La retraite ou la mort ! – Besson, le texte du dimanche (36)

Posté par corto74 le 10 octobre 2010

La retraite ou la mort ! - Besson, le texte du dimanche (36) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

retraite-redoublement dans zOne Dimanche cuLture !« A la crèche Jean-Moulin, le personnel est en ébullition du fait de la grève déclenchée, ce matin même, par un collectif de nourrissons. Interrogé par la directrice, le délégué des grévistes, Arnaud, âgé de 1 an et 9 mois, est arrivé, non sans mal car il ne s’exprime à l’aide de mots que depuis peu de semaines, à exposer les revendications de ses camarades :  » On veut une retraite. «  La directrice et le personnel de Jean-Moulin, émus par une telle détermination, se sont interrogés sur la demande des grévistes. Le petit Arnaud voulait-il dire que ses condisciples et lui souhaitaient se retirer quelque part hors de Paris afin de se livrer à une méditation de type religieux ou autre ? » Non ! a dit l’enfant avec un air grognon.On veut une retraite pour quand on sera vieux. «  Néanmoins, la directrice ne laissa pas ses pensionnaires se joindre à la manifestation contre la nouvelle loi sur les retraites. Elle fut obligée, du coup, de faire appel aux forces de l’ordre pour mettre un terme à la grève de la sieste entamée par les plus âgés des bébés.

A la maternelle André-Malraux, même topo : le directeur, en sortant de son bureau, se trouva confronté à un sit-in de la plupart de ses élèves. Mieux organisés que leurs collègues de Jean-Moulin car déjà âgés de 4 ou 5 ans, ils scandaient des slogans :  » On n’apprendra pas à lire si on n’a pas de retraite ! «  Les maîtresses, bouleversées par la peur de l’avenir qu’exprimaient leurs élèves, se penchaient vers eux et tentaient de les raisonner. » Vous avez encore du temps avant de penser à la retraite « , leur disaient-elles. Mais les petits n’en voulaient pas démordre et beuglaient de plus belle :  » Sarko, salaud, les maternelles auront ta peau ! «  Malgré leur vigilance, le directeur et les enseignants d’André-Malraux ne purent empêcher les plus agiles des élèves de se mêler à la manif contre la loi Woerth.

A l’école primaire d’Estienne-d’Orves, l’inquiétude des écoliers concernant leur retraite était encore plus perceptible qu’à Jean-Moulin ou à André-Malraux : ceux-là, dont certains atteignaient l’âge de 10 ans, ne se rapprochaient-ils pas dangereusement du moment fatal où ils devraient quitter leur futur travail salarié et devenir donc un de ces retraités que le gouvernement avait dans le collimateur ? La grève avait été votée par conséquent à l’unanimité. Banderoles et tracts étaient confectionnés dans un enthousiasme non dépourvu d’angoisse. Parmi les éléments les plus radicaux, on évoquait même, au fond de certaines classes ou dans les WC tagués, la possibilité d’une lutte armée à l’exemple des FARC en Colombie ou des talibans en Afghanistan. Des gens qui, eux, savaient se battre pour leur retraite.

Au collège Albert-Camus, c’était la panique. Les amis se disputaient, les amoureux se séparaient. Cette retraite désormais si proche et qui semblait s’évanouir devant leurs yeux comme le mirage d’une oasis dans le désert, les ados n’en supportaient même plus l’évocation. Ça leur ôtait le goût d’étudier, de faire du sport, d’aimer, de vivre en somme – l’idée que leur retraite serait un problème. La colère grondait. Un élève de troisième, donc touché de plein fouet par la question, trouva même ce mot d’ordre qui fit par la suite florès dans la jeunesse française :  » La retraite ou la mort ! «   »

Chronique de Patrick Besson dans Le Point, le 7 octobre 2010.

untitled1.bmp D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

32 Réponses à “La retraite ou la mort ! – Besson, le texte du dimanche (36)”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    On rigole, on rigole, mon cher Corto, il n’empêche…
    Monsieur Hollande était face à mademoiselle Lapix, ce midi. Je n’ai pas eu le courage de regarder toute la conversation qui m’a parue interminable, mais à un moment donné, à la question que la belle espiègle lui posa, en papillotant des yeux, à savoir :
    « Que pensez-vous de la présence des lycéens dans les manifestations ? »
    Notre grand homme politique n’eut pas la moindre hésitation :
    « C’est à eux d’en décider ! »
    Pourquoi alors ne pas imaginer qu’il en soit de même pour les collégiens et les écoliers ?
    C’est à eux d’en décider.

  2. corto74 dit :

    @marianne: avouez que ce texte est rigolo et plein de sous-entendu, même dans le choix du nom des établissements.
    Ceci dit, j’attends mardi avec impatience pour mesurer le durcissement éventuel des syndicats mais je n’y crois pas trop.
    Pour les lycéens dans les manifs « c’est a eux d’en décider », j’ai rarement cru à la spontanéité des lycéens dans les mouvements de contestations. Mais bien plus à une manipulation parfaitement menée par les syndicats, certains partis politiques et leurs avatars du type syndicats de lycéens.
    Ceci dit, en disant cela Hollande est malin: c’est a eux d’en décider… un lycéen entendant cela pourra toujours se dire: « oui , c’est vrai, je peux décider d’y aller « . Suis-je clair?

  3. Rachel Arnaud dit :

    J’ignorais que mes concitoyens qui souhaiteraient bien qu’on leur laissa quelques miettes de l’énorme galette qu’ils produisent étaient enrôlés chez les Farc et les Talibans… Fichtre ! Heureusement que Monsieur Besson travaille sans ménager sa peine pour éviter que je ne pris certaines vessies pour des lanternes…
    http://cgt.dl.free.fr/pages temporaires/presse-francaise.htm

  4. Vlad dit :

    Des lycéens inquiets pour leur retraite ? Quelle belle blague. A cet âge on n’y pense guère. Je ne sais pas s’ils sont manipulés mais il y a fort à parier que les lycéens qui manifestent le font par goût de l’école buissonnière.
    A quand le comptage des batraciens en période de reproduction pour abonder dans le sens des syndicats ?

  5. corto74 dit :

    @vlad: Il n est pas politiquement correct de dire que les lycéens qui font grève le font par gout de l’école buissionnière, d’accord ?

    Pour les batraciens, figures toi que j’avais une copine autrefois dont la profession était « crapauducienne »,chargée par des sociétés d’autoroute de prévoir le passage des batraciens sous les autoroutes: elle fabriquait donc des crapauducs ! authentique.

    @rachel: il est pas plein d’humour ce billet de besson ?

  6. Didier Goux dit :

    « non sans mal car il ne s’exprime à l’aide de mots que depuis peu de semaines, » :

    Et c’est quoi la différence avec ses grands frères ?

  7. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Mais n’est-ce pas à Besson qu’il conviendrait de poser cette question ?

  8. Didier dit :

    Hum, ton dernier lien est fusillé comme celui de ton précédent article, ton ordi doit avoir chopé un sale truc.

    Ce Patrick Besson est très doué, l’association qu’il fait entre les événements et nos illustres est des plus intéressante.

  9. Rachel Arnaud dit :

    @Corto : Humour pervers. Beurk.

  10. corto74 dit :

    @didier goux: vous n ‘en loupez pas une, n’est-ce pas ? Mais vous n’avez pas tt a fait tort

    @didier: au moins quelqu’un qui a remarqué l’association sans doute pas innocente entre le nom des etablissements et nos « illustres ».

    @rachel: pourquoi pervers ? là tu m’interesses !

  11. Rachel Arnaud dit :

    Ben, parce que glisser une petite allusion vaseuse sur les Farc ou les talibans (on a plus de Rouges) au sujet des gens qui contestent un projet de loi qui vise à diminuer leur salaire (tu les laisses faire, et ils nous expliqueront bientôt qu’il faudra se contenter d’aller bosser pour un bol de riz) ironiser benoitement sur une jeunesse qui se sent concernée par son destin en la faisant passer pour une sombre idiote en couche culotte qui se cure le nez et qui ferait bien de retourner aux occupations superficielles que TF1 lui a concocté au lieu se mêler, non mais des fois, des projets qu’on fait pour elle, le tout sur un ton qui se veut ironique et léger mais qui en réalité dégouline de mépris, je trouve ça pervers, en plus d’être minable. Monsieur Besson n’est qu’un laquais.

  12. corto74 dit :

    @rachel: C’est une façon de voir les choses. Et je ne suis pas sur qu’il faille aller plus loin que de voir ici un texte ironique, ni plus,ni moins. Et s’il faut parler de la jeunesse, je crains que sur cette réforme, elle ne soit utilisée pour faire monter la pression comme je l’écrivais plus haut à Marianne.

  13. Rachel Arnaud dit :

    @Corto : Admettons. Bien que cette infantilisation de la jeunesse dès qu’elle se mobilise me soit assez désagréable. Après tout, il y a des « jeunes » dans mon entourage, et je peux garantir qu’ils sont loin d’être stupide. Je dois même avouer que leur maturité me laisse souvent comme deux ronds de flancs. Mais admettons. Ou est le problème ? Est-ce que monsieur Besson et ses confrères qui « pédagogisent » dans la presse ne sont pas utilisés, eux aussi, pour faire monter la pression ?

  14. Chr. Borhen dit :

    Il s’est arrêté au collège. Dommage. Aussi, je vous révèle en exclusivité le nom du lycée : Paulo Coelho (ou Philippe Delerm, je ne sais plus).Quant à la faculté, elle doit sûrement s’appeler « des roses » ou « des aubépines ». Tout va bien ? Tout va bien.

  15. corto74 dit :

    @rachel: loin de moi l’idée d’infantiliser la jeunesse. Je dis juste qu’elle est fort bien manipulée. Il y a 3 semaines environ l’on commençait à « regretter » ou à noter l’absence de celle-ci dans le conflit contre la réforme des retraites. Peu de temps après, debut, octobre, la CGT organisait la diffusion de 300 000 tracts pour encourager les étudiants et lycéens a descendre ds la rue. Dans le même temps, les syndicats « matures » faisaient monter la pression aupres des syndicats d’etudiants type UNEF pour qu’ils se remuent… C’est le jeu, certes mais qu’on ne me fasse pas croire à un mouvement spontanée de la jeunesse. A-t-on vu de mémoire, en France, un mouvement spontanée de la jeunesse ( a part peut-etre lors du CPE), je ne crois pas.

    @ch Bohren: merci pour l’info, moi je voyais aussi les lycées Gagarine, Hugo ou pourquoi pas Salengro

  16. Rachel Arnaud dit :

    @Corto ; Mais a-t-on vu en France, mon cher Corto, un mouvement spontané de qui que ce soit ? Si les français se mobilisent pour ne pas gober tout rond la pilule qu’on tente de leur faire avaler, si les syndicats de limaces dont on est affligés font le boulot pour lequel ils sont mandaté, alors c’est le signe qu’il reste une petite santé démocratique dans ce pays. Parce que bon, faut pas rêver. Marianne faisait remarquer dans la dictature des immatures qu’on avait qu’à se servir de nos bulletins de vote. Mais on a bien vu ce qu’ils en font quand le vote populaire na va pas dans le sens qu’ils souhaitent. Et fort est à parier qu’ils nous combinent une vacherie pour y revenir, sur ce droit de vote (parce que si les gogos se mettent à réfléchir au lieu de s’abrutir devant TF1 et à pas voter comme il faut, hein…) Alors on peut ne pas apprécier la CGT et ses méthodes, déplorer les conflits sociaux, dénoncer les « privilèges » (ça laisse rêveur) d’une catégorie de la population par rapport à une autre, mais au final, ne soyons pas dupes, c’est l’équilibre des forces qui est en jeu. Dans les années trente, le capital européen avait trouvé les solutions italiennes et allemandes absolument charmantes pour rendre main d’oeuvre corvéable à merci, si bien qu’il a financé les partis fascistes jusqu’à qu’ils prennent les rênes. Devrons-nous en repasser par là ?

  17. Stef dit :

    Pour rejoindre Rachel, il n’y a qu’à lire ci-dessous l’extrait du programme de Sarkozy en 2007 et ce qu’il disait sur la retraite à 60 ans pour comprendre que certains de ceux qui ont voté pour lui, et ils étaient nombreux parmi les moins argentés si j’ai bien compris, soient aujourd’hui dans la rue. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient, certes, mais au bal des menteurs Nicolas n’est pas le dernier sachant que les socialistes mentent tout autant quand ils disent qu’il reviendront sur ladite réforme. Démocratie bidon par des élus pourris.
    http://archives.u-m-p.org/propositions/index.php?id=05_retraites

  18. corto74 dit :

    @rachel: pas loin d’etre d’accord avec la 1ere partie de ton com ‘ et en particulier « syndicats dont on est affligé ». Tu dis que c’est l’equilibre des forces qui est en jeu: entre droite et gauche, entre capital et travail, entre socialisme et libéralisme…possible. Ce que je vois en ce moment est plus basique: le regime des retraites est à reformer, tout le monde est d’accord là dessus mais personne ne veut faire cause commune pour defendre ce systeme. La france a ceci de caractéristique: rien dans le consensus , tout dans l’opposition et le conflit, affligeant !

    @stef: je note qu’au bal des menteurs, Sarko n’est pas seul !
    démocratie bidon et tous pourris, non pas d’accord, on n’a pas trouvé mieux que notre système jusque lors et je suis pret a parier qu’il y a meme des élus honnetes !

    Sur les années 30… bof, bof, je ne suis pas receptif a ce genre d arguments. Evoquer l’histoire, façon Godwin, non, pour éviter de refaire des erreurs, oui. Mais pour l’instant, je ne vois aucune similitude avec les années 30

  19. Rachel Arnaud dit :

    @Corto : Je t’invite dans ce cas à t’intéresser aux sérieux travaux d’Annie Lacroix-Riz dont personne ne rend comte et pour cause. Le rapport de force fondamental se situe bien, semble-t-il, entre travail et capital, et l’affaire ne date pas d’hier. Quant à la nécessaire réforme des retraites, j’émets des réserves. Nécessaire pour qui ? Est-ce que d’être passé de 15 millions de paysans en 1944 à 1 million en 2010 a provoqué la famine en France ? Je pense que l’argument démographique ne tient pas a route. Par contre, au regard des pub Google qui suivent notre conversation, je vois bien à quel point le système par répartition exaspère le capital.

  20. RPH dit :

    Rachel, je vous soutiens….

  21. Marianne ARNAUD dit :

    Avec tous les soutiens que mademoiselle Rachel obtient sur votre blog, mon cher Corto, gageons qu’ils vont se mettre en quatre pour la produire !

  22. Rachel Arnaud dit :

    @RPH : merci.
    @Steph : C’est vrai qu’il est loin d’être agréable d’avoir le sentiment d’être pris pour une cruche. Néanmoins, dire que la démocratie est bidon et que les élus sont pourris, ça mène où ? Je crois que dans des périodes de tensions comme celle que nous traversons, ce qui est important, c’est de chercher et de soutenir les voix indépendantes qui travaillent et qui soumettent des propositions sérieuses et novatrices au débat.
    @ Marianne : trop mignonne.

  23. Stef dit :

    Entièrement d’accord, mais je ne généralisais pas sauf hélas dans les hautes sphères de la politique où là je n’ai plus d’espoir. A ce titre, et dans l’espoir de cette « moralisation » de la vie politique, je vais suivre avec attention le parcours d’Eva Joly qui en a maté quelques-uns. En espérant que les zozos écologistes (et il y en a) ne massacreront pas sa campagne que j’attends différente…

  24. strauss.yvette dit :

    http://www.autisme-economie.org/article91.htm

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la retraite par capitalisation .

  25. Rachel Arnaud dit :

    Flûte… il est mort ton lien Yvette.
    PS: Départ de ton colis demain.

  26. corto74 dit :

    @Avis!: revenant de mon débat avec des jeunes sur l’expo Lary Clark, je m en vais commettre mon billet du jour qui me trotte depuis 3 jours et reviens vers vous :)

  27. strauss.yvette dit :

    @ Rachel :Essaie comme ceci:

    Jean Gadrey dans google, puis à la page ContreInfo, puis sur le lien « lettre ouverte
    aux Enseignants et Responsables….ça devrait fonctionner. Bises

  28. corto74 dit :

    @yvette et Rachel: on est entre connaissance à ce que je vois ! :)

  29. strauss.yvette dit :

    @ Corto,

    voui, voui, j’aime beaucoup Rachel !

  30. Rachel Arnaud dit :

    Et Corto, comment tu fais pour mettre des smileys dans tes commentaires ? C’est chouette.
    @Yvette : tout réciproque

  31. corto74 dit :

    @rachel: en principe c’est facile. Après le mot que tu veux tu tapes un espace puis : et ) sans espace et cela donne :)

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin