Suicides en série

Posté par corto74 le 19 janvier 2011

Suicides en série dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

pies dans Zone c'eSt chez noUs!Dans quel monde vivons-nous pour qu’une gamine de 9 ans se suicide en se balançant du 5ème étage pour cause de ras-le-bol diabétique ? Dans quel monde vivons-nous pour qu’un jeune de 17 ans tente de mettre fin à ses jours en s’immolant dans les chiottes de son lycée, lieux que l’on imagine assez bien insalubres ? Dans quelle société sommes-nous pour que Dany, conductrice de bus de 49 ans essaie de mettre les bouts pour ne s’être jamais remise de la scène atroce dont elle fut témoin ?

Il y a trop de solitude et de désespérance là-dedans. Des cris sans réponses, pisser dans un violon.

Ce n’est pas l’acte de suicide qui m’insupporte, c’est une chose trop intime pour pouvoir juger ou comprendre; juste un espèce de malaise devant notre impuissance à anticiper, à voir venir. Ne sommes-nous pas capable d’écouter, de percevoir les signes avant-coureurs ? Notre incapacité à prévenir l’inadmissible. Et ces questions lancinantes que l’on se pose, pas forcément vous et moi (encore que…) mais sans nul doute les entourages respectifs: Avons-nous une quelconque part de responsabilité ? Aurions-nous pu faire quelque chose ? Qu’avons-nous loupé ?

Oui, 3 faits divers si banals qu’on les aura oublié demain. 3 histoires qui s’enfilent à la chaîne dans les colonnes de nos journaux. 3 faits divers à sensation, la preuve, je m’en fait, attristé, l’echo. 3 drames insupportables.

Il y a des jours avec, et des jours sans. Ces derniers m’insupportent, ils me dérangent mais m’interpellent. Heureusement, oserais-je dire.

Folie passagère 539.

012.jpg D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

18 Réponses à “Suicides en série”

  1. LiKa dit :

    Il y aurait tant à penser, à dire, qu’ici… Corto, non. Tu as employé un mot très juste : solitude.

  2. Marianne ARNAUD dit :

    Avec notre sacro-saint principe de précaution,mon cher Corto, que nous avons même inscrit dans notre constitution, nous avions sans doute pensé échapper au tragique de la vie, et voilà qu’il nous saute à la figure à tous les coins de rue.

  3. dominique dit :

    Oui la solitude tout à fait d’accord

  4. corto74 dit :

    @lika et dominique: cela doit etre mon côté bisounours mais je n’arrive pas à m’habituer à cette solitude qui a l’air de pourrir la vie de tant de gens.

    @marianne: a tous les coins de rue en effet.et, le pire c’est que faute de pouvoir faire grand chose, on l’admet, on s’y habitue.

  5. Jacques Etienne dit :

    Le suicide ne me paraît pas plus choquant qu’autre chose. Dû à la solitude, à une faille interne irrémédiable? Qu’importe? Il faut croire que pour certains en finir est plus doux que de continuer. Ceux, dont moi, qui n’ont pas cette souffrance ne comprendront jamais. Alors pourquoi les plaindre ou les pleurer s’il ont choisi la route qui leur semblait la plus facile?

  6. corto74 dit :

    @jacques etienne: c’est justement parce que bien souvent le suicide est du a la solitude que c’est choquant. Dans un monde où tout est fait en apparence pour faciliter la communication, certaisn se retrouvent seul à en crever. Rien de « facile » là dedans.

  7. Greg dit :

    J’ai toujours été très intéressé par le concept de suicide… particulièrement dans le système féodal japonais où l’honneur se payait avec son propre sang. Moi même, lorsque j’attends le RER tout au bout du quai où j’ose chanter sans me sentir écouté, il m’arrive de fixer les rails, de songer à ma propre existence, et de constater ma petitesse et la fragilité de mon corps… il ne faudrait qu’un instant, un pas, un seul pas au delà du quai pour peut-être régler tous les dossiers en souffrances, solder la dernière table du restaurant… Pourtant, je ne le fais pas, le train finit par arriver (bien que souvent très en retard ^^), et je monte dans une rame parmi les premières, je m’assois parmi les anonymes et je regarde les paysages défiler par la fenêtre, je regarde les gens qui on tous l’air déprimé et désespérés, je constate que l’un d’eux, que je trouvais charmant relit un cours de mathématiques avancées et que mine et talents vont quelquefois de pairs, même si mine et talent et gaieté et disponibilité et attirance mutuelle vont rarement de quintuor…
    Le suicide… dans quels abysses de désespoir faut-il sombrer pour l’envisager, dans quel gouffre plus profond encore doit-on se perdre pour passer à l’acte… Je ne parle pas ici des personnes qui vivent en se ‘loupant’ et enterrent famille et voisins, mais de ces trois inconnus qui ont franchi un pas qui nous semble tous infranchissable, celui du renoncement… Preuve de l’échec que constitue notre civilisation… les gens se suicident pour des broutilles… pas pour l’Honneur à la japonaise…
    Nous, les ‘biens-portants’ sommes responsables de ces morts, nous qui n’allons pas voir le vieux crasseux du croisement parce qu’il pue, nous qui n’allons pas voir la femme qui pleure au terminus du RER, qui renvoyons nos enfants dans une école où il est martyrisé car ‘il en faut bien un’… Nous pouvons blâmer la ‘Société’, nous pouvons blâmer nos parents, mais nous sommes pleinement responsables de la solitude des ‘solitaires’… Nos raisons, on les connaît, on les comprends… celles de ces trois inconnus, qui ont emporté leur solitude avec eux semblent nous dépasser, pourtant ce sont des humains, qui vivent dans la même société…
    (il faut que je décolle mes yeux de la photo ‘Lui’ dans la frise de gauche sinon, je ne vais jamais finir de parler ^^)
    Bisou à tous !
    (Et Corto, j’attends toujours la réponse ^^)

  8. corto74 dit :

    @greg: quel commentaire ! j y reviendrais demain. De quel « lui « parles tu ? et réponse a quelle question ? Biz

  9. marronnier dit :

    et encore, tu n’as pas parlé des suicides à France télécom…
    L’écrivain roumain Cioran a très bien parlé du suicide. Il disait par exemple :
    - Pourquoi se suicider puisqu’on se suicide toujours trop tard.
    ou :
    - « Le désir de mourir fut mon seul et unique souci ; je lui ai tout sacrifié, même la mort. »

    Et cette citation de Victor Hugo :
    « Le suicide est une lutte entre deux craintes. Il y a suicide quand la crainte de la vie l’emporte sur la crainte de la mort. »

    (je connais quelqu’un qui s’est suicidé après avoir regardé un épisode de Derrick à la fin du mois de novembre 1986 un jour de pluie à Dunkerque…)

  10. LiKa dit :

    Jacques Etienne parle de faille interne irrémédiable. Oui. Mais le mot « facile » est déplacé, à mon sens. Marronnier nous offre une citation de Victor Hugo qui me paraît plus juste.

  11. Jacques Etienne dit :

    Qu’est-ce que la solitude ? Elle peut être réelle, faite d’absence de contacts avec autrui. Elle peut être entourée, voire choyée, mais naître d’un sentiment de trop grande différence avec ceux qui entourent. Il est des solitudes heureuses, choisies. A elle seule, la solitude n’explique pas le « désespoir ». S’il se peut qu’elle y participe, il faut qu’elle s’accompagne de souffrance. Si je parle de « facilité » c’est qu’il me semble que quoi que l’on fasse dans la vie on choisit TOUJOURS ce qui est le plus facile POUR NOUS :certaines « facilités » paraissent courageuses, héroïques, d’autres lâches ou méprisables. Inutile d’en juger.

    Quant à notre société, elle ne peut que favoriser la solitude. C’est le prix à payer pour l’autonomie que permet le progrès technique et matériel.

  12. corto74 dit :

    @greg: Sans non plus nous battre la coulpe à la moindre occasion,il est vrai que nous, en tant que collectivité, avons notre part de responsabilité dans ces drames. Faute d’écoute, d’attention etc… maintenant aussi dramatique que soit ces actes, il arrive aussi qu’on n y puisse pas grand chose.

    @marronier: a la difference de certains (peut etre se recoinaitra-t-il), j’apprécie enormement Victor Hugo. Ca citation est juste.
    Pour derrick, c’est tout bon (faire une bonne sieste)ou tout mauvais comme pour la personne que tu évoques.

    @jacques etienne: hors mis la solitude choisie ( lhermite par ex.), la solitude est forcément souffrance.
    « Quant à notre société, elle ne peut que favoriser la solitude » oui ben justement, si cela est hélas assez vrai cela n’en est pas moins scandaleux.

    @lika:bisous du matin !

  13. Didier Goux dit :

    C’est peut-être une chose trop intime pour que… Il n’empêche que vous en avez tout de même tiré un billet, hein ! Et vous n’êtes pas le seul.

  14. corto74 dit :

    @didier goux: « Il n’empêche que vous en avez tout de même tiré un billet » mais je le reconnais bien volontiers, n’ais-je point écrit: « 3 faits divers à sensation, la preuve, je m’en fait, attristé, l’echo ».

  15. Greg dit :

    @Corto, va dire « on ne peut pas y faire grand chose » aux personnes agées (et quelques fois moins agées) qu’on retrouve décédées chez-elles au bout de trois mois…

  16. Didier dit :

    Question de culture et de conjoncture. En Tunisie, un vendeur à la sauvette se suicide et c’est la révolution. Ici ou ailleurs, même pouvant établir des responsabilités claires ce qui est rare en cas de suicide, rien.

  17. corto74 dit :

    @didier: oui,justement, rien !

    Dis moi, tu rattrapes ton retad de lecture ? :)

  18. Didier dit :

    @ Corto > Je ne suis pas encore passé partout mais je m’accroche! :D

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin