Ennemi: un mot banni

Posté par corto74 le 18 janvier 2011

Ennemi: un mot banni dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

 dans zOne Le sAc de MarianneForce est de constater que nous sommes attaqués de toute part – on enlève nos ressortissants  qui travaillent pour AREVA au Niger, on tue un jeune homme décidé à faire sa vie en Afrique ainsi que le témoin venu de France pour son mariage avec une Nigérienne, on s’empare par la ruse et l’espionnage de nos secrets industriels -  pour ne donner que des exemples très récents, et nous sommes totalement démunis devant ces situations, parce que depuis des années nous nous sommes persuadés que « la France est l’amie de tous les peuples », ainsi que le proclament nos dirigeants.

Le mot « ennemi » a été banni du vocabulaire français.

Et même lorsqu’il nous arrive encore de « faire la guerre», comme en Afghanistan, on parle plutôt de « participation à des opérations de pacification ».

Cet état de fait a, bien sûr, des avantages : on peut couper allègrement dans les budgets de l’armée. A quoi sert d’entretenir une armée à grands frais, puisque nous n’avons que des amis ?

On peut faire du business avec tout le monde sans se préoccuper de savoir si l’argent ainsi généré ne va pas nourrir des mafias.

On peut aller se prélasser au soleil des dictatures les plus dures, sans le plus petit état d’âme.

Mais il se pourrait bien que les choses ne soient en train de changer, et que les Français ne finissent par comprendre que certains des « amis » de la France, l’ont choisie comme « ennemie».

Or voilà des lustres qu’on avait voulu l’oublier : un ennemi, il faut le combattre ou accepter de disparaître.

C’est semble-t-il le dilemme qui va se poser à nous dans les temps qui viennent. Saurons-nous relever le défi ? Il faut l’espérer mais rien n’est moins sûr. Déjà des voix s’élèvent pour prêcher le remplacement de  ce qu’ils appellent « la guerre à l’ancienne » par des « actions de police », transformant ainsi, les ennemis  en criminels de droit commun.

Mais dix ans après le 11 septembre 2001, chacun sait très bien que le fondamentaliste musulman  considère tous les « autres » comme des sous-hommes qu’il faut exterminer.

Il paraît de plus en plus évident, que c’est cette guerre d’un genre nouveau qui nous attend et qu’il faudra bien mener si on tient encore à notre liberté, si chèrement acquise dans le passé par les générations qui nous ont précédées.

Marianne A., Dans le sac de Marianne (25).

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr 

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

26 Réponses à “Ennemi: un mot banni”

  1. LiKa dit :

    Ce billet, si on y rajoute les liens qu’il propose est très riche, intéressant. Je n’ai pas fini de tout lire et je n’ai pas l’impression de perdre mon temps. A demain.

  2. boutfil dit :

    dans la france des  » modernoeuds  » ( pardon à Didier Goux d’emprunter sa parole )
    tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, il n’y a pas d’ennemis jusqu’au moment où les droits-de-l’hommistes se seront fait empaler, où les aveugles de ces jours bénis verront enfin clair, et il sera trop tard, on aura plus qu’a baisser les yeux, à descendre du trottoir et à payer les impôts de dhimis…..
    Que Dieu fasses que je sois trop vieille ou trop sénile ou trop morte pour vivre ça….
    Des ennemis ? ou ça ???

  3. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika et Boutfil
    Je me demandais un peu comment ce billet serait compris !
    Me voilà un peu rassurée, merci à vous deux.

  4. LiKa dit :

    Marianne, j’ai tout lu. Et quand je dis « tout », j’inclus tous les liens. J’espère que beaucoup d’entre les amis de Corto – et notre Corto lui-même – viendront aider ma lente digestion… Un billet qui m’a passionnée bien plus que celui de la Bettancourt, tu penses bien ! Merci Marianne.

  5. Philippe Lemoine dit :

    Le problème que nous avons, c’est que nous avons oublié que, comme l’a expliqué Carl Schmitt, pour être l’ennemi de quelqu’un, il suffit que celui-ci vous considère comme son ennemi, il n’est pas nécessaire que vous soyez dans le même état d’esprit vis-à-vis de lui. Or, lorsque quelqu’un fait de vous son ennemi et que vous refusez de le considérer comme tel à votre tour, ce n’est pas la paix qui survient comme par enchantement, mais seulement votre extermination… Par ailleurs, la raison pour laquelle les dirigeants occidentaux, comme les dirigeants français pendant la guerre d’Algérie, refusent de qualifier les opérations militaires en Afghanistan de guerre, c’est parce qu’en droit international, une guerre ne peut opposer que des États entre eux et que, par conséquent, cela reviendrait à reconnaître les insurgés comme un État. Cela dit, comme l’a fort bien expliqué Carl Schmitt, cela va bientôt faire un siècle que l’on considère en effet la guerre comme une opération de police, depuis qu’on a donné une force juridique à la notion de guerre juste.

  6. Marianne ARNAUD dit :

    @ Philippe Lemoine
    Je vous remercie pour cet éclairage, j’avoue ne pas connaître Carl Schmitt. Ce qui m’a fait réfléchir sur cette question c’est une réflexion de Chantal Delsol où elle constate que c’est la première fois, qu’une tragédie est désignée par une date : Onze Septembre.
    Cet embarras occidental à pouvoir nommer ce qui lui arrive, ce manque de mots, m’a sauté aux yeux comme « L’image dans le tapis » et depuis, je ne vois et n’entends plus que cela.
    Ce dont j’ai peur c’est qu’on soit dans un nouveau « plutôt rouge que mort ».

  7. Marianne ARNAUD dit :

    Je viens de lire le long article de Marc Saint-Upéry mis en lien par Corto sur les mots « genre nouveau ».
    Je l’ai pris en pleine poire, sans pouvoir démêler le qui du quoi. Et pourtant l’article datant de 2002, on devrait pouvoir déjà voir si les choses se sont passées comme prévu.
    Ah ! misère de l’incapacité d’analyser !

  8. falconhill dit :

    Il est très juste ce billet…

    (message privé à Corto : j’insiste, mais c’est quoi ton widget qui me gonfle avec des popup à chaque fois que je commente ? c’est ton compteur ou quoi ?)

  9. Marianne ARNAUD dit :

    @ Falconhill
    Merci ! Peut-être que sans les « popup » (?) en eussiez-vous dit plus ?

  10. corto74 dit :

    @falconhill: Tu es le seul à m’avoir signalé ce pb. Cela peut-il venir de chez toi ? Par ailleurs ça veut dire quoi :un wiget et des pop’ups qui se manifestent qd tu commentes ? ça se traduit visuellement comment?

  11. corto74 dit :

    @marianne: tenez a propos de guerre, connaissez vous cette petite video ?
    Etonnant
    http://www.youtube.com/watch?v=NiG8neU4_bs

    et ça, cela s’appelle une démonstration de force …:

    http://www.youtube.com/watch?v=LB7NQdWKFyU&feature=related

  12. Yvette Strauss dit :

    @Marianne,
    U

  13. Yvette Strauss dit :

    @Marianne,
    Un billet très interessant, mais je ne sais pas s’il faut te remercier, car après avoir lu tous les
    liens, je me rends compte de la complexité du dossier, et j’atteins mes limites. Ce qui fait défaut
    en ce qui me concerne ce n’est pas tellement la capacité s’analyse mais de synthèse, donc je vais
    probablement encore réfléchir avant de dire des énormes âneries. Je conclus provisoirement qu’il
    y a bien un ennemi, mais qu’il est difficile à identifier, et que le processus de mondialisation
    et la politique américaine n’aide pas à clarifier le débat. Je suis plus que réticente à la guerre en Afghanistan qui me donne l’impression d’être un piège inextricable et pas la meilleure solution
    pour combattre le fondalitalisme. Bon, voilà pour le moment ce qui me vient à l’esprit, je laisse
    la parole aux autres ..

  14. Marianne ARNAUD dit :

    Mon cher Corto, vous avez décidé de me terroriser ou quoi ?
    @ Yvette
    Oui ?

  15. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    C’est déjà beaucoup mieux que je n’ai su en dire.
    A la vérité j’ai écrit ce billet dans l’idée qu’on viendrait à mon secours pour interpréter ces signes que j’étais incapable d’analyser.
    Quant à en faire la synthèse, je me demande si quelqu’un au monde en est capable quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend !

  16. Didier Goux dit :

    Philippe Lemoine parle de Carl Schmitt, j’allais, moi, citer Julien Freund, ce qui revient un peu au même, le premier ayant fortement influencé le second.

    Sinon, chère Marianne, vous écrivez : « chacun sait très bien que le fondamentaliste musulman considère tous les « autres » comme des sous-hommes qu’il faut exterminer. »

    Ce n’est pas tout à fait exact. D’abord parce que la notion de FONDAMENTALISTE musulman est fausse. Il n’y a pas de fondamentalisme musulman ou, pour être plus juste, un musulman ne peut pas être autre chose que fondamentaliste, dans la mesure où le Coran étant la parole de Dieu lui-même, il ne peut être ni interprété ni amendé : ce qui était valable et impératif au VIIe siècle reste valable et impératif.

    Ensuite, « tous les autres » ne sont pas égaux devant l’islam. Il y a les païens, qui en effet méritent d’être soit massacrés soit réduits en esclavage, et il y a les chrétiens et les juifs, destinés à devenir des dhimmis, c’est-à-dire quelque chose comme des serfs médiévaux, pour faire très bref. C’est ce dernier sort qui nous est promis, si les choses tournent comme elles ont l’air de vouloir tourner.

  17. Didier Goux dit :

    Boutfil : j’ai mis dès le départ le mot « modernœud » dans le domaine public. Donc, point besoin de précautions oratoires pour s’en servir…

  18. falconhill dit :

    Corto, parfois quand je clique pour mettre mon nom, une fenêtre de pub s’ouvre. Je me demande si ça ne vient pas de ton compteur de visite (certains sont des nids à popup… et ont pourri d’autres blogs que je fréquentais d’ailleurs)

  19. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Donc la nouvelle doctrine, si je vous ai bien compris, sera : « Plutôt dhimmis que morts ».
    Décidément tout le monde veut me terroriser aujourd’hui.
    Je comprends que les autres aient préféré retourner à la préparation de leur prochain mariage, gay, comme il se doit !

  20. romain blachier dit :

    Oui alors que tout système a des détracteurs voire pire, on se cache trop souvent la face.

  21. Marianne ARNAUD dit :

    @ Romain Blachier
    Pouvez-vous, comme un service à me rendre, préciser votre pensée, parce que là, je suis larguée !

  22. Yvette Strauss dit :

    @Romain Blachier,
    A propos de « se voiler la face » peut-être pourriez vous nous dire par exemple ce que vous pensez du
    port de la burqa dans nos sociétés occidentales. Le fait de l’interdire nous expose-t-il aux
    prétendues justifications d’enlèvements au Niger et les politiques doivent-ils continuer à marcher
    sur des oeufs pour se mettre à l’abri de représailles. Parce que les terroristes utilisent
    ce prétexte pour justifier leur guerre aux occidentaux, ce qui n’est rien d’autre qu’un chantage.

  23. corto74 dit :

    @falconhill: j ai compris mais ne voit pas trop quoi faire, surtout qu’a priori, je te disais que tu es le seul à me signaler ce lézard? Je vais faire un coup de nettoyage a tout hasard.

  24. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    Croyez-vous que vous venez de soulever un lièvre ?
    En tous les cas cela m’en a tout l’air, malheureusement notre chasseur a l’air d’être parti chasser sans son chien !

  25. Yvette Strauss dit :

    @Marianne, Je n’ai pas bien compris ce qu’il voulait dire,c’est pourquoi j’ai relançé sur cette question , mais apparemment, comme vous dites, il est parti..Tant pis pour lui !

  26. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    … et du coup, tant pis pour nous aussi.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin