Je vais donc ému, tranquille

Posté par corto74 le 14 novembre 2010

Je vais donc ému, tranquille dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

De+Gaulle+sur+les+Champs+Elys%C3%A9e dans zOne Dimanche cuLture !« Ah ! C’est la mer l Une foule immense est massée de part et d’autre de la chaussée. Peut être deux millions d’âmes. Les toits aussi sont noirs de monde. A toutes les fenêtres s’entassent des groupes compacts, pêle mêle avec des drapeaux. Des grappes humaines sont accrochées à des échelles, des mâts, des réverbères. Si loin que porte ma vue, ce n’est qu’une houle vivante, dans le soleil, sous le tricolore.

Je vais à pied. Ce n’est pas le jour de passer une revue où brillent les armes et sonnent les fanfares. Il s’agit, aujourd’hui, de rendre à lui même, par le spectacle de sa joie et l’évidence de sa liberté, un peuple qui fut, hier, écrasé par la défaite et dispersé par la servitude. Puisque chacun de ceux qui sont là a, dans son coeur, choisi Charles de Gaulle comme recours de sa peine et symbole de son espérance, il s’agit qu’il le voie, familier et fraternel, et qu’à cette vue resplendisse l’unité nationale. Il est vrai que des états majors se demandent si l’irruption d’engins blindés ennemis ou le passage d’une escadrille jetant des bombes ou mitraillant le sol ne vont pas décimer cette masse et y déchaîner la panique. Mais moi, ce soir, je crois à la fortune de la France. Il est vrai que le service d’ordre craint de ne pouvoir contenir la poussée de la multitude. Mais je pense, au contraire, que celle ci se disciplinera. Il est vrai qu’au cortège des compagnons qui ont qualité pour me suivre se joignent, indûment, des figurants de supplément. Mais ce n’est pas eux qu’on regarde. Il est vrai, enfin, que moi même n’ai pas le physique, ni le goût, des attitudes et des gestes qui peuvent flatter l’assistance. Mais je suis sûr qu’elle ne les attend pas.

Je vais donc, ému et tranquille, au milieu de l’exultation indicible de la foule, sous la tempête des voix qui font retentir mon nom, tâchant, à mesure, de poser mes regards sur chaque flot de cette marée afin que la vue de tous ait pu entrer dans ,mes yeux, élevant et abaissant les bras pour répondre aux acclamations. II se passe, en ce moment, un de ces miracles de la conscience nationale, un de ces gestes de la France, qui parfois, au long des siècles, viennent illuminer notre Histoire. Dans cette communauté, qui n’est qu’une seule pensée, un seul élan, un seul cri, les différences s’effacent, les individus disparaissent. Innombrables Français dont je m’approche tour à tour, à l’Étoile, au Rond Point, à la Concorde, devant l’Hôtel de Ville, sur le parvis de la Cathédrale, si vous saviez comme vous êtes pareils ! Vous, les enfants, si pâles qui trépignez et criez de joie ; vous, les femmes, portant tant de chagrins, qui me jetez vivats et sourires; vous, les hommes, inondés d’une fierté longtemps oubliée, qui me criez votre merci ; vous, les vieilles gens, qui me faites l’honneur de vos larmes, ah ! comme vous vous ressemblez ! Et moi, au centre de ce déchaînement, je me sens remplir une fonction qui dépasse de très haut ma personne, servir d’instrument au destin… »

Extraits de Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, T.2, l’Unité, Plon, 1956.

Le texte du Dimanche (41)

degaulleD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

7 Réponses à “Je vais donc ému, tranquille”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    « Servir d’instrument au destin ».
    C’est tout à fait cela et cela a failli ne pas arriver puisque les anglo-américains, surtout Roosevelt se méfiaient de De Gaulle. Ils avaient déjà préparé la mise sous tutelle de la France, mais le destin en a décidé autrement.

  2. corto74 dit :

    @marianne: pour sur ! mais en dehors du contenu, avez vous vu la classe du bonhomme ? tout ds le style ! Un style, remarquable que je decouvre depuis quelques jours. Il ne dit pas le drapeau bleu blanc rouge, il dit « le tricolore ». Il a 2 millions de pesronnes derriere lui et il dit « j’y vais ému, tranquille  » etc… Par contre je suis partagé entre simplicité ou ego démesuré sur certaines phrases

  3. eusebeetcie dit :

    C’est un fait prouvé par les écrits de Claude Mauriac (le fils de…) secrétaire particulier du général pendant deux ans, qu’il était hyper orgueilleux. Dès le début de la guerre, en désobéissant il a conscience qu’il a un destin autre que le commun des mortels et au dessus des autres!

    Mais c’est aussi ce qui fait le charme du personnage: sa certitude!

  4. Marianne ARNAUD dit :

    Je lis l’annonce google en fin de votre billet : « Recevez l’aide gratuite des forces de Dieu et soyez protégé du Ciel. »
    C’est ce qui est arrivé à Charles De Gaulle. Son « orgueil » que certains se croient en droit de lui reprocher, n’a rien à voir avec une vanité personnelle. Lui, il était habité par la grandeur de la France, qui s’était effondrée en 1940, dans « l’étrange défaite ».
    Qu’il ait réussi à faire figurer la France dans le camp des vainqueurs, oui, cela tient du miracle.

  5. corto74 dit :

    @marianne et eusebe: orgueil ou pas, quel destin et quelle simplicité dans le récit de cette descente des Champs !

  6. serrurier dit :

    Coucou,
    J’ai trouvé votre blog sur Yahoo par hasard, et j’ai trouvé un site Internet très joli à parcourir.
    Je vous remercie beaucoup de partager tous ces articles avec nous.
    Continuez comme cela ;)

  7. corto74 dit :

    @serrurier: de rien, merci bien !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin