De la dictature – Mao, le texte du dimanche (35)

Posté par corto74 le 3 octobre 2010

De la dictature - Mao, le texte du dimanche (35) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

1264979973_mao-zedong-3 dans zOne Dimanche cuLture !

Ainsi donc, Mao Zedong pensait…

 » L’exercice de la dictature démocratique populaire implique deux méthodes.
A l’égard des ennemis, nous employons celle de la dictature; autrement dit, aussi longtemps qu’il sera nécessaire, nous ne leur permettrons pas de participer à l’activité politique, nous les obligerons à se soumettre aux lois du gouvernement populaire, nous les forcerons à travailler de leurs mains pour qu’ils se transforment en hommes nouveaux.
Par contre, à l’égard du peuple, ce n’est pas la méthode de la contrainte, mais la méthode démocratique qui intervient; autrement dit, le peuple doit pouvoir participer à l’activité politique; il faut employer à son égard les méthodes démocratiques d’éducation et de persuasion, au lieu de l’obliger à faire ceci ou cela. » (Allocution de clôture à la deuxième session du Comité national de la 1ère Conférence consultative politique du Peuple chinois – 23 juin 1950).

 » Notre Etat a pour régime la dictature démocratique populaire dirigée par la classe ouvrière et fondée sur l’alliance des ouvriers et des paysans.
Quelles sont les fonctions de cette dictature ?
Sa première fonction est d’exercer la répression, à l’intérieur du pays, sur les classes et les éléments réactionnaires ainsi que sur les exploiteurs qui s’opposent à la révolution socialiste, sur ceux qui sapent l’édification socialiste, c’est-à-dire de résoudre les contradictions entre nous et nos ennemis à l’intérieur du pays.
Par exemple, arrêter, juger et condamner certains contre-révolutionnaires et retirer, pour un temps déterminé, aux propriétaires fonciers et aux capitalistes bureaucratiques le droit de vote et la liberté de parole — tout cela entre dans le champ d’application de notre dictature.
Pour maintenir l’ordre dans la société et défendre les intérêts des masses populaires, il est également nécessaire d’exercer la dictature sur les voleurs, les escrocs, les assassins, les incendiaires, les bandes de voyous et autres mauvais éléments qui troublent sérieusement l’ordre public.
La dictature a une deuxième fonction, celle de défendre notre pays contre les activités subversives et les agressions éventuelles des ennemis du dehors.
Dans ce cas, la dictature a pour tâche de résoudre sur le plan extérieur les contradictions entre nous et nos ennemis.
Le but de la dictature est de protéger le peuple tout entier dans le travail paisible qu’il poursuit pour transformer la Chine en un pays socialiste doté d’une industrie, d’une agriculture, d’une science et d’une culture modernes. » ( De la juste solution des contradictions au sein du peuple – 27 février 1957).

Extraits du Petit Livre Rouge, les pensées et discours du Grand Timonier, Mao Tsé-Tung (1893-1976)

01.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

19 Réponses à “De la dictature – Mao, le texte du dimanche (35)”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Vous, mon cher Corto, avec votre Petit Livre Rouge, et les défilés d’hier au son de l’Internationale !
    Quel week-end !

  2. Ditom dit :

    La société n’est-elle pas d’elle même dictatoriale?

  3. Ditom dit :

    J’aime bien la photo du jour.

  4. corto74 dit :

    @marianne: Le croirez vous, ce petit Livre Rouge se lit très facilement, chaque pensée est un motif d’hallucination et d’incrédulité ! Et dire que par dizaines de milliers ils ont suivi un illuminé pareil…

    @ditom: Cours de philo ? :) La société dictatoriale, vite fait, comme ça, sans doute ne serait-ce que par l’imposition à Tous de normes contraignantes.

    Joli sourire n’est-il pas ?

  5. Didier Goux dit :

    S’il n’avait pas fait autant de morts ni ruiné autant d’existences, je dirais que Mao est l’exemple parfait de l’impayable clown.

  6. strauss.yvette dit :

    @ Corto,

    Pas si facile à lire, je ne sais plus qui me l’avait donné quand j’étais ado, ce dont je
    me souviens c’est que je n’y arrivais pas. Affreusement rasoir ! et pourtant j’y mettais
    beaucoup de bonne volonté avec pour perspective de faire la maligne dans les discussions..
    Ce fut raté, et au fait si Mao revenait , il aurait quelque surprise avec le communisme
    capitaliste , la classe moyenne qui s’entasse dans les villes surpeuplées et qui ne
    re^vent que de nous singer avec des bagnoles et tout ce qui va avec . Il est vrai qu’il
    y a tjrs autant de pauvres et peut-être sont ils encore plus malheureux qu’en 1950! Mais enfin, les économistes nous diraient que ça s’arrange et que dans que la croissance
    va profiter à tous les chinois. Q

  7. strauss.yvette dit :

    Et je disais, quand à nous, continuons à consommer toutes les cochonneries que de pauvres esclaves surexploités et déracinés fabriquent dans leurs usines, on n’a pas le choix.

  8. Didier dit :

    Il est impayable ce Google Adsense. « Prenez des cours de MAO à partir de 9?90… » qu’il dit! :D .

    Finalement pas que de l’eau aura passé sous les ponts, beaucoup de sang aussi mais en attendant, soixante ans plus tard, le monde entier baise les pieds de la Chine. Qui ressemble encore passablement à la vision de Mao Zedong, en ses pires versants, je vous l’accorde.

  9. boutfil dit :

    le petit livre rouge que tu m’as offert, avec beaucoup d’humour pour que je le mette dans ma collection de vieux missels ( mécréant …) je ne l’ai pas encore ouvert..va falloir que je m’y colle..un jour..mais je ne sais pas pourquoi, quand je le regarde, j’attrape de vilains boutons rouges…..

  10. corto74 dit :

    @yvette: réessayer, vous verrez, cela se digère sans problème.
    En chine, pour y avoir été plusieurs fois, le communisme est très « façade », il est le dogme, le garde-fou, qui permet à une tte petite partie de la population de conserver le pouvoir et de s’enrichir. Ces Maitres de Pékin ont su faire de la Chine ce qu’elle est aujourd’hui: la 1ere puissance financière mondiale, le 1er exportateur, le 1er, etc… Maintenant, il ne faut pas juger la Chine d’aujpourd’hui trop vite, on ne gère pas 1,4 milliards d’habitants si simplement, cela suppose une certaine « discipline » que nous avons du mal à comprendre.

    @didier goux: il y a des clowns tres tres tristes ! un bel exemple.

    @didier: j’ai vu pour les cours de M.A.O, fabuleux google !
    La chine de maintenat n a plus rien a voir avec celle de Mao, du moins dans les villes, ailleurs…
    C’est vrai cependant que le monde entier lui baise les pieds sans même le savoir pour la plupart des gens
    Quand le Chine s’eveillera… c’est fait et on a pas encore tout vu

    @boutfil: Je vois tout le cas que tu fais des missels que je t’offre ! fut une époque où la parole du Grand Timonier était parole d’évangile, eh oui ! bisous à Jeudi

  11. Nachu dit :

    Bout’fil,souviens-toi,en mai 68,des étudiants brandissant religieusement le petit livre rouge,en hommage au grand timonier.
    pour rappel,la vieille plaisanterie « le capitalisme,c’est l’exploitation de l’homme par l’homme,le communisme,c’est l’inverse ». :)

  12. strauss.yvette dit :

    @ Corto,

    Ah non merci bien ! Je ne vais pas réessayer. J’ai épuisé mon temps disponible pour des
    lectures inutiles et ennuyeuses, et je n’ai nullement l’intention de faire une exception
    pour Mao !

  13. LiKa dit :

    @ Corto : Oui, il a (ou avait…car vous changez souvent de photos) un joli sourire un peu malicieux – ce qui est rare dans ce type de photos…
    Quant au petit livre rouge que j’ai essayé de lire en 1967, je l’ai refermé au bout de quatre pages. Pour le « Que faire » de Lénine, « essayé », lui, en 1963, je n’avais eu le courage d’en lire que douze pages. Ensuite, dès je ratais un truc, une omelette, par exemple, je disais à mon « camarade » : « Que faire, comme aurait dit Lénine. » Silence furieux du révolutionnaire.

  14. Tambour Major dit :

    Ce qui me frappe dans ce texte c’est au fond l’universalité des moyens de répression sociale pour asseoir le pouvoir. Quelque soit l’échelle ou quelque soit le degré de contrôle qu’on veuille instituer, les outils restent en définitive toujours taillé dans le même bois. Seul le vernis de la finalité donne l’impression de servir des causes opposées.

  15. corto74 dit :

    @nachu: Ce qui est assez curieux aussi c’est de constater comment Mao et son petit livre sont toujours autant vénérés en Chine.

    @yvette: mais il ne faut pas le lire d’une traite, il faut , un peu comme avec un missel, en lire un petit passage par ci, par là :)

    @lika; je change de photos tous les jours for your eyes only :)

    et invoquer Lénine pour une omelette ratée cela relève soit du blasphème, soit une preuve de son imprégnation dans notre quotidien ! je dis n importe quoi ce matin !

    @tambour: tu as raison. moi ce qui me frappe c’est comment tant de gens, et pas qu’en Chine, ont pu adhérer, parfois sans réserve aucune, à un tel discours. Cela dépasse l’entendement.

  16. LiKa dit :

    @ Corto : Tu ne dis pas n’importe quoi : je réalise que j’avais besoin de blasphémer pour secouer l’imprégnation, m’ébrouer…

  17. LiKa dit :

    Corto, j’allais oublier : ce soir sur ARTE à 20:40 il y a Fraisa y chocolate, (1991),le film cubain dont j’avais parlé ici à propos de la répression de l’homosexualité. L’histoire est censée se passer en 1979 – prudence – pour éviter la censure…
    Rediff. le 12 oct à 14:45 et le 14oct à 3h00.

  18. corto74 dit :

    @lika: Ca tombe bien, j’avais vu sur le journal et l’intention de regarder. Bises

  19. goose canada parka dit :

    Hello.This article was really motivating, particularly because I was searching for thoughts on this subject last Monday.
    goose canada parka http://www.bm11.com/appsx/goosecanadaparka.html

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin