Le curé et le pédé – Folie passagère 391

Posté par corto74 le 3 juillet 2010

Le curé et le pédé - Folie passagère 391 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

27080881_1 dans ZoNe GaYIl y a parfois des choses qui pourraient prêter à rire, la conversation suivante par exemple; mais non, enrichissante et pleine d’ouverture d’esprit, simplement.

Monsieur le Curé, Monsieur, son titre de noblesse, déjeunait chez père et mère, je fus invité à partager le repas, sans benedicite, je n’aime pas. Après avoir fait bombance, il m’incombait de ramener l’homme en noir. Il sait, lui, le sympathique corbeau, que je ne partage pas la chair comme tout le monde. Nous nous connaissons bien; discutaillant, j’osais: pourquoi l’église n’accepte pas qu’on ne puisse tous aimer de la même façon ? Avec simplicité – que pouvait-il répondre d’autre – il me dit, en gros: l’Eglise ne nie pas l’homosexualité, elle ne rejette pas les homosexuels mais elle ne peut accepter les comportements induits (moue dubitative de ma part ). L’homme et la femme ont été créés pour aimer et, par amour, procréer. Les 2 êtres sont complémentaires, il ne peut y avoir d’autres solutions.

Soit. Je ne suis donc pas une solution, rétorquais-je, mais pourtant j’existe et il m’arrive d’aimer… différemment, sous-entendu entre nous, je ne copule pas pour procréer, logique. La vie d’un homme, selon l’église, doit-elle s’arrêter à sa sexualité ? Et si je ne suis pas une solution, ne suis-je donc à tes yeux, au regard de l’Eglise, qu’un problème ? Et dans ce cas, n’y-a-t-il pas, à tout problème, une solution. Fier de ma réthorique d’athée convaincu, presque sûr d’avoir coincé Monsieur le Curé, j’espérais presque l’embarras de la soutane…

A peine pour moi le temps de passer la 4ème puis la 5ème qu’il me demanda: es-tu heureux tel que tu es ? Ta sexualité te convient-elle ? La vis-tu pleinement et sans regrets ? Si, oui, tu n’es pas un problème pour moi, pour l’Eglise peut-être…

J’aime bien ce curé.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

53 Réponses à “Le curé et le pédé – Folie passagère 391”

1 2
  1. Tambour Major dit :

    La position de l’Eglise vis à vis de l’homosexualité est de toute façon d’une hypocrisie folle. Stigmatisée d’un coté comme étant la pire des perversions, elle est pourtant une réalité indiscutable pour une partie non négligeable des soutanes. Je ne dis pas que tous les prêtres sont pédés, mais pour fréquenter de très près ce milieu là, je sais de quoi je parle. D’ailleurs le débat autour du mariage des prêtres me fait doucement rire : leur ouvrir le mariage ? Mais pour quoi faire ? Pour que la dérangeante vérité éclate au grand jour ? Allons allons… soyons sérieux.

    Et pour en revenir au curé dont tu parles, il faudrait creuser un peu sa pensée. Peut être se dit il que « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ! »

  2. Vlad dit :

    Un truc auquel je viens de penser juste à l’instant, l’Eglise considère que l’acte sexuel a une seule finalité : la procréation. Partant de là tu as compris la position de l’Eglise sur les capotes et les homos : hors champs.
    Mais cette finalité c’est la théorie, en pratique c’est pas la même histoire, après c’est la grille de lecture de l’homme qui fait la différence et là tu passes de l’intolérance des extrémistes aux tolérances des humanistes. Enfin je pense, hein, je suis croyant mais j’y connais que dalle en religion.

  3. Marianne ARNAUD dit :

    J’aime beaucoup votre billet, mon cher Corto !
    C’est la rencontre de deux hommes dont l’un se méfie de ce que l’autre pense, tandis que celui-ci doit également parler au nom de son Eglise.
    Finalement cela a donné une conversation pleine de tolérance. Et c’est bien, car je n’ai aucun souvenir que, dans l’Evangile, il soit dit quoi que ce soit contre l’homosexualité.
    Ce curé a fait preuve d’une grande tolérance.
    Je me souviens qu’il y a quelque temps je m’étais emmêlé les pinceaux pour expliquer, la tolérance. Et voilà que la leçon vient de ce curé :
    accepter et respecter un comportement, en principe, inacceptable.

  4. Marianne ARNAUD dit :

    Voudriez-vous, mon cher Corto, remplacer « parler au nom de son Dieu » par « parler au nom de son Eglise » qui me paraît plus juste.
    Merci !

  5. boutfil dit :

    il est bien ton curé!!!!!! parce que c’est d’abord un homme avant d’être un prêtre….et c’est ainsi qu’en règle générale, ils savent être des véritables hommes de Dieu et de sa parole…..
    je me prépare à une journée longue et pleine d’enseignements……je vous souhaite donc une très belle journée à tous avec des bisousmatutinaux

  6. LoC dit :

    Bonjour au Maître des clés,
    Bonjour à toutes et à tous,
    C’est vrai que cette conversation est intéressante, l’homme en soutane parle au pêcheur, faisant ainsi preuve d’une grande tolérance.
    Pardonnez-moi cette petite pointe d’ironie, mais ces paroles, je les ai entendu mille fois. Elles perturbent, posent bien des questions, ce qui est recherché et calculé, mais elles ne sont que soutane sur pensée profonde à mon humble avis.

    Finalement, l’homme en noir demande si l’on vit bien sa sexualité, si l’on est heureux ou heureuse tel(le) que l’on est. Il semble ainsi exprimer l’acceptation de l’être tel qu’il est quel que soit son comportement.
    Mais pour autant, j’eusse aimer lui demander s’il posait la même question à un hétérosexuel. Pourquoi demander à un homo s’il vit bien sa sexualité et considérer que c’est une évidence pour un hétéro?

    Fondamentalement, cher maître des clés, si vous étiez catholique et vous rendiez dans un confessional avec ce même prêtre, vous auriez une petite surprise. Vous diriez, expliqueriez vos préférences, et, pour cela, ce même homme vous pardonnerait de votre faute.

    Bien entendu, il est alors possible de prétendre que l’homme est une chose et que le représentant de l’église en est une autre, c’est globalement ainsi que les hommes d’église abordent leurs propres contradictions.
    Oui, je dis contradictions, car si je lis bien cette conversation, il vous explique qu’il ne rejette nullement les hommes mais leur comportement qui est inadmissible selon lui et son église.
    Pour autant, la même remarque pourrait lui être retournée, ne croyez-vous pas? Ne pourrions-nous pas lui faire remarquer que l’homme d’église est un homme bien mais que son comportement de prêtre envers les homosexuels reprenant le dogme de l’église est condamnable?
    Il pose la différence vous concernant mais s’en garde pour lui-même.

    Veuillez m’en excuser par avance, mais, je n’ai pas la certitude, dans ces conditions, que ma définition de la tolérance soit identique à la sienne.

    Bien cordialement

  7. LoC dit :

    @ Marianne Arnaud,

    Bonjour Madame Arnaud,
    Si je puis me permettre, je vous rejoins pour dire que les évangiles ne condamnent pas l’homosexualité.
    Par contre, il est loin d’en être de même pour les épîtres d’apôtres, et c’est même le moins que l’on puisse dire.

    Bien à vous.

  8. Marianne ARNAUD dit :

    @ LoC
    N’étant pas une grande lectrice des Epîtres je serais très intéressée si vous pouviez me donner les références de celles qui traitent de l’homosexualité, bien que je ne doute pas une seconde de ce que vous écrivez.
    D’avance, merci !

  9. LoC dit :

    @ Marianne Arnaud
    Avant toute chose, je vous remercie de prendre ainsi mon commentaire en considération.

    Je faisais référence, par exemple, à l’épître aux Romains de Paul, mais ce n’est que la première condamnation de l’homosexualité faite par Paul de Tarse. (La référence est 1-26-31 dans l’épître aux romains)

    Ceci étant, même les évangiles, à mots couverts, tancent l’homosexualité. C’est moins violent, certes, mais explicite chez Matthieu concernant Carphanaüm, me semble-t-il.

  10. Didier Goux dit :

    J’aime beaucoup les « comportements induits »…

  11. Marianne ARNAUD dit :

    @ LoC
    Croyez bien, cher LoC, que j’ai toujours énormément de plaisir à vous lire.
    Je vais aller regarder cette Epître aux Romains.
    Quant à votre : « même les Evangiles tancent l’homosexualité », imaginez vous un seul instant qu’une Eglise, quelle qu’elle soit, puisse se permettre de faire l’apologie de Sodome et Gomorrhe ?
    Je pense que l’homosexuel est un homme différent, que cette différence est d’autant mieux acceptée qu’il l’accepte lui-même. Que c’est un combat stérile que de vouloir être considéré comme étant dans la norme, et de vouloir singer les comportements des hétérosexuels.
    Pour moi, la dignité d’un homosexuel est de s’accepter comme tel.

  12. boutfil dit :

    Pourtant la détestation des femmes par St Paul est pour le moins assez évidente…c’est de lui que viennent les interdictions où malédictions reprises plus tard par les Pères de l’Eglise….je pense sincèrement que St Paul était un homosexuel sinon affirmé tout au moins à tendance…..ce qui fait sa détestaion également dans certains textes cités par notre ami LOC…. autrement dit, Paul de Tarse, comme beaucoup de romains à l’époque, comme César où d’autres empereurs, était un homosexuel, mais pour lui refoulé..je n’aime pas ce fou de Dieu tardif…….c’était un extrémiste qui avait en plus, la hargne de ne pas avoir lui même cotoyé le Christ…mais, là, je suis hors sujet!!!!!

  13. Marianne ARNAUD dit :

    C’est vrai, ça ! Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire : « les comportements induits » ?

  14. tzatza dit :

    Comportements induits sous-entendu induits par l’homosexualité…
    L’Eglise ne rejette pas les homosexuels comme elle ne rejette pas les pêcheurs, mais rejette le pêché.
    Il faut bien comprendre que l’idéal de l’Eglise c’est un homme et une femme qui se marient sans avoir connu (au sens biblique) d’autre personne, et restent ainsi unis jusqu’à la fin de leur jour.
    A ce titre, la plupart des hétérosexuels sont également des pêcheurs.
    L’homosexualité me semble d’une certaine manière favoriser une certaine frivolité sexuelle, et la multiplication des partenaires, mais peut être est ce un a priori.

  15. corto74 dit :

    @tambourmajor: L’eglise hypocrite, non je ne crois pas, elle assume ce qu’elle defend en matière de sexualité: l’homme la femme = amour donc bébé ! Elle ne peut avoir d’autre discours. Néanmoins, il me parait absolument contradictoire avec la nature humaine de considérer qu’un homme, parce que pretre, n’a pas de « necessités » sexuelles, et effectivement, dès lors, l’Eglise a un problème…

    @vlad: tu sais que tu parles bien , toi !

  16. Marianne ARNAUD dit :

    @ tzatza
    Ce que vous dites est juste, sauf que tous les hommes sont pêcheurs, y compris les prêtres, les évêques et même le Pape. A tous l’Eglise demande conversion et repentance.
    Seule la Vierge Marie a été conçue sans péché.
    Quant à ce que vous appelez « frivolité sexuelle » elle est loin de ne concerner que les homosexuels. Les hétéros étant passés maîtres, il me semble, dans le sordide que les spectateurs des télés ou des films sont priés de considérer comme étant des comportements « normaux ».
    Et gare à la menace de ringardisation pour ceux que cela choquerait.

  17. Marianne ARNAUD dit :

    @ Boutfil
    Et les Allemands alors ?
    Ils en disent quoi de leurs homosexuels ?
    Est-ce qu’ils ont au moins le droit de prendre leurs super-TGV ?
    Parce que, fût un temps…
    Mais là faut que je m’arrête !

  18. Carine dit :

    « es-tu heureux tel que tu es ? Ta sexualité te convient-elle ? La vis-tu pleinement et sans regrets ? Si, oui, tu n’es pas un problème pour moi, pour l’Eglise peut-être? »
    Ce sont tes réponses qui seraient intéressantes.
    Il ne prend pas beaucoup de risques en posant ces questions! Qui pourrait répondre un gros « oui » sans hésiter, et ce, que l’on soit homo ou hétéro? Qui n’a aucun regret, qui n’a jamais laissé passer une chance de bonheur? Qui a toujours tout réussi dans sa vie sexuelle? Seuls les inconscients n’ont aucun regret, non? Après, on répond « moi je n’en ai aucun » par pure politesse et par souci de ne pas importuner ou de ne pas ouvrir de débat.
    Il attendait bien sûr une réponse positive de ta part, on ne sait pas s’il l’a eue. Si oui, il doit bien se douter que tu n’as pas été complètement sincère. Qui (homo ou pas) le serait?
    En parler, c’est prouver que si, il y a toujours problème. Que l’on nie, bien sûr.

  19. Carine dit :

    Marianne, excusez mon ignorance:
    « Seule la Vierge Marie a été conçue sans péché. »
    A été conçue, ou a conçu?

  20. Marianne ARNAUD dit :

    @ Carine
    Oui, c’est bien cela : la Vierge Marie a été conçue sans péché, c’est-à-dire sans la tache originelle que nous portons tous, depuis la défaillance d’Adam et Eve.
    C’est ce que l’Eglise appelle le dogme de l’Immaculée Conception, qui a été promulgué au milieu du XIXème siècle, si mes souvenirs sont bons.

  21. Carine dit :

    Marianne:
    Et bien, j’apprends quelque chose! j’ai toujours pensé que l’Immaculée Conception, c’était la conception du Christ malgré la virginité de sa mère. La Vierge Marie, vierge et mère, d’où Immaculée Conception.

  22. Marianne ARNAUD dit :

    @ Carine
    Peut-être n’êtes-vous pas au bout de vos surprises ?
    Si je vous disais que la Vierge est apparue à une religieuse, Catherine Labouré, en 1830, rue du Bac à Paris, en se nommant elle-même, conçue sans péché.
    Qu’à la suite de cette apparition il a été fabriqué une médaille dite « médaille miraculeuse ». Sur une des faces apparaît la Vierge, les mains tendues d’où s’échappent des rayons figurant les grâces qu’elle déverse sur la terre. Sur l’autre, l’initiale M surmontée de la croix du Christ, et les coeurs de Jésus et Marie, le tout entouré de douze étoiles.
    La couleur bleue et les douze étoiles du drapeau européen ont été empruntés à cette histoire !
    Il est vrai que l’artiste qui a créé le drapeau européen, outre qu’il n’a pas eu beaucoup de mal, s’est bien gardé de dire quelle avait été son inspiration avant qu’il ne soit accepté par l’Europe.
    C’est donc un petit pied de nez à ceux qui ne veulent pas entendre parler de l’origine chrétienne de l’Europe !

  23. Carine dit :

    Marianne, merci de toutes ces belles précisions !

  24. Vlad dit :

    Merci Marianne, je connaissais la médaille miraculeuse de la rue du Bac mais ne savais pas qu’elle avait inspiré le gars qui a dessiné le drapeau européen…

  25. corto74 dit :

    Avis à tous!: oulalala , que de commentaires je m’absente et il me faut tout lire… Répondre a tous, peut-être pas néanmoins à Carine: qui souhaite quelques réponses, ma sexualité me convient parfaitement et le seul regret que j’ai c’est de l’avoir dissumulé pendant trop longtemps à trop de gens !

    « Il ne prend pas beaucoup de risques en posant ces questions » Oh que si en me les posant il prenait le risque que je lui envoie en travers de la tronche les difficultés des homos à s’accepter et a se faire accepter compte tenu du poid de l’heritage judéo-chretien en ce domaine. Et hors sexualité, le seul regret que j’aurai pu exprimer c’est le manque de tolérance de beaucoup face à l’homosexualité. L’eglise n’admet pas l homosexualité et c’est tout a fait logique, elle ne peut revenir sur ses « actes fondateurs ».
    Je crois que ce curé est parfaitement ouvert sur la question, et en tant qu’homme, cela ne lui pose pas de pb; en tant que prêtre, homme d’Eglise, il est face à un dilemme: accepter l’autre dans sa totalité et dans ce cas accepter les comportements induits. Je sais pas si tt cela est tres clair pour vous ?

    @marianne: et pour éclairage à d’autres, on ne sait jamais… les comportements induits c’est une manière elégante de dire que les homos ne « s’emboitent pas  » entre autre chose de la même façon que les hétéros. Nous vivons, selon les textes, dans le péché, et notre sexualité est parfaitement « anti-canonique » puisque contre nature, nature telle que Dieu l’aurait fait et penser. D’autres détails ? :)

    @tzatza: bienvenue ici ! reviens qd tu veux …

    bises a tous, a suivre

  26. Marianne ARNAUD dit :

    @ Carine et Vlad
    Croyez bien que les cathos ne s’y sont pas trompés !
    Quand d’autres états sont entrés dans l’Europe, il a bien fallu dire que les étoiles ne représentaient pas les états et que donc, il était hors de question d’en rajouter sur le drapeau : il y en aurait douze et pas une de plus.
    C’est là, sans doute, que le pot aux roses a été découvert!

  27. corto74 dit :

    @boutfil: St Paul homo refoulé, je fais des découvertes avec toi ! tiens je vais balancer ds un prochain repas :) tu peux préciser ? Au fait , en aprté, bon appetit …

    @marianne: vous avez fait dévier le débat avec votre histoire de la rue du bac, même pas grave !:) bises

  28. Marianne ARNAUD dit :

    Disons, mon cher Corto, que je suis sans doute plus à l’aise pour parler de la rue du Bac, que des « comportements induits » !

  29. corto74 dit :

    @loc: tu as raison sur ps mal de points. les questions de ce curé et ses réponses, telles que je les aie resenti, montrent, je pense qu’il a parfaitement saisi les contradictions sur le sujet qui peuvent assaillir un homme d’eglise: en tant qu’homme, il me comprend, je ne suis pas un problème ( le mot est peut etre mal choisi ) en tant que prêtre…

    En matiere d’homosexualité, l’Eglise, par nature et selon ses dogmes et croyances, ne peut être tolérante tel que nous entendons la tolérance; elle ne peut qu’accepter notre « différence » et nous accueillir comme des pécheurs. Je ne peux pas lui en vouloir, à l’église, elle fonctionne, pense, avance, avec ses dogmes, selon sa foi: idem pour la contraception, l’avortement etc… on peut ne pas etre d’accord, bien sûr mais je ne pense pas qu’elle est en ces matières un problème de tolérance. L’Eglise ne peut accepter ce qui ne va pas dansle sens de ce qu’elle prône , c’est logique. Qu’elle fasse juste preuve de compréhension, je ne demande pas plus, et ce curé le comprend parfaitement;

  30. eusebeetcie dit :

    @ Corto: tu es tombé sur un curé sympa mais ils sont nombreux à réagir comme lui dans une conversation privée. A part un ou deux qui lors d’une confession m’ont dit qu’il faudrait changer, ils m’ont tous tenu ce genre de discours… Au final la seule chose qui leur importait était que je ne me mette pas en dangers en tant qu’être humain. Au final si je me souviens de tout ce que j’ai appris pendant des années ce que regarde Dieu ce n’est pas ce que tu as fait de ton cul mais la façon dont on a vécu avec les autres et avec soi.

    Pour ce qui est des prêtres, l’Eglise ne leur nie pas la sexualité c’est juste que c’est une question de maitrîse. D’ailleurs à ce sujet il y a un truc qui m’a toujours étonné. Lorsque l’Eglise parle de maitrîse de soi, de son corps on la ridiculise on la trouve rétro, lorsque c’est dit par des bouddhistes ou des philosophies contemplatives on trouve ça fun…

    @ Marianne: 1854 pour être précis et si je ne me trompe pas l’immaculée conception… D’accord avec vous sur la vision de l’homosexualité! Et on ne gagne rien à gommer les différences !

    Bises

  31. Carine dit :

    Cher Corto:
    Je pense que tu n’as pas bien interprété ce que je te disais. Comme souvent (je pense que c’est dû à l’idée que tu te fais de moi, réac pure et dure, intolérante, bornée et toussa)
    Ou alors tu fais partie des happy few complètement d’accord avec eux-mêmes sur tout: leur sexualité et le reste.
    Heureux homme!
    Bon week-end et bizz

  32. Marianne ARNAUD dit :

    @ eusebe
    Ne dirait-on pas, que vous m’ayez mieux lue que l’ami Corto ?
    Mais bah ! Je ne lui en veux pas, car il revenait encore de Dieu sait où !
    J’aime bien, c’est vrai, parler de la religion de mon enfance, qui n’avait finalement rien à voir avec une religion sérieuse, mais plutôt une comportement assez romantique où Jésus et son coeur « doux charme de ma vie », chantions-nous, avait la place d’un amoureux en quelque sorte.

  33. eusebeetcie dit :

    à Marianne: ce n’est pas que je vous ai mieux lu c’est juste que j’ai fréquenté assez de catholiques et l’Eglise pour connaître cette conception et pour savoir qu’elle me convient.

    Ce n’est pas que votre vision de la foi catholique soit plus romantique mais elle a plus baigné dans ce qu’on appelle la « foi du charbonnier » non ? Et donc plus simple, plus de bon sens? Quoique la religion de « sacré coeur » a quelque chose de très romantique c’est vrai…

  34. Marianne ARNAUD dit :

    @ eusebe
    Oui, mais avec Vatican II, tout le monde est retombé sur terre !
    Les soeurs, qui nous avaient élevées, ont brûlé Le Grand Cathéchisme Illustré où on avait appris à avoir peur du diable.
    Elles ont détruit la chapelle de style baroque italien, toute en peinture à fresque et en faux marbre. Elles ont vendu le bel autel en marbre blanc de Carrare qui représentait la bonne mort de Joseph entre les bras de Jésus et de Marie. Elles ont abattu les statues de Jésus grandeur nature qui nous montrait, tous les jours, son coeur, ainsi que celles de Joseph avec l’Enfant Jésus dans les bras, de Philomène avec sa palme de martyre et même celle de soeur Thérèse de l’Enfant Jésus.
    Après cette catastrophe il ne nous restait plus qu’à nous faire notre propre religion. C’est ce que nous avons fait.
    Nous n’avons plus été à l’Eglise que pour les mariages et les enterrements en pestant qu’elles soient aussi bruyantes que des halls de gare et qu’on y joue la même musique que sur les radios libres !
    Heureusement, les choses ont un peu changé : on peut aujourd’hui chanter l’Ave Maris Stella et le Salve Regina de mon enfance que je sais toujours par coeur. Je ne supporte toujours pas plus, leurs nouveaux cantiques copiés sur les Protestants : paroles et musique indigentes ! Bon ! pour ne pas me terre à mal avec les Protestants aussi disons : paroles zen et musique indigente.
    Mais peut-être qu’ils n’ont même pas eu besoin des Protestants pour cela !
    Là je suis obligée d’arrêter si je ne veux pas que l’ami Corto pète un câble.

  35. Marianne ARNAUD dit :

    Erratum : il faut évidemment lire : « mettre à mal avec les Protestants ».

  36. Ephrem dit :

    Je comprends mal, Corto, que tu trouves si « logique » la position de l’Eglise : elle accepte de marier des femmes ménopausées et des hommes stériles. Alors, pourquoi pas les homos ? En fait, elle sait que la fécondité n’est pas le seul but de la sexualité. Il y a aussi l’aphorisme de base : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ».
    Navré d’allonger encore la liste des commentateurs de ce billet, mais le paradoxe m’excitait : le discours officiel de l’Eglise, tel qu’il est imposé par Rome depuis 1987, par là, n’est pas accepté par la grande majorité des prêtres par ailleurs fidèles.
    Ça fait parfois drôle d’être dans une religion au double discours. A moins que ce ne soit ainsi dans toutes les religions, tous les « absolutismes » ?

  37. eusebeetcie dit :

    Cher Ephrem je ne pensais que vous trainiez en ce lieu… :) !!

  38. Marianne ARNAUD dit :

    @ Ephrem
    C’est pourtant assez simple : le couple se forme dans la différence homme-femme, mâle-femelle. Ainsi le veut, la plupart du temps, la nature. Donc les religions.
    L’union de deux homosexuels c’est l’union des mêmes, et dans ces conditions il ne peut s’agir de couple.
    Vouloir le nier, c’est vouloir nier une évidence.

  39. corto74 dit :

    @carine: en quoi ais-je mal interpreté tes propos ? Que tu sois réac n’est ni un secret ni un probème, juste une certitude ! :) Ceci dit que j’aimerais pourvoir être un happy few ! Ca doit empecher de se poser des questions et de refléchir ce truc , non ? Bisous, na !

    @marianne: ou avez vous vu que je puisse lire vos mots sans y porter toute l’attention qu’ils méritent ? hein? :)
    La religion de votre enfance ? celle que, en tant qu’enfant vous viviez ou bien celle qui se pratiquait et s’enseignait ? Car sans vouloir être mufle et avec mes modestes connaissances la religion de votre enfance devait etre ante-vatican 2 ? non? Messe en latin, curé dos aux fidèles etc…ce qu’on appelle aujourd’hui, les traditionalistes voire les intégristes . Si j’ai bien compris ( me trompe-je ?) vous n’approuvez pas V2.

    @ephrem: coucou ! Nous savons bien y compris pour l’Eglise que la fécondité n est pas le but unique de la sexualité, primant d’abord, il me semble l’union de l’homme et de la femme. La logique, les dogmes, les bases même de l’Eglise ne peuvent permettre l’approbation de l’homosexualité ou alors, j’ai loupé un épisode. S’est passé quoi en 1987 à Rome ?

    @eusebe: et pourquoi ephrem ne viendrait-il pas ici ? :)

  40. Marianne ARNAUD dit :

    C’est pas tout ça, mon cher Corto, mais religion ou pas, Vatican II ou pas, homosexuels ou pas, il faut se préparer à aller regarder Allemagne-Argentine. Sinon qu’est-ce qu’on pourra bien répondre à Boutfil quand elle va encore nous vanter ses maudits Teutons ?
    Et vive l’Argentine, l’équipe préférée de ce mondial de l’homo fouteballus, depuis le tout, tout début !
    J’y vais, j’entends que ça crie Déjà !

  41. Etienne dit :

    Tout comme LoC, ce chapelet de questions me gène terriblement, mais vraiment terriblement venant d’un curé : « es-tu heureux tel que tu es ? Ta sexualité te convient-elle ? La vis-tu pleinement et sans regrets ? Si, oui, tu n’es pas un problème pour moi, pour l’Eglise peut-être? »

    Si ces questions sont posées, cela induit qu’il y a un doute sur la capacité à être heureux en étant PD, et cela, c’est bien le postulat de départ de la doctrine catho sur le sujet.

    Et c’est complètement piégé vu que le parcours général d’un PD est un véritable parcours du combattant, jonché d’obstacles. On ne peut donc pas faire de comparaison avec le parcours d’un jeune straight pour qui sortir avec sa copine à 16 ans est tout à fait normal !

    C’est parce que de toute évidence un curé ne peut pas croire qu’on peut être heureux en étant PD, qu’il pose ces questions insidieuses. Sinon, il ne les poserait pas.

    Et même pour tous ces curés que je connais et que j’ai cotoyés pendant mes longues années de vie en religion, et spécialement pour tous ceux qui sont concernés personnellement et qui sont extrêmement gayfriendly, au bout du compte, ils n’ont qu’un désir, c’est celui de pouvoir faire coller leur pensée avec celle de l’Eglise. Ils vont donc accepter que deux mecs couchent ensemble, parce qu’il va les accepter tels qu’ils sont à l’instant T, mais il souhaitera de tout son coeur et de toute sa prière, qu’ils finissent par cohabiter en frère et soeur. (on appelle ça dans le jargon écclésial, la pastorale pour les gays)

    Et la boucle est bouclée et on en revient au postulat du départ.

    Donc rien de nouveau sous le soleil …

    Put..n, Me..e ! Le sacrifice du Christ serait-il vain, pour que ses représentants s’occupent de frous-frous, de jupons et de trouducs ??? Heureusement le message évangélique, lui, évolue bien au dessus des trous de la ceinture.

  42. eusebeetcie dit :

    @ Etienne: je ne suis pas d’accord sur les questions du curé. Je crois qu’il a demandé si il était heureux comme il aurait demandé à un homme et une femme mariée. Je suis sans doute naïf mais j’interprète ces propos ainsi. Très naïvement je suppose qu’il ne s’est pas ce que c’est et pour lui tout ça est mystérieux…

    @ Corto: ca ne me pose aucun problème qu’Ephrem vienne te voir car il est plein de sagesse puis j’aurais au moins une personne en accord avec moi quand j’émettrais une remarque ici ^^. Pour info, et au cas où il oublierais de répondre, je suppose que lorsqu’il parle de 1987 il parle de cette instruction du Vatican : http://www.eglise.catholique.fr/download/1-832-0/donum-vitae.pdf .

    Bises

  43. corto74 dit :

    @etienne: ca faisait longtemps ! Serais-je si naïf pour n’avoir rien vu de ce que tu décris et vois dans les questions de ce curé ? Il est évident que pour un curé l’homosexualité est une épine quant à la religion qu’ils « ad- ministrent ». Peut-on etre heureux en dehors de la religion, catholique en l’occurence,doit sans doute etre une interrogation permanente des curés Si la réponse est oui ça leur pose effectivement un pb: certains pourraient etre heureux en dehors de l’Eglise, celle-ci ne détiendrait donc pas La Vérité !
    Ceci dit je ne crois pas que « mon « curé ait mis une certaine « malice » dans ses questions. Il a à peine 40 ans, plutot ouvert et je pense plutot qu’il voulait juste savoir si j’etais heureux ainsi !
    Alors après que l’Eglise se mêle de froufrous et de trouducs,
    elle est obligée de s’en mêler puisque préceptrice de certaines valeurs, elle se doit de combattre ( le mot est fort ) ce qui ne va pas dans le champs de sa doctrine. Et on ne combat bien qu’en connaissant les ennemis potentiels… Dis-je point rop de conneries ? Biz

  44. boutfil dit :

    oh là là! y’a du monde ici!
    Ma chère Marianne, mes teutons ont collés un 4-0 aux Argentins… tout de même…désolée pour votre homofootballus!
    Corto, ce fût une très belle journée, fort arrosée et pas par la pluie..
    par contre, alors que nous parlions religions, j’ai soumis l’idée de St Paul telle que je le pensai, je me suis ramassée une belle volée de bois vert par nos deux hôtes, j’ai vite fait un méa culpa et une promesse de relecture des épîtres.

  45. LiKa dit :

    « oh là là ! y’a du monde ici ! » comme dit Boutfil ! Ton petit billet sympa, Corto, délie toutes les langues…
    Je parierais tout de même que pas un curé ne demanderait à une catho enceinte de son dixième enfant si elle vit bien sa sexualité…
    Bonne fin de nuit à tous les cortophiles !

  46. Marianne ARNAUD dit :

    @ Boutfil
    Oui ! C’est terrible cette branlée !
    A 2 à 0 l’homofouteballus a éteint la télé !
    Il paraît qu’ils ont été aidés par un égorgeur de cochons !
    Il a dit :  » Ils ont mieux joué ! Punkt ! »
    Vous voyez que même « sans panzers » ils sont redoutables.
    Le soir il s’est endormi devant Espagne-Paraguay.
    J’arrive à la mi-temps. Je lui dis : « Tu dors ? »
    Il se réveille il dit : « Mais le match est fini ! »
    Et voilà que le match reprend. Il dit : « C’est un match de merde ! »
    A la fin il dit : « Ah ! ces Paraguayens, ils m’ont surpris ! C’était un très beau match ! »
    Comment voulez-vous qu’on prenne le football au sérieux ?

  47. boutfil dit :

    Bonjour les « Cortophiles » qu’en voilà une belle expression inventée par notre Lika…..

    aprés les footeux, on va s’envoyer les rois de la pédale ( bon, d’accord, c’est pas glorieux..) là, l’homononpédalus va se carrer dans son fauteuil, c’est son côté populaire..
    j’aime bien les retransmissions du tour, pas pour les pédaleurs dont je me fous comme de l’an 40 mais pour la visite et les superbes images de la france….on se refait pas hein! franchoullarde jusqu’au bout…
    bisous à toutes et tous et bon dimanche, n’oubliez pas de passer chez le pâtissier après la messe

  48. corto74 dit :

    @lika: a ce genre de pari, forcément, tu aurais gagné ! bisous
    @marianne: j espere que votre homofootus va profiter de ce beau soleil pour vous amener batifoler plutot que de couver des yeux sa téloche ?
    @boutfil:ah non moi les rois de la pédale et la grande boucle, je ne peux pas mais alors vraiment pas, encore que leur garde -robe est… bon ok, passons bisous

  49. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    « Catho enceinte de son dixième enfant », faut voir ?
    Je me demande si une femme « enceinte de son dixième enfant » ne relèverait pas plutôt de l’imam ?
    Alors là, plusieurs cas de figure :
    Soit elle est excisée, et le plaisir ce n’est plus son problème et bien heureuse encore s’il n’a pas été remplacé par la douleur.
    Soit elle ignore tout du plaisir ce qui lui rend toute conversation sur le sujet difficile.
    Soit elle est au courant, mais alors pourquoi irait-elle en parler à quelqu’un qui risque de n’avoir de cesse que de lui couper le chique.
    P.S. D’ailleurs, une femme a-t-elle le droit de s’adresser à un imam ?
    Dans toutes les réunions organisées par les municipalités au sujet de la burqa et retransmises à la Tv, où des imams étaient présents, il n’y avait pas une seule femme !

  50. galoune dit :

    Des petites positions prises simplement et qui font du bien!!!
    BISES à TOI!

1 2

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin