• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

La vérité selon l’Unef

Posté par corto74 le 22 octobre 2010

La vérité selon l'Unef dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

 dans Zone PolititruCA propos de la mobilisation actuelle contre la réforme des retraites, le président de l’UNEF, charmant jeune homme par ailleurs,  Jean-Baptiste Prévost a déclaré hier au Grand Journal de Canal+ :  » On n’a pas raison devant le nombre !  » Sous-entendant ainsi, puisque nous sommes nombreux dans la rue, le gouvernement, ce fameux « on » a tort et blablabla… Ca ne vous rappelle rien ?

Toujours est-il que sur le plateau de l’émission, personne n’a cru bon de relever l’ânerie du jeune homme. Etonnant, non ?

Folie passagère 467.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 31 Commentaires »

Sarko ne cèdera pas !

Posté par corto74 le 21 octobre 2010

Sarko ne cèdera pas ! dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

 dans Zone PolititruCTout sérieux et jovial qu’il est, mon blogueur de gauche préféré m’a fait sourire. Faisant état de la pagaïe ambiante, je lui commentai son billet ainsi: « On s’assoit une bonne fois pour toutes et on discute. » Clavier chauffé à blanc, il me répond: « Corto, on est totalement d’accord : il faut cesser la grève, les blocages et la réforme et s’asseoir autour d’une table pour traiter calmement du problème qui, au fond, n’est pas urgent… Surtout, il ne devrait pas être un enjeu politique immédiat à ce point (même s’il est évident) : il faut arriver à le détacher des élections 2012 (pour le bien de Nicolas Sarkozy : je crois qu’il fait une erreur d’analyse en persistant ; il est probablement persuadé que paraître ferme et sortir les CRS pour débloquer des centrales va lui rendre service) « . Et bien, oui et non, mais sans tomber dans le piège que me tend mon perfide camarade.

Cesser la grève et les blocages, ça va sous le sens, un préalable pour retrouver un peu de sérénité dans ce débat. Cesser la réforme: ben voyons, autant tendre le bâton pour se faire battre. Oui, je considère que Sarko a fait une erreur de timing, il aurait dû enclencher les travaux dès ou peu après son élection. Mieux, il aurait dû inscrire cette réforme dans son programme électoral, mais, les Français étant des veaux, même devant l’évidence, il n’aurait pas été élu. Il ne peut plus maintenant reculer. Ce pour 2 raisons évidentes. La première, c’est que s’il renonçait maintenant, ce serait céder devant une pression populaire qui s’exprime dans les rues mais aussi par des actes terroristes: blocage de l’économie, prise en otage du pays, actes de vandalisme, atteintes au droit du travail, atteintes à la liberté de circulation, illégalité du blocage des lycées, etc… je vous laisse compléter la liste. Un président légitimement élu, conforté par le vote de la dite réforme à l’Assemblée, elle aussi démocratiquement élue, ne saurait céder à la pression et au chantage. La deuxième est plus politique. Qu’il renonce à cette réforme des retraites et aussitôt les vuvuzelas de la victoire résonneront dans toutes les couches de l’opposition: Nous l’avons fait céder, il n’a pas tenu, il s’est fourvoyé, sa réforme était mauvaise, la preuve, il renonce etc…  Sarko n’est pas du genre à se  faire hara-kiri pour le bon plaisir de ses adversaires.

Ce problème, au fond, n’est pas urgent. C’est vrai, rien n’est urgent quand on veut éviter les sujets qui fâchent. Rien n’est urgent à qui sait attendre. Il est vrai que cette réforme, dont tout le monde s’accorde à dire qu’il faut en faire une, les socialistes n’ont jamais voulu prendre le problème à bras le corps, si ce n’est à vouloir nous faire croire qu’en travaillant moins, on pouvait gagner autant: retraite à 60 ans, 35h etc… Oui, rien n’est urgent pour qui préfère qu’un système s’effondre plutôt que de le réformer.

Détacher le problème des retraites de l’élection de 2012. Cela me paraît une évidence. Cette réforme ne devrait pas être un enjeu politique tant elle est cruciale pour l’avenir du régime par répartition. Nous sommes d’accord, sauf que… Qui en fait depuis 4 ou 5 mois un enjeu ? Qui, après avoir dit oui, annonce que s’ils sont élus en 2012, ils reviendront aux 60 ans, lustrant ainsi le miroir aux alouettes ? Qui n’a eu de cesse de voir cette contestation prendre de l’ampleur ? Qui a incité avec autant de malice que de bêtise, la jeunesse à descendre dans la rue ?

Non, désolé, peu importe que l’on soit pour ou contre, ce qui est sûr, c’est que Sarko ne peut pas reculer; c’est que, oui, exprimez votre désaccord mais de façon respectueuse des droits de chacun. Ce qui est sûr c’est qu’à continuer ainsi, je ne parierais pas ma chemise sur la durée d’un soutien estimé (?) à 70% de la population contre cette réforme.

Folie passagère 466.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 34 Commentaires »

Requiem pour un ordinateur

Posté par corto74 le 20 octobre 2010

Requiem pour un ordinateur dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

Ordinateur%20cass%C3%A9 dans zOne Blog it !Avant que cet outil ne se vautre dans sa dernière crise de fainéantise aigüe; avant que ce veau, pentium inside, ne se meure; avant qu’il ne rende son dernier souffle; avant qu’il ne m’abandonne lâchement, insensible à la douleur qui serait mienne sans lui. Vite, ces quelques mots en guise de testament pour mon presque défunt ordinateur Aspire 9413ZWSMI Vistaminé, vite, vite, tant qu’il gémit encore, avant qu’il ne lâche, me laissant seul, tout juste accompagné de ses quelque râles, fin de vie.

Depuis 3 ans, ce con vaillant m’accompagnait tant bien que mal dans un monde internété et virtuel. De CV en lettres de motivations, de réseaux en courriels, de recherches en requêtes googlelesques, de blogs en blogs, de billets en divagations, il a été présent au quotidien. Il a décidé de cesser de vivre, sous peu, ce soir, cette nuit, demain matin, nous (mes doigts et neurones) attendons d’un instant à l’autre l’expression d’un ultime soupir, le dernier soufle. Le médecin est formel, il est venu, enfin, le con; une journée d’attente interminable au chevet de la bête mourante. Il est venu pour constater les multiples lésions irréversibles de cette machine insensible à mon désespoir: Non, ne meurt pas tout de suite, attend ! Visiblement, faisant fi de mes suppliques, il sait qu’aujourd’hui, une fois que tu as fait ton temps, on ne te répare pas, on ne te rechappe pas, on ne rustine pas…on te jette. Que tu sois cafetière, aspirateur, ventilateur ou bien indispensable ordinateur, point de deuxième vie. Alors à quoi bon persister… autant partir sans demander son reste, son dû, sans permission. Parait-il qu’il n’y a point d’amitié entre l’homme et sa machine, j’en ai ainsi la confirmation puisque sans rien me demander, il se prépare à partir. Oh, bien sûr, il ronronne encore, bien fort d’ailleurs, trop fort pour me faire croire à une quelconque rémission; s’il croit le monstre qu’il va m’apitoyer, il se fourre un octet dans le mégabit. Nous, les humains, sommes de plus en plus habitués à l’éphémère: je t’achète, je te prends , t’utilise puis te jette, sans regrets ni remords.

De ces 464 Folies passagères, de ces quelques 550 billets, de ces 8 959 commentaires, de ces 130 169 visiteurs passés entre tes puces et micro-processeurs, tu sembles faire bien peu de cas puisque doucement mais sûrement, tu te retires sans même attendre l’heure d’une retraite méritée.

Tu as choisi de partir, soit, va t-en, laisse moi seul à mon désespoir. Ne t’inquiète pas, tu me quittes, okay, demain ou après demain, dans un jour ou deux, j’aurai fait mon deuil, je te remplacerai, non sans mal, on s’habitue à ces êtres dénués de sentiment. Juste pour moi, le temps de la décence, attendre que tu meures définitivement pour mieux t’oublier. Venu le Beaujolais Nouveau, je baptiserai ton successeur en galopant de plus belle sur un clavier vierge de toute divagation, sans queue ni tête.

Adieu l’ordi, je t’aimais bien !

Folie passagère 465

00F2015601900894-photo-mon-vieil-ordinateur-j-en-fais-quoiD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, zOne Blog it ! | 26 Commentaires »

La « bête immonde » qui monte, qui monte !

Posté par corto74 le 19 octobre 2010

La Voter !

Gargamel-le-mechant-des-Schtroumpfs_reference dans zOne Le sAc de MarianneAinsi que l’écrivait Roland Hureaux,  après l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne :

 » En réussissant à mettre en oeuvre le traité de Lisbonne malgré la volonté des peuples, la machine européenne a franchi un pas dont nous ne mesurons peut-être pas encore les conséquences. Quelque part, l’Europe est désormais sortie du  « cercle de la démocratie » . L’étonnante « investiture » de Herman van Rompuy  par le groupe Bilderberg a valeur de symbole. Cette capacité d’arriver à ses fins en contournant tous les obstacles est typique d’un régime idéologique, appliquant la maxime de Lénine : « deux pas en avant, un pas en arrière ». Jusqu’où nous mènera cette machine infernale en marche, dès lors qu’elle a démontré qu’elle pouvait passer outre avec succès à la volonté populaire clairement exprimée ? Nul ne le sait. »

Et si l’action désastreuse de « l’hydre bureaucratique bruxelloise » commençait à donner des signes de rejet dans l’Europe entière ? Et si ce rejet se traduisait, scrutin après scrutin, dans tous les pays membres, par une montée des partis d’extrême droite ?

Les instances européennes qui prétendent nous gouverner et qui ont su si bien circonvenir la volonté des peuples, pourront-elles se dédouaner de toute responsabilité devant cette nouvelle tournure que prennent les choses ? Pourront-elles continuer à nous servir jusqu’à plus soif, leur doucereux discours droit de l’hommiste ? Nous savons depuis mars 2010, qu’en Italie, la Ligue du Nord d’Umberto Bossi a largement contribué au succès électoral de Berlusconi qu’on disait discrédité par les scandales. « C’est moi l’arbitre de la situation » a déclaré le fringant Umberto. On ne saurait mieux dire.

En Hongrie, l’extrême droite est passée de moins de 3% il y a quatre ans à presque 17% des voix aux dernières élections. Les observateurs n’ont pas manqué de faire remarquer que ce pays avait une tradition xénophobe et de plus subissait la crise plus que d’autres puisqu’il était sous tutelle  du FMI. Mais ils ont dû vite déchanter, car les Pays-Bas, pays fondateur de l’Europe à l’économie solide, a élu le PVV de Geert Wilders (15,5%) comme troisième force politique du pays avec 24 sièges au Parlement, contre 9  dans le Parlement sortant.

A Vienne, «  L’extrême droite autrichienne réalise un score record »  titrait Libération. Effectivement le FPÖ vient de réaliser un bond de 12 points et atteint 27%. Pour ce qui concerne la Belgique, le 13 juin dernier a vu le triomphe des indépendantistes de la N-VA en Flandre, parti arrivé en tête avec 28,2% des suffrages contre 17,6% au parti démocrate. D’où le titre implacable  du journal belge Le Soir : « Le bloc des gauches conduit à l’échec ».

On a aussi pu constater que, cerise sur le gâteau,  pour la première fois dans l’histoire de la Suède le parti d’extrême droite des Démocrates de Suède obtient 20 sièges aux élections législatives, et fait perdre la majorité absolue à l’alliance de centre-droit sortante.

A qui le tour ?

Marianne A., Dans le sac de Marianne (12)

exhomeD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 30 Commentaires »

Bloquons, brûlons mais partons en vacances…

Posté par corto74 le 18 octobre 2010

Bloquons, brûlons mais partons en vacances... wikio4 Voter !

Ca y est, nous y sommes, ou presque. Le grand soir dont rêve tout syndicaliste ? La révolte gronde. Après les lycéens, les routiers se réveillent subitement, comme par enchantement, et entrent dans la danse de la contestation. Contestation dont on voudrait nous faire croire qu’elle ne concerne que la réforme des retraites. Allons-y gaiement, que sonne l’hallali, que raisonnent les trompettes crépusculaires: Foutons le Bordel , que Diable, la Révolution. C’est vrai quoi, nous sommes un pays riche qui peut tout se permettre. Bloquons le pays, les lycées, les maternelles, les facs, les ports, les stations-services (qui ne dispensent plus de services depuis bien longtemps), les trains, les métros, les hypermarchés, les hopitaux, les rond-points, les distributeurs de biftons, tiens, bloquons même les saunas ! Bloquons ! Invitons à la danse les casseurs de banlieues et à l’occasion, brûlons quelques voitures et quelques abribus, brûlons ! et puis pillons, pourquoi pas !

Non mais franchement, c’est pas bientôt fini les conneries? Tout ça pour une réforme des retraites…qui servirait plutôt de catalyseur, de révélateur à une grogne plus latente, un ras le bol plus sournois, une cocotte en ébullition. Qui n’a pas rêvé, une fois dans sa vie, de revivre 68, de regalérer comme en 95 ?

Ah ! Cette réforme des retraites que tous les pays européens ont réussi à finaliser dans un consensus qui forcerait presque l’admiration… sauf chez nous. Ah, ces syndicats qui se tirent la bourre entre eux. La CGT qui hausse le ton pour ne pas se faire baiser par SUD. L’UNL, syndicat de lycéens, qui compte les lycées bloqués avec la même rigueur que le cégétiste de base marseillais. Chacun rêve de son heure de gloire, qui de Thibault, de Cherèque ou de Mahieux pêtera plus haut que l’autre?

Blocages et dérapages, voilà ce qui semble faire la loi ici, chez nous. Faire la grève et manifester, oui, c’est un droit; empêcher les autres de vivre normalement, c’est une obstruction à leurs libertés. Oui, peut-être bien que je me répète, et alors ?  Je note juste qu’avant l’arrivée des jeunes dans ce conflit, point d’incidents graves, pas de voitures brûlées.  Je note juste que, partout ailleurs, en Europe, y compris sous la houlette de gouvernements socialistes, chacun a compris qu’il fallait réformer, même les retraites. Je note juste qu’en France, 1 million de manifestants selon la police et 3 millions selon les syndicats mettent le bronx dans la vie de 64 millions d’habitants. Je note juste que le port de Marseille est passé du 2 au 4ème rang européen. Je note juste que le blocage du même port a déjà couté plus de 30 millions d’euros. Je note juste que demain, encore, ce sera manifs un petit peu partout. Je note juste qu’encore une fois, sur des enjeux importants, nous ne sommes pas capables d’avancer. La faute au gouvernement, sans doute; la faute aux syndicats, certainement. Non décidément, tout cela ne me plaît pas, vraiment pas.photo_1283855344795-4-0

Mais comme dirait mon camarade blogueur de gauche, faudrait pas que cela dure: « Je suis en vacances en fin de semaine et je me demande bien comment je vais aller en Bretagne. » Y en a qui ont de la chance ! Les grèves et les manifs , c’est bien, mais faut pas que cela nous empêche de vivre… N’est-il pas ! Alors oui, allons-y pour la contestation, on continue. Okay les mecs ? okay, les lycéens et étudiants, les routiers, les profs et cheminots, okay ? Pas de trêve pendant les vacances, personne ne part, pas même vous ! La lutte doit continuer, le gouvernement doit reculer. Hein, Camarades, ce ne sont pas les vacances de Toussaint qui vont vous faire reculer !

Folie passagère 464.

greveroutiers1D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 24 Commentaires »

Paroles d’amour – Duneton, le texte du dimanche (37)

Posté par corto74 le 17 octobre 2010

Paroles d'amour - Duneton, le texte du dimanche (37) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

016 dans zOne Dimanche cuLture !Écrivain, comédien, linguiste et ancien enseignant, Claude Duneton est avant tout un homme de lettres. Passionné par le langage, il s’intéresse aux nombreux trésors que recèle la langue française et passe pour être un véritable dénicheur de l’origine de ses expressions. Il a signé une étude érudite sur la fragilité du français face aux influences extérieures, notamment anglo-saxonnes.

« Au lieu de se contenter de glisser des regards obliques vers les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics, certains chercheurs du Texas ont voulu savoir si, et comment, la passion amoureuse modifie le langage.

Il faut être hardi pour avoir des idées pareilles ! En tout cas le professeur Pennebaker et sa collègue Molly Ireland ont mené l’enquête à partir de deux couples de poètes, l’un du XIXe et l’autre du XXe siècle. Ils se montrent formels: «Ceux qui sont profondément amoureux parlent et écrivent de même façon; ils imitent et répètent les mots et les phrases que l’autre emploie. Mais si la relation s’aigrit, ce langage commun se fracture et ils recommencent à paraître de nouveau étrangers.»

La chose semble naturelle et surprenante à la fois, car il ne s’agit pas simplement d’utiliser les mots de son partenaire en passion, ni des petits mots d’amour que deux êtres en symbiose s’inventent pour leur usage privé – non, c’est toute une syntaxe qui devient similaire, disent les auteurs, avec «les façons d’utiliser les pronoms, les prépositions et d’autres mots dans des phrases diverses». Le décompte des coïncidences se fait à l’ordinateur, évidemment, et les résultats seraient suffisamment fiables pour que l’on puisse déterminer à quel degré d’intensité amoureuse se trouve le couple. Pratique, non? Entre 1200 et 2000 incidences l’amour est fort; à 2500 la passion crépite de tous ses feux – mais si le compteur tombe à 600 ou 500, c’est le torchon qui brûle !

Ces résultats ont été obtenus avec la langue anglaise, je ne sais pas si la même recherche serait conductible en français. Car en anglais le jeu des prépositions et des postpositions, par exemple, permet de tricoter des phrases personnelles qui se prêtent à l’imitation, consciente ou inconsciente. Il n’est pas certain que la violence de l’amour soit capable de faire bouger de la sorte la syntaxe du français qui est un peu moins frivole. Au premier abord on voit mal comment la parole d’amour infléchit les gallicismes. Ou alors il faudrait se rabattre sur le seul lexique – la fréquence de l’argot familier dans les échanges? À mon avis le baromètre du professeur Pennebaker ne sera pas facilement applicable aux French lovers. »

Chronique de Claude Duneton, Le Figaro Littéraire , 14 octobre 2010.

duneton-claudeD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 14 Commentaires »

Grutier, c’est un beau métier…

Posté par corto74 le 16 octobre 2010

Grutier, c'est un beau métier... wikio4 Voter !

Quand provocation et réalisme font bon ménage, ça donne cela:grutier_w350 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un collectif d’entreprises marseillaises se disant excédé par les grèves à répétition au port de Marseille s’est acheté une pleine page dans le journal Les Echos pour railler ceux qu’ils disent être des “nantis”, payés 4 000 euros par mois avec huit semaines de congés, dix-huit heures de travail par semaine, emploi garanti à vie et népotisme de rigueur.

Quelqu’un pour démontrer que cela est faux ?

Folie passagère 463

vive_la_cgt_shoes-p167669813171590672acvri_210D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

 

 

 

 

Publié dans zonE soCiété | 24 Commentaires »

Le sida n’est que justice !

Posté par corto74 le 15 octobre 2010

Le sida n'est que justice ! dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

monseigneur_l_onard(3).preview dans ZoNe GaYImmanent: adj., se dit de ce qui est existant à l’intérieur même des êtres; qui est à demeure dans un sujet, qui n’en peut être séparé, permanent, constant ( Le Littré ).

Monseigneur Léonard est le plus haut responsable de l’église catholique de Belgique, nommé par le pape en janvier 2010. Il déclara en 2007 que l’homosexualité provenait « d’un blocage rencontré au cours du développement psychologique normal ».  Non content d’avoir décrété que l’homosexualité était anormale, allant même jusqu’à la comparer à l’anorexie (sic), il déclara dans un livre republié ces jours-ci:  » L’épidémie du sida est une forme de justice immanente. »  Aggravant son cas par l’emploi du mot « immanent », notre bon pasteur sous-entend que la punition (le sida) est, par nature, contenue dans la faute (l’homosexualité). La traduction qui s’impose donc est que le sida n’est que justice ! L’homosexualité, une faute… Logique et quoi de plus normal, puisque, selon lui, lorsque « l’on malmène l’amour humain, il est normal qu’il se venge ! ».

Loin de moi l’idée, en relayant ses propos, de donner du grain à moudre aux bouffe-curés patentés, tout en étant non-croyant, j’ai trop de respect pour la religion, c’est un autre débat. Je peux comprendre que l’homosexualité heurte les dogmes de la religion catholique et que les comportements induits choquent les lois naturelles telles qu’établies par la volonté divine mais, désolé, monseigneur, certains de vos propos sont insupportables.

Ce qui est impardonnable, c’est qu’en déclarant cela, le monseigneur en question, autorité morale, répand l’idée que les homosexuels, et, accessoirement, toute personne malade du sida, n’ont que ce qu’ils méritent. Pire encore, il insinue, dans l’esprit de ceux qui seraient réceptifs à sa parole et ils sont sans doute nombreux, que les homosexuels sont intrinsèquement mauvais puisqu’ils portent en eux la punition pour le péché commis ! Bref, voilà qui relèverait presque du masochisme. Dans le même livre, ce prélat s’en prend aux médias qui ont, lors des affaires de pédophilie, « maltraités » l’Eglise, mais comment avec de telles déclarations, ne pas avoir envie de maltraiter l’Eglise ? Difficile ! Car, hélas, force est de constater qu’en matière de bonne moralité, l’église de Belgique est loin d’être exempte de tous reproches.

Alors, monseigneur, si par bonheur, vous veniez à me lire, je vous l’affirme, je ne suis pas masochiste. Je ne me sens absolument pas fautif d’être homo; psychologiquement, je vais bien (enfin, je crois). J’aime la vie et ne vous en déplaise, les homos, comme les hétéros baisent mais savent aussi faire l’amour. Il y a même des homos heureux. Et si, par inadvertance ou cédant à une crise de folie passagère, il me fallait aller à confesse, la première chose qu’il faudra me faire pardonner, c’est que monseigneur, sur ce coup là, je vous emmerde !

Folie passagère 462.

014.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans ZoNe GaY, zonE soCiété | 34 Commentaires »

Comptage de manifestants et manipulations…

Posté par corto74 le 14 octobre 2010

Comptage de manifestants et manipulations... dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

2009031919542170_Quicklook-original dans Zone PolititruCSelon les syndicats, il y avait 330 000 manifestants à Paris ce mardi 12 octobre pour protester contre le projet de réforme du régime des retraites. Soit !

Selon la police, ils n’étaient que 89 000. soit !

Selon Médiapart qui n’est pas connu pour ses sympathies avec le gouvernement, ils n’étaient guère plus de 76 000 à déambuler au son des vuvuzelas !

Selon France Soir, journal  pas vraiment à gauche mais pas totalement à droite, le décompte se situe entre 73 027 et 80 330 personnes à battre le pavé…

Et si cette mobilisation n’était pas aussi forte qu’on voudrait bien nous le faire croire ?

Folie passagère 461.

759154249_6c48d30938D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

Publié dans Zone PolititruC | 33 Commentaires »

Allons z’enfants battre le pavé… encore !

Posté par corto74 le 13 octobre 2010

Allons z'enfants battre le pavé... encore ! dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

40014_manifestation-de-lyceens-le-7-octobre-2010-a-toulouse dans Zone PolititruCLa liberté des uns commence-t-elle là où s’arrête celle des autres ? C’est pas mal aussi dans ce sens là, non? Parce que ces grèves et ces manifestations à répétition, c’est un peu ça. Le droit de grève, oui; le droit de manifester, oui aussi. Mais lorsqu’à force de répétitions, de manipulations, de blocages d’usines, de facs, de lycées, de ports, de trafic ferroviaire… et d’incitations irresponsables à descendre dans la rue, on empiète sur le droit et la liberté des autres d’aller bosser, d’aller apprendre, d’aller où bon leur semble, de vivre. Il y avait longtemps que les syndicats n’avaient pas eu un bon os à ronger pour essayer de redorer leur blason terni; ils leur manquaient l’occasion de montrer à tous, y compris à ceux qui ne manifestent pas, qu’ils sont les Maîtres de la rue et du foutage de merde. C’est vrai, quoi, la France se porte bien, tout va bien, il n’ y a plus ni chômage, ni crise, ni déficits, tout va bien! Manifestons, grévons, crions, vitupérons tout et n’importe qui, paralysons un peu plus notre économie et notre pays, après tout, il devrait bien pouvoir le supporter.

Alors, l’os à ronger s’appelle officiellement réforme des retraites. Mais, il faudrait être autiste pour ne pas se douter que la moelle à sucer est tout autre: Peut-être plus encore que cette réforme, comment ne pas imaginer que c’est aussi, en réalité, la politique globale menée par Sarkozy qui est visée. Que cette dernière n’ait pas l’heur de vous plaire, messieurs les grévistes, soit, vous aurez bien en 2012 l’occasion de le manifester en ordre serré et pacifiquement dans les urnes.

Oui, ces grèves et blocages m’indisposent et m’énervent car elles sont menées pour une bonne part par ceux qui ont le moins à perdre. Ceux qui sont les seuls à pouvoir paralyser le pays (d’où l’importance de leurs avantages acquis), les cheminots, les agents de la RATP, les dockers. Ceux-là même qui bénéficient en matière de retraites de régimes spéciaux, vraiment spéciaux: Pour eux, les 2 années de plus à bosser… c’est en 2022 !  »Une injustice criante qui ne les empêche pas de défiler au nom de la solidarité «  ! Foin de solidarité avec ceux qui pensent à l’opposé des discours syndicaux, fi de la liberté de circuler, de travailler et d’aller s’instruire pour ceux qui ne vont pas dans le sens de cette contestation.

Il ne manquait plus que les jeunes pour que la mayonnaise soit parfaite, les jeunes dont on voudrait nous faire croire qu’ils se sentent réellement concernés par cette réforme qui, maintes fois révisée, sera devenue obsolète lorsqu’ils parviendront en âge d’en profiter. Les jeunes dont on craint, souvent à juste titre, les débordements, les jeunes pour faire trembler le gouvernement. « Je demande à la jeunesse de descendre dans la rue pacifiquement… » Quelle irresponsabilité de la part de Ségolène si ce n’est l’envie de mettre sciemment le feu aux poudres lorsque le mouvement semble fléchir. Ils ne sont pas manipulés par les syndicats et l’opposition, les jeunes ? Où étaient-ils donc ces mêmes jeunes en août, en septembre ou début octobre lorsque les syndicats défilaient sans avoir besoin d’eux ? Il fallait que le ballon gonfle et que les défilés grossissent, appelons donc à la rescousse cette jeunesse maléable tout juste bonne à battre le pavé en tête des défilés pour le plus grand bonheur des Mailly, Thibault, Chérèque et consorts…

Oui décidément, ces grèves et manifestations m’insupportent, elles prouvent, encore une fois, si besoin était, que la France est un pays où tout consensus face aux enjeux de l’avenir est impossible.

Folie passagère 460.

g_Greve-12-octobre-2010-1286807190D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC, zonE soCiété | 46 Commentaires »

1234
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin