• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Se défaire du joug de l’opinion

Posté par corto74 le 31 octobre 2010

Se défaire du joug de l'opinion dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

0012 dans zOne Dimanche cuLture ! » En suivant la route où se presse et s’agite la foule, on s’éloigne du bonheur, puisque la plupart des hommes se plaignent de leur sort. Si l’on choisit un sentier différent, on ne peut se dérober aux traits de la censure, puisque la multitude suppose qu’on s’égare. C’est donc une insigne folie que d’espérer à la fois le bonheur et l’approbation des hommes. [...]

Une vérité qu’il faudrait présenter sous mille formes à la jeunesse, c’est que le bonheur exige du courage. Tel homme a des qualités estimables, une famille intéressante, des amis éprouvés, une fortune égale à ses besoins ; son sort vous paraît doux : que le public en juge différemment ! Cet homme, dit le public, a de l’intelligence ; pourquoi n’a-t-il pas augmenté sa fortune ? Il pouvait se distinguer, pourquoi n’a-t-il pas sollicité telle place? Il se pique d’une originalité ridicule, ou plutôt nous le jugions trop favorablement ; et puisqu’il est sans crédit, c’est qu’il ne peut en obtenir. Si cet homme n’a pas de courage, plaignez-le ; ils finiront par le rendre honteux de son bonheur. [...]

Bizarre contradiction ! On juge ses idées avec complaisance, on prononce sur celles des autres avec sévérité ; et chaque jour on sacrifie des principes qu’on estime à la peur d’être blâmé par des gens qu’on méprise.

A l’instant où j’échappe au joug de l’opinion, quel horizon vaste et serein se développe à mes yeux ! Les plaisirs de la vanité s’enfuient, j’acquiers ceux du repos et de l’indépendance. De combien d’heures je vois s’accroître mes journées ! Je n’en sacrifierai plus au désir inquiet de conserver un protecteur, d’éclipser des rivaux ; je n’en donnerai plus à la triste étiquette ; c’est pour moi désormais que je prolongerai d’agréables veilles. Les caprices des hommes ont perdu sur moi leur empire. Pauvre, j’ignorerai les douleurs qu’excitent la raillerie déchirante et l’accablant mépris ; riche, d’oisifs importuns n’ordonneront point mes dépenses, et l’heureux choix de mes plaisirs multipliera mes richesses. [...]

J’entends des hypocrites m’accuser ; j’entends des hommes faibles demander s’il n’est point dangereux de prêcher ainsi le mépris de l’opinion. [...] Le méchant et le sage brisent tous deux le joug de l’opinion : l’un pour faire plus mal, l’autre pour faire mieux que le commun des hommes.

Qu’un être dépravé commette moins de fautes en cédant aux caprices de l’opinion que s’il s’abandonnait à ses propres erreurs, je le conçois. Il est des passions cruelles et des vices honteux qu’elle réprouve, au milieu même de ses égarements ; mais elle donne à la fausseté le nom de politesse, à la lâcheté, le titre de prudence. Craignez le ridicule est sa maxime favorite ; et, pour former des hommes, il faudrait que, jusqu’au fond des coeurs, on imprimât cette autre maxime : Ne crains que les remords !

Non, tu n’auras point à rougir de mes leçons, toi qu’une âme simple et généreuse rend digne du bonheur ; mais suis avec courage la route que je trace. [...] Consulte les hommes instruits par les leçons des sages et de l’expérience ; consulte ceux auxquels tu voudrais ressembler : ils t’apprendront surtout à descendre en toi-même. Interrogée de bonne foi, la conscience nous éclaire. Dans le tumulte de nos vices, malgré nous elle se fait entendre, et, si nos passions l’altèrent, après l’orage elle fait reparaître encore la vérité : ainsi le fleuve, troublé par la tempête, aussitôt qu’il se calme, réfléchit de nouveau l’azur du ciel et la verdure de ses rives. « 

Joseph Droz, membre de l’Académie Française, Essai sur l’art d’être heureux, Chap. VIII. Extraits.

Le texte du dimanche (39)

001.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 10 Commentaires »

m’sieur vanneste, fermez-la !

Posté par corto74 le 30 octobre 2010

m'sieur vanneste, fermez-la ! dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

christian_vanneste dans Zone PolititruCLorsque des élections pointent à l’horizon, la tentation est grande de vouloir ratisser large avec un seul objectif: gagner. Là, où cela craint c’est quand, à vouloir conserver ou prendre le pouvoir, on est tenté de pactiser avec les diablotins de la politique, quitte à en perdre son âme.

Christian Vanneste est un trublion UMP du Nord qui n’a pas peur des mots et des compromissions pour faire parler de lui, pour exister. Il y a quelques années, il n’hésitait pas à tenir des propos particulièrement homophobes. Dans un premier temps, il déclara que l’homosexualité était un danger pour l’humanité. C’est con mais c’est peut-être défendable. Non content et bien plus grave selon moi, il en remit une couche en déposant un projet de loi visant à supprimer dans l’article 32 alinéa 3 de la loi du 29 juillet 1881 la condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle ! C’est vous dire la qualité du bonhomme.

Le bougre, dans un tout autre domaine, fait encore parler de lui en appelant à construire en vue des prochaines élections un front large à droite qui irait du centre au FN en passant tout de même par l’UMP. En clair, l’animal propose la botte au Front National; UMP / FM même combat. Partant du principe que sur certains thèmes ( immigrations, sécurité…), il y aurait accointances possibles, Vanneste propose donc d’assoir cette supposée proximité sur un programme électoral pour 2012 incluant les présidentielles et les législatives, ni plus, ni moins. « L’alliance avec ce qui est à notre droite est tout à fait possible.  » a-t-il dit; le FN se serait, selon lui, assagi. A tel point que: « C’est un parti comme les autres. Les jeunes du FN ne vont plus dîner avec des Waffen SS. «  Le problème est là justement, m’sieur vanneste, s’ils avaient pu, les jeunes et les moins jeunes du FN auraient bien aimé bouffer à la même gamelle que les Waffen ! Et rien que pour cela m’sieur vanneste, votre proposition est totalement irrecevable. En tout cas, sans moi ! Certes, de nombreuses voix à l’UMP ou ailleurs se sont élevées contre cette idée scandaleuse, le cas du bonhomme sera examiné lors d’un prochain bureau national. Oui, ben mézavi qu’ il n’y a rien à examiner, il y a juste, une bonne fois pour toute, une seule décision à prendre: l’exclusion définitive de vanneste de l’Ump. Et ce, pour 2 raisons: la première, c’est que ses propos, tant sur l’homosexualité que sur une alliance avec le FN sont inacceptables. La deuxième étant qu’en éructant régulièrement de la sorte, le m’sieur insinue un doute sur les réelles positions de l’UMP que ce soit sur l’homosexualité ou sur un cousinage éventuel avec le parti de toutes les extrèmes. L’UMP, quoi qu’on en dise, n’est pas vanneste et n’a rien à voir avec le FN.

Folie passagère 473

ChristianVanneste2D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 27 Commentaires »

Que des gens gentils !

Posté par corto74 le 29 octobre 2010

Que des gens gentils ! dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

20070710_smiley dans ZonE HistOires vRaiesAprès avoir lu ce qu’il serait raisonnable d’appeler une grosse merde ( désolé, je n’ai pas trouvé d’autre mot ), il fallait bien que je me remonte le moral. En fait la tâche n’a pas été si ardue que cela, juste repenser à la gentillesse des gens rencontrés cet après-midi.

Ainsi donc me voilà parti visiter mon petit frère à l’hôpital. L’hôpital de Compiègne, il faut une carte et un GPS pour s’y retrouver. Le genre de complexe immobilier conçu par un archi déboussolé, certainement pas par un futur usager. Enfin, bref. C’est simple, mon petit frère, t’y touches, t’es mort et toute ta race avec ! Et donc, je  n’aime pas quand il est malade, encore moins quand il est obligé de se faire hospitaliser pour une saloperie de pancréatite aigüe. Enfin, qu’ils disent parce qu’ils n’en sont pas encore très sûr, les prochains examens infirmeront ou confirmeront. Tout cela pour dire que, dans ces circonstances, la moindre personne qui approche de mon petit frère a intérêt à être gentil tout plein si elle ne veut pas me voir entrer en éruption. On n’énerve pas impunément Corto. Le personnel n’est pas prévenu mais qu’il se tienne à carreaux, c’est mieux.

Et bien, je dois dire qu’il n’y pas eu la moindre occasion pour que je fulmine, pas un pet de travers, pas une anicroche, pas une embrouille, que des gens gentils, adorables et prévenants. De l’hôtesse d’accueil à l’employée de la cafétaria, de l’aide-soignante à l’infirmière, du toubib au chef de service, que des gens gentils et disponibles, le sourire en plus.

Ca fait tout drôle, ça fait du bien, on n’y est si peu habitué.

Folie passagère 472.

infirmiere2sf.vignetteD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, ZonE HistOires vRaies | 23 Commentaires »

Info, Intox et petites bouses

Posté par corto74 le 28 octobre 2010

Info, Intox et petites bouses dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

don_quichotte dans Zone PolititruCDes journalistes se font cambrioler. Oui, et bien, on ne va pas le dire mais c’est sûrement les services de la Sûreté du petit Nicolas ! Bon, on ne le dira pas franchement, on sous-entendra, on tournera le regard en direction du Château, c’est forcément lui - il n’aurait rien d’autre à faire – qui a ordonné ces perquisitions illégales. Info, non, Intox, peu importe, on a ainsi, une fois encore, facilement, jeté une petite bouse dans la cour de l’Elysée. Ca ne mange pas de pain et cela fait du bien !

Des policiers se déguisent en casseurs, jettent des cailloux, brisent une vitrine; pour un peu, il n’y aurait eu aucun casseur, que des flics grimés, singeant la caillera. Mélenchon éructe et crie, Thibault en rajoute une couche, l’Etat policier de Sarkozy s’infiltre dans les manifs. Mais dites-moi, les biquets, ce n’est pas nouveau. De tout temps, les flics ont joué les infiltrés pour essayer de cerner, comprendre et identifier les malfaisants, accesssoirement les arrêter. Scusez ! Corto, ce coup-ci, ils ont caillassé, cassé. Ben oui, mon brave, alors, accusez, portez plainte, demandez l’ouverture d’une enquête; qu’est-ce qui vous en empêche. Vous accusez, vous en avez sans doute les moyens: des preuves, des indices… Allez-y, ayez les coucougnettes d’aller au bout de vos accusations ! Info, non, Intox, Mélanchonades foireuses (pléonasme), peu, importe, la petite bouse supplémentaire que l’on jette négligemment. Nuire à bon compte.

La réforme des retraites a été votée par les 2 chambres. Une bonne chose de faite avec ses progrès, ses imperfections et quelques aigreurs compréhensibles, parfois grotesques… Les manifestations s’éssoufflent, le calme revient… Mais non, l’esbroufe dans le vent est autre: le Nico, il a fait la réforme uniquement pour que son frangin s’en mette plein les fouilles avec son entreprise de gestion de fond de retraite par capitalisation. Non, Guillaume, comme tout bon chef d’entreprise saisit une opportunité. Qui pourrait l’en blamer si ce n’est ces mêmes poseurs de crottes insignifiantes ? Info, non, Intox, de petits étrons laissés, il faut que cela pue !

Serais-je tel un Don Quichotte en Sarkozie, je ne sais pas, mais plus on lui tape bêtement dessus, plus j’ai envie de le soutenir.

Folie passagère 471

M%C3%A9lenchon2D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 45 Commentaires »

Migration informatique

Posté par corto74 le 27 octobre 2010

Migration informatique  dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

En raison d’une salutaire migration informatique, votre blog préféré sera fermé  ce mercredi et ce jeudi. Au cas où vous vous languiriez, prenez votre temps, il y a pas loin de 500 billets à compulser goulûment et sans retenue. Et n’hésitez pas, commentez, que diable, commentez, il en restera toujours quelque chose.

Polish_golden_autumn_by_WiciaQ dans zoNe à  mOi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

022709f 

 

A très bientôt !

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

     

Publié dans zoNe à  mOi | 20 Commentaires »

Angela et Nicolas sont dans un bateau

Posté par corto74 le 26 octobre 2010

Angela et Nicolas sont dans un bateau dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

 dans zOne Le sAc de MarianneToute l’Europe de la bien pensance abasourdie, ne bruisse que de cette nouvelle : le modèle d’une Allemagne multiculturelle où cohabiteraient harmonieusement diverses cultures a « totalement échoué ». Et qui a osé proférer ces paroles iconoclastes : madame Angela Merkel en personne !

Et voilà que le premier ministre de l’état de Bavière, Horst Seehofer, appartenant à la même coalition gouvernementale que madame Merkel, déclare à son tour : «  Nous en tant qu’Union, nous nous engageons pour la culture de référence  allemande et contre le multiculturel. Multikulti ist tot  ! » (Le multiculturel est mort).

Interrogé par le magazine Focus News, il dit : «Il est clair que les immigrants en provenance de milieux culturels différents, comme la Turquie ou les pays arabes, ont des difficultés. Ce qui m’amène à la conclusion que nous n’avons pas besoin de plus de migrants en provenance de ces milieux culturels. » 

Evidemment Horst Seehofer a été accusé de populisme et le parti Vert lui a demandé des excuses qu’il devra probablement attendre longtemps.

En France les choses sont  différentes. Ne sommes-nous pas le pays des Droits de l’Homme ?

Cinquante ans après la décolonisation nous sommes toujours incapables de traiter sereinement de notre passé, de ses ombres et de ses lumières. Nous ne savons reconnaître que des « coupables » et des « victimes ». Le peuple français est coupable de racisme, les immigrés sont ses victimes. C’est la doxa qu’on nous inflige. Elle est injuste envers le peuple français qui est un des plus accueillant du monde. Elle est dramatique pour les immigrés qui, à cause d’elle, ne se sentent responsables ni de leurs actes, ni de leur devenir. Nous avons tourné le dos à notre modèle d’intégration républicain ce qui ne nous empêche pas chaque année de recevoir pas moins de 200 000 nouveaux entrants, réguliers ou non, qui reconstituent sur notre sol, leur société d’origine, parce que personne ne leur demande de respecter les lois de la République que d’ailleurs ils ignorent.

Mais vous avez d’autres problèmes tout aussi graves, chère Angela et cher Nicolas.

Malgré le désir que vous avez de gouverner selon des critères démocratiques, le bateau prend l’eau de toute part. Vos peuples déboussolés ne vous suivent plus. Ils ne vous font plus confiance et tout devient prétexte pour défier votre pouvoir. Pourquoi tant d’ingratitude ? C’est que leur monde s’est dérobé sous leurs pieds avec la crise. Ils ont conscience que tout ce que notre civilisation occidentale a réussi à construire au cours des siècles risque d’être balayé par ce monde de la finance et de la spéculation qui est devenu la première puissance mondiale, devant laquelle vous mettez le genou à terre.

Si vous ne parveniez pas, aidés par les Américains, à tordre le cou à ce système de l’argent-roi et à le déclarer hors-la-loi, assailli par les tempêtes financières, sociales et finalement politiques, le bateau coulera,  pour le meilleur diront certains, pour le pire, penseront les autres.

Et vous n’y pourrez mais.

Marianne A., Dans le sac de Marianne (13)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 41 Commentaires »

Novlangue, politiquement correct…

Posté par corto74 le 25 octobre 2010

Novlangue, politiquement correct... dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

xxx dans zoNe à  mOi… et autres joyeusetés.

J’aime (façon d’écrire, bien sûr) ce langage policé et ces nouveaux mots à la mode qui font fureur, essentiellement dans le microcosme intellectuel parisien, les médias et la blogosphère, parfois. Incontestablement, celui de l’année 2010 sera: Stigmatiser (et son voisin, ostraciser). Ce n’est pas bien, il ne faut pas stigmatiser. Quel joli mot, c’est tellement plus chouette que montrer du doigt, focaliser ou bien bouc émissaire. Un bouc, ça pue, pas un stigmatisé. Et puis, pour l’ambiance générale, cette stigmatisation des roms, des immigrés ou que sais-je encore ne doit pas perdurer, il y aurait dit-on, dans les milieux autorisés, un risque de désintégration républicaine.

J’écoutais Elise Lucet sur Europe ce matin, celle qui a assisté impuissante au dérapage de Jean-Paul Guerlain. Elle disait que le racisme, c’était inconcevable et qu’elle avait un réel plaisir, sur le plateau de son Jt à recevoir des « gens de la diversité ». Non, non, elle ne reçoit pas des noirs, des gens de couleur, ni même des immigrés, des homos, des gens d’origine étrangère ou bien encore des pauvres, non, elle reçoit des gens de la diversité, c’est tellement plus politiquement correct, propre, aseptisé et non-stigmatisant, n’est-ce pas. Notre république, que dis-je, notre société, n’est plus une et indivisible, elle est diverse; il n’y a plus de nous, tout juste un ensemble de toi.

C’est ça qui est chouette, in ou hype, avec la novlangue, tu ne peux être accusé d’aucun écart de langage, tu as, au préalable, javellisé puis parfumé à l’eau du politiquement correct tout ton discours. Ca sent bon:pas de digressions possibles, pas d’interprétations douteuses. Ce langage, doux à l’oreille,  peut être de droite ou de gauche. Ainsi en va-t-il de l’espionnage urbain: vidéoprotection à droite, vidéosurveillance ou vidéoflicage à gauche. Le résultat étant le même: souriez, vous êtes filmés. Au PS, on dit pénurie d’essence, à l’Ump, on préfèrera difficultés d’approvisionnement avec la même conséquence pour tous: la queue à la pompe. Ne pas prêter le flanc à la moindre critique, c’est un peu cela la novlangue, le politiquement correct, éviter de se faire taxer de quoi que ce soit, surtout pas de trucs qui puent grave le pointage de doigt: raciste, fachiste et autres joyeusetés. Ainsi, nous nous sommes dotés de nouveaux mots et expressions, pour le plaisir de tous et la compréhension de quelques uns. Tiens par exemple, la laïcité positive supposerait qu’il y en ait une négative… L’immigration choisie ou positive ferait ainsi passer la simple immigration pour un grot mot, un argotisme du XXIème siècle. Ainsi des immigrés, comme des Français, il y en aurait des bons et des mauvais… Il ne faut plus dire clandestin (c’est stigmatisant) mais sans-papier (c’est plus humain), nous parlerons volontiers de sécurité plutôt que de répression. Avant donner un coup de main à ses proches, c’était normal, à la limite du pistonnage, maintenant, c’est du népotisme avec son abomination, l’affairisme.

En fait c’est un peu tout cela, la novlangue, le politiquement correct: un immense pétrin dans lequel, pour éviter toutes critiques ou mauvaises interprétations du camp d’en-face, on malaxerait les goûts et les couleurs, les blancs et les noirs, les comme-moi et les autres, les d’ici et les d’ailleurs… Le résultat, une atomisation de tout un chacun, il n’y a plus de nous, plus de je, il n’y a plus que des toi par petits paquets, plus de communauté nationale, rien que des communautés (et son avatar le communautarisme). Ca doit être cela, la diversité, c’est beau, c’est novlangue. C’est con, mais ce ne serait pas politiquement correct de le dire.

Folie passagère 470.

BIGshepard_fairey_george_orwell_1984.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zoNe à  mOi, zonE soCiété | 22 Commentaires »

Il y a Guerlain et Guerlain…

Posté par corto74 le 24 octobre 2010

Il y a Guerlain et Guerlain...  dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

0111 dans zOne Dimanche cuLture !Je ne savais pas trop quoi vous offrir comme texte ce dimanche, l’actualité et une e-copine m’en ont soufflé l’idée.

J’ai halluciné en voyant au JT une bande d’abrutis répandre flacons et eaux de parfum sur la devanture d’un magasin Guerlain aux Champs-Elysées. Aux cris vengeurs de « Boycottons Guerlain », la meute enragée, confondant l’homme et l’entreprise, condamnait ainsi les propos affreusement racistes prononcés par Jean-Paul Guerlain sur le plateau de France 2. Le vieux schnoque ne savait sans doute pas que tout ne peut pas être dit à la Tv; vous savez, le pouvoir grossissant de la lucarne… Le vieux s’est crucifié tout seul en déclarant: « J’ai travaillé comme un nègre, je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… » C’est vrai, ce n’est pas bien, c’est raciste. Mais il faut raison garder, il n’y a pas mort d’homme ! Qui, un jour, n’a-t-il pas dit: pauvre black, ou sale juif, ou tu manges en suisse, ou tête de turc, ou sale pédé, ou p’tit bridé… Même moi, le sale pédé au quart de sang juif dont la soeur adoptive est plus noire que black, ça m’est arrivé ! Est-ce que cela fait de moi un immonde raciste ? Certainement pas. Devrait-on pour autant boycotter Banania et son petit bonhomme noir (remplacé depuis par un pingouin…noir) à l’image honteusement exploitée par le chocolatier ? Devrait-on rejouer Fahrenheit 451 en brûlant le monstrueux Tintin au Congo ?

De cette déclaration, dans un premier temps, personne ne s’est offusqué. Il a fallu qu’une journaliste parisienne de couleur, bien en vue, s’en émeuve pour que les hérauts de l’anti-racisme de bon aloi, les Cran, Sos-racisme et cie déchainent la vindicte contre une entreprise qui n’a plus rien à voir avec le vieux schnoque depuis 2002 ! Oui le racisme, ce n’est pas bien, c’est encore moins bien, si j’ose dire, quand on s’en sert comme d’un levier médiatique, pour faire parler de soi, pour se présenter comme les nouveaux héros de la défense de l’opprimé… C’est encore pire, quand voulant lutter contre le racisme, on fait de douteux amalgames entre une entreprise et un homme qui  n’ont plus rien affaires ensemble depuis longtemps.

Alors, en guise de texte du dimanche, je vous donne à lire l’email envoyé par l’entreprise Guerlain en réponse à un internaute horrifié par les propos du vieux:

 » J’ai bien reçu votre mail du 21/10/2010.
Vous êtes nombreux à avoir été choqués par les propos tenus par Jean-Paul Guerlain sur le plateau du Journal Télévisé de France 2, le 15 octobre dernier. Nous le comprenons parfaitement : c’est l’absence de réaction qui aurait été choquante. Jean-Paul Guerlain n’est plus salarié ni actionnaire de la société. Il n’en reste pas moins qu’il continue d’en porter le nom.

Nous avons communiqué notre position sur notre site internet, dans les médias et sur notre page Facebook : la consternation est le sentiment qui nous habite. Que Jean-Paul Guerlain se laisse aller à des propos racistes nous a profondément attristé. Si nous reconnaissons sa contribution historique en tant que créateur, en revanche nous condamnons ses propos avec la plus grande vigueur. Ils ne correspondent en rien aux valeurs de l’entreprise.

Ceux d’entre vous qui connaissent la société de l’intérieur savent à quel point ces pro pos sont aux antipodes de la réalité de l’entreprise, faite de diversité, de tolérance et d’enrichissement mutuel*. Nous voulons simplement que l’on retienne ceci : la société Guerlain ne ressemble en rien aux propos tenus par Jean-Paul Guerlain.

Nous restons à l’écoute de vos remarques et vous prions de croire, en l’expression sincère de nos salutations distinguées. « 

Le texte du dimanche (38)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

*ndlr: ce passage est somme toute un brin rigolo !

Publié dans zOne Dimanche cuLture !, zonE soCiété | 25 Commentaires »

Le PS briseur de grèves, c’est nouveau !

Posté par corto74 le 23 octobre 2010

Le PS briseur de grèves, c'est nouveau ! dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

 dans Zone PolititruCBrêve samedienne

Le PS aime les manifs. le PS aime la contestation, surtout quand elle est contre le gouvernement et la politique sécuritaire de Sarko. Le PS, finalement, aime bien quand c’est le boxon. Le PS soutient les manifestants, il demande même que les jeunes descendent dans la rue pacifiquement, bien sûr. Parfois, le PS ne sait plus où il en est avec cet âge dogmatique de départ à la retraite. Y a des caciques qui s’accordent pour dire qu’il faut le reculer, y a des dans le vent qui disent qu’on ne touche pas aux acquis mitterrando-mauresque. Au PS, ils soutiennent les blocages de raffineries et de dépôts de carburants; ils soutiennent le blocage, interdit par la loi, des lycées. Au PS, on soutient le blocage du port de Marseille, tant pis s’il vient juste de passer à la 12ème place européenne pour le frêt de containeurs. Le PS n’aime pas Sarko, c’est logique, il ne serait pas PS sans cela. Le PS n’aime pas notre gouvernement, notre Assemblée Nationale et notre Sénat, normal, quoi de plus logique, ils sont à droite, majoritairement. Le PS ne donne pas dans la démagogie et ne saurait se satisfaire ouvertement du bordel ambiant, ce ne serait pas très républicain. Mais bon, semaines passant, le PS soutient le mouvement.

Sauf quand ce mouvement l’emmerde !

Ainsi, le PS Marseillais, par son représentant-président de la communauté urbaine, en appelle à l’Etat et aux forces de l’ordre pour que le blocage de la ville et des dépots d’ordures organisé par les éboueurs soit levé ! C’est vrai, quoi, ça pue à Marseille. Il n’y a pas qu’à Marseille d’ailleurs!

Moi, je soutiens le PS quand il fait appel à l’Etat pour casser une grève !

Folie passagère 469.

48841133D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 26 Commentaires »

A quoi rêves-tu, jeune con ?

Posté par corto74 le 22 octobre 2010

A quoi rêves-tu, jeune con ? dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

43 dans zoNe à  mOiBon, nous l’avons donc vu, parfois avec stupeur, la jeunesse est dans la rue avec entrain, dynamisme et les débordements prévisibles. C’est vrai, quand la jeunesse descend, il y a toujours des casseurs de bac à sable pour en profiter, foutre le boxon, casser et piller un brin. Il arrive même parfois que certains casseurs soient de simples lycéens. On nous dit qu’ils ne sont pas manipulés, soit. J’ai comme un doute qu’apparemment, il n’est pas bon de lever. Toutes mes confuses, mais j’ai du mal à croire qu’un jeune de 17 ou 18 ans soit véritablement concerné par une retraite qu’il prendra, peut-être, dans 40 ans. Qu’il soit préoccupé par la sauce à laquelle il s’agrémentera dans 40 ans alors qu’il ne sait pas encore comment il sera mangé dans 4 ou 5, ça m’ troue le séant. Et puis, d’ici là, le jeune, il sera au pouvoir, nous, on bouffera les pissenlits par la racine, alors, sa retraite, il l’arrangera comme mes aieux ont arrangé la leur…

Ceci dit, je suis surpris par le décalage entre les revendications d’aujourd’hui et les causes que, jeunes, nous défendions. Je me souviens avec émotion de cette « granditude » soudaine lorsqu’on nous fila à 18 ans la majorité, des manifs Solidarnosc, des sit’in contre la peine de mort, de la folie à la Bastille en mai 81, de la défense de l’école libre, de la fin du service national, des po-gos pour libérer la bande FM, … Ce n’est pas si vieux, j’avais 18 ans au début des années 80. Je me souviens fort bien que dans toutes nos revendications d’alors, il y avait de manière très présente la notion de liberté. Nous voulions être libre de penser, de vivre, de danser, de faire l’amour, de voyager, de fonder – ou pas - une famille… Nous voulions la paix, la solidarité, plus de justice… Fumer le pétard était un acte de rébellion, bouffer Mac Do aussi. Les considérations matérielles, le boulot, la carrière n’étaient pas les préoccupations premières. Nous vivions un peu au jour le jour, advienne que pourra. Nous faisions confiance à la vie, on s’en tapait donc le coquillard de la retraite, c’était si loin, vraiment abstrait, tellement vieux jeu ! On nous traitait de jeunes cons, et alors, c’était nettement mieux que d’être vieux con avant l’âge.

Alors, quand je vois les jeunes manifester pour leur retraite, j’ai un peu les boules. J’ai juste envie de leur demander : A quoi rêves-tu jeune con ? J’ai un peu peur des réponses à venir.

Folie passagère 468.

lecri.bmpD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zoNe à  mOi, zonE soCiété | 33 Commentaires »

1234
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin