Vers une alliance UMP et FN ?

Posté par corto74 le 13 janvier 2011

Vers une alliance UMP et FN ? dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

12 dans Zone PolititruCJe voulais réagir au billet de Yann intitulé: L’électeur du FN ne se cache plus ! Fort de 3 rencontres pendant ses vacances, Yann constate que l’électorat FN a changé; on y trouve des qui porte beau, un étudiant en psycho et comble, un embouteilleur. Ben alors, rien de nouveau, la différence c’est qu’ils osent dire, même à un inconnu, que le FN est, pour eux, la solution. Bref, soutenir le FN, ou en être, ne serait plus une tare. Et pourquoi pas ? Pourquoi renier au FN une certaine légitimité acquise au fil des ans dans les urnes ? Tant pis, à gauche ou à droite, on continue à diaboliser le FN et plus on le diabolise, plus il progresse. Etonnant, non?

Que ce parti démago et populiste choque les consciences, je suis d’accord. Il y a cependant, une seule et unique question à se poser: le pourquoi du comment. Pourquoi et comment ce parti continue d’exister, comment fait-il pour se porter aussi bien, pourquoi n’est-il plus une tare de se revendiquer FN… La réponse me parait évidente. Parce que dans LES camps d’en face, on n’a pas su apporter les réponses qu’attendaient ces affreux frontistes de la première ou de la dernière heure. Les recettes du FN, on les connaît, il ne se porte jamais aussi bien qu’en temps de crise et les boucs qui puent sont toujours les mêmes: l’immigrations, les muzz, l’establishment, l’Europe et tutti. Alors, qu’il progresse dans les sondages et intentions de votes, que l’on puisse aujourd’hui, ouvertement, se réclamer frontiste, je dis, c’est bien fait pour votre gueule à vous, msieurs, dames du PS, du PC ( ou de ce qu’il en reste) de l’UMP ou d’ailleurs ! Qu’avez-vous fait pour le réduire à peau de chagrin à part le critiquer, le diaboliser, lui prêter vérole et autres maladies ? Rien ou si peu.

L’autre truc du moment, c’est l’UMP, confronté à une faible réserve de voix, peut-il, osera-t-il, doit-il s’allier au FN pour faire face aux prochaines échéances électorales ? Genre, la vérole est contagieuse; le diable, un virus hautement contaminant. C’est vrai, quoi, cela ne choque personne que les extrèmes gauches, tout aussi démago et populistes, se rangent du côté du PS à chaque élection. Le PS ne crache pas dessus, bien au contraire; fut une époque où il s’alliait sans vergogne au PC. Mais non, sur l’autre versant de l’échiquier, ce ne serait pas bien, scandaleux, honteux. Au nom de quoi ?

Alors pour une fois, et afin d’éclairer ma faible lanterne, j’en profite pour lancer une chaîne et pose à mes estimables collègues blogueurs Nicolas, El Camino, Yann, Le Grumeau, Melclalex, Falconhill, l’Hérétique, la banane, la question suivante: Au nom de quoi, l’UMP doit-il rejeter toute alliance avec le FN ? Les autres pourront bien évidemment répondre, ici, en commentaire.

Folie passagère 535.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

43 Réponses à “Vers une alliance UMP et FN ?”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Pour l’instant, à ce que j’ai compris, mon cher Corto, c’est surtout le FN qui n’envisage pas de s’allier à l’UMP !
    Mais je sors puisque je ne suis ni celui-ci, ni celui-là et même pas la banane !

  2. corto74 dit :

    @marianne: Ni celui-ci, ni celui la, faites les autres alors :) vous ne répondez pas a la question !

  3. boutfil dit :

    parce qu’ils pourront refaire le coup de 2002 en recollant le populos gauchiste et les mômes dans la rue et le p’tit Nicolas sera élu avec 80% de voix….elle sera au 2eme tour la Marine, déjà plus de 22% de la population dit voter pour elle….
    Ils sont très cons ( mais là, pas de nouveauté ) car s’ils laissaient un peu de proportionnelle, le FN aurait quelques députés, les gens se sentiraient représentés et le FN serait moins dangereux aux présidentielles…mais je m’en tamponne le coquillard parce que de toute façon, je joue dans l’équipe  » absentions »

  4. Yvette Strauss dit :

    @Corto,
    Je ne sais pas, mon cheval ne sait pas, Marianne est sortie et Boutfil s’abstient : c’est la cata !

  5. boutfil dit :

    quesqu’on a fait des tuyaux
    d’la lance et la grande échelleeuuuuuu
    quesqu’on a fait des tuyaux
    y’a pas doute il nous les faut…….

  6. corto74 dit :

    @boutfil: des pompiers, où ça ?

  7. boutfil dit :

    ah ah ah!! t’es soudain plus interressé que par les conneries politiques hein??? avoue gredin……

  8. Jacques Etienne dit :

    La réponse à votre question me paraît assez évidente: en s’alliant au FN, l’UMP lui apporterait un surcroît de respectabilité qui risquerait de pousser certains de ses électeurs traditionnels à sauter le pas et à « choisir l’original plutôt que la photocopie » pour paraphraser Jean-Marie Le Pen. Je veux dire par là que la frange de droite de l’électorat UMP n’aurait en ce cas aucune raison de ne pas voter pour un allié dont il se sent proche. D’autre part, sa frange de gauche risquerait face à une telle alliance de se tourner vers le centre ou même vers la gauche modérée. Pour ces raisons, une telle alliance ne pourrait, au nom d’un gain immédiat, qu’affaiblir l’UMP. Ce qui lui donne de surcroît l’occasion de se draper d’un manteau de vertu républicaine. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut concilier « morale » et intérêt.
    Selon moi, une telle alliance ne serait possible que si l’influence du FN venait à dépasser celle de l’UMP. Ce qui n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour.

  9. eusebeetcie dit :

    L’ump doit rejeter cette alliance au nom de sa nature. Dans sa création l’UMP c’est la réunion des gaullistes, des libéraux et des démocrates-chrétiens. Sans changement de nom il y aura tromperie sur la marchandise…

    S’il le fait ne devrait-il pas quitter le PPE au parlement Européen et donc mettre la France sur le banc de touche au niveau de l’UE?

    Parce que le faire serait laisser la voie royale à la gauche pour les quinze années à suivre (comme ce fut le cas entre 45 et 58 ou la gauche était majoritaire. La gauche deviendrait « martyre » et occuperait la première place alors qu’elle n’est pas capable.

    Parce que la vraie nature du FN n’est pas c’elle que l’on voit.

    Ca fait déjà trois bonnes raisons non?

    Hier un sondage. Si mon souvenir est bon 45% de l’électorat de l’UMP est d’accord pour une alliance…

  10. corto74 dit :

    @eusèbe et jacques etienne: ben en voila au moins 2 qui répondent intelligemment :) merci pour ces éclaircissements.
    Je comprends bien les raisons politiques. mais si on fait un parallèle avec la gauche, pourquoi personne ne condamne les alliances répétées du PS avec l’extreme gauche ?

    et quelle serait donc la vraie nature du FN ?

  11. lheretique dit :

    Bon, il faut que je réfléchisse à la formulation, mais j’ai une idée assez claire sur la question. Je te réponds prochainement.

  12. Greg dit :

    Objectivement, l’UMP a déjà Brice Hortefeux (déjà condamné), Eric Besson (ancien socialiste), Christian Vanneste (colonialiste et homophobe)… (merci à mon hôte Alexis pour les précisions)

    l’UMP n’est plus à ça près !

    (De mémoire une telle alliance avait déjà eu lieu en 1998, je cite Wikipédia sur les élections régionales de 1998 : « Elles ont vu quatorze régions métropolitaines sur vingt-deux remportées par la droite, dont quatre dans lesquelles le président du conseil régional a été élu avec le soutien du Front National. »)

  13. eusebeetcie dit :

    A titre personnel j’ai toujours considéré les partis d’extrême gauche (donc tout ce qui n’est pas PS et parti radical de gauche) exactement de la même manière que l’extrême droite. J’en veux pour preuve que presque tous les gens que je connais (et ils sont un certains nombre…)qui votent pour le FN aujourd’hui ont voté pour le PC ou les partis d’extrême gauche dans leur jeunesse. Il y a dans le passage de l’un à l’autre non un acte raisonné mais un acte irrationnel lié au sentiments uniquement. Donc au final inexplicable si ce n’est d’écouter les voix plaintives sur les marchés…

    As tu déjà été invité à une réunion en petit comité du FN? Je t’invite à t’y faire inviter. Ca sent l’Algérie Française, la messe en latin, limite le Maréchal… Je n’ai fondamentalement rien contre. Seulement je ne suis pas sûr que tout ça soit vécu sereinement et que la politique qui en découle soit tout aussi sereine… Et puis il y a deux extrêmes droites irréconciliables: une libertaire, limite nazi, et une légitimistes pour qui la France doit être royale et catholique. Mais ça sont les deux bases non négociables. Bref ça pue la naphtaline !!!! Et ça ne sent rien de nouveau contrairement à ce qu’on nous chante.

    Si le FN est élu il devra faire avec tous les nouveaux arrivants qui se foutent des bondieuseries, des chapelets et de l’Algérie Française. D’où le fait que Marine clame son attachement à la laïcité je suppose…

  14. eusebeetcie dit :

    @ Greg: ce n’est pas faux.
    Mais qu’est il advenu des régions ou la droite a du recevoir le soutien du FN? Et constate t-on des différences avec les autres régions dont la majorité est aussi de droite?

    Ca serait une étude de cas intéressante.

  15. Marianne ARNAUD dit :

    Tout ce que tout le monde dit sur le FN, mon cher Corto, me paraît très intéressant, mais j’ai peur que ce soit surtout un constat de ce qui s’est passé jusqu’à aujourd’hui.
    Demain, tout dépendra des nouveaux scores du FN.
    Si jusqu’à aujourd’hui, l’UMP a pu « neutraliser » le FN – en en payant le prix chaque fois qu’elle a dû affronter des triangulaires, toutes les régions passées à gauche, sauf une ou deux – elle ne pourra plus le faire si le score du FN atteint 20 ou 25%, sauf à se faire harakiri, mais là c’est son électorat qui se révoltera.
    Pur me résumer : la diabolisation, ça peut marcher avec un FN à 10%, ça n’a plus aucun sens, politiquement parlant, avec un FN à 20% ou plus !

  16. Jacques Etienne dit :

    Marianne,

    tout à fait d’accord avec ce que vous dite et qui rejoint ce que je disais: une alliance ne se fera que si le FN monte encore en puissance.

  17. Marianne ARNAUD dit :

    @ Jacques Etienne
    Je viens de relire ce que vous disiez. Il me semble que vous voyez l’UMP maître du jeu qui se joue entre elle et le FN.
    Je pense, que lors des prochaines élections, compte tenu de la désaffection que subit Nicolas Sarkozy, l’UMP subira ce qui pourrait être un véritable choc, à savoir, une montée sans précédent des extrêmes, à droite comme à gauche, d’ailleurs, du moins au premier tour.
    Contrairement à ce que pense Boutfil, au cas où Marine Le Pen soit présente au second tour, nous n’assisterions pas à des manifestations type « la patrie en danger » comme en 2002, qui m’avaient paru tellement ridicules, qu’ayant voté Chirac au premier tour, j’ai voté blanc au second.

  18. falconhill dit :

    Je n’en ai aucune idée, et je m’en moque quelque part… Juste en ce qui me concerne, quand j’avais pris vers 1993′ et du haut de mes petits 16 ans, une carte au RPR, j’aurais été géné que ce parti fasse des alliances avec le FN.
    Après, je ne suis pas UMP, ils font bien ce qu’ils veulent… le seul point que je trouverai amusant sera d’entendre les cris de dindons égorgés de certains haut tolérants de gôôôche…

  19. Jacques Etienne dit :

    Marianne,

    je ne vois pas l’UMP maître du jeu. Je le vois comme un parti politique qui doit faire des choix stratégiques à court, moyen et long terme, les premiers conditionnant les seconds et les troisièmes. Une alliance ne peut se concevoir que si elle apporte quelque chose à ceux qui la nouent. Par exemple, gagner ou garder une région en s’alliant au FN peut paraître habile sur le court terme, en revanche à moyen et long terme, on risque d’y perdre pour les raisons d’un côté de « dédiabolisation » et de l’autre de soupçon de collusion avec le « diable » que j’évoquais plus haut.

    Je pense que c’est bien mal connaître Sarkozy et surestimer son impopularité que de le voir partir perdant. Qui en 85 aurait donné Mitterrand gagnant? Le tout est une question d’aversaire, de conjoncture et d’efficacité de campagne. Je ne me hasarderais pas à faire le moindre pronostic sur ce qui pourra se passer d’ici 16 mois. Les français sont versatiles, comme tous les peuples qui brûlent ceux qu’ils ont adoré avant de leur vouer un culte…

  20. Jacques Etienne dit :

    Corto,
    il me semble que si une alliance PS extrême gauche est concevable c’est que l’extrême gauche, même s’il lui est arrivé de soutenir des régimes sanguinaires, est jugée respectable. Il est communément admis que ses objectifs sont généreux alors que ceux de sa contrepartie droitière sont ignobles.

    C’est le résultat de décennies de propagande. Ainsi peut subsister un parti communiste qui a chéri Staline et les débuts de Mao alors qu’on imagine mal l’existence et la participation au débat démocratique d’un parti nazi, même réformé par forces congrès et révisions.

    En gros: Extrême droite=Nazisme=le DIABLE
    Extrême gauche=communise=mauvaise tête mais bon coeur

  21. Marianne ARNAUD dit :

    @ Jacques Etienne
    J’ai toujours considéré que cette « diabolisation » du FN était antidémocratique et dommageable au plan politique.
    Antidémocratique parce qu’il est inacceptable de diaboliser un parti autorisé. Si le FN était le diable, il fallait demander son interdiction.
    Résultat : toutes ces grandes villes, et toutes ces régions passées à gauche à l’occasion de triangulaires avec le FN.
    Et ces millions d’électeurs non représentés au Parlement chez qui a dû se développer du ressentiment contre ce qu’ils appellent L’UMPS.
    Je n’ai pas dit que je voyais Sarkozy vaincu, mais quel que soit son score au premier tour, il aura toujours un autre candidat en face de lui, au second tour. Il se pourrait que ce candidat soit Marine Le Pen. Ce qui ne manquera pas de créer du remue-ménage dans la sphère politique.

  22. Dorham dit :

    Corto,

    C’est très simple. D’une part, le FN a déjà appelé à voter à droite. Pour feu le RPR notamment. Ce n’est pas une alliance, juste un report de voix, personne ne s’est jamais insurgé contre cela, c’est le jeu politique. Il n’y a donc pas lieu de le faire lorsque Besancenot demande à voter pour le PS. En tant que postulant à une élection, tu ne peux rejeter une partie de l’électorat, il ne faut jamais confondre l’électeur et le parti pour lequel il a voté, d’autant plus que ce même électeur n’étant pas un robot, chacun sait que l’opération de report de voix n’est pas autre chose qu’une position stratégique. Ce serait insensé que de ne serait-ce que commenter cela.

    Le PS s’est certes allié au PC, mais le PC a dû transiger sur son identité pour célébrer le mariage, un peu comme lorsque Henri IV a épousé Marguerite de Valois (smiley). C’est du reste précisément ce qui l’a tué (pas Henri IV, le P.C.). Il suffit aujourd’hui d’écouter les discours du PCF pour se rendre très vite compte qu’on n’y trouve plus aucune trace du communisme.

    Si le FN se ralliait à l’UMP, il ne le ferait pas sur des questions sociales, il ne se rangerait pas à la politique de l’UMP, c’est au contraire l’UMP qui infléchirait sa politique, ce ne serait donc pas du tout une alliance de même nature.

  23. Marianne ARNAUD dit :

    @ Dorham
    Vous ne croyez pas que si on ne « trouve plus aucune trace de communisme » dans le PC, c’est plutôt à cause de la chute du mur de Berlin et de la disparition de l’URSS, qu’à cause de leur alliance avec le PS ?

  24. corto74 dit :

    AVIS ! Mes chers amis, tout cela est bien éclairant et fort interessant. Mon emploi du temps de la journée, un énorme congrès de blogueurs à Paris, ne me permettant pas de répondre ce matin, je reviendrai vers vous en toute fin de journée ! merci à tous,a ce soir!

  25. Nicolas dit :

    Toujours impressionné par le nombre de commentaires, ici,moi !

    Merci pour le tag mais je viens (hier et avant-hier) de faire deux billets à propos du FN…

    Et cessons de comparer dans ces termes l’extrême gauche et l’extrême droite, l’extrême gauche n’étant pas blâmable dans ses convictions (elle veut l’égalité, pas le rejet de l’étranger…).

  26. Dorham dit :

    Marianne,

    Je ne crois pas. Le monde communiste ne s’arrête pas à l’Europe. Dès 82, le communisme français était mort. Mitterrand l’a tué, à dessein, davantage pour des principes idéologiques du reste qu’électoraux. Cette haine du gauchisme, chez Mitterrand, c’est ce qui lui restait de l’homme de droite qu’il fut très longtemps.

  27. Marianne ARNAUD dit :

    @ Dorham
    Comment alors expliquer tous des trotskystes qu’il gardait dans sa mouvance et qui sont d’ailleurs toujours au PS ?
    Mitterrand était un pragmatique et un fin politique, c’est d’ailleurs ce qu’il leur manque cruellement actuellement au PS, un fin politique !
    S’il a phagocyté de PC c’est par tactique politicienne plus que par idéologie, et il a été bien parce que contrairement au PCItalien, le PCFrançais avait refusé toute révision de ses textes.
    Modeste avis : Je ne rentre que ce soir aussi. Mais rien à voir avec le « congrès des blogueurs » du boss !

  28. Jacques Etienne dit :

    « Et cessons de comparer dans ces termes l’extrême gauche et l’extrême droite, l’extrême gauche n’étant pas blâmable dans ses convictions (elle veut l’égalité, pas le rejet de l’étranger…). »

    Pour l’égalité, peut-être, mais pour la liberté, certainement pas. N’étant pas particulièrement fasciné par l’égalité, cela réduit à mes yeux ses attraits.

    Je suis toujours amusé de voir comme la « gauche », même modérée, est prête à fermer les yeux sur les massacres de masse du communisme. Il faut croire que pour elle c’est l’intention qui compte.

    Je me souviens d’un charmant professeur d’histoire dont les cours n’étaient que propagande communiste qui nous avait déclaré pour justifier les légères peccadilles du stalinisme qu’ »on ne fait pas d’omelettes sans casser d’oeufs ». C’était en 1967-1968, pas en 45!

    L’extrême gauche est donc RESPECTABLE. Point à la ligne. Elle est pour l’égalité et aime l’étranger.

    L’extrême droite est méchante,la recherche de l’égalité n’est pas toujours son alpha et son oméga et, pire que tout, son amour de l’étranger manque parfois de ferveur.

    Dans ces conditions, qu’importe que les respectables s’inscrivent dans la lignée d’égalitaristes responsables, par conviction, de morts par dizaines de millions?

  29. Nicolas007bis dit :

    Pour ma part, je suis parfaitement d’accord avec Jacques Etienne, pour les raisons qu’il a donné, l’UMP ne s’alliera pas, rien à y gagner puisque de toute façon, le FN présentera un candidat.
    De plus, comme je l’ai déjà dit, il me semble que le seul moyen de gagner pour Sarko serait une élimination du PS au premier tour façon 2002.
    Cela suppose évidemment que Sarko fasse le plein de voix au premier tours.
    Quand à l’indulgence dont bénéficie depuis toujours l’extrême Gauche, elle peut-être résumée par le proverbe « l’enfer est pavé de bonnes intentions »…on considère que d’un coté les intentions sont bonnes (cad sociales, généreuses etc.)et de l’autre ignobles, mais les moyens utilisés et à l’arrivée les résultats sont tout à fait comparables: l’enfer !
    En cela l’extrême Gauche est plus dangereuse car, du fait de ses intentions, elle est classée dans le camps des bons et elle peut séduire des …naïfs !

  30. Jacques Etienne dit :

    « Il suffit aujourd’hui d’écouter les discours du PCF pour se rendre très vite compte qu’on n’y trouve plus aucune trace du communisme. »

    Amusant. Quelque trace,peut-être encore, dans son nom ? A moins que le « C » soit l’initiale de « Calinoux » ? Tout change si vite…

    Que diriez-vous d’un Parti Nazi Français dans les discours duquel on ne trouverait plus trace de nazisme ?

  31. Didier Goux dit :

    En plus c’est faux : la droite et l’extrême droite aiment beaucoup les étrangers. La preuve est qu’elles tiennent absolument à ce qu’ils le demeurent, étrangers. Contrairement à la gauche qui, elle, voit du même et du semblable partout, pour qui l’étranger doit absolument devenir un clone de nous-mêmes.

  32. Jacques Etienne dit :

    « Contrairement à la gauche qui, elle, voit du même et du semblable partout, pour qui l’étranger doit absolument devenir un clone de nous-mêmes. »

    Comment pourrait-on être semblables et divers à la fois? La gauche est pour la diversité, non?

  33. corto74 dit :

    Oulalala, que de commentaires, merci à tous et il me semble à vous lire tous qu’il serait effectivement de bon ton que l’ump ne s’allie auccunement avec le Fn même si la tentation semble pour cetains grande.

    Je retiens qd meme l’espèce de catégorisation dans lequel on enferme le Fn. N’oublions pas qu’il « représente » grosso merdo près de 15% des électeurs et qu’il a en cemoment tout le terreau fertile pour faire d’excellents scores aux prochaines echéances electorales. Alors comme le dit Marianne, je crois, peut-on continuer à diaboliser, ignorer, à n’accorder quasiment aucune representativité à ‘assemblée à ce parti de nazis selons les uns, d’illuminés ou de nauséabonds pour d’autres ? Et parmi ces 15% il n’y a pas que des Dupont Lajoie, des prolos, des ex-PC, il y a aussi des profs, des universitaires, des QI « normaux etc… peut-on en démocratie ingnorer tt ces gens ?

    Après, peu d’entre vous, on fait état de la pauvreté du programme economique du FN néanmoins très en vogue et porteur et donc répondant à des préoccupations de gens : retour au franc, sortir de la zone euro etc…, fermeture des frontières économiques etc…

    Comment les autres partis vont pouvoir sur tous les sujets qui font le terreau du Fn apporter des réponses aux préoccupations… tout l’enjeu est là pour « combattre » le FN, apporter des réponses aux adhérents et sympathisants convaincantes sans tomber dans la démagogie.

    PS ‘( et gauche) sont sur ces sujets dans la merde car ils n’osent aborder de manière concrète les problématiques qui séduisent au Fn: sécurité, immigration, mondialisation etc… L’UMP ose ( on approuve ou pas )et c’est à mon sens non condamnable.

  34. corto74 dit :

    @didier goux ou le bon sens près de chez vous, la boutade en plus !

    @jacques etienne: La gauche n’abordant pas les pbs d’immigration faute de savoir ou vouloir le faire , le tout au nom d’une diversité qui peu à peu banalise « les souchiens ». En gros, noyer le français de souche dans un océan de minorités diverses….

  35. corto74 dit :

    Et pour ceux que cela interesse la vision centriste tendance Modem du problème chez L’Hérétique:

    http://heresie.hautetfort.com/archive/2011/01/14/porosite-nationaliste.html

  36. romain blachier dit :

    Je vais attendre d’être taggué (-;

  37. Philippe Lemoine dit :

    Je suis assez d’accord avec ce qu’ont dit Jacques Etienne et Marianne ARNAUD. Il me semble que Marine Le Pen a pour objectif d’éliminer l’UMP au premier tour et d’affronter le PS au second tour en 2012, ce qui provoquerait l’éclatement de l’UMP précisément sur la question de l’alliance avec le FN. En effet, il est clair qu’après cela, un certain nombre d’élus de l’UMP refuseraient de continuer à tomber dans le piège que leur a tendu Mitterrand dans les années 1980 et qui fonctionne encore, je veux parler du « cordon sanitaire » dont la gauche a fait un impératif moral. Mais si cela se produisait, l’alliance se ferait au profit du FN et non pas de l’UMP, le premier faisant au second le coup que Mitterrand et le PS ont fait au PCF entre la fin des années 1970 et le début des années 1980. Le problème est que, compte tenu de la nullité du PS, si Sarkozy a l’intelligence de faire sa campagne sur l’immigration et l’insécurité, je pense que nous aurons effectivement un nouveau 21 avril, mais qu’en fait d’être à l’envers, il sera tout ce qu’il y a de plus à l’endroit… D’autre part, sur la question du prétendu dilemme moral que poserait l’alliance avec le FN, il ne peut faire aucun doute que c’est une vaste foutaise. Le PS s’allie régulièrement avec le PCF sans que personne ne trouve à y redire, alors que ce parti a trahi à de multiples reprises, qu’il a commis des assassinats politiques, etc., toutes choses dont le FN ne s’est jamais rendu coupable. Par conséquent il me semble évident que l’alliance du PS avec le PCF est beaucoup plus problématique sur le plan moral que ne le serait une éventuelle alliance de l’UMP avec le FN.

  38. corto74 dit :

    @philippe lemoine: « Il me semble que Marine Le Pen a pour objectif d’éliminer l’UMP au premier tour et d’affronter le PS au second tour en 2012″ je n’y crois pas absolument pas ! Mais sait-on jamais avec nos politiques…

    Sur le plan moral, je rajouterai que quand on parle des poliques, il n’est pas rare d’entendre « tous pourris » tant l’aversion des français vis a vis de cette caste est grande et tant les affaires ont éclaboussé la droite et la gauche depuis 30 ans. Le FN, qui lui n’a jamais été aux manettes à une certaine virginité judiciaire dont il se fait fort de se glorifier. Cet aspect est un atout de plus pour le FN

    Alors, à nos grands couillons de droite et de gauche de savoir répondre de manière concrète et réalistes aux attentes des français qui sont tentés par le FN, et vite !

    ps: ai lu ton article sur les journalistes. bien fourni et travaillé, un brin excessif et trop long cependant selon moi :)

  39. Philippe Lemoine dit :

    @philippe lemoine: “Il me semble que Marine Le Pen a pour objectif d’éliminer l’UMP au premier tour et d’affronter le PS au second tour en 2012″ je n’y crois pas absolument pas ! (Corto74)

    Qu’est-ce que tu veux dire exactement quand tu dis que tu n’y crois pas ? Que tu penses que ce n’est pas ce que recherche Marine Le Pen ou que tu ne crois pas qu’un 21 avril à l’envers se produira ? Si tu veux dire que tu ne crois pas que ce soit le calcul de Le Pen, je suis tout à fait convaincu que tu as tort. En revanche, si tu veux dire que tu ne crois pas qu’elle y parviendra, alors je suis assez d’accord, pour les raisons que j’ai dites dans mon précédent message. Mais il me paraît tout à fait possible, voire fort probable, que Le Pen élimine le PS au premier tour et refasse le coup de 2002 contre Sarkozy. Il me semble que, pour l’instant, le principal atout du PS, ce soit que les Verts, manifestant par là même leur absence totale de sens politique, ont fait d’Eva Joly leur candidate. Mais je ne suis pas sûr que cela suffise à hisser leur candidat au second tour, du moins pas si Sarkozy fait sa campagne à droite. Non pas que cela lui rapporterait beaucoup de voix à lui, mais par contre les pleurnicheries du PS sur les pauvres petits délinquants victimes de la société et les bienfaits de l’immigration lui alièneraient tout ce qui lui reste de l’électorat populaire, lequel s’abstiendrait ou irait voter FN. S’il est intelligent, il laissera même se développer une émeute quelques semaines avant les élections, ce qui ne manquera pas de conduire la gauche à se flinguer toute seule et accessoirement de gonfler le score du FN. Mais si par bonheur il n’écoute pas Buisson, dont je n’ai aucun doute qu’il lui conseillera tout cela, et qu’il fait sa campagne au centre, alors il perdra et peut-être même qu’il n’atteindra pas le second tour. Dans ce cas, je crois qu’on assistera à des bouleversements majeurs du paysage politique dans les années qui suivront, et notamment à une recomposition de la droite au profit du FN, sous la pression des élus de l’UMP qui, contrairement à l’appareil (lequel sera affaibli par la défaite), n’auront aucun intérêt à refuser plus longtemps de s’allier avec le FN. En ce qui concerne mon billet sur les journalistes, je suis content qu’il t’ait plus, même si à moi il me semble plutôt que j’ai fait preuve de retenue…

  40. corto74 dit :

    @p lemoine: je ne crois absolument pas que le Fn puisse évincer l’ump au soir du premier tour.
    Il me semble qu’il y a encore trop d inconnues pour pouvoir annoncer de quelconques prévisions sur l’issu du 1er tour et a fortiori pour le second ( quid de dsk, hulot, joly, villepin…pour ne parler que des personnes ).

    La seule chose dont on est sur c’est que si le PS merde sur ces primaires, ce qui est fort probable, Sarko n’aura aucun mal a repasser

  41. Didier dit :

    Pourquoi? Parce-que rien n’est transposable du FN à l’UMP, du fond comme de la forme. Même s’ils trouvaient un terrain d’entente sur quelques points clés leur permettant d’arriver en parti unique, le FN continuerait à faire cavallier-seul au sein de la majorité. Il serait d’ailleurs presque plus facile actuellement au FN d’intégrer l’UMP dans ses rangs que l’inverse, c’est pour dire où nous en sommes…

  42. Philippe Lemoine dit :

    Je ne crois pas non plus que le FN puisse évincer l’UMP au premier tour, mais je crois très possible qu’il puisse évincer le PS. Celui-ci a déjà merdé avec les primaires, avant même qu’elles aient eu lieu. D’abord, l’idée même des primaires montre que les socialistes n’ont toujours pas intégré le fait qu’on était dans la Vème République : il y a déjà des primaires, cela s’appelle le premier tour des élections présidentielles. Pour que des primaires aient un sens, il faudrait que toute la gauche y participe, mais cela n’arrivera pas, précisément parce qu’il y a le premier tour des élections présidentielles et que les Verts, pour ne citer qu’eux, n’ont aucun intérêt à ne pas s’y présenter. Ensuite, comme d’habitude le PS ne comprend pas la logique des institutions de la Vème République et souhaite dans l’ordre un programme puis un candidat, alors que c’est l’inverse qu’il faudrait faire. Dans la Vème République, il faut un chef à un parti s’il veut remporter les présidentielles, et un chef cela ne s’élit pas, cela s’acclame tout au plus. Je sais que les socialistes veulent modifier les institutions et revenir à un régime parlementariste, mais il faudrait qu’un jour ils comprennent que pour cela, il faut d’abord s’emparer du pouvoir dans le cadre des institutions existantes… Pour finir, le calendrier de leur programme est complètement stupide : il est évident qu’elles auront lieu beaucoup trop tard. Toute cette histoire de primaires vient de la fascination du PS et de l’establishment pour l’élection d’Obama aux États-Unis, mais ils n’ont pas compris que, à leur grand désespoir, nous ne sommes aux États-Unis mais en France (enfin moi je suis aux États-Unis mais on se comprend)… Quant aux inconnues que vous citez, elles ne me paraissent pas importantes : DSK, Villepin, Hulot et Joly visent tous le même électorat, qui est relativement faible (par ailleurs je ne crois pas du tout que DSK sera candidat, alors qu’au contraire je me garderai bien d’enterrer Royal). Il suffit que Sarkozy fasse sa campagne sur l’immigration et l’insécurité pour qu’ils participent tous au choeur des pleureuses, ce qui détournera d’eux l’électorat populaire, qui s’abstiendra ou ira à l’UMP et au FN. Sans parler du fait que le PS n’aura toujours pas de programme, de sorte qu’il en sera réduit à faire dans l’antisarkozisme, or on ne gagne jamais une élection présidentielle contre quelqu’un, il faut avoir quelque chose à proposer. (J’ajouterai que, contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, si le PS n’a pas de programme depuis des années, ce n’est pas seulement à cause de la nullité de ses dirigeants, c’est aussi parce que pour des raisons structurelles, il ne peut pas avoir de programme : toute prise de position claire sur les sujets importants entraînerait en effet une scission du parti, ce qui comme l’a souvent expliqué Hollande conditionne la politique de n’importe quel Premier secrétaire.) Bref, l’élection a beau être loin, en dépit des apparences, je vois mal comme le PS pourrait l’emporter.

  43. melclalex dit :

    merci de me pistonner pour un billet mais je ne parle pas du FN sur mon blog considérant, peut-être à tort, que moins on en parle ou en en écrit mieux c’est.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin