Mariage gay, nous y sommes ?

Posté par corto74 le 18 janvier 2011

Mariage gay, nous y sommes ? dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

3204-mariage-gay dans ZoNe GaYLe mariage gay sera-t-il autorisé en France ?

C’est aujourd’hui que le Conseil Constitutionnel doit se prononcer sur l’éventuelle constitutionnalité du mariage entre 2 personnes du même sexe. Ne s’offrent au CC que 3 solutions.

Oui, le mariage homosexuel est constitutionnel et dans ce cas, rien, sinon la lenteur de l’exercice législatif et les débats houleux prévisibles pour sa mise en place ne pourront empêcher à court ou moyen terme sa légalisation.

Non, c’est contraire à la constitution. Comment expliquer, dans ce cas, que cela soit constitutionnel et légal dans plus de 10 autres démocraties occidentales. Exercice impossible.

Botter en touche, sans doute la solution qui sera retenue, et considérer que cette acceptation n’est pas du ressort du CC et renvoyer le débat devant le parlement qui aura donc obligation de légiférer sur le sujet, sans doute après l’élection présidentielle de 2012.

Quelque soit la solution retenue, et quand bien même nous pouvons nous attendre à de magnifiques levées de boucliers comparables aux débordements constatés lors des débats sur le Pacs, une chose est d’ores et déjà acquise, ce n’est plus qu’une question de temps. Le mariage  entre deux personnes du même sexe sera autorisé en France.

Folie passagère 538.

bunnygay.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

49 Réponses à “Mariage gay, nous y sommes ?”

  1. Didier Goux dit :

    Dans la mesure où le mariage gay est une pure aberration, il sera bien évidemment autorisé : aucun suspense là-dedans.

    Sur le sujet, un billet de Fromageplus que je trouve brillant :

    http://fromageplus.wordpress.com/2011/01/05/ou-lon-reparle-de-la-parentalite/

  2. marronnier dit :

    oui mais toi, qui es bien placé et concerné par la question, tu en penses quoi ? Pour ou contre, bordel de merde ?

  3. corto74 dit :

    @didier goux: j avais lu ce billet du Fromage où finalement, plus que de mariage gay, il parle du « droit à l’enfant » pour des couples gays qui le souhaiteraient, c’est un autre débat.
    Plus que tout ce qui gène c’est le mot mariage. Mais au nom de quoi pourrait-on refuser à 2 personnes de meme sexe de s’aimer « légalement » c a d, qui auraient exactement les mêmes droits, et devoirs, qu’un couple hétéro ?
    En quoi est-ce une aberration ?

    Et si,vous comme moi, nous savons qu’il sera a court ou moyen terme autorisé, pourquoi faire tant de chichis pour tarder à le reconnaitre

  4. corto74 dit :

    @marronier: c’est une évidence :) totalement pour et depuis longtemps!

  5. Nicolas dit :

    Tiens ! Je suis contre… Contre le mariage en général, d’ailleurs, sauf éventuellement religieux (ce dont je me fous : je suis athée).

  6. Suzanne dit :

    J’aimerais bien savoir si, dans les pays où le mariage homosexuel est légalisé, il y a autant de divorces que dans les couples normaux.
    Le mariage entre une vieillarde de 95 ans et un jeune homme de 18 ans est légal. L’adoption par célibataire aussi. Ce n’est pas le mariage qui « donne le droit à l’enfant »

  7. dominique dit :

    Moi cela ne me dérange pas ces mariages gays mais je ne suis pas non plus, le curée de ma paroisse. Accorder le mariage gay c’est reconnaître la différence et l’accepté en tant que telle non ? Je dis peut-être de grosses conneries mais franchement, que pascal et Thomas ou solène et marie se marie, s’ils sont heureux ! Moi je veux le bonheur des gens

  8. corto74 dit :

    @nicolas: jamais économe d’une connerie , hein ? :)

    @suzanne: seriez-vous en train d’ajouter de l’eau à mon moulin ? meme les plus curieux mariages entre héteros sont autorisés et on le refuserait aux homos ?

    @dominique: tout le pb est là associer le mariage à l’église (pour faire court ) alors que selon moi, le mariage (nom commun a connotation tres religieuse)n’est pas affaire de religion, ni de sexe, c’est purement un engagement pris entre 2 personnes. point barre.Tiens faudra que je fasse un billet pour dire pkoi je suis pour le mariage de 2 personnes du meme sexe.

  9. Marianne ARNAUD dit :

    Chouette ! Je sens, mon cher Corto, qu’on ne va pas tarder à manger des dragées en pagaille !

  10. Tambour Major dit :

    Décision mise en délibéré au 28 janvier prochain. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’intime conviction que le Conseil Constitutionnel va prononcer un statu quo.

  11. Suzanne dit :

    Corto: je n’ai pas d’avis sur la question. Ni pour, ni contre. Envisageons l’adoption par les évêques lesbiennes catholiques, nous sauterons trois cases d’un coup.

  12. corto74 dit :

    @marianne: y a plus qu’à les faire , les dragées,!

    @tambour major: comme je l’explique ds mon billet, le CC ne peut se prononcer en principe sur un statu quo, il n’a que 3 solutions qui chacune, de toute façon feront avancer les chmilblick ! allez , au pire sous 2 ou 3 ans, c’est fait, c’est vrai quoi nous sommes en France, qui va piano va sano, chez nous. Ce qui est sur, c’est que rien ne se fera avant les élections de 2012

  13. corto74 dit :

    @suzanne: comme a Nicolas, toujours une connerie en catalogue a sortir :)

  14. Marianne ARNAUD dit :

    @ Tambour Major
    @ Tambour Major
    J’ai comme l’impression que vous savez très bien pourquoi. C’est parce que, comme le dit Didier Goux : « le mariage gay est une pure aberration » !
    J’ajoute que c’est même un piège tendu à ces gogos d’homosexuels suivistes de leurs lobbies politico-sexuels qui ne savent plus quoi inventer pour faire parler d’eux.
    Cela dit la jeune femme qu’on vient de nous présenter à la télé qui a « besoin de se marier pour exister dans la société » était désarmante de bêtise sympathique comme la plupart des « gens de la vraie vie » que les télés on le chic de savoir nous dégoter.

  15. corto74 dit :

    @marianne: A defaut d’être suiviste, je suis ravi d’être un gogo homosexuel qui, n’étant tout de même pas tombé de la dernière pluie, sait ne pas tomber dans n’importe quel piège.

    Alors, plutot que d’ironiser ou de railler, expliquez moi donc de manière rationnelle et non teinté de religiosité, en quoi le mariage gay est une aberration ?

  16. Christophe dit :

    Comme le dit Tambour Majour, il va falloir attendre le 28 janvier. Mais le renvoi vers le législateur est certainement la décision qui va être prise. Donc mon cher Corto ne te précipite pas pour acheter ta robe de marié. lol.

  17. Didier Goux dit :

    Corto, mon cher, vous avez lu trop vite le billet de Fromageplus ! Il explique très bien le lien étroit qui existe entre mariage et procréation. Le mariage n’a de sens, de raison d’être, que s’il est lié à la reproduction (même de façon purement symbolique). Donc, pas de reproduction possible = pas de mariage.

    Le mariage homosexuel, c’est le mariage hétérosexuel mais en version singée, vide, modernœuse.

  18. corto74 dit :

    @christophe: c’est parce que c’est toi que j’accepte la plaisanterie

    @didier goux:le mariage tel que vous et votre Fromage l’entendez (comme des millions de gens respectueux des traditions ou empreints de religion ) n’a de raison d etre que la procréation. C’est justement sur ce point que nous ne sommes pas d’accord, pour moi, le mariage n’est pas forcément histoire de procréation, c’est avant tout une question d’amour et d’engagement entre 2 personnes.

    Sur ce , faut que j’aille me taper mon Rv menstruel chez Pole Emploi , Grrrr, a plus tard

  19. Marianne ARNAUD dit :

    Ah ! je vous prends au mot, mon cher Corto !
    Quand vous aurez obtenu le mariage homosexuel, ce qui ne saurait tarder, demandez donc à vos amis des lobbies, de militer pour le droit à avoir des menstrues.
    Car, à tout bien considérer, il est d’une injustice flagrante
    que les homosexuels n’y aient pas droit !

  20. Tambour Major dit :

    Hélas Didier a raison. Le mariage tel qu’il est conçu dans notre système juridico-sociétal, a pour fondement la reproduction. Ce n’est pas anodin si le premier article du Code civil relatif au « Obligations qui naissent du mariage » énonce :

    « Les époux contractent ensemble, par le seul fait du mariage, l’obligation de nourrir, entretenir et élever leurs enfants ».

    Ainsi la fécondité est encore aujourd’hui placée au coeur des préoccupation du mariage. On pourrait éplucher une grande partie du Code civil et bien d’autres encore pour étayer cette affirmation. Ce n’est pas nouveau, je en renverrai qu’au billet publié en ces lieux dimanche dernier : le mari impuissant ou dépourvu d’organes nécessaires à accomplir son rôle reproducteur fait encourir la nullité du mariage. C’est donc, à travers le mariage, de reproduction qu’il s’agit.

    Qu’on le veuille ou non la famille telle qu’elle se dessine à travers tout notre système juridique est hétéro-normée, fondée sur la reproduction sexuée, et vise la protection physique et patrimoniale des personnes qui la composent.

    Poser la question du mariage gay ne se limite pas à ouvrir les mêmes droits pour tous. Elle pose une question qui n’est pas anodine et qui demandera un véritable travail de fond : qu’est-ce que la famille au XXI° siècle ? C’est lorsque l’on aura répondu à cette question que l’on pourra véritablement non pas seulement ouvrir le mariage au couples Gays, mais refondre tout le droit de la famille pour offrir enfin un corpus de règles adaptées aux situations contemporaines. Le Doyen Carbonnier l’avait fait dans les années 1970 pour aboutir à la fameuse réforme de 1975 qui avait consacré l’égalité des époux dans le mariage (une révolution à l’époque !), réforme profonde conduite à la suite d’un long mais très complet travail sociologique de terrain. Une nouvelle réforme de même ampleur, que j’appelle de mes voeux, ne se fera également pas en un seul jour. Elle demandera du temps et surtout du courage et détermination.

  21. Marianne ARNAUD dit :

    Pourquoi vouloir absolument considérer le mariage comme un droit ?
    De mon point de vue, au XXIème siècle, alors que les hommes et les femmes sont égaux, en principe, le mariage est une contrainte que certains couples s’infligent pour ce qu’ils considèrent encore comme pouvant être bénéfique pour leurs enfants.
    Malgré cela il faut voir ce qu’il en advient, après quelques années de l’exercice de ce « droit » !

  22. Tambour Major dit :

    @ Marianne : je suppose que votre commentaire m’est adressé ? Je ne qualifie nulle part le mariage de « droit », car ce n’en est pas un à mon sens. En revanche accéder au mariage donne accès à de nouveaux droits, ça par contre cela ne fait aucun doute.

  23. corto74 dit :

    @tambour major: je sais bien que la fécondité est au coeur du mariage tel qu’il est conçu actuellement. Idem en Espagne ou au Portugal, ce qui ne les a pas empeché de valider le mariage gay. C’est sur une autre conception du mariage que je souhaite aller et que je defend, ce que ne semble pas vouloir admettre Marianne ou Didier ( par exemple). Je vois le mariage comme l’union de 2 personnes qui, s’aimant, souhaitent prendre des engagements de vie. Engagements dont la procréation ne feraient pas forcément partie. Ainsi, quand je defend l’acces du mariage pour les gays, ce n’est pas du meme « mariage » dont je parle. Tout le pb est que ce terme « mariage » est tellement connoté religieusement et a but procréatif et familial qu’on en oublie la motivation première: un engagement mutuel de 2 personnes.
    Aujourd’hui, pacs , union libre et autres ersatz ne donnent pas a 2 personnes de sexe identique les memes droits qu’a 2 heteros. Il n’y a qu a voir les embrouilles en cas de décès d’une des 2 parties.
    L’acces au mariage pour 2 homos doit pouvoir s’accompagner des memes droits et devoirs que pour 2 heteros, c’est faisable à la condition sine qua non de considérer autrement le mariage (tel qu’entendu aujourd’hui).

    Cerise eventuelle sur le gateau, si j’ose dire, cet engagement formel que je souhaite permettrait sans nul doute, pour moi, la consolidation de certains couples homos qui, devant l’adversité, n’hesitent pas à se séparer à la moindre anicroche un peu sérieuse. je sais de quoi je parle.

  24. jeremie dit :

    Image de Bugs Bunny : où est la carotte ?

  25. Tambour Major dit :

    @ Corto : je te rejoins totalement. Mais je me méfie d’une « réformette » qui consisterait à simplement ouvrir la possibilité de se marier aux couples de même sexe. Certes ce serait une véritable révolution et parler de réformette pourrait paraître provocateur.

    Et pourtant je reste convaincu que cette seule ouverture ne résoudra pas tout et au contraire posera beaucoup plus de difficultés qu’elle n’en résout : car tous les mécanismes qui s’articulent autour du mariage sont conçus pour les couples hétéros. C’est pourquoi il me semble qu’une réforme totale du droit de la famille serait seule à même de changer durablement et efficacement les choses.

    On me rétorquera sûrement : « oui, mais il faut bien commencer quelque part« . J’entends et accepte la remarque : ce qui est fait ne sera plus à faire. Cela ne m’enlèvera pas de l’idée que j’ai raison : le seul bricolage du mariage gay ne fonctionnera pas bien tant que tout l’appareil « juridico-familial » n’aura pas reçu un total remaniement.

  26. Marianne ARNAUD dit :

    @ Tambour Major
    Mon commentaire ne s’adressait pas particulièrement à vous mais en lisant le vôtre, tout à coup, ce « droit au mariage » qui est bien la base de la lutte du jour, m’a paru tout à fait insensé, et je l’ai dit.
    En même temps, on n’empêchera pas Corto de continuer son discours à l’eau de roses, pas plus qu’on n’empêchera des milliers de personnes de se ruer sur la collection Harlequin, ou les violons de se mettre en branle dans certains films au moment du baiser fatidique.
    Ca marche et même ça paye !

  27. corto74 dit :

    @marianne: vos associations d’idées: mon souhait de légalisation du mariage gay = eau de roses = harlequin = violon … sont totalement ridicules, un brin blessantes.
    Souhaiteriez vous ne lire et n’entendre que des avis rejoignant le votre sur cette question ? ca va etre dur! Respectez, svp, mon avis sans essayer de le tourner en ridicule. Ca me ferait bien plaisir.
    Il est évident que nous avons 2 conceptions opposées du mariage. Votre conception, bien ancrée dans des siecles et des siecles d’éducation judéo-chretienne et toussa, est defendable, soit. La mienne est autre et ne rejette aucunement votre conception de la chose, elle est juste différente. Okay ?

  28. Marianne ARNAUD dit :

    Eh bien, mon cher Corto, moi je trouve aussi qu’il est désobligeant de votre part de toujours mettre en avant le fait « judéo-chrétien » dans ma réflexion sur le mariage !
    J’essaie de me tenir à ce que la raison me dicte. Et excusez-moi de trouver un peu surannée, par les temps qui courent, vos références sur le couple. Car tout ce que vous prônez peut très bien exister hors mariage, évidemment. Le mariage n’étant en rien une garantie de quoi que ce soit, comme chacun peut s’en rendre compte.
    Je crois que c’est surtout cette opposition d’une situation rêvée, confrontée à la situation réelle du couple quel qu’il soit, qui engendre ce sentiment de ridicule.
    Pour continuer la réflexion qui m’est venue après avoir relu Tambour Major, je dirais que dans la logique de ce qui est en train de se passer au niveau de la famille au XXIème siècle en France, à savoir : d’ores et déjà plus d’enfants nés hors mariage que dans le cadre de celui-ci; divorces de plus en plus nombreux, alors que beaucoup de couples ne se marient même plus; devant ce constat, il me semble que le législateur, au lieu d’accorder le droit au mariage aux homosexuels, devrait en bonne logique, déclarer dissoute l’institution du mariage.
    Je suis sûre quant à moi, au train où vont les choses, que c’est vers quoi on tend.

  29. Didier Goux dit :

    Engagement de vie, le mariage ? D’accord, mais à ce moment-là, si vous voulez être cohérent, supprimez le divorce ! Sinon, votre « engagement de vie », c’est de la roupie de sansonnet modernœud !

  30. corto74 dit :

    @didier goux: ben merde alors, si on supprime le divorce, faut aussi supprimer le mariage, non ?

  31. Christophe dit :

    Pour rebondir sur Tambour Major si je peux dire mais dans la phrase “Les époux contractent ensemble, par le seul fait du mariage, l’obligation de nourrir, entretenir et élever leurs enfants”, où est-il spécifié que les enfants soient nés après des galipettes ensemble des époux ? On parle de nourrir… leurs enfants. Ces derniers ont pu être adopté ou bien être les enfants de chacun des 2 parents. Si la fécondité était obligatoire 2 hétéros divorcés avec enfants ne pourraient pas se marier dans ce cas. Je ne sais pas si je suis très clair.
    Et je me pose aussi une question : Beaucoup de gays militent et sont pour le mariage homo mais combien d’entre eux veulent se marier ?

  32. corto74 dit :

    @christophe: Beaucoup de gays militent et sont pour le mariage homo mais combien d’entre eux veulent se marier ?
    Il y a encore peu de données sur le sujet. En belgique, il y a depuis 2003, date de legalisation du mariage gay environ 2000 mariages gay chaque année: 2054 mariages en 2005, 2248 en 2006 et 2300 en 2007. En espagne, la première année, 1300 unions célébrées.Aux pays bas, 8100 mariages gays entre 2001 et 2005. Au massachussets: 7341 unions entre 2004 et 2005.
    C’est pas le grand rush mais cela fait tout de meme du monde, petit a petit… Pour la France, on verra bien

  33. Christophe dit :

    Merci je savais que je pouvais compter sur toi pour avoir une réponse. C’est mieux que google ici. lol. Quelle érudition. La place de J.Dutour est à prendre à l’Académie tu sais.

  34. El Camino dit :

    Mariage Gay, mariage heureux. Désolé.

  35. corto74 dit :

    @el camino: fastoche !

    @christophe: a ton service !

  36. Didier dit :

    Le mariage entre personnes du même sexe arrivera en France, c’est évident. Mais combien de problèmes cela va-t-il résoudre et surtout combien cela va-t-il en créer? Il serait rigolo d’évaluer le nombre de mariages d’amour tous sexes confondus, il y a de grandes chances que nous ne soyons très très déçus. Les gens se marient depuis que le mariage est institutionnalisé par us, obligation ou intérêt et, bien-sûr, si un peu d’amour peut venir émailler tout ça pourquoi-pas…
    In-fine et au vu des connaissances actuelles, rien ne prédispose l’humain à une quelconque exclusivité en la matière.
    Je réitère la question de christophe, sur tous les homos qui militent pour le mariage gay, combien veulent se marier? Je suis pour le mariage gay pour des questions de droit et d’équité mais perso, très peu pour moi. :)

  37. Le Parisien Liberal dit :

    en quoi la loi doit dire ce qu’est un mariage ?

  38. corto74 dit :

    @didier: pourquoi veux tu que cela pose des problèmes ? Que cela dérange, je le comprends. mais vu que le mariage traditionnel ne semble plus avoir comme principale fonction la procréation,les enfants (54,8% des enfants naissent hors mariage, chiffre en constante progression ) pourquoi ne pas le faire évoluer et « l ‘ouvrir » à d’autres.

    Je ferais la meme réponse qu’a christophe, on ne sait pas combien de gays sont près à se marier, ce qu’on sait, et d’après les chiffres que j’ai trouvé, c’est que la ou il a été instauré, c’est chaque année en gros entre 2000 et 2500 mariages gays qui sont célébrés. Avec un record pour un etat américain, le Massassuchets

  39. corto74 dit :

    @parisien libéral: Bienvenue ici ! Je ne comprend pas bien le sens de ta question.
    et tant que j’y suis, en quelques mots, c’est quoi Alternative Libérale ?

  40. Francis dit :

    j’ai la même pensée que Tambour Major…ils vont s’appuyer sur des vieux textes du code civil….

  41. Le Parisien Liberal dit :

    hello Corto. Alternative Libérale, c’est un parti politique, libéral, au sens européen et au sens américain du terme, né en 2006, et qui rassemble des jeunes actifs, des étudiants, mais pas uniquement.
    Notre programme, proche de celui du FDP Allemand, du VVD néerlandais ou du Libdem britannique, mais également inspiré par les thèses libertariennes, c’est :

    - moins d’Etat
    - libéralisme économique
    - libéralisme sociétal

    http://www.lepost.fr/article/2011/01/19/2376091_conservatisme-vs-liberalisme.html notamment.

    Sur le sens de ma question : autant on ne voit pas en quoi le droit devrait s’opposer à ce que deux personnes, quelles qu’elles soient, vivent ensemble et s’unissent, autant on se demande ce que le terme « mariage gay » veut dire. Un mariage, gay ou pas gay, est juste un contrat, qu’il est possible de rompre. Allez vous demander que la loi codifie les droits et devoirs dans le cadre du mariage gay alors que ceci peut juste faire l’objet d’un contrat validé par un notaire ou un avocat ?

  42. corto74 dit :

    @le parisien libéral: merci pour ces éclaircissments mais absolument pas convaincu par ce « programme » d’alternative libérale qui à la limite pourrait fonctionner dans un monde joli ou il y aurait plein emploi, du pogon pour tous à gogo et 0 deficits pour tout un chacun, etat comme particuliers.

  43. le king31 dit :

    le mariage est un acte public,un lien qui engage les deux mariés vis-à vis de la société tout entière!!
    ce n’est pas une simple officialisation de l’amour qui lie deux êtres ,quels qu’ils soient , c’est d’alleurs pour cela que le mariage est
    aux yeux de la république ,un acte d’état civil et ,aux yeux de l’Eglise , un sacrement !!avec le mariage homo ,on a l’impression d’une sorte de suicide de la sociétè ??? il y a une volonté de ne pas continuer à faire des enfants de tarir la source de l’avenir , d’arrêter la reproduction , ce cycle que l’être humain reproduit depuis la nuit des temps!
    une société a part, qui existerait à côté de la société des familles construites autour d’un couple homme femme , comme on la connaît depuis l’origine de notre civilisation!!

  44. corto74 dit :

    @king31: bienvenue ici ! Certains n’étant point d’accord avc mon billet , j ai donné à l’un d’entre eux la possibilité de s’exprimer « contre » le mariage gay, cela paraitra en fin d’après midi ! A t’y lire !

  45. Marianne ARNAUD dit :

    Chouette, mon cher Corto, au moins déjà un lecteur qui sera d’accord avec moi !

  46. Le Parisien Liberal dit :

    @ Anyhow : lol !

    @ Corto
    - monde joli ==> A NOUS DE LE CONSTRUIRE
    - plein emploi ==> DES JOBS IL Y EN A, je suis désolé !
    - du pogon pour tous à gogo ==> L’argent n’achete que ce qui est à vendre
    - 0 deficits pour tout un chacun, etat comme particuliers ==> c’est notre programme à Alternative Libérale

  47. corto74 dit :

    @parisien libéral: Point 1, nous sommes d’accord, pour le reste, je demande a voir

  48. yazan dit :

    La réponse est depuis sortie des confins du conseil des sages….
    L’interdiction du mariage gay est conforme à la constitution qui le définit comme une union d’un homme et une femme.
    allons jusqu’au bout du raisonnement: Le mariage gay sera adopté tot ou tard, il risque d’être un sujet d’affrontement entre gauche et droite où, sur ce point, le clivage est bien réel (et idéologique).
    Imaginons qu’il soit légalisé à l’issue des résultats de 2012. Imaginons que la droite (extrême ou pas) saisisse alors le conseil constitutionnel pour se prononcer sur l’illégalité du mariage gay.
    Bien sur que les sages je jugeront alors constitutionnel (car la constitution parle aussi d’égalité).
    Mais alors, le conseil constitutionnel serait il en mesure de se contredire?
    Ou alors, la constitution française serait elle inconstitutionnelle?
    Hum hum hum…

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin