Algérie: Toutes les vérités…

Posté par corto74 le 11 janvier 2011

Algérie: Toutes les vérités... dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

emeute-algerie-243x300 dans zOne Le sAc de Marianne… ne sont pas bonnes à dire !

Le samedi 8 janvier, Slate.fr fait paraître un article signé Chawki Amari, intitulé : « Alger où plus personne ne veut avoir 20 ans », traitant des récentes émeutes de jeunes en Algérie.

« L’Algérie s’embrase, Alger se déchaîne. Dans ce pays habitué aux violences l’Etat commence à paniquer. »

Un seul mot du ministre de la Jeunesse pour expliquer ces émeutes : « manipulation » !

Manipulation de qui ? Pourquoi ? Mystère !

Mais paraît-il qu’il existe « une guerre larvée entre le président Bouteflika, vieux , absent et fatigué, et le général Toufik, vieux et fatigué mais aussi patron indéboulonnable des services secrets… le premier voulant mettre le second à la retraite, le second voulant faire partir le premier. Une guerre de vieux par émeute de jeunes interposée. »

Finalement rien  que du banal dans un pays où le régime se flatte des milliards de dollars qu’il engrange grâce au pétrole  et au gaz, pendant que le peuple qui n’en voit jamais la couleur, crève la faim, se plaint de n’avoir pas de logements décents, et voit son niveau de vie baisser sans cesse.

Un slateur, sous le pseudonyme de Liberteee (avec 3 e), se fend alors d’un commentaire, où il écrit :

« La jeunesse algérienne se réveille enfin, elle exprime un ras-le-bol généralisé d’une société totalement verrouillée, tenue par un pouvoir vieillissant et autoritaire, et où l’ascenseur social est tombé en panne il y a bien longtemps ! On attend une réaction de la France, son silence la rend complice de la dictature algérienne et tunisienne ! Qui ne dit mot consent ! »

Je me crois autorisée à lui répondre : « J’avais cru comprendre que l’Algérie avait gagné son indépendance de haute lutte depuis presque cinquante ans, aidée il est vrai par nombre d’intellectuels français.

Prétendriez-vous que ce n’est pas le cas, et que l’ancien colonisateur honni, devrait avoir son mot à dire dans les affaires algériennes, faute de quoi il se « rend complice de la dictature algérienne ? »

Que croyez-vous qu’il arriva ? Mon commentaire l’on jeta !

Marianne A., Dans le sac de Marianne (24).

untitled.bmpD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Avis !: Nouvelle page en haut, Page spéciale: Le Refuge

52 Réponses à “Algérie: Toutes les vérités…”

1 2
  1. boutfil dit :

    Voyons Marianne!! vous cherchez les gourdins pour vous faire taper dessus!!!
    La france est honnie en Algérie, on se fait insulter, vilipender, traiter de tous les noms sans que personne ne daigne rappeler ses dirigeants à un peu de respect..mais ça ne les empêchent pas de venir se faire soigner dans nos hôpitaux, de nous envoyer les trois quart de leur population à nourir, soigner et entretenir, mais, il ne faut surtout pas le dire!!! c’est du racisme…..les intellectuels français porteurs de valises pour le FLN ont fait des petits….

  2. corto74 dit :

    @marianne: Sur le fond je vous rejoins totalement Pourquoi aller se mêler de ce qui , après tout, relève de la souveraineté algérienne. Idem d’ailleurs de la Tunisie. J’ai bien du lire une dizaine de blogs aujourd’hui appellant le gouvernement français à intervenir, à condamner, à tancer les gouvernements algériens et tunisiens ou s’étonnant du silence de Sarkozy. Curieux tt de même , non ? Dès qu’il se mêle de ce qui ne le regarde pas, on lui gueule dessus et dès qu’il ne dit rien, idem.
    Certes ces 2 « démocraties » sont a condamner pour la façon dont les pouvoirs en place s’en mettent plein les poches au détriment des populations. A condamner, point barre. Et une fois que l’on a condamné on fait quoi ? rien donc, autant les laisser se démerder.

  3. Marianne ARNAUD dit :

    @ Boutfil
    Ce qui m’a surtout étonnée c’est que sur un « site de débat » français, je n’ai pas eu le droit d’exprimer cette opinion en réponse à un commentaire.
    Pourtant tout le monde sait bien que si la France dit un seul mot au sujet de l’Algérie et même de la Tunisie, immédiatement des voix se lèveront, qu’on laissera s’exprimer, pour crier à l’ingérence et au néo-colonialisme.
    @ Corto
    Non, mon cher Corto, même une condamnation serait de trop car cette fois on accuserait la France d’être donneuse de leçons.
    Ils ont voulu leur indépendance : ils l’ont eue !
    Qu’ils se débrouillent.
    Une fois de plus vous avez fait un travail remarquable sur les liens dont je vous remercie. Je n’ai pas encore tout lu.
    Ce soir je vais déserter Arte!

  4. eusebeetcie dit :

    chère Marianne… c’est ça la politique: vous faites quelque chose on vous insulte (comme en Côte d’Ivoire), vous faites rien on vous insulte (comme en Algérie)… Et comme personne ne veut assumer un acte politique fort…

  5. Marianne ARNAUD dit :

    @ Eusebe
    Là vous me faites peur ! A quel acte politique fort pensez-vous ?

  6. lapecnaude dit :

    Il y a tant d’exagérations … Boutfil qui annonce que les trois quart de la population algérienne se faufile en France pour … se faire nourrir … soigner et puis quoi encore ? Quant à dire que les français sont détestés par la population … peut-être n’allez-vous pas au cinéma, hier je suis tombée, en zappant, sur un film remarquable sur la guerre d’algérie, criant de vérité dans sa réalisation, dans les détails, dans l’histoire, dans les histoires que nous avons vécues français et algériens mélangés, et je me suis dit que le silence du gouvernement français vis à vis de ces émeutes populaires n’était qu’une réaction de trouille, toute simple. On ne touche pas à ces dossiers brûlants : 1. trop d’intérêts financiers sont en jeu. 2. ne pas expatrier ce phénomène (même si on se send quand même morveux). 3. surtout ronronner jusqu’aux présidentielles.

  7. boutfil dit :

    la PECNAUDE vous vous êtes déjà promenée dans  » les quartiers  » ceux, où, moi, j’habite ? oui, ils tiennent les murs, donc on leur verse le RSA, la CMU, les allocs et les cantines gratos et les transports gratos et pas d’impôts et les logements en priorité, vous ne pensez pas que c’est les nourir, les soigner ? ils ont voulu l’indépendance non ? pourquoi ils viennent ici, y’a à faire dans leurs pays.ça fait plus de 40 ans qu’ils ne le construisent pas…c’est plus confortable ici et ne dites pas qu’ils viennent pour bosser où j’éclate de rire…..
    ils nous insultent à longueur de temps, je ne vous répéterai pas ce qu’on entends.. tendez l’autre joue et fermez les yeux, c’est le plus sur moyen d’être aveugle….

  8. eusebeetcie dit :

    Quand on sent le pouvoir faiblir il faut savoir le changer… il est si simple d’organiser une révolution de palais pour protéger nos intérêts… Le tout en lâchant un peu de leste comme ça tout le monde est content.

  9. actu-paradize dit :

    je suis tout à fait d’accord avec vous.Je ne vois pas en quoi la France aurait quoi que ce soit à dire à ces deux pays.
    Ces deux pays fonctionnent comme de vieilles monarchies, alors laissons leurs « rois » régler le problème ou être « guillotinés ».

  10. Marianne ARNAUD dit :

    @ La Pecnaude
    Hélas, tois fois hélas ! Ce que dit Boutfil n’est pas exagéré.
    Ceux qui exagèrent, en revanche, c’est comme je viens de l’entendre au JT, monsieur Ben Ali, qui se permet de traiter de terroristes les jeunes qui lui réclament la liberté d’expression et des emplois.
    C’est la classe politique algérienne issue du FLN et l’armée qui ont accaparé tout l’argent des hydrocarbures algériens alors que pendant la guerre d’indépendance ils promettaient le bonheur aux Algériens quand le colonisateur serait parti.
    Et le comble, chez Calvi ce soir, c’est qu’à la question d’un téléspectateur : Ces événements peuvent-ils nous nuire ?
    Antoine Sfeir a répondu : Bien sûr puisque les 100 millions de maghrébins ont pour vocation de traverser la Méditerranée.
    (je cite de mémoire, mais je garantis le sens)
    Merci d’être passée par ici.

  11. Marianne ARNAUD dit :

    @ Eusebe
    Je suis très malheureuse parce que je comprends de moins en moins.
    @ Actu-paradize
    Merci ! cela fait du bien d’être comprise et de comprendre.
    Reste tout de même le mystère de Slate qui n’a pas accepté que j’exprime, ce que, à ce que j’ai compris le gouvernement de la France vient lui-même d’exprimer.

  12. Basho dit :

    Sans doute suis-je fatigué mais j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de schadenfreude par ici…

    Boutfil> Puis-je respectueusement souligner que la quasi-totalité des habitants des banlieues sont des citoyens français? Et que je trouve que vous exagérez — ahem — un tantinet? A ce propos, je travaille pas mal avec des beurs et je n’ai jamais eu à m’en plaindre jusqu’à présent.

  13. corto74 dit :

    @basho: désolé de faire preuve d’une totale inculture mais « shadenfreude », késako?

  14. Basho dit :

    schadenfreude : plaisir ressenti en voyant la souffrance, le mal chez les autres. Et désolé, je pensais que c’était un mot bien connu. Je ne voulais pas du tout faire le pédant; the economist l’emploie souvent par exemple.

  15. corto74 dit :

    @basho: D’accord, mais ds ce cas , où as tu vu des schadenfreude ici ?

  16. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Je suis tout à fait heureuse pour vous, que vous n’ayez jamais eu à vous plaindre d’aucun Beur !
    Et même je suis sûre que nous sommes nombreux dans ce cas.
    Malheureusement cela n’a, hélas, pas été le cas pour cette jeune femme qui est morte, jetée en bas des escaliers du métro, par un jeune homme de 18 ans, pour un vol de smartphone. Ni pour cette dame sauvagement jetée à terre et molestée pour lui arracher un collier.
    Disant cela je me range aussi dans le camp des « schadenfreude » et pourtant tout le monde sait que ce genre de comportement est de plus en plus banal, mais apparemment ce n’est pas encore arrivé jusqu’aux lecteurs de The Economist.

  17. lapecnaude dit :

    Vous vous faites l’écho de malversations qui ont toujours plus ou moins existé en France. Dans le temps le magazine « détective » en était friand et s’amusait à exciter le côté « shadenfreude ou sado-maso de ses lecteurs et lectrices, maintenant c’est remplacé par la tranche info de la télé, la nouvelle religion des pauvres.

    A vous souvenir quand même qu’en 1914 on a fait venir des troupes d’Afrique du Nord et d’Afrique comme viande à boucherie, qu’en 40 on a levé une armée de « volontaires » dans les mêmes pays pour servir encore de boucherie, je ne vous ferai pas un cours d’histoire sur le reste de la glorieuse épopée française au Magreb (à votre disposition si vous le voulez).

    Mais, en 45 on a également fait venir des centaines de milliers d’algériens pour les employer dans l’industrie, les travaux publics etc … qu’ils ont fait venir leur famille, même si on les avait déjà cantonnés dans des bidonvilles !!!

    En 1962, et même bien avant beaucoup avaient pris les devants de cette évacuation de civils et de militaires vers la métropole. Ils avaient opté. Ils ont fait des enfants que l’on a traité plus ou moins bien, comme on les traitait en Algérie, je dis plus plutôt que moins, c’est vrai, mais vous les vrais de vrais, on ne vous avait pas habitué à partager. Vous vous êtes tous sentis supérieurs à eux, car vous compreniez ni leur langage, ni leur respect de leur leur religion. Vous n’êtes même pas chrétiens !

  18. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lapecnaude
    Et même si tout ce que vous disiez était vrai, ce qui historiquement, n’est pas exactement le cas, il n’en reste pas moins que vous ne pouvez pas contester que les pays du Maghreb sont indépendants depuis cinquante ans et sont donc, responsables de la manière dont ils gouvernent leurs peuples et leurs pays.
    Cela fait cinquante ans que l’Algérie, se pose en victime, et explique que si tout va mal dans le pays, c’est la faute de la colonisation.
    Mais la population algérienne, qui a triplé en trente ans, est formée de 75% de moins de 30 ans, qui n’ont vécu, ni la colonisation, ni la guerre, et sur laquelle des discours dans le genre du vôtre n’ont plus cours.
    Il savent les milliards engrangés par la nomenklatura et apparemment ils ne sont plus décidés à supporter plus longtemps ce régime de fer auquel ils ont été soumis dès le départ de la France.
    La seule solution pour eux, c’est de réussir à faire partir tous ces vieux autocrates qui se partagent le pouvoir dans le pays depuis si longtemps.
    Mais, et je le répète, c’est leur problème et c’est à eux de le régler.

  19. boutfil dit :

    tout à fait d’accord avec Marianne, il faut arrêter de se lamenter sur ce qui à été fait il y a 100 ans en 1914, sur ce qu’il y a 70 avec la dernière guerre et même sur la guerre d’Algérie il y a 50ans…. c’est d’aujourd’hui dont on parle, ce ne sont pas les magrébins d’hier, ce sont ceux de maintenant, ils ressassent sans arrêt que leurs ancêtres ont sauvés la France, les miens aussi, ils venanient aussi d’ailleurs à l’époque, ils ont rendu au pays d’accueil ce qu’il leur avait donné, mais ceux d’aujourd’hui, ils apportent quoi ? ils ne travaillent pas où très peu, se comportent en sauvages, nous dénigrent, sifflent la Marseillaise et nous crachent dessus… ceux là, nous leur devons rien, ils ont voulu l’indépendance, ils l’ont eu, au prix du sang pour eux comme pour nous, ils ne sont pas capables d’assumer leur pays et leurs vies et viennent ici pour montrer des crocs qu’on leur demande pas, ils seraient bien plus utiles chez eux, à construire leur pays, ceci dit, vous pouvez continuer à pleurer avec eux, allez un peu travailler bénévolement dans les quartiers difficiles, dans les associations et vous pourrez après parler de tout cela, et pourtant….nous rencontrons de AlgérienNES, des tunisienNES, des marocaiNES, merveilleuses et courageuses et qui sont en désacord complet avec leurs compatriotes, héla, ce n’est pas la totalité……

  20. LiKa dit :

    Que Slate ait rejeté ton commentaire me donne, moins que jamais, l’envie de faire un tour chez eux. QUI sont-ils, à la fin ?

  21. corto74 dit :

    @la pecnaude: Ras le bol de ce passé algérianno-colonial, le pb n’est pas là. Doit-on intervenir ou condamner la manière dont les gouvernements algériens et tunisiens se comportent avec leurs peuples ? Non pour certains, oui pour d’autres. Les peuple algérien et tunisien ont voulu leurs indépendance soit ! qu’ils se prennent en charge et fassent le ménage chez eux. Est-ce que cela nous regarde ? Oui et non. Non car il s’agit d’affaires internes, ils sont « majeurs ». Oui, si ces évènements ( ce sont toujours les mêmes qui trinquent, les pauvres etc..) doivent être récupérés par des mouvenements islamistes car il y aurait ds ce cas risques de contagions sur les communautés algériennes et tunisiennes de France.

    @marianne: que Slate ait rejeté votre com ‘, normal, vous n’êtes pas dans la ligne éditoriale.

  22. Basho dit :

    Corto74> Comme je le disais, j’étais fatigué ^^. J’avais cru comprendre en particulier qu’il était jouissif de voir ces pays s’enfoncer dans la corruption, la criminalité organisée au plus haut niveau de l’Etat etc, après l’indépendance.

    Marianne> Je ne peux que vous approuver en ce qui concerne les pays du monde arabe. Cela dit, j’apporterai une certaine nuance : nous les anciens colons avons une certaine responsabilité en ce sens que nous n’avons pas défendu la vertu républicaine là-bas lorsque nous étions les « maîtres ». Un exemple, un seul, la France républicaine a systématiquement refusé d’appliquer la laïcité dans les colonies, continuant à contrôler les mosquées etc. Après l’indépendance, les élites politiques arabes ont continué la politique de cultes reconnus et contrôlés, poursuivant ainsi la stratégie mortifère d’entrelacement de l’Etat avec la religion majoritaire. Si nous avions appliqué la laïcité, l’histoire se serait écrite différement (signalons que l’islamisme est un mouvement typiquement moderne en ce sens qu’il a émergé en réaction contre le contrôle étatique et la corruption au plus haut niveau).

    En ce qui concerne les pays de l’Afrique noire, notre passif est encore plus lourd mais c’est une autre histoire.

    Boutfil> Vous étiez témoin pour pouvoir dire avec assurance que ce jeune qui a poussé la vieille dame était un beur? Après tout, ça aurait pu être un roumain, ou un souchien. J’ai un très bon ami que la police contrôle systématiquement parce qu’il a le malheur d’être basané : sa famille est corse depuis des siècles. Et je vous prie d’éviter les généralisations abusives telle que les jeunes de banlieue. Dites plutôt des jeunes par exemple. Je connais des jeunes de banlieue qui sont tout à fait adorables. :-)

  23. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Ce n’est pas Boutfil mais moi, qui ai parlé du jeune qui a précipité cette jeune femme dans les escaliers. Je n’avais d’ailleurs pas précisé s’il était Beur car je sais qu’il y a aussi des chances pour qu’il soit noir !
    Voilà c’est dit : vais-je devoir rejoindre Zemmour sur les bancs du tribunal ?
    @ Corto
    Je me demande si Slate n’a pas lu ce billet parce que ce matin ils m’ont sucré un com où je m’en prenais à Copé, ce qui devrait être plus dans leur ligne éditoriale.

  24. boutfil dit :

    BASHO je vous ferai remarquer que ce n’est pas MOI qui est dit et parlé de cette affaire dans le métro et qu’il soit un beur où autre chose, je n’en sais rien et quand je sais pas, je la boucle…en ce qui concerne la banlieue, je n’y habite pas, je ne dit donc rien, quoiqu’ayant habité à Mantes la Jolie….j’en ai vu et des pas tristes…
    je dit pas que ce sont spécialement les jeunes non plus, je ne crois pas l’avoir spécifié, j’habite Paris, dans une cité et venez voir un peu qu’on rigole….en ce qui concerne les beurs, j’en connais, je travaille avec certains mais surtout certaines et j’ai dit aussi que je connaissais des magrébines qui étaient remarquables..donc, je ne généralises pas, je travaille et je vis dans un quartier difficile,je diroge une association qui les aide à manger et qui aide leurs familles, qu’ils soient de n’importe quelle origine alors, les leçons..,je ne suis pas aveugle, je vois les choses, je les vis….c’est toujours plus facile de dire tout le monde il est beau tout le monde il est gentil…
    et pour finir, ma fille n’est pas corse, elle est née à Paris, brune , très typée, il lui est arrivée aussi d’être controlée, quand on a rien à se reprocher, on présente gentiment ses papiers, on fait un sourire et tout se passe bien, maintenant si on estime que le flic est un enculé et qu’on lui dit..ça se passe moins bien, qu’on soit corse, breton, juive ( tiens..c’est nous pour moitié….) ou autre chose…..

  25. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Et vous continuez encore et encore à pleurer sur le lait renversé il y a plus de cinquante ans !
    Ce qui se passe en Algérie est d’autant plus inexcusable qu’on avait promis au peuple, le bonheur, après le départ du colonisateur. Or d’après ce que j’ai entendu chez Calvi hier, c’est en juillet 1962, quelques mois après l’indépendance que le désenchantement a commencé à s’exprimer !
    On leur a laissé un pays magnifique et riche, c’est une pétaudière aujourd’hui, et ce serait de notre faute ?
    Voilà le genre de raisonnements qui pourraient bien mettre le feu aux poudres lors des prochaines élections. Ce sont des choses que les Français, à juste titre, ne veulent plus entendre.

  26. Basho dit :

    Marianne> « Et vous continuez encore et encore à pleurer sur le lait renversé il y a plus de cinquante ans ! » Vous êtes en train de vous énerver. On arrête donc le débat.

    Boutfil> « .c’est toujours plus facile de dire tout le monde il est beau tout le monde il est gentil… » Où ai-je dit cela madame?

  27. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Vous vous trompez, je ne suis pas le moins du monde énervée, simplement je ne vous laisserai pas dire n’importe quoi sans vous répondre.
    Il n’y en a qu’un, qui est autorisé à arrêter les débats, et c’est Corto lui-même, car je vous rappelle que, autant vous que moi, nous sommes ici chez lui.

  28. Basho dit :

    Marianne> On est certes chez lui mais par arrêter le débat, j’entendais laisser tomber la discussion. Et je suis fatigué que vous caricaturez tous mes propos. Relisez-moi et vous verrez que je disais que je ne pouvais que vous approuver sur ce sujet mais que je désirais nuancer un propos. Si en effet, la situation actuelle des pays du monde arabe doit très largement à l’incurie et à la prévarication des élites arabes, nous les anciens colonisateurs ne sommes pas totalement dénués de responsabilité. Autrement dit, nous ne sommes pas innocents, loin de là. Et j’évoquais l’exemple de la laïcité que nous avions systématiquement dénié là-bas, utilisant la religion musulmane comme outil de contrôle et de domestication sociale et politique, une mauvaise habitude que nous avons légué aux élites locales. Par exemple, saviez-vous que que les autorités françaises avait interdit à l’Eglise catholique d’évangéliser les populations musulmanes? Les autorités actuelles qui poursuivent en justice les missionnaires chrétiens ne font que continuer in fine la politique française.

    Si nous avions laissé la laïcité en héritage, la situation aurait pu être différente; d’une part un découplage du religieux du politique et une expulsion partielle de la sphère politique, ce qui aurait pu (peut-être) favoriser l’émergence d’un débat critique et a-religieux au sein de la sphère civile. Aujourd’hui, l’opposition tant politique que sociologique se fait à travers la religion.

  29. LiKa dit :

    @ Marianne : Basho n’a pas « pleuré, il s’est permis « une certaine nuance » : intéressante, à mon avis.
    Dans les familles, par exemple, des erreurs vieilles de cinquante ans peuvent laisser des blessures non cicatrisées qui pourrissent encore les rapports entre grand-parents, parents et enfants. Ce n’est pas du lait renversé.
    Beaucoup d’Algériens sont accrochés à l’idée d’une France marâtre. Dans mon travail d’infirmière à Lariboisière, j’ai souvent vécu cela. Contrairement aux personnes appartenant aux autres pays du Magreb, leurs sentiments étaient passionnels, je les sentais liés à l’idée de ce que je représentais. Ensuite, se sentant soignés, respectés, ils devenaient chaleureux. C’était très étrange.
    En conclusion, qu’on ne veuille pas s’immiscer dans leurs affaires, me paraît normal, quand bien même on peut comprendre leurs réactions exagérément revendicatrices.

  30. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    J’avais bien compris ! Donc on n’arrête pas le débat !
    Il me semble que plutôt que de vous occuper de ce qu’il en est du sort de la laïcité en Algérie, qui, quoi que vous disiez, ne vous concerne à aucun titre, vous feriez mieux de vous préoccuper du sort qu’on lui réserve chez nous !
    Je vous signale qu’il y a des quartiers entiers en France qui sont soumis à la loi de la charia, dans lesquels la police, elle-même, ne peut plus entrer.
    Vous devriez nous dire la solution que vous proposez, avant que les choses ne tournent aussi mal ici qu’en Algérie.
    Je connais un jeune Algérien, converti à la religion catholique, et sur la tête de qui, a été prononcée une fatwa, ici en France. Je suppose même qu’il n’est pas le seul dans son cas.
    Peut-on accepter cette religion de haine qui continue encore et toujours à présenter les adeptes des autres religions comme des infidèles, et ainsi exciter contre eux la haine de ces populations ignorantes et acculturées ?

  31. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    Et pendant qu’ils se sont accrochés à « l’idée d’une France marâtre » ils ont supporté le pire des régimes dictatorial qui a fini par les réduire à la situation dégradée où ils se trouvent !
    « France marâtre » pour laquelle, bien entendu tous les jeunes Algériens ne rêvent que d’obtenir un visa, pour échapper à l’enfer que leurs dirigeants leur ont construit.

  32. Christophe dit :

    Hu hu hu. J’adore. Il ya de l’ambiance ici aujourd’hui. J’ai l’impression d’être à Droit de réponse avec Corto en Michel Polac. lol. Bon et comme je ne peux résister, je vais mettre mon grain de sel. Alors oui l’Algérie et la Tunisie sont indépendants et donc pourquoi la France interviendrait-elle dans leur politique intérieure. Comme il a été rappeller dans plusieurs commentaires, on ne peut pas renier que l’histoire de ces 2 pays est fortement liée à la notre. Ce qui se passe là bas est grave, il y a quand même des dizaines de morts, des journalistes, des étudiants, des opposants sont jetés en prison. La police tire sur les manifestants. Et parce qu’ils ont gagné leur indépendance vis à vis de nous on devrait les laisser se démerder sans rien dire. Ce que font parfaitement nos politiques de tous les bords. Par contre on hésite pas à monter au créneau en Côte d’Ivoire ou bien dans n’importe quel autre pays d’Afrique noir ayant fait partie de nos colonies et d’envoyer l’armée. Que l’on m’explique ces 2 façons de réagir. On a certainement peur de la réaction des extrémistes. Et arrêtons de dire que la religion musulmane est une religion de haine. Cette religion est détournée, interprétée par certains pour avoir le pouvoir et diriger certains pays par la peur. Et je termine par ce qui a été dit aussi sur certains faits divers. Franchement on s’en fout de savoir que telle ou telle victime a été attaqué par un jeune noir, jaune ou arabe. Pourquoi préciser sa race ? Est ce que l’on précise jeune breton, corse ou auvergnat lorsque l’agresseur est un « bon » français ?

  33. LiKa dit :

    @ Marianne : Oui, cela est très juste – et donne à réfléchir… mais pour quel résultat ?

  34. Marianne ARNAUD dit :

    @ Christophe
    Si je peux me permettre, les situations de la Côte d’Ivoire et des pays du Maghreb n’ont rien à voir.
    En Côte d’Ivoire il y a eu une élection contrôlée par l’ONU, avec un résultat qui n’a pas été accepté par le président sortant. Ce n’est pas la France mais la communauté internationale qui condamne Gbagbo.
    De même qu’il est inexact de dire que la France a envoyé l’armée. C’est l’armée de l’ONU qui est sur place.
    La religion musulmane pourrait être une religion de paix si les musulmans acceptaient de faire leur aggiornamento, comme l’a fait l’église catholique.
    Mais telle qu’elle est, avec toutes ces sourates haineuses, que vous le vouliez ou non, elle arrange tous ces extrémistes qui ne prêchent que la haine de l’autre.

  35. Marianne ARNAUD dit :

    J’ai parlé trop vite, mon cher Corto, figurez-vous que mon com sur Copé est sorti, mais à 14 heures au lieu de 11 heures.
    Tout est bien qui finit bien !

  36. Basho dit :

    Marianne> Je ne comprends pas très bien comment partant de la situation politique en Algérie et en Tunisie on peut venir à discuter l’état de notre laïcité. Si j’avais évoqué l’exemple du traitement religieux dans les pays colonisés, c’était essentiellement pour souligner que nous ne sommes pas totalement innocent de la situation actuelle. Par ailleurs, cet exemple souligne a contrario comment l’islamisme politique est aussi un peu notre enfant, ou si on aime, une vipère que nous avons réchauffé en notre sein.

    Puis-je souligner que l’idée de quartier soumis à la charia et où la police ne peut entrer est contradictoire? L’islam n’a aucune sympathie pour la délinquance, la criminalité, les bandes organisées. La loi islamique réprime très durement tout manquement à l’ordre social. Un quartier soumis à la charia devrait donc être tout à fait « paisible » (j’insiste sur les guillemets). Les quartiers dans laquelle la police ne peut entrer sont des quartiers fortement criminogènes dont l’élement religieux n’est pas le plus évident. Je rappelle d’ailleurs que Nicolas Sarkozy a toujours valorisé les religions dont l’Islam précisément parce qu’elles feraient (selon lui) reculer la criminalité. L’islamisme et la délinquance des banlieues sont deux problèmes différents.

  37. Basho dit :

    Marianne> Pour la Côte d’Ivoire, je recommande cette note http://baroqueetfatigue.wordpress.com/2011/01/05/cotedivoire/

  38. Christophe dit :

    Pour la Côte d’Ivoire je le sais très bien que c’est l’ONU qui est intervenu mais vous oubliez qu’il existe un contingent français là bas et qu’il est intervenu pour protéger le quartier français et l’Ambassade. Et que notre président a quand même fait plusieurs discours sur le sujet même en étant à l’autre bout du monde. Et quand je parlais d’armée française, regardez ce qu’il se passe quand le Sénagal commence à bouger …. Enfin bref.
    Et pour finir sur la religion musulmane, vous le dites vous même ce sont les extrémistes qui prèchent la haine. Et tous les musulmans ne sont pas haineux.

  39. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    J’ai été amenée à parler de l’état de la laïcité chez nous tout simplement parce que vous accusiez la France d’être responsable de l’état de la laïcité en Algérie.
    Peut-être avez-vous raison sur les quartiers soumis à la charia !
    Mais vous n’avez rien dit sur ces fatwas prononcées en France contre les musulmans convertis à une autre religion !
    L’islam porte l’islamisme en germe et c’est nier l’évidence que de le nier.

  40. Christophe dit :

    Et pour finir car j’ai du boulot quand même. C’est contre l’intégrisme qu’il faut lutter et pas contre la religion musulmane et contre toute forme d’intégrisme car il existe aussi dans la religion catholique.

  41. corto74 dit :

    @AVIS ! Finalement, il y a tout de même quelque chose d’étonnant ds tt ces commentaires; c’est de voir combien dès que l’on parle de l’Algérie, les passions se « déchaînent ». Pour combien de temps encore ? Faudra-t-il attendre que tout les témoins de cette époque maudite de décolonisation soient ad patres pour que l’on retrouve un minimum de sérennité dès que l’on parle d’Alger ?
    Voyez-vous, moi, ces histoires d’indépendance et de colonie me gavent. Je ne m’estime, comme sans doute beaucoup de gens de mon age et de plus jeunes, n’être en rien responsable des conneries ou errements de mes aieux. La politique a décidé de leurs indépendances, ils l’ont voulu, ils l’ont eu, alors que l’on ne viennnet plus nous gonfler avec. Ce qui ne veut nullement dire, renier notre histoire, juste apaiser enfin les émois pour une histoire vieille de 50 ans.
    Alors maintenant, encore une fois, que l’on condamne les exactions des gouvernements en place, oui mais que faire de plus ?
    J’ai pour habitude de dire que nous avons les élus que nous méritons; au Magrheb ou ailleurs, pour moi c’est idem, ils ont les despotes qu’ils méritent…et ça fait 50 ans que cela dure….tiens, tiens, tiens, autant que d’indépendance!

    @Basho: « La loi islamique réprime très durement tout manquement à l’ordre social » à l’ordre social qu’elle aura préalablement établi selon ses codes, croyances et valeurs…

    @christophe: ce qui se passe la-bas est très grave, oui bien sur, mais que faire a part condamner ? En cote d’Ivoire, la France est présente non seulement pour des raisons historiques mais aussi parce qu’elle y a encore des inetrets ( comme en algerie et tunisie) mais surtout parce que l’ONU lui a demandé d’y etre. Toute la difference est là: un mandat de l’ONU.
    En ne souhaitant qu’une chose: que jamais, l’ONU ne mandate la France pour aller faire la police au Maghreb !

    Pour la religion musulmane, j’aimerai etre aussi serein que toi… allez , file au boulot !

  42. Marianne ARNAUD dit :

    @ Christophe
    Je n’ai jamais dit que tous les musulmans sont haineux.
    Je considère même que les musulmans sont les premières victimes de cet islam moyenâgeux qu’on leur prêche même en France.
    Nous attendons avec impatience qu’un islam moderne se lève en France. Je crois que Dalil Boubakeur a déjà fait un appel en ce sens. C’est peut-être la raison pour laquelle il a été menacé de mort.
    Dalil Boubakeur a déclaré sur RTL : « Malheureusement des hommes de paix aujourd’hui sont trop souvent menacés par ceux que ça n’arrange pas.
    Et ceux que « ça n’arrangeait pas » c’étaient comme par hasard, cinq jeunes Français d’origine algérienne, agissant dans le cadre de la menace globale contre la France.

  43. Marianne ARNAUD dit :

    ERRATUM
    Il faut fermer les guillemets après : « ceux que ça n’arrange pas »
    La dernière phrase n’étant pas de Dalil Boubakeur, mais de moi.

  44. Basho dit :

    Corto74> Je suis un (très) récent trentenaire mais j’ai toujours voulu comprendre le pourquoi et le comment des choses. Pourquoi les gens ont l’habitude de penser ainsi? Pourquoi une telle situation? etc Et il ne s’agit pas de battre notre coulpe mais de comprendre tout simplement.

    « ils ont les despotes qu’ils méritent…et ça fait 50 ans que cela dure….tiens, tiens, tiens, autant que d’indépendance! »

    Je vous conseille de relire l’histoire politique de notre beau pays. Ce n’est qu’à partir du début du XXème siècle que le régime politique français est vraiment de type libéral, avec parfois des régresssions comme le gaullisme qui est le dernier avatar du républicanisme (mâtiné de bonapartisme) autoritaire. Autrement dit, nous avons mis très très longtemps avant de devenir une démocratie libérale, et encore nous avons des éléments hérités de notre passé autoritaire :-) Idem chez nos voisins, qu’ils soient espagnols, allemands, anglais…

    Marianne> Dalil Boubakeur n’est guère considéré par les musulmans, qu’ils soient islamistes ou modérés, parce qu’il est stipendié par l’Algérie. En fait, les muftis et recteurs de la plupart des pays arabes sont inaudibles parce qu’ils étaient depuis trop longtemps la voix du maître pour être crédible même lorsqu’ils disent des choses de bon sens.

    Quant aux fatwas, il faut savoir qu’une fatwa, contrairement à un acte du magistère pour le catholique, n’engage que ceux qui l’écoutent. Autrement dit, nous les catholiques devons obeissance et respect à notre évêque et à notre Saint-Père. Un avis épiscopal ou pontifical doit donc être accueilli au pire avec respect car c’est une interprétation authentique du magistère. Pour une fatwa, n’importe quel diplômé en droit islamique peut le faire. C’est exactement comme un avis juridique que donne un juriste, et non un arrêt que rend un juge. C’est pour cela qu’on peut trouver deux fatwas de conclusions strictement contraires: une situation ou un acte sera jugé licite par l’un et illicite par l’autre.

  45. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Pour finir cet après-midi sur une note d’humour, je ne peux m’empêcher de vous faire partager cet article que j’ai trouvé en cherchant « fatwa ».
    J’espère qu’ansi après cette rude journée je mettrais au moins les rieurs de mon côté !
    http://www.20minutes.fr/article/158993/Monde-Une-fatwa-qui-permet-de-teter-sa-collegue.php

  46. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Pour finir cet après-midi sur une note d’humour, je ne peux m’empêcher de vous faire partager cet article que j’ai trouvé en cherchant « fatwa ».
    J’espère qu’ainsi après cette rude journée je mettrais au moins les rieurs de mon côté !
    http://www.20minutes.fr/article/158993/Monde-Une-fatwa-qui-permet-de-teter-sa-collegue.php

  47. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    A votre question : « pour quel résultat ? » la réponse nous est donnée ce matin sur RTL : selon un sondage SOFRES les idées du Front National progressent de façon spectaculaire dans l’opinion publique et particulièrement à l’UMP.

  48. Al West dit :

    @ Marianne : La religion musulmane pourrait être une religion de paix si les musulmans acceptaient de faire leur aggiornamento, comme l’a fait l’église catholique. Allez, je vous donne le tuyau : allez faire un tour sur les sites de paix liturgique ou du forum catholique, vous verrez ce que l’Église catholique de France compte de catholiques paisibles -et de grâce, ne m’accablez pas, je serais capable de tendre l’autre joue et une poutre dans l’oeil m’empêche d’y voir clairement.

  49. Marianne ARNAUD dit :

    @ Al West
    Je m’accablerais plutôt moi-même de ne pas comprendre les commentaires sibyllins que certains commentateurs bien trop malins pour moi écrivent.

  50. Al West dit :

    D’ailleurs, et à propos d’exemplarité, entendre parler d’un deuxième miracle de Jean-Paul II pour accéder à la sainteté me laisse un peu pantois quant à l’aggiornamento présumé de l’Église catholique.

1 2

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin