L’art de la « langue de bois »

Posté par corto74 le 2 novembre 2010

L'art de la « langue de bois »  dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

001 dans zOne Le sAc de MarianneAprès le brillant billet de Corto sur la novlangue, il est peut-être temps de se pencher sur cet autre phénomène moderne : la langue de bois. Ainsi que nous l’apprend Wikipédia : « C’est une forme d’expression qui, notamment en matière politique, vise à dissimuler une incompétence en proclamant des idées abstraites, pompeuses, ou qui font appel d’avantage aux sentiments qu’aux faits. » C’est dire que le maniement de la langue de bois demande une certaine technicité qui est loin d’être à la portée de tout le monde. Pourtant il faut en connaître les rudiments, ne serait-ce que pour la débusquer au détours des discours politiques ou économiques que nous ne manquerons pas d’avoir à subir dans les mois qui viennent.

Ayant moi-même eu la chance de bénéficier d’un cours de langue de bois, c’est avec plaisir que j’en fais profiter les lecteurs de la cortosphère. Ainsi donc:

 Nos technocrates excellent dans l’art de la langue de bois, qui leur paraît du dernier chic. Vous aussi vous pouvez maîtriser ce délicat langage et parler creux aussi bien qu’eux. Un transfuge a bien voulu nous remettre une méthode dont nous avons extrait l’exercice suivant.

Il suffit de prendre un mot de la première colonne et de l’associer avec n’importe quel mot de chaque colonne suivante. Par exemple : « L’objectif développe les résultats caractéristiques de la démarche ».

Il y a 371 293 combinaisons possibles. De quoi faire de nombreux discours, valables en toutes circonstances…

L’excellence

Renforce

Les facteurs

Institutionnels

Des synergies

L’intervention

Mobilise

Les processus

Organisationnels

Du dispositif

L’objectif

Révèle

Les paramètres

Qualificatifs

De l’entreprise

Le diagnostic

Stimule

Les changements

Analytiques

Du groupe

L’expérience

Modifie

Les concepts

Caractéristiques

Du projet

La formation

Clarifie

Les savoir-faire

Opérationnels

Des bénéficiaires

L’évaluation

Renouvelle

Les problèmes

Motivationnels

De la hiérarchie

La finalité

Identifie

Les indicateurs

Pédagogiques

De la pratique

 L’expression

Perfectionne

Les résultats

Représentatifs

De la démarche

Le management

Développe

Les effets

Participatifs

Des acteurs

La méthode

Dynamise

Les blocages

Cumulatifs

De la situation

Le vécu

Programme

Les besoins

Stratégiques

Des structures

Le recadrage

Ponctue

Les paradoxes

Systématiques

Du méta-cadre

 

 

 

 

 

 

 

Marianne A., Dans le sac de Marianne (14)

0011.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

39 Réponses à “L’art de la « langue de bois »”

  1. boutfil dit :

    oh p…..la migraine que je me suis chopée en essayant les 371 293 solutions ! le diagnostic a modifié mon concept….

  2. corto74 dit :

    @marianne: la langue de bois, une spécialité de nos hommes politiques ! Copé que j’aime bien ( :) ) en a meme fait un bouquin ! Et dire que meme à l’ENA on leur apprend le maniement de ce langage !

  3. Marianne ARNAUD dit :

    @ Boutfil
    Attention ! Il faut en garder un peu pour demain !
    Et lire aussi les liens de Corto, qui sont gratinés.
    @ Corto
    L’illustration est formidable, mais ne va-t-elle pas disparaître comme celle de « La bête immonde » ?

  4. corto74 dit :

    @marianne: Sont-y pas bien ces p’tits liens ?
    Pour la photo, je ne sais pkoi des fois ça disparait … Vous souvenez vous de celle qui accompaganit cette bete immonde ?

  5. Marianne ARNAUD dit :

    Evidemment que je m’en souviens, mon cher Corto, puisqu’à la maison tout le monde s’est fiche de moi parce que je ne savais pas qui était Gargamel, la seule Gargamelle que je connaisse étant la mère de Gargantua !
    Dans le billet « Tout va mal pour Obama » (je ne croyais pas si bien dire) la belle photo d’Obama a disparu aussi.
    Si le dessin est sans doute soumis à droits, ce qui pourrait expliquer sa disparition, en ce qui concerne la photo, on ne voit pas très bien.

  6. LiKa dit :

    @ Marianne ARNAUD : Génial, l’idée de ce billet.
    Ai été terrifiée par la phrase de Syme : « Nous détruisons chaque jour des mots, des centaines de mots. Nous taillons le langage jusqu’à l’os. »
    En somme, la langue de bois ajoute du gras là où il ne reste plus aucun muscle. Pour agir dans l’intérêt du pays, aura-t-on besoin de « politiques labellisés » comme des poulets fermiers ?

  7. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    Oui mais alors de la mauvaise graisse ?
    Moi je vois ça plutôt comme quelque chose de filandreux et de parfaitement indigeste. Comme des haricots qui n’auraient que des fils ou des fruits qui ne seraient qu’un noyau.
    C’était le quart d’heure consacré à la métaphore potagère !

  8. LiKa dit :

    @ Marianne ARNAUD : Ah oui, la bonne graisse… Je n’y avais pas pensé… La graisse d’oie, par exemple…
    Un billet qui peut faire rêver, après le cauchemar de « mots taillés jusqu’à l’os » !

  9. Suzanne dit :

    Marianne, connaissez-vous ce sketch de Franck Lepage ?

  10. Marianne ARNAUD dit :

    Merci Suzanne pour ce lien sur Franck Lepage.
    Je ne connaissais pas ce sketch tout à fait réjouissant et illustrant parfaitement le propos de ce soir.
    Mais le plus drôle est encore de débusquer la langue de bois « in vivo » en particulier chez les ministres ou hommes politiques, quels qu’ils soient, quand ils sont interrogés par les journalistes.

  11. LiKa dit :

    Le lien de Suzanne m’a fait exploser de rire aussi… Merci Suzanne !

  12. boutfil dit :

    merci à Suzanne pour le lien!! on s’y croirait !
    je vais lister les mots de Marianne et à la prochaine réunion avec les « zacteurs » je cocherais les mots au fur et à mesure des discutions…

  13. corto74 dit :

    @suzanne: bon ben je vais aller voir !

  14. Orage dit :

    Je suis admirative car il les disent, ces formules, donc il faut bien qu’ils les apprennent PAR COEUR!

  15. Marianne ARNAUD dit :

    Bon ! J’ai l’impression que le sujet de ce billet ne parle qu’aux dames mais c’est sans importance parce que leur excellence renouvelle les résultats opérationnels du groupe.

  16. Didier dit :

    Voilà qui vient à point après le dernier article de Corto. La langue de bois est le mode d’expression furtif le plus élaboré de la communication par mots-clefs.

  17. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier
    Votre diagnostic identifie les concepts caractéristiques de la démarche.

  18. Marianne ARNAUD dit :

    @ Orage
    J’imagine aussi qu’ils doivent tout apprendre par coeur mais la finalité mobilise les savoir-faire motivationnels des acteurs.

  19. Didier Goux dit :

    Comment ça : il ne plaît qu’aux dames ? Mais non, pas du tout !

  20. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Votre recadrage dynamise les paradoxes stratégiques des synergies.

  21. corto74 dit :

    @marianne: Et pensez vous, qu’en politique, il soit possible de parler un autre langage que celui de la langue de bois?

  22. Marianne ARNAUD dit :

    Certains l’ont fait, mon cher Corto, comme Michel Rocard, mais l’expérience révèle les blocages opérationnels de la pratique.

  23. corto74 dit :

    @marianne: c’est un fait, vous maniez la langue à la perfection

  24. Marianne ARNAUD dit :

    N’est-ce pas, mon cher Corto ?
    Dire que si j’avais connu l’existence de l’ENA, j’en serais peut-être sortie dans la botte ! Mais le vécu n’identifie pas toujours les besoins représentatifs du projet.

  25. boutfil dit :

    trop forte notre Marianne !!!

  26. Marianne ARNAUD dit :

    Trop mignonne notre Boutfil !!!

  27. LiKa dit :

    @ Marianne : C’est vrai que tu es douée ! A la première de tes « phrases-langue de bois » je pensais déjà : pas mal, Marianne … Mais SIX trouvailles ! Attention, quand même : cette langue est peut-être contagieuse ?

  28. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    Mais avec le mode d’emploi et la liste des mots, c’est l’enfance de l’art !
    Le tout c’est de trouver l’occasion de s’en servir.

  29. jeremie dit :

    Si tu n’aimes pas la langue de bois, tu aimeras ce site http://www.intransigeants.com/. Attention, c’est du costaud, il faut avoir le coeur bien accroché !

  30. Marianne ARNAUD dit :

    @ Jérémie
    L’intervention de Mgr Léonard mobilise les concepts pédagogiques de la hiérarchie.

  31. corto74 dit :

    @jeremie: le site, connu, que tu mets en lien est parmi ce qui se fait de pire en matière d’extreme droite-catho-intégriste. C’est à gerber ! et comme je n ai pas envie de gerber, je n irai pas !
    Biz a toi

  32. Marianne ARNAUD dit :

    Mais l’heure tourne, et le moment ne doit pas être très éloigné où notre Corto va mettre un nouveau billet en ligne.
    Je ne voudrais pas quitter cette page sans remercier tous ceux, lecteurs commentateurs et commentatrices qui m’ont permis de m’amuser comme une folle toute la journée.
    Je tiens à les assurer que cette expérience dynamise les effets représentatifs du méta-cadre.

  33. Jessica Fletcher dit :

    phénomène moderne heu.. Pas tout à fait d’accord lol!

  34. corto74 dit :

    @marianne: Je suis à la bourre mais si mon prochain billet ne m’attire que des amis, je jure de faire abstinence pendant au moins …. 15 jours ! Bises

    @jessica: P’tain, j’y crois pas , tu es de retour, ça c’est une bonne nouvelle !

  35. LiKa dit :

    Un dernier éclat de rire avant de te quitter.

  36. Rachel Arnaud dit :

    @ lika : j’avais donné le lien du spectacle dans son ensemble il y a quelques temps, mais mon cultivateur de poireaux à l’accent parisien suffisant t’as filé de l’urticaire et comme tu l’as dit ici avec brio, nul n’est allé voir plus loin.
    Merci donc à Suzanne d’avoir rectifié le tir. Le reste est excellent et dégage un peu la vue. Je maintiens, Franck Lepage est un mec super qui fait des choses hyper difficiles où, en général, tout le monde se plante. Faire un coopérative culturelle qui marche (dans le sens où, lui, entend le mot culture), croyez-m’en, faut avoir une sacrée dose de force, une fichue vitalité. En un mot, du Désir avec un grand D à ne plus savoir qu’en faire !!
    @ Marianne : J’adore ce billet
    @Corto : J’adore l’illustration. Quel coupe !!

  37. Rachel Arnaud dit :

    Je voulais dire : Quel coouple !!

  38. corto74 dit :

    @rachel: Il est hors de question que j’épouse Marianne quand bien même nous serions Journée de la gentillesse !

  39. Marianne ARNAUD dit :

    @ Rachel
    Oui, en fouillant dans de vieux papiers il arrive parfois qu’on déterre des pépites.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin