• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Sortez couverts avec Ségolène !

Posté par corto74 le 30 novembre 2010

Sortez couverts avec Ségolène ! dans zone effoRt de Guerre wikio4 Voter !

e64be62609 dans Zone PolititruCDites donc, cela fait des années qu’on vous le dit: « sortez couverts ». Ne baisez pas sans capotes, c’est pas bien, c’est dangereux ! Protégez-vous, nom d’une pipe en bois ! Mais pas à n’importe quel prix, ni avec n’importe qui ! Moi, ça fait belle lurette que j’ai compris et hélas, je sors couvert.

Mais, il y a des trucs, non, je ne peux pas ! Me protéger grâce à ou en pensant à Ségoléne et Désirs d’Avenir, c’est carrément pas possible; c’est un remède contre l’amour, un répulsif anti-galipettes, un truc à bander mou… Garantitude ! je vous le dis.

Après la merveilleuse bravitude, après l’ébouriffante  » F-r-a-t-e-r-n-i-t-é ! « ,  nous voici avec la capacité de «  fraterniser sans risque « , ben voyons, et à 10 euros les 10 capotes, peut-être bien qu’à ce prix, ils sont réutilisables ?

                                                                   wsb845x209uneboutiqueb.png

 

                         _wsb_845x418_UneBoutique4

Non, il y a des trucs, je ne peux pas ! Hé, et puis franchement, dans ce climat de franche rigolade pré-Primaires, vous croyez qu’ils y croient, au PS, à la fraternité sans risque ?

Sortir couvert avec Ségolène, est-ce vraiment sans risque ?

Folie passagère 499.

Afficher l'image en taille réelleD’accord, pas d’accord : atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zone effoRt de Guerre, Zone PolititruC | 16 Commentaires »

Je blogue démagogue

Posté par corto74 le 30 novembre 2010

Je blogue démagogue dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

reflechir-a-ce-que-lon-va-ecrire dans zOne Le sAc de MarianneJe n’avais pas mesuré toute la responsabilité prise, lorsque j’ai accepté d’occuper la fenêtre du mardi au mercredi, sur le blog de Corto.

Il vaut mieux, en effet, avoir un résultat convenable, c’est-à-dire un nombre de lecteurs appréciable. Pour mardi dernier, le verdict  du « Maître des clés » est tombé : « Peut mieux faire mais c’est pas mal du tout ». Gentil, très gentil, mais de quoi vous déclencher, tout de même, un sacré trac pour le mardi suivant.

Quel sujet aborder aujourd’hui, pour attirer le plus grand nombre de lecteurs ?

Le discours de Fillon à l’Assemblée ? Tous ceux qui en pensaient du bien et tous ceux qui en pensaient du mal, l’ont déjà dit.

L’incroyable pétition de l’Observateur pour obtenir la suppression des notes, à l’école ? Pourquoi  pas ? Mais parler toutes les semaines, d’enfants, sur un blog gay, est-ce une  si bonne idée ?

La suppression du juge d’instruction ? Ce n’est plus d’actualité.

La crise de l’euro, la tension entre les deux Corée ? Ces sujets me dépassent.

Lister tous les candidats du PS, à la primaire de la présidentielle, la « boufonnerie rose » ? Impossible, c’est la chasse gardée de Corto.

Il y aurait bien « l’affaire Karachi », mais quelqu’un a déjà écrit ce qui pouvait se dire de plus drôle sur le sujet : « On ne dit plus, une grosse rétrocommission, on dit, un Kakarachi ! »

Oui, je sais, il y a  ce silence de dix minutes de Villepin, interrogé par le juge Van Ruymbeke. Mais que voulez-vous que je vous dise sur un silence ? Bon ! Villepin a quand même dit au juge qu’il avait des « soupçons » de « financement illicite » de « partis proches » d’Edouard Balladur, mais, a-t-il ajouté, il n’a « aucune preuve formelle ». Bref, il vaut mieux laisser tomber, parce qu’on n’avance pas !

Ah ! Il me vient une idée, mise en pratique par d’éminents blogueurs : citer un paragraphe du livre que je lis en ce moment. Pour l’heure, cela me paraît être une idée merveilleuse ! Alors voilà :

« Quelle bassesse ! Quelle… cochonnitude, quel encochonnaillement… que moi, à la fin de ma vie, dans ma famille, dans mon foyer, je ne sache même pas qui je fréquente, où je suis, que je sois dans ma propre maison comme un chien errant, que je ne puisse me fier à autrui, que ma maison soit une maison de fous… et c’est pour cela que toute mon existence… tous les efforts, les travaux, les soucis, les fatigues, les craintes de toute une vie, que je ne peux ni compter ni me rappeler, des années entières, mon Dieu, des années, avec les mois, les semaines, les journées, les minutes, les secondes, innombrables, ineffaçables, une montagne de secondes arrosée de mes peines… tout ça, pour en venir à ne plus avoir confiance en personne ? Pourquoi ? » 

Merci, monsieur Gombrowicz ! Je crois que cette semaine, grâce à vous, ça va le faire… et si ce n’était pas le cas, ce serait de votre faute !

Marianne A., Dans le sac de Marianne (18)

cosmosD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 14 Commentaires »

Dehors les déboutés du droit d’asile !

Posté par corto74 le 29 novembre 2010

Dehors les déboutés du droit d'asile ! dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

sans-abris dans Zone c'eSt chez noUs!Il y a tout de même des baffes qui se perdent et j’en aurai bien distribué quelques unes ce matin . J’entends un truc bizarre à la radio, sur Europe. Des sans-papiers-sans-domiciles se verraient refuser l’accès à des centres d’hébergement au regard que:

1) Ils n’ont pas de papiers,

2) Puisqu’il n’y a pas assez de places dans ces centres d’accueil, des circulaires émanant d’administations préfectorales ( Yonne, Haut-Rhin, Calvados… ) conseillent aux centres distributeurs d’un peu de chaleur de prioriser les demandeurs  ayant des papiers et non déboutés d’une demande de droit d’asile en France.

Et bien le truc en question est peut-être bien bizarre, il n’en est pas moins parfaitement réel dans une dizaine de départements ( sources: Libération, France Info, Europe1…).

Dans le Calvados, une note de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale demande à ce que les déboutés du droit d’asile ne soient pas accueillis dans les centres d’hébergements d’urgence ! Un responsable local de cette DDCS justifie cette position et explique même que: « de trop nombreuses personnes restent quotidiennement sans solution de mise à l’abri, certaines places d’hébergement étaient embolisées par des personnes déboutées du droit d’asile « 

 Dans le Haut-Rhin, l’organisme gérant le 115 envoie un courrier aux centres dans lequel on peut lire: « En cas de saturation des places d’hébergement d’urgence, la nécessité d’assurer une fluidité au dispositif impose de prioriser le public de droit commun. »

Devant la rigueur des températures hivernales et malgré le principe établi d’accueil inconditionnel, les sans-abris ne sont donc pas égaux en droit; il y aurait un public prioritaire pour être mis à l’abri du froid et un public qu’on hébergera que si la population prioritaire n’est pas trop nombreuse ! Dans le cas contraire, démerdez-vous, allez-vous peler dehors où bon vous semblera !

Devant l’ampleur du phénomène, Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au Logement a été obligé de réagir en envoyant à toutes les préfectures un rappel à l’ordre: « Quand il y a un risque de passer la nuit dehors lors d’une période de grand froid, on ne se pose pas la question de savoir si la personne est française ou non, si elle a des papiers ou non ! » . Que l’on soit obligé de rappeler ce genre d’évidence me laisse perplexe et dubitatif quant à l’humanité dont sont capables certains de nos hauts fonctionnaires préfectoraux. Z’ont qu’à passer une nuit dehors, les cons, ça les fera refléchir aux moyens nécessaires à fournir pour créer des places d’accueil supplémentaires.

Tiens et tant que j’y suis, depuis Janvier 2010, 280 personnes sans-abris sont mortes dans la rue, au coin de chez vous, de chez moi, en France!

Folie passagère 498.

lami-sdf.1190520975D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs!, zonE soCiété | 12 Commentaires »

D’un mot, se faire un ennemi

Posté par corto74 le 28 novembre 2010

D'un mot, se faire un ennemi dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

ThC-0087 dans zOne Dimanche cuLture !Braves gens, prenez garde aux choses que vous dites !
Tout peut sortir d’un mot qu’en passant vous perdîtes.
TOUT, la haine et le deuil ! Et ne m’objectez pas
Que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas.

Ecoutez bien ceci :

Tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l’oreille du plus mystérieux
De vos amis de coeur ou si vous aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d’une cave à trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu.

Ce MOT – que vous croyez que l’on n’a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre -
Court à peine lâché, part, bondit, sort de l’ombre;
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin,
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
Au besoin, il prendrait des ailes, comme l’aigle !
Il vous échappe, il fuit, rien ne l’arrêtera ;
Il suit le quai, franchit la place, et cætera
Passe l’eau sans bateau dans la saison des crues,
Et va, tout à travers un dédale de rues,
Droit chez le citoyen dont vous avez parlé.
Il sait le numéro, l’étage ; il a la clé,
Il monte l’escalier, ouvre la porte, passe, entre, arrive
Et railleur, regardant l’homme en face dit :
« Me voilà ! Je sors de la bouche d’un tel. »

Et c’est fait. Vous avez un ennemi mortel.

Victor Hugo, Toute la Lyre. (extrait)

Le texte du dimanche (43)

papier-de-cru-avec-la-clavette-et-l-encrier-encastr-eacute-d-encre--thumb4583765D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 13 Commentaires »

La Guerre des Roses (1)

Posté par corto74 le 27 novembre 2010

La Guerre des Roses (1) dans zone effoRt de Guerre wikio4 Voter !

 pflaguerredesroses2 dans Zone PolititruC                                                                      

Au parti socialiste, il y a un hymne qui devait faire fureur. En Juillet dernier, à La Rochelle, les socialistes du PS dévoilaient au monde entier ébahi l’unité retrouvée:  » Il est temps, il est l’heure, révoltés, passionnés, optimistes,  en un mot disons socialistes, de clamer au grand jour les valeurs humaines pour faire la gauche solidaire, unie et populaire…  »

C’est beau, poignant, … émouvant, non ? Nous revivions les instants magiques de l’Internationale, ou presque. Ben c’était sans compter avec les élections présidentielles de 2012, les ego, les ambitions, les rivalités internes et les primaires qui se profilent.

Dans un souci d’objectivité totale et pour participer à ma manière à l’unité retrouvée au sein du Parti Socialiste et porter ainsi, plus haut, les valeurs humaines ou humanistes (on ne sait plus très bien) dont il est le dépositaire exclusif, je vous proposerai, régulièrement, tout au long de ce processus sanglant dont l’aboutissement sera la désignation du candidat officiel à la succession de Sarkozy, une sélection d’articles de presse ou de blogs qui prouveront à la face du monde qu’au PS, tout se fait dans l’unité, la joie et l’allégresse.

  • L’appel au calme d’Harlem Désir

  • Ségolène ne s’interdit rien !

  • Le pacte qui empoisonne le PS

  • Petits arrangements au PS

  • L’avertissement cinglant de Delanoë

  • Primaires, la grande tambouille

  • Les outsiders enragent face à la troïka

  • Le rappel à l’ordre de Ségolène

  • Primaires : Royal dément une alliance avec Aubry et DSK

  • Des casques bleus, rue de Solférino !

  • La guerre des Roses n’est pas une fiction. Elle débuta lors de la lutte fratricide qui eut lieu dans la guerre pour la succession de François Hollande à la tête du parti. Tous les coups furent permis qui virent la victoire, entachée de lourds soupçons de fraude et de triche ( à la guerre comme à la guerre ! ), du camp de Cheftaine Martine au détriment de celui de la Madone du Poitou, Ségolène. Cela laissa des traces et les stigmates de cette bataille n’étaient pas prêts de disparaître…

    à suivre…

    141108guerredesrosesD’accord, pas d’accord:  atoilhonneur@voila.fr 

    (illustration de Nalair)

     

     

    Publié dans zone effoRt de Guerre, Zone PolititruC | 23 Commentaires »

    Quand Sarko se prend pour Raymond Devos

    Posté par corto74 le 26 novembre 2010

    Quand Sarko se prend pour Raymond Devos dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

    Pour patienter jusqu’au billet du jour qui viendra ou ne viendra pas, la preuve par l’image que Nicolas Sarkozy peut être drôle…

                                            Image de prévisualisation YouTube

                                                         825 dans Zone PolititruC

    N’est-il pas ?

    Folie passagère 496.

    318992_949210762_848204rire3008rz_H184600_LD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

     

     

    Publié dans zoNe à  mOi, Zone PolititruC | 17 Commentaires »

    Sarko m’a tuer et la gauchosphère avec

    Posté par corto74 le 25 novembre 2010

    Sarko m'a tuer et la gauchosphère avec dans zOne Blog it ! wikio4 Voter !

    soulcie-sarko-ma-tuer-e-500-l dans Zone PolititruCNous sommes le 6 mai 2012. Il est 20 heures, Audrey Pulvar et Joseph « Perry » Scaron, les nouveaux présentateurs du JT de TF1, prémices d’une renationalisation à venir de la 1ère chaîne, ont la banane: Nicolas Sarkozy est battu par Martine Aubry; Martine, par 50,01 % des suffrages exprimés, est élue présidente de la République.

     » Si vous lisez ce message, sachez que c’est d’outre-tombe qu’il vous sera parvenu. Dès lors, la bonne nouvelle connue, je n’ai pu que me résoudre à me faire hara-kiri, avec le sourire certes, mais hara-kiri tout de même.  Je suis né, il y a près de 5 ans, Sarkozy, le nain, le nabot, venait d’être élu président, presque-Roi-de-tous- les-Français. L’histoire me donnera raison, Sarko Ier allait réduire à néant mon beau pays, j’en étais sûr. Aussi, décidais-je, à l’époque d’entrer en résistance. Rien, je ne laisserai rien passer; Sarko, je détruirai. Je serais, pour 5 ans, blog-de-gauche-anti-Sarko. Un vrai, un pur, un ultra ! Pendant 5 ans, mes amis, je n’ai eu de cesse de vilipender notre naboléon. Tous les jours, de mes petits doigts vengeurs, aigri, en colère, il me fallait pondre un billet rageur; non, je ne pouvais me résoudre à laisser, sans le dénoncer, Sarko et toute sa clique mettre à mal les grandes valeurs que la gauche a toujours incarné: Liberté, Egalité, Choucroute Fraternité !

    Dès le 1er jour, Bling-Bling Ier m’a écoeuré. Pendant que le peuple à qui il avait promis monts et merveilles l’attendait hypnotisé, subjugué pour célébrer son avènement, l’animal fêtait son sacre au Fouquet’s, la cour, déjà, s’assemblait. Avait-on déjà vu pareil snobisme, non, juste un prélude à toutes sortes de dérapages: les riches, les riches, les riches ! 5 ans, purée, 5 ans à essayer, péniblement, difficilement,  non sans succès, de démontrer par A + B que cet homme nous conduisait droit dans le mur. Rien de ce qui n’était pas de son monde ne trouvait grâce à ses yeux: les pauvres, les journalistes, la classe moyenne, les syndicats, les vieux, les jeunes…même objectif, les dézinguer !

    Certes, dans mon combat, je n’étais pas seul. Nous avions érigé en remparts pour notre démocratie menacée un front uni anti-Sarko: la gauchosphère. Une composante active, virulente et anti-droite de la blogosphère. Certains blogs, frères et soeurs de combat, étaient plus modérés, plus objectifs, moins excités; certes, mais tous ensemble, tous, notre cible était la même: nuire à Sarko, lui porter l’estocade, le jeter aux oubliettes des urnes électorales. Nous savions dès notre naissance que sa chute et notre fin, notre mort, seraient concomitantes. La défaite de Sarko serait notre exutoire, notre libération mais aussi notre mort. Nous le savions. En perdant ce soir, Sarko m’a tuer et avec moi la gauchosphère ! « 

    Le billet que vous venez de lire n’est que pure fiction et ne saurait de quelconque manière présager d’un avenir radieux pour la gauchosphère. Il n’est que fantaisie, juste une rigolade pour répondre aux interrogations de certains blogs de gauche quant à leur avenir: Et si Sarko perdait, la gauchosphère aurait-elle encore une raison d’être ? La question ne se posera pas. Je laisse le soin, à Vlad, à Philippe, à El Camino, à Gérard Mentor, au Marronier,  à Perdre la raison, s’ils le souhaitent,  de poursuivre les investigations.

    Folie passagère 495.

    sarko-presD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

     

    Publié dans zOne Blog it !, Zone PolititruC | 27 Commentaires »

    Fuck me, I’m gay !

    Posté par corto74 le 25 novembre 2010

    Fuck me, I'm gay ! dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

    C’est dans l’excellent billet d’Hashtable  » Les taxes se déchaînent au Bisounoursland  » que j’ai trouvé cette affiche qui m’a fait sursauter. J’en ai cassé une roulette de mon fauteuil de ministre. De deux choses l’une, ou bien vous vous en foutez royalement, ce que je peux comprendre, ou bien elle ne vous laisse pas indifférent et là, votre avis m’intéresse !

                                                        taxday.jpg

    Traduction sommaire pour les non-fluent-english-spoken : Le jour de la déclaration d’impôts, le seul jour de l’année où je pense que je dois être gay. Parce que chaque année (ce jour-là ), j’ai toujours l’impression de me faire enc…. !

     Folie passagère 494.

    gay-smiley dans ZoNe GaYD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

     

     

    Publié dans ZoNe GaY | 34 Commentaires »

    Putain, 2 ans de blog !

    Posté par corto74 le 24 novembre 2010

    Putain, 2 ans de blog ! dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

    medium_Fuochi3 dans zOne Blog it !Deux ans que ce blog existe, pile-poil, et 2 ans que je ne m’en lasse pas. 581 billets plus tard (inclus les délires de Marianne ), 9583 commentaires déposés, plus de 141 000 visiteurs sont passés par ici. A la 47 283ème place du Général Wikio en juin 2009, 249ème, ce mois-ci. Ca, c’est pour les stats ! Rassurant mais pas fondamentalement important.

    L’eusses-tu cru l’haricot quand tu t’es lancé là-dedans tout à fait par hasard ? Certainement pas. Je me souviens que ce soir là, le 24 novembre 2008, je me suis dit, seul abandonné de tous, rien à la télé, ma bibliothèque épuisée, pas de feu dans la cheminée, le bar vidé, un ciel voilé sans intérêt, mon amant éjecté, vas-y mon gars,  crées ton blog, cela te réchauffera le coeur ! Et puis comme ça, tu pourras dire toutes les conneries que tu veux, personne ne te lira, personne ne pourra donc te contredire. Mon cul ! Non seulement on me lit, on me suit, on m’approuve et en plus c’est rigolo la blogosphère, il y en a même pour ne pas être d’accord avec moi-même-personnellement. C’est riche d’échanges et de rencontres, on s’y fait des copains et des copines que l’on rencontre ou pas. N’est-ce pas Boutfil, Maxi, Francis, Chris et Kindgay ?

    En plus tu peux parler de tout et de rien, c’est toi qui choisis le menu: émotions, politique, découvertes, rencontres, coups de gueule et coups de coeur, religions, catholiqueries et musulmâneries, batifolages et galipettes, famille, amis, batîments & travaux publics, musique, diversité, évolution sociétale et modernodale, jardinage et patati et patata… Bref, de ton blog, tu feras ce que tu en veux.

    Sauf qu’un blog n’existe, en dehors du plaisir que l’on a à l’alimenter, que par ses lecteurs et visiteurs. Qu’ils en soient ici, tous remerciés (même les grincheux, les cons, les bouffes-curés, les fafs, les nuls et les gauchistes).

    Sauf qu’un blog n’existe que si il plaît, i.e.,  que s’il apporte un peu de joie, des nouveautés, du plaisir, de la détente, de la reflexion et …de l’agacement,  à vous comme à moi. Alors continuons de nous ascagasser, qu’est-ce qu’on se ferait chier si nous étions tous d’accord !

    Sauf que les blogs n’existent que par les commentaires qu’on vous laisse: plaisants, enrichissants, constructifs, torturés, bizarroïdes, sans queues ni têtes, débiles, puissants, dérangeants, intelligents; la petite perle à lire, la petite crotte qu’on vous laisse… J’aime et ne peux me lasser d’y répondre, c’est aussi ça, la blogosphère, les échanges.

    Sauf qu’un blog n’existe que par les relais que la blogosphère veut bien lui accorder. Des liens, bordel, des liens, comme dirait l’autre ! Etre linké outre-blogs, la preuve tangible que les billets doux ou acides que l’on pond ne laissent pas indifférent.

    Sauf que les blogs, c’est comme la vie, il y en a qui meurent et d’autres qui naissent, il y en a même qui ressuscitent; c’est p’tre ben ça qui est chouette !

    Sauf que les blogs, c’est comme les copains, il y en a qui viennent, qui aiment et qui restent, d’autres qui se lassent, qui partent et qui reviendront peut-être; n’est-ce pas Galoune ? La porte est toujours ouverte…

    Ouais, putain, déjà 2 ans, ça passe et ça ne lasse pas, c’est peut-être bien pour cela qu’on blogue; n’est-il pas ? Alors à tous ceux qui sont passés et repassés, aux autres, à tous ceux ci-dessous qui m’ont au moins une fois linké cette année, à tous ceux qui n’ont pas encore eu le plaisir de me lire, à ceux que j’aurai oublié de citer, Merci !

    La Maison du Faucon
    Chez El Camino
    Les privilégiés parlent aux Français…
    Partageons mon avis
    Un raleur de plus
    Chez Homer
    100 000 V
    Carnet de notes de Yann Savidan
    A perdre la raison
    Philippe Méoule
    hombi92 That’s life that’s laugh
    Partageons nos agapes
    Avec nos gueules…
    Les Pensées de Manu
    De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs
    Au comptoir de la Comète
    Partageons l’addiction
    Tambour Major
    entre deux eaux
    description méthodique du vide
    ChrisLife&Co
    Le coucou de Claviers
    Lyonnitude(s)
    L’Hérétique
    Bah !
    Une Autre Vie
    Peuples.net
    Trublyonne voit la vie en rouge
    Internet Chine
    J’ai rarement tort …
    Je voulais vous dire…
    les vieux jardins
    Olympe et le plafond de verre
    Unhuman
    Mon avis t’intéresse
    Nouvel Hermes
    Je n’ai rien à dire ! et alors ??
    Les Peuples du Soleil
    Gularu #Blog
    Variae
    Humeurs de vaches
    Le Solitaire de la Lune
    Stratégie en Chine
    Marre et remarre
    A gay’s life
    Le Solitaire de la Lune
    Le nid du Poussin
    Besoin d’écrire mes souffrances
    Labadens Blog
    blog de Cyril 

    (  & special thanks à Lolobobo pour son jegounotron , à maman qui m’a désiré, à papa qui l’a youplaboumé, au facteur qui m’a livré mon colis Redouté, à mon hébergeur qui m’héberge et à tous les politiciens qui nous donnent du grain à moudre et l’occasion d’en découdre).

    Sur ce, les p’tits loups, pas d’anniv’ sans roteuse, à la bonne votre  et longue vie aux blogs; au mien, surtout !

    Folie passagère 493.

    bouquets-de-fleurs-2D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr 

                                                               untitled.bmp

    Publié dans zoNe à  mOi, zOne Blog it ! | 40 Commentaires »

    Bioéthique et rêves de bébés de rêve

    Posté par corto74 le 23 novembre 2010

    Bioéthique et rêves de bébés de rêve dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

    2019 dans zOne Le sAc de MarianneNaguère, selon la chanson, les amoureux qui se bécotaient sur les bancs publics, rêvaient aussi au prénom de leur premier bébé. Les bancs publics ont disparu et avec eux ces rêves naïfs qui ont eu tôt fait d’être remplacés par d’autres rêves.

    On ne sait plus très bien à quoi rêvent les jeunes hommes, mais les jeunes femmes, elles, nous explique-t-on, rêvent de carrière. Pas question donc de faire des bébés avant d’avoir une place assise et reconnue dans la société.

    A cet effet, la pilule du professeur Pincus a fait merveille, et lorsque ce n’était pas suffisant il y avait encore l’IVG de madame Veil pour corriger les embardées intempestives de la nature. Tout cela était bel et bon, grâce à quoi l’âge de faire des bébés n’a cessé de reculer, pour atteindre aujourd’hui la trentaine et même au-delà. Cependant il a fallu se rendre à l’évidence : une femme est moins féconde à trente-cinq ans qu’à vingt-cinq et que, passée la quarantaine, ses chances d’être enceinte sont très amoindries.

    Voilà de quoi fracasser bien des rêves. Alors que faire ?

    En appeler au professeur Frydmann, le père du premier « bébé-éprouvette » français, dont les travaux ont permis à des milliers de femmes stériles de mettre au monde des bébés par fécondation in vitro (FIV). Or le professeur Frydmann, ainsi que nous l’apprennent les gazettes, vient de « briser un tabou » : il a annoncé qu’il avait été à l’origine de la naissance de jumeaux chez une femme, à partir d’ovocytes congelés, contournant ainsi une législation bioéthique, que lui-même juge « confuse ».

    Il va, c’est sûr, ouvrir d’autres perspectives de rêves !

    Le professeur est donc invité sur un plateau-télé. Il est coincé entre madame Boutin qui est férocement contre toute intervention médicale quelle qu’elle soit, en matière de procréation; une jeune journaliste bon-chic bon-genre dont on a du mal à saisir la pensée exacte tant sa dialectique est alambiquée; et un homme, la quarantaine, qui se présente comme philosophe.

    Le professeur Frydmann aura beau expliquer que ses travaux doivent surtout bénéficier à des femmes malades devant subir un traitement lourd qui risque de les rendre stériles, et à qui il va proposer de prélever des ovocytes et de les « vitrifier », afin qu’elles puissent tout de même avoir des enfants après leur guérison…

    Et pourquoi, lui rétorque-t-on,  ne pas accepter aussi que des femmes de vingt-cinq ans puissent faire vitrifier leurs ovocytes, « en attendant de rencontrer le prince charmant » ? (sic). Le « philosophe », lui, veut aller plus loin: pas de discrimination ! Cette avancée de la science doit être étendue à toutes les femmes qui le souhaitent, et, pourquoi pas, jusqu’à celles qui ont soixante ou soixante-dix ans, si elles le désirent. Pour lui le plus important pour un enfant est d’être désiré. Madame Boutin se risque à dire qu’elle n’est pas sûre d’avoir été une enfant désirée, mais qu’elle avait reçu beaucoup d’amour de la part de ses parents, alors qu’il pouvait arriver que…

    Elle ne peut pas achever sa phrase, la cause est entendue : le désir, le désir, un point c’est tout.

    Le professeur Frydmann est visiblement gêné. Il risque quelques mots sur la dangerosité de la grossesse à partir d’un certain âge. Il affirme que, quant à lui, il ne favorisera jamais une grossesse au-delà de quarante-neuf ans.

    On ne l’écoute plus : c’est trop dur à entendre, surtout qu’à l’étranger tout est différent !

    Une Indienne de soixante-dix ans a mis au monde des jumeaux. En Espagne existe un « grand supermarché procréatif » où des couples français peuvent s’adresser pour bénéficier d’un don d’ovocytes, en profitant d’une RTT. Il leur en coûtera de 4 000 à 9 000 euros, et tant pis si les donneuses sont toujours des jeunes femmes désargentées à qui un don d’ovocytes ne rapporte que 900 euros.

    L’émission se termine et on n’a pas parlé des mères porteuses qui, beaucoup l’espèrent, débarrasseront un jour les femmes de cette anomalie de la nature qui veut que ce soit à elles de porter les enfants !

    Une révision de la loi bioéthique va être entreprise bientôt : vitrification d’ovocytes, création de banques d’ovocytes, sélection des meilleurs spermatozoïdes, recherche sur l’embryon, gestation pour autrui, tous les sujets vont être étudiés. L’argument du « cela se fait ailleurs » va  jouer  à plein !

    Beaucoup souhaiteront que le législateur ménage leurs rêves, alors que d’autres voudront voir  s’éloigner ce qu’ils considèrent être un cauchemar.

    Ah ! J’oubliais, mais peut-être n’est-ce qu’un détail sans importance, à aucun moment il ne fut question de l’intérêt de l’enfant.

    Marianne A., Dans le sac de Marianne (17)

    468895_AZ8T7UY2FJ5185DJLZHLKQB8HOPFSE_a-special-gift-by-choostar_H180116_LD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

    Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

    ( nb: la vidéo de cet entretien est en lien sur le mot « coincé  » )

    Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 24 Commentaires »

    1234
     

    weekend |
    blogprotectionanimale |
    NATURALITE SAUVAGE |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
    | AHL EL KSAR
    | pachasirdarlin