Rebelle et tais-toi ! – Muray, Le texte du dimanche (32)

Posté par corto74 le 5 septembre 2010

Rebelle et tais-toi ! - Muray, Le texte du dimanche (32) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

001 dans zOne Dimanche cuLture !«  Ce devant quoi une société se prosterne nous dit ce qu’elle est.  »

Philippe Muray. Je lis, ici et , que cet animal littéraire serait incontournable, un oeil intraitable sur notre modernité ; un regard impitoyable sur l’homo festivus, j’ai donc décidé de m’y intéresser et je commence, prudemment, avec cet extrait.

 » Le nouveau rebelle est très facile à identifier : c’est celui qui dit oui. Oui à Delanoël. Oui aux initiatives qui vont dans le bon sens, aux marchés bio, au tramway nommé désert, aux haltes-garderies, au camp du progrès, aux quartiers qui avancent. Oui à tout.

Sauf à la France d’en bas, bien sûr, et aux ploucs qui n’ont pas encore compris que la justice sociale ne débouche plus sur la révolution mais sur un séjour d’une semaine à Barcelone défiant toute concurrence.  Par opposition à son ancêtre le rebelle-de-Mai, ou rebellâtre, on l’appellera rebelle à roulettes. Car la glisse, pour lui, est une idée neuve en Europe. Le rebelle-de-Mai est d’ailleurs mal en point, par les temps qui courent. Ce factieux assermenté, qui riait de se voir éternellement rebelle en ce miroir, ce spécialiste libertaire des expéditions plumitives sans risques, écume de rage depuis qu’on s’est mis à l’accuser de complicité avec les « pédocriminels ». 

Le rebelle à roulettes, en revanche, a le vent dans les voiles et vapeurs. C’est un héros positif et lisse, un brave qui défie à vélo les intempéries. Il est prêt à descendre dans la rue pour exiger une multiplication significative des crèches dans les centres-villes (le rebelle à roulettes est très souvent un jeune ménage avec enfants). Il aime la transparence, les objets équitables et les cadeaux altruistes que l’on trouve dans les boutiques éthiques. Il applaudit chaque fois que l’on ouvre une nouvelle brèche législative dans la forteresse du patriarcat. Il s’est débarrassé de l’ancienne vision cafardeuse et médiévale du couple (la différence sexuelle est quelque chose qui doit être dépassé). Il veut que ça avance. Que ça avance. Que ça avance. Et que ça avance. 

Et ce n’est vraiment pas à son intention que Bernanos écrivait, peu après la dernière guerre : « Ce monde se croit en mouvement parce qu’il se fait du mouvement l’idée la plus matérielle. Un monde en mouvement est un monde qui grimpe la pente, et non pas un monde qui la dégringole. Si vite qu’on dégringole une pente, on ne fait jamais que se précipiter, rien de plus. » 

Le rebelle à roulettes descend et il croit qu’il bouge. C’est pour ça qu’il est entré dès son plus jeune âge dans la secte des Avançistes du Septième Jour. À Paris, il a voté Delanoël, rebelle d’Hôtel de Ville. Car, comme ce dernier, il est contre le désordre. À fond. « Nous sommes les candidats de l’ordre », avait d’ailleurs proclamé le Delanoël dans son dernier meeting de campagne. 

Et en effet, il n’y a plus qu’un désordre, plus qu’une anarchie : ne pas être en phase avec l’idéologie du rebelle à roulettes. »

Philippe Muray, (1945-2006), Exorcismes spirituels III , éd. Les belles lettres, 2002. 

MurayD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

22 Réponses à “Rebelle et tais-toi ! – Muray, Le texte du dimanche (32)”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Je connais Philippe Muray, mon cher Corto, pour avoir lu maints éditoriaux de lui, dans les journaux et magazines du temps de son vivant. C’était jouissif et salvateur. On ne pouvait pas le lire sans exploser de rire.
    Mais je comprends que vous commenciez prudemment !
    Gageons que son rebelle à roulettes se rend à la gay-pride avec femme et enfants !
    Ceci dit sans vouloir offenser personne, bien au contraire.
    Roulettement vôtre !

  2. eusebeetcie dit :

    Intéressant. Merci Corto.

  3. strauss.yvette dit :

    à Marianne,
    C’est un pessimiste follement drôle, avec un sens de la formule que j’ai rarement
    trouvé chez de prétendus comiques. Comparé à lui, Cioran fait figure de midinette
    écervelée…

    A Corto : pourquoi cette prudence, allez-y sans préjugés, je vous assure que son insolence
    est rafraîchissante, à cette époque sinistre de politiquement correct…Si vous
    tapez « Luchini, Muray, » sur google, vous allez trouver quelques échantillons lus
    par lui…Mais je cesse de débattre, car au fond c’est ce que Muray nous dit…

  4. corto74 dit :

    @marianne:c’est vrai que le peu que j’en ai lu, sur son site, est très drôle et très… sensé ! Mais vous vs me dites que j’ai raison d’etre prudent et yvette le contraire ! Certains de ses écrits semblent toutefois un brin « alambiqués » , a découvrir donc!

    @eusèbe: de rien, eusèbe !

    @yvette: z’avez raison , je vais y aller en toute gourmandise, le lire. J’ai écouté par Luchini avec le handicap que je ne supporte pas Luchini :) bises

  5. Marianne ARNAUD dit :

    Mais, mon cher Corto, c’est évidemment Yvette qui a raison.
    Moi je vous taquinais !

  6. Didier dit :

    J’avoue ne pas tout comprendre de cet imbroglio?! Ce doit être le genre d’auteur dont il faut s’imprégner pour saisir toute la subtilité de ses textes.

  7. Didier Goux dit :

    Sans me vanter, je crois connaître assez bien Muray (après tout, il a longtemps été L’AUTRE auteur des Brigade mondaine…). Je me tiens à la disposition de chacun…

  8. Marianne ARNAUD dit :

    C’est quoi cette Brigade mondaine ?
    Excusez-moi, mais ma culture socio-culturelle laisse à désirer.
    Et l’autre de l’AUTRE c’était qui ?

  9. Didier Goux dit :

    Chère Marianne : la « Brigade mondaine » est une série de romans policiers « de gare » qui existe depuis 1975. Durant un certain nombre d’années, les huit ou dix titres annuels étaient écrits par Philippe Muray et… votre serviteur. Lequel serviteur en écrit toujours entre quatre et six par an pour faire bouillir sa modeste marmite.

  10. boutfil dit :

    j’aime beaucoup cette description du bobo de base!!! très drôle! et j’aime P.murray, le lire est un vrai régal
    bises du soir à vous tous….

  11. corto74 dit :

    @didier: ah que non ! il parait que cela se lit fluettement, delicieusement. A découvrir serieusement tant c’est plaisant et drole a lire… apparemment !

    @marianne: je pouffe, je rigole et m’esclaffe : Marianne ne connait pas Brigade Mondaine !

    @didier goux: Z’avez vu, Marianne ne connait pas BM ! Bon, c’est vrai qu’elle n’a sans doute pas fait son service militaire :) Ceci dit pour une defloraison sans douleur, vous conseillez lequel chez muray ?

    @boutfil: tu me rassures, tu connais, j’en suis sûr et Muray et Brigade mondaine ! c pas comme marianne :) une belle pensée pour toi aujourd’hui , bisous !

  12. Marianne ARNAUD dit :

    Il y a beaucoup de choses, mon cher Corto, que je ne connais pas et que vous idolâtrez !
    Mais rassurez-vous je m’en passe très bien !

    @ Didier Goux
    Merci pour ces renseignements. Mazette !
    Je mentirais si je disais que je n’ai pas eu ma période romans policiers et romans d’espionnage.
    Jeune je lisais la collection du Masque, la Série Noire, le Fleuve Noir, tous les OSS117 et les San Antonio que la terre a portés. Ajoutez à cela la plupart des Maigret.
    Là j’ai estimé que mon éducation était faite et je suis passée à autre chose.
    Mais je dois dire que cela m’amuserait assez de vous lire, par simple curiosité.

  13. corto74 dit :

    @marianne: ah heureusement que je n’ai rien rencontré de vivant ou d’immateriel suffisammment « puissant » pour que j’en vienne à l’idolâtrer, je n’ai jamais aimé etre en dépendance ! bises du matin

  14. Didier Goux dit :

    Corto : je conseillerais « Après l’histoire », qui a entre autres l’avantage d’être en poche. Et d’être fort drôle.

  15. Didier Goux dit :

    Marianne : les Brigade mondaine (sorte de polars « érotiques ») n’ont rigoureusement aucun intérêt, hormis l’argent qu’ils rapportent à leurs auteurs. Je vous conseille donc de rester dans la bienheureuse ignorance d’eux où vous vous trouvez. Néanmoins, si vous persistiez, je pourrais vous en faire parvenir un ou deux…

  16. Marianne ARNAUD dit :

    Je vous accorde, mon cher Corto, que j’ai un grave défaut : dès que je rencontre quelqu’un qui aime une chose que je n’aime pas, je le vois en idolâtre !
    Mon côté facho, sans doute !

  17. corto74 dit :

    @didier goux: Merci, ya plus qu’à…

    @marianne:vous , facho ?

  18. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Oui, oui ! Je persiste !
    Polars érotiques ! J’en ai la langue à la bouche, comme disait ma nièce, qui consultait le potin et l’annulaire, et tombait, à l’occasion, dans la panoplie !

  19. Marianne ARNAUD dit :

    Oui mon cher Corto, faschiste et même raciste : raciste anti-cons !

  20. corto74 dit :

    @marianne: si votre passe-temps est la chasse aux cons, ce dont je doute quand même, z’allez avoir du boulot ! :)

  21. Didier Goux dit :

    Marianne : envoyez-moi une adresse par mail privé (en passant par le profil de mon blog) et je vous enverrai ça aussitôt. Tiens, je vous en donnerai un où il y a le vrai Renaud Camus dedans…

  22. Acouphene dit :

    Ce texte est un vrai bonheur… Merci !
    Je vais me pencher sur l’?uvre de Muray avec, je pense, beaucoup de plaisir…

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin