Le top 50 des VIP Français – Folie passagère 420

Posté par corto74 le 9 août 2010

Le top 50 des VIP Français - Folie passagère 420 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

yannick-noah-jpg_229568 dans Zone c'eSt chez noUs!Le lundi, c’est devinette !

Dans quel classement paraissant chaque année, vous ne trouverez aucun scientifique, aucun entrepreneur, aucun chef d’entreprise, aucun médecin, aucun avocat, aucun philosophe, aucun écrivain, aucun artiste peintre, aucune personnalité politique de premier plan, aucun archéologue, aucun grand découvreur, aucun sociologue, aucun penseur digne de ce nom, aucun curé médiatique, aucun homme d’Etat en exercice, aucun poète, aucun humaniste, aucun musulman en vue, aucun blogueur, aucun être d’exception, aucun prix Nobel…?

Dans quel classement paraissant chaque année, finalement très révélateur de l’esprit des Français, vous pourrez trouver: 12 chanteurs ou chanteuses, 17 acteurs ou actrices, 5 animateurs du petit écran, 3 sportifs dont Ribery (!) et 2 jeunes retraités, et seulement 2 personnalités politiques à la retraite… ?

Ce classement, c’est celui des 50 personnalités préférées des Français et c’est ici ! Du rêve, du strass, des paillettes, du pognon, du bling-bling, du show-bizz… Soupirs…

RiberyD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs! | 37 Commentaires »

Ciel d’étoiles – Folie passagère 419

Posté par corto74 le 7 août 2010

Ciel d'étoiles - Folie passagère 419 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

toilefilante dans zoNe à  mOiCe qu’il y a de bien en Beauce, c’est la platitude du pays. Rien à l’horizon ou presque, le dos de la main, le plat du pied, t’es pas emmerdé par les voisins. Pour les soirs d’étoiles, c’est bien ainsi, pas de pollutions lumineuses, pas de pollutions nocturnes, contemples et tais-toi ! J’aime cette contemplation d’un ciel de nuit éblouissant de curiosités étincelantes, il y en a tant. Août. Champs fraîchement coupés, moissonnés, odeur du foin. Deux manières de se la jouer: la naturelle, t’es clean; l’assistée, t’es moins clean, l’herbe qui fait rire, qui fait rêver, qui fait voyager… Allongé, assis, peu importe, regardes le ciel, c’est la nuit des étoiles qu’ils disent, comme si, chaque année, il fallait prendre rendez-vous avec elles. Trop beau, trop bien, reposant; évanescence du quotidien, s’oublier dans les étoiles, se promener, solitaire, sur la voie lactée, écouter la musique, oui la musique, le son… Y a-t-il moments heureux et plénitude sans musique ? Sans doute pour quelques uns, impossible pour moi. Osmose et complicité, tu te fonds dans la nuée, tu ne fais plus qu’un avec ce que les gens de la ville ne peuvent pas connaître.

Tu guettes la filante, l’étoile, celle qui te permettras de réaliser tes rêves les plus fous. Tu l’aperçois, déjà, elle file et disparaît. As-tu seulement fini de formuler le souhait, le truc que tu cherches, espères, désires; trop tard, tu attends la prochaine, elle ne peut tarder. Le rêve et la musique t’emportent et font chanter la nuit et tes rêves. Tempo, staccato, fugato et allégresse, la musique t’emporte et t’accompagne. Obligatoirement, tu t’enfermes, égoïste, dans cet instant magique, difficile de le partager. Le risque est trop grand qu’à le révéler, il disparaisse aussitôt. Tu gardes pour toi les émotions, la solennité du moment, les frissons ressentis. Il y a de la sensualité dans l’air, le corps se met à nu, des envies de caresses, des baisers espérés, un souffle aimé attendu; le corps respire, pas de contraintes, d’attitudes et de faux semblants. Tu es. Tu es seul. Tu es bien.

pinkangel-vip-blog-com-277822yqku6h2rD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

Publié dans zoNe à  mOi | 18 Commentaires »

La gauche, toute ? – Folie passagère 418

Posté par corto74 le 6 août 2010

La gauche, toute ? - Folie passagère 418 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

surveillance-cameras-400 dans Zone PolititruCIl y a peu, ici, j’évoquai les pseudos dérives sécuritaires dont la gauche ne manquait pas d’affubler la politique de Sarko en matière de sécurité. J’osai émettre l’idée que pour beaucoup de Français, il ne s’agissait pas de dérives mais plutôt de réponses à un climat d’insécurité. J’étais loin du compte puisque grosso merdo, et selon 2 sondages, l’un de Libé, l’autre du Figaro, une grande majorité de mes compatriotes semblent approuver le discours et les mesures annoncées. 80% favorables en vrac à: la destruction des camps de roms illégaux, à la déchéance de nationalité en cas de polygamie et d’excision, à une peine incompressible de 30 ans pour les assassins de flics ou de gendarmes; 70% favorables à la déchéance de nationalité pour les délinquants d’origine étrangères ayant attenté à la vie d’un représentant de l’ordre; 67% pour l’installation de 60000 caméras de surveillance d’ici 2012; 55% pour une condamnation pénale des parents de mineurs délinquants ne respectant pas les injonctions de justice… Bref, ce qui fait hurler la gauche, et plus particulièrement le Ps trouve l’assentiment de la population !

Ces sondages semblent prouver 2 choses: la première, c’est que Sarko répond non seulement aux attentes des électeurs UMp purs et durs, les 30%, mais aussi à une frange bien plus large de la population qui irait du FN jusque dans les rangs de la gauche « modérée », clairement, une partie des adhérents ou sympathisants PS. La deuxième chose, c’est que visiblement la réponse apportée ( quelle réponse ? ) par la gauche aux préoccupations des Français en matière de sécurité n’est pas adéquate tant elle est creuse, atone et inaudible.

Donc, en toute logique et avant d’aller préparer l’apéro, la question s’impose d’elle même: Quelle sera la réaction et le discours que vont maintenant déployer le PS et la gauche pour convaincre leurs bases, leurs adhérents et ses amis que nous serions effectivement  »en plein dérive sécuritaire » ?  Quelles seront les réponses concrètes apportées par le PS aux préoccupations des français en matière de sécurité ?

L’exercice risque d’être périlleux; il y a fort à parier que de la réussite  de cet exercice dépend grandement la couleur sortante des urnes en 2012… non ?

trou77D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

nb: billet rédigé entre sieste, apéro, gaudriole et bagatelle…

Publié dans Zone PolititruC | 35 Commentaires »

Déchue de ma nationalité – Dans le sac de Marianne (1)

Posté par corto74 le 3 août 2010

Déchue de ma nationalité - Dans le sac de Marianne (1) dans zOne Le sAc de Marianne Marianne » J’appartenais à une nation considérée dans le monde entier comme un modèle de démocratie.

Les aléas de la vie ont fait que je vivais en France, au sein d’une famille dont la majorité des autres enfants étaient français. Mes cousins adoraient et admiraient tant la France que durant toute mon enfance j’ai eu l’impression non seulement d’être une émigrée dans le pays où je vivais, mais aussi une immigrée dans ma propre famille.

Et voilà qu’à pas encore vingt ans, je me lance à corps perdu dans un mariage avec un jeune Français. Je savais qu’il existait des accords de double-nationalité entre mon pays et la France. Je me rends donc, avant le mariage, au consulat de mon pays où je remplis les formulaires requis.

J’étais donc française, même s’il m’a fallu attendre cinq ans pour avoir le droit de vote, ce qui d’ailleurs m’a évité de faire pas mal de bêtises.

Hélas, ce mariage d’adolescents n’a duré qu’un temps et s’est terminé par un divorce ce qui n’a pas eu pour conséquence de me faire perdre la nationalité française. J’étais bel et bien française à vie, d’autant que dans la foulée, j’ai épousé un autre Français.

Dans la semaine même, de ce nouveau mariage, je me suis rendue au consulat de mon pays d’origine pour me faire inscrire sous mon nouvel état-civil.

Et là, surprise ! On m’explique doctement que j’ai perdu ma nationalité d’origine parce qu’il aurait fallu que je remplisse à nouveau le formulaire de demande de double-nationalité AVANT ce second mariage. Trop tard ! me dit-on. La seule manière de récupérer ma nationalité d’origine étant de faire une déclaration sur l’honneur pour renoncer à la nationalité française.

J’avais un mari français, des enfants français, et on me demandait de renoncer à être française ?

Non ! Il ne pouvait en être question. J’ai donc quitté le consulat, pour ne jamais y revenir, en ruminant mon humiliation.

Mais je m’aperçois que je ne vous ai pas encore dit quel était ce pays où on pouvait perdre sa nationalité, plus vite qu’un mouchoir de poche : c’est la Suisse. »

Marianne A.,

fond-ecran-drapeau-suisse dans zOne Le sAc de MarianneD’accord, pas d’accord: Dans le sac de Marianne ! C’est tous les mardis…

Billets d’humeur, clins d’oeil, drôleries et autres palinodies, un poids sur le coeur ou ras la patate, chaque mardi, Marianne, fidèle de ce blog nous livrera sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle videra son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 32 Commentaires »

Gay Games, 8ème – Folie passagère 417

Posté par corto74 le 2 août 2010

Gay Games, 8ème - Folie passagère 417 dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

gaygames1 dans ZoNe GaYIl y a au moins deux évènements au monde dont tout le monde se fout plus ou moins, et plûtot plus que moins. Le premier, ce sont les Jeux Paralympiques, truc, tout ce qu’il y a de plus officiel et… de très confidentiel. A 10 contre un qu’un lecteur sur 8,5 de ce billet ne sait ni ou ni quand ont eu lieu les dernières Olympiades des accidentés de la vie. Comment le savoir, on en a si peu parlé (encore que  ). Le second, tous les 4 ans aussi, ce sont les Gay Games, 8ème édition, à Cologne, des jeux rien que pour les pédés, mais pas que. Certes, ils ne sont pas olympiques parce qu’ils n’ont pas eu droit au précieux label et à ses 5 anneaux; les symboles ne se partagent pas. Mais bon, mine de crayons de couleurs arc-en-ciel, pas moins de 12 000 participants venant de 70 pays dans 45 disciplines essentiellement sportives mais aussi artistiques ou folkloriques. La délégation française comprend 500 sportifs tous aussi choux les uns que les autres, foin d’argent, que du bonheur et quelques médailles à espérer.

Aux Gay Games, l’objectif n’est pas tant de gagner ou de réaliser des performances sportives extraordinaires que de participer à une grande fête. Le pognon n’a pas encore gangréné le biniou, les sportifs se payent eux-mêmes la piaule, le voyage et les éventuels Zahia ou Zahio. Le jour, on réalise perfs et records, la nuit tombée, on glougloute et la fête bat son plein dans les rues de Cologne, sous la protection bienveillante des clochers noircis de la cathédrale.

La devise de ces jeux est « Soyez de la partie! » et l’invitation est ouverte à tous du 31 juillet au 7 août: hétérosexuel ou homosexuel, homme, femme, transgenre ou transsexuel, et indépendamment de toutes considérations religieuses,  ethniques,  politiques. Bref, c’est pas tout à fait la même chose que pour la grande messe officielle des Jeux Olympiques, ça a l’air beaucoup plus sympa !

Non, les Gay Games, ça devrait être chouette, Rama est de la partie, les sportifs français s’illustreront et la fête sera belle. Les 2 bémols, il y en a toujours des bémols: les médias, globalement, s’en foutent. Et encore une fois, il est dommage que faute d’être accepté par les différentes instances du sport international ainsi que par le monde sportif en général, les gays aient eu l’envie, le besoin et la nécessité d’organiser leur truc à eux !

Tiens, tant que j’y pense, le clip des Gay games, plutôt pas mal, c’est ici !

Logo_VIIIGayGames2010D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Urgent, Annonce ! : Demain, sur ce blog, elle débarque et va vider son sac !

Publié dans ZoNe GaY, zonE soCiété | 13 Commentaires »

Retour de camp – Le texte du dimanche (28)

Posté par corto74 le 1 août 2010

Retour de camp - Le texte du dimanche (28) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

  »Ils sont en face de moi, l’œil rond, et je vois soudain dans ce regard d’effroi : leur épouvante. »

Jorge_Semprun dans zOne Dimanche cuLture !Déporté à Buchenwald, Jorge Semprun est libéré, le 11 avril 1945. Dans  » L’Ecriture ou la vie « , Prix Femina Vacaresco 1994, il raconte à ceux qui n’ont pas connu les camps qu’il est possible de vivre sa mort tout en comprenant bien que son récit peut, aux autres, paraître épouvantable, voire inaudible. Extrait:

 » J’étais arrivé à Paris l’avant-veille. La nuit de mon retour, j’avais dormi chez Pierre-Aimé Touchard, dit  Pat . Jusqu’à l’aube nous avons parlé. Pour commencer, c’est moi qui lui posais des questions. J’avais une année de retard et je voulais tout savoir, c’est compréhensible. De sa voix lente et grave, d’une extrême douceur, Touchard répondait à mes questions. Pat a eu la délicatesse de répondre à mes question avec patience, sans m’en poser aucune. Sans doute a-t-il senti que je n’étais pas encore en état de répondre.

Pour mon malheur, ou du moins ma malchance, je ne trouvais que deux sortes d’attitudes chez les gens du dehors. Les uns évitaient de vous questionner, vous traitaient comme si vous reveniez d’un banal voyage à l’étranger. Vous voilà donc de retour ! Mais c’est qu’ils craignaient les réponses, avait horreur de l’inconfort moral qu’elles auraient pu leur apporter. Les autres posaient des tas de questions superficielles, stupides -dans le enrer : c’était dur, hein ?-, mais si on leur répondait, même succintement, au plus vrai, au plus profond, opaque, indicible, de l’expérience vécue, ils devenaient muets, s’inquiétaient, agitaient les mains, invoquaient n’importe quelle divinité tutélaire pour en rester là. Et ils tombaient dans le silence, comme on tombe dans le vide, un trou noir, un rêve?

Ni les uns ni les autres ne posaient les questions pour savoir, en fait. Ils les posaient par savoir-vivre, par politesse, par routine sociale. Parce qu’il fallait faire avec ou faire semblant. Dès que la mort apparassait dans les réponses, ils ne voulaient plus rien entendre. Ils devenaient incapables de continuer à entendre.

Le silence de Pierre-Aimé Touchard était différent. Il était amical, ouvert à toute parole possible de ma part, spontanée. Ce n’était pas pour éviter mes réponses qu’il ne me questionnait pas, c’était pour me laisser le choix de parler ou de me taire. »

Jorge Semprun-  » L’écriture ou la vie  » – Ed. Folio/Gallimard – 1994.

l-ecriture-ouD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 10 Commentaires »

123
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin