chômage et sans le concours des entreprises, elle ne servira à rien sinon occuper les gens.

    @ Eusèbe > No-non, si on fait le calcul en comptant les prochaines crises et autres circonvolutions économico-politiciennes, c’est jusqu’à soixante-sept ans qu’il faudra que tu bosses, et encore. Et bien-sûr, ton temps employé aux études n’a été que des vacances. :D

  8. corto74 dit :

    @carine: ah non pas encore ! si, je dis que c’est une reforminouchette car le gouvernement y va avec des pincettes sur les retraites. D’autres pays ont compris et n ont pas fait ds la dentelle

    @eusebe: cartésien ?
    1) plus largement, un pays où il y a le plein emploi ne se pose pas le problème des retraites ou du trou de la sécu: le pognon rentre ds les caisses!

    2)oui et alors quid de la prévoyance ?

    3) a vaincre… ns sommes ok ! 62 ans, je crois que tu te fais des illusions justement plutot 65, 67..; a mon avis !

    4)pourquoi a -t-on dons accepter ce 2 poids , 2 mesures entre privé et public ! idéal pour accroitre le fossé entre les publics et les privés , moins bien payés les fonctionnaires, possible mais garantie de l’emploi ! alors les 6 derniers mois garantie de l emploi, tu appeles ça niveler par le bas …

    5) cette réforme provisoire ? mais c’est une evidence ! elle ne suffira pas tant qu’il n y aura pas le plein emploi de façon durable
    bises a toi

    @didier goux: putain, déjà à 54 ans vous guettez la charette, c’est étonnant, un épicirien normand comme vous !

  9. corto74 dit :

    @didier: politique et gentillette oui, pas de couilles pas d’embrouilles encore une fois, ils pourront dire « nous on a fait quelque chose « oui, c’est vrai, mais pas assez

  10. Didier dit :

    @ Corto, Eusèbe > Pour les deux poids deux mesures entre le public et le privé c’est assez simple. La fonction publique fonctionne avec tout un système de points, de grades et de niveaux auxquels l’on accède suivant l’ancienneté et autres subtilités internes. De ces dispositions dépendent les salaires et permet surtout une répartition des grades en un même lieu. C’est un moyen de limiter la mobilité, de ne pas obliger un fonctionnaire à supporter une mutation alors qu’il est bien installé quelque-part parce-qu’un de ces collègues arriverait à son niveau et que cela pourrait faire doublon. C’est vrai, rien ne sert d’avoir une douzaine d’agents de maitrise coûtant plus cher sur une commune où il n’en faut qu’un ou deux. Ils préfèrent attendre à salaire moindre sans être délocalisés puis quand l’heure de la retraite approche, c’est là qu’ils « montent », généralement six mois avant de partir. Ils ont ainsi un salaire supérieur pendant ces six mois, ce qui leur permet de partir à la retraite sans perte de salaire ou presque. C’est un système de confort qui ne lèse finalement personne car ce sont les mêmes caisses qui payent les fonctionnaires, qu’ils soient en activité ou à la retraite.

  11. boutfil dit :

    BOUHHHHHHHHHH bien contente d’y être moi!!!!
    l’homotravaillus passerai pile poil….ç’est à partir du 1er juillet pour ceux de 1951…il est du 15 juin….heureusement que sa mère a pas attendu les vacances pour le pondre!!!!!

  12. corto74 dit :

    @didier: nous sommes d accord, un système confortable pour les fonctionnaires !

    @boutfil: t en as de la chance, ton homoretraitus aussi, alors imagines pour moi 1963 ! je ne suis pas sorti de l auberge ! en sortirais-je un jour ? :) bisous

  13. Didier dit :

    @ Corto > Si le privé est prêt à moins gagner pendant quarante ans pour ne pas voir ses revenus baisser au passage à la retraite, il peut le faire en épargnant (et surtout sans se faire couillonner par les assureurs ou les banques). Le seul avantage réel du fonctionnaire est d’avoir la sécurité de l’emploi. Je n’en connais pas un qui ait pris cette voie dans l’idée de devenir millionnaire…

    Je trouve toujours assez risqué de comparer (ou mettre de front) le public et le privé. Tout simplement parce-que ce sont deux modes de fonctionnement totalement différents dont les buts sont aux antipodes. Comme le privé ne peut pas avoir ce qu’il considère comme les avantages du public et n’en accepterait de toute façon pas les contraintes, il veut lui imposer son modèle, hum hum, pas très convaincant. Il suffit de regarder où l’on trouve le plus de travailleurs pauvres dans le privé que l’on aide par tous les bouts sans qu’ils ne relèvent jamais la tête pour comprendre, c’est systématiquement dans le secteur des services, est-ce un hasard si certains services sont à la charge du service public?

  14. corto74 dit :

    @didier:
    - »Le seul avantage réel du fonctionnaire est d?avoir la sécurité de l’emploi »

    - »Comme le privé ne peut pas avoir ce qu’il considère comme les avantages du public  »

    - » l’on trouve le plus de travailleurs pauvres dans le privé  »

    Comme tu le soulignes en 3 points il serait plus confortable d’être ds la fonction publique que dans le privé, non ?

  15. Vlad dit :

    Les retraites il n’y a rien à faire, je n’arrive pas à m’y projeter. Je serais canné d’ici là où alors en déambulateur en train de mater les culs dans les bars-PMU avec mon nez en fraise.
    L’un comme l’autre je serais déjà hors du système, alors ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Toute la vie on trime, on cavale, on planifie, ben justement pas envie de planifier pour une fois (réflexion perso)

  16. corto74 dit :

    @vald: me too, je n arrive pas a me projeter vers ce temps béni, parait-il, de la retraite. Rien ne m’y incite aujourd’hui et je me souhaite en dehors du système: ne pas prendre la voie royale vers la vieillesse. On verra bien en temps utile ! inconscience diront certains, peut-être, ça me va bien pour le moment!

  17. boutfil dit :

    Allez, pour Vlad et Corto, j’y suis mais j’ai toujours pas compris que j’y suis….peut-être parce quej’ai pas le déambulateur…..mais si je continu à picoler, le nez en fraise….^^

  18. Jean-Charles Rey dit :

    levrette retrette tristounette
    Retraite….qué retraite….quéquidit!?!Il y a bien longtemps que la retraite par répartition est sur la selette…Personne n’ose trop en parler….On relègue le problème au suivant,vieux principe de la patate chaude!Les acquis,les droits et touti….Ne sont pas simplement menacé par un vieillissement de la population mais bien par des changement d’ordre planétaire….Durant pas mal de temps nous étions 20% de la population mondial a profiter de 80% des ressources(et des autres)….Et bien c’est terminé!La roue tourne comme ont dit…et pas de chance,pas en notre faveur….

  19. corto74 dit :

    @boutfil: Toi, à la retraite, je rigole ! entre les petits enfants, la famille, le blog, l’épicerie , la broderie, l’homocudejatus et que sais-je encore, t appeles ça la retraite ?

    @jc rey:la roue tourne je ne sais pas ce qui est sur c’est qu en 10 ans les choses on bien changé et j ai comme l impression que nos élus ont pas tout capté !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin