A propos de testicules…

Posté par corto74 le 16 janvier 2011

A propos de testicules... dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

 dans zOne Dimanche cuLture !« Ce mot est scientifique et un peu obscène; il signifie petit témoin. Voyez dans le grand Dictionnaire encyclopédique les conditions d’un bon testicule, ses maladies, ses traitements.

Sixte-Quint, cordelier devenu pape, déclara en 1587, par sa lettre du 25 juin à son nonce en Espagne, qu’il fallait démarier tous ceux qui n’avaient pas de testicules. Il semble par cet ordre, lequel fut exécuté par Philippe II, qu’il y avait en Espagne plusieurs maris privés de ces deux organes. Mais comment un homme qui avait été cordelier pouvait-il ignorer que souvent des hommes ont leurs testicules cachés dans l’abdomen, et n’en sont que plus propres à l’action conjugale? Nous avons vu en France trois frères de la plus grande naissance, dont l’un en possédait trois, l’autre n’en avait qu’un seul, et le troisième n’en avait point d’apparents; ce dernier était le plus vigoureux des frères.

Le docteur angélique, qui n’était que jacobin, décide que deux testicules sont de essentia matrimonii, de l’essence du mariage; en quoi il est suivi par Richardes, Scotus, Durandus, et Sylvius.

Si vous ne pouvez parvenir à voir le plaidoyer de l’avocat Sébastien Rouillard, en 1600, pour les testicules de sa partie enfoncés dans son épigastre, consultez du moins le Dictionnaire de Bayle, à l’article Quellenec; vous y verrez que la méchante femme du client de Sébastien Rouillard voulait faire déclarer son mariage nul, sur ce que la partie ne montrait point de testicules. La partie disait avoir fait parfaitement son devoir. Il articulait intromission et éjaculation; il offrait de recommencer en présence des chambres assemblées. La coquine répondait que cette épreuve alarmait trop sa fierté pudique; que cette tentative était superflue, puisque les testicules manquaient évidemment à l’intimé, et que messieurs savaient très bien que les testicules sont nécessaires pour éjaculer.

J’ignore quel fut l’événement du procès; j’oserais soupçonner que le mari fut débouté de sa requête, et qu’il perdit sa cause, quoique avec de très bonnes pièces, pour n’avoir pu les montrer toutes.

Ce qui me fait pencher à le croire, c’est que le même parlement de Paris, le 8 janvier 1665, rendit arrêt sur la nécessité de deux testicules apparents, et déclara que sans eux on ne pouvait contracter mariage. Cela fait voir qu’alors il n’y avait aucun membre de ce corps qui eût ses deux témoins dans le ventre, ou qui fût réduit à un témoin; il aurait montré à la compagnie qu’elle jugeait sans connaissance de cause.»

Testicules, prépuces et autres culs. Extraits du Dictionnaire Philosophique. Voltaire (1694 – 1778).

Le texte du dimanche (48)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

18 Réponses à “A propos de testicules…”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Voilà un article très intéressant sur les testicules en Ethiopie, mon cher Corto !
    Pour être plus sérieuse et renseignement pris auprès d’une autorité de quelque compétence, je peux affirmer que si les deux testicules sont ectopiques, le mari s’il peut accomplir le devoir conjugal – le sperme étant produit par la prostate – ne pourra pas procréer. En effet, les spermatozoïdes sont produits dans les testicules qui, s’il sont ectopiques, n’en produisent pas à cause de la température trop élevée du corps.
    Il est rarissime qu’il y ait deux testicules ectopiques, donc le problème de la reproduction ne se pose pas.
    La première chose qu’on regarde chez un nourrisson c’est si ses deux testicules sont bien descendus. Si ce n’est pas le cas, on essaie d’aller chercher le testicule manquant. Mais on n’y arrive pas toujours, paraît-il.

  2. Marianne ARNAUD dit :

    Comme tout le monde pourra s’en apercevoir, je suis meilleure en testicules, qu’en géographie, mon cher Corto !

  3. corto74 dit :

    @marianne: merci pour ces éclaircissements très instructifs !
    ceci dit, je trouve que le dico du Voltaire est assez savoureux. j’ai découvert ce matin et ne m’en lasse pas. Ok dans un style un peu lourd mais plein d’humour et de révélations.

  4. Jacques Etienne dit :

    Le style de Voltaire, lourd?
    Vous m’étonnez!

  5. corto74 dit :

    @jacques etienne: oui, oui, un style assez lourd, empesé, un brin vieux françois :) ceci dit, on y apprend plein de trucs. et puis, tout de même , ça a pas loin de 250 ans, donc respect! et si on m’avait initié a Voltaire par son dico plutot que par ses zadig, je crois bien que je m’y serai interessé bien plus tôt

  6. LiKa dit :

    Désolée, Cortino mio, mais comme Jacques Etienne, je n’ai pas trouvé ce style lourd. J’ai même pensé un moment que c’était de toi ! C’est dire ! Peut-être parce qu’il y était question de testicules. sujet qui intéresse tout le monde, on sait bien.
    Et bravo Marianne. En fait, j’adore quand on s’éloigne un moment de la politique. C’est rafraîchissant.

  7. marronnier dit :

    testicules ou bourses, sac, scrotum, parties nobles, coucougnettes…

  8. Greg dit :

    Devons-nous dans ces mots voir un complexe révélé ?

  9. Marianne ARNAUD dit :

    @ Marronnier
    Je crois me rappeler que chez San-Antonio, il y a aussi : sac de noix rotatif ! A moins que cela ne veuille dire autre chose et que ce soit mon imagination en effervescence de l’époque qui ait fait le reste.

  10. Yvette Strauss dit :

    @Lika, un parlement qui légifère sans preuve, voilà qui me parait un choix…politique. Le sujet
    traité par Voltaire, c’est « en avoir ou pas » donc moi je vois de la politique, car toute la question se résume à ça, non ? Mais j’aime beaucoup cette manière et le style, et en effet c’est rafraîchissant.

  11. corto74 dit :

    @lika: Que tu ai pu un instant me confondre avec Voltaire… Ma journée commence sous les meilleurs hospices! bises

    @Marronier: et la liste est incroyablement longue, notre imagination est sur ce point débordante

    @greg:ah c’est malin ça ! :) Non aucun souci et toi ça v ?

    @marianne: plaisantez mais aux antilles, lorsque l’on danse de façon très collé-serré, on dit qu’on fait rouler les noix

    @yvette: excellent commentaire. lorsque l’on voit nos députés d’aujourd’hui légiférer sur tout et n’importe quoi, on se dit qu’ils ont de qui tenir. Je me demande d’ailleurs si cette délibération du parlement de Paris de 1665 a éré abrogé depuis

  12. Francis dit :

    amusant et instructif ce post…. il y a tant de sujets (pas ici) dont on se bat les couilles….

  13. corto74 dit :

    @francis: merci, enfin quelqu’un pour relever le coté culturel et instructionnant de ce billet, une invitation à découvrir le dico du bon Voltaire

  14. Marianne ARNAUD dit :

    Très serré-collé, mon cher Corto ?
    Vous voulez dire lorsque l’on fait quiquette-ventrou, comme on dit en Auvergne ?

  15. Tambour Major dit :

    C’est marrant comme la religion vient nous casser les couilles dès qu’il s’agit de testicules. Une preuve de frustration cléricale peut être, dont les attributs ne pouvaient avoir d’autre fonction que décorative ?

  16. Marianne ARNAUD dit :

    @ Tambour Major
    Il serait très intéressant de savoir quelle est, aujourd’hui, la doctrine de l’Eglise en la matière.
    Si je suis à peu près sûre qu’un mariage non consommé peut être annulé par Rome, le fait de n’avoir aucun testicule, n’empêchant pas la pénétration et l’éjaculation, et le fait de n’en avoir qu’un, n’empêchant pas de procréer, ce ne doit plus être une cause d’annulation de mariage.
    De même il faudrait savoir ce qu’il en est de la formule qui paraît-il prévalait lors de l’élection d’un nouveau pape : « duos habet et bene pendentes ».
    Est-ce une réalité ? Une légende ? Ou est-ce une réalité ancienne qui a été abandonnée, car je n’ai pas entendu cette célèbre formule – qui aurait attiré mon attention – lors de l’intronisation de Benoît XVI !

  17. corto74 dit :

    @marianne: Meme pas grave, au pire:  » Est nullus , Deus providebit « , tout ceci ne serait que légende…allez savoir

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Papesse_Jeanne

    Tout cela est bein drôle et passionnant

  18. corto74 dit :

    @tambour major: que nenni, la présence des testicules, parait-il vérifiée devant l’assemblée des cardinaux, permettait de s’assurer que le pape élu était bien un homme et non une femme

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin