A en perdre la tête !

Posté par corto74 le 21 janvier 2011

A en perdre la tête ! dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

king_head dans zoNe à  mOiet autres considérations vendrediennes

L’actualité politique étant tristounette et de peu d’ intérêt, profitons-en pour se poser les bonnes ou les mauvaises questions.

L’UE, dont la France, et la Suisse ont annoncé qu’elles allaient geler les avoirs de la famille Ben Ali et consorts. Brut de fonderie, la décision semble logique et justifiée. C’est vrai quoi, Ben Ali, c’etait un dictateur qui s’était fait des couilles en or sur le dos du bon peuple tunisien. Il est donc normal qu’on lui coupe les vivres et que l’on se saisisse de sa carte Gold. C’est drôle tout de même, il y a à peine 8 jours, le monde entier se foutait royalement de la façon dont le clan Ben Ali -Trabelsi faisait grossir son bas de laine, y compris, l’UE, la France et la Suisse; et aujourd’ui, tout le même monde entier veut lui couper la chique et le robinet… Allez comprendre. Un brin d’hypocrisie ? Du pragmatisme diplomatique ? Sans doute un peu de tout cela…

21 Janvier, nous sommes. Il y a 218 ans (sources: D.Goux et cie ), Le bon roi Louis XVI perdait la tête en place publique, zou…, décapité l’ancien ! Je suis toujours surpris par cette nostalgie étrange qui entoure feue la monarchie française. Je perçois mal les conséquences (supposées ?) de cet affreux régicide. Ca m’interpelle néanmoins car si des dizaines de messes, d’offices et de séances de prières sont organisées ici-bas, c’est sans doute que l’évènement à de l’importance pour des milliers de gens. Importance importante ou importance relative, faut que je creuse…

Piqué au vif par le dessin de Plantu le comparant à La Marine ou hasard du calendrier ? Mélenchon, celui qui se prétend être le bruit et la fureur de notre république, se déclare officiellement candidat à l’élection présidentielle. Faut-il en rire ou en pleurer ? Le craindre ou l’ignorer ? Mais qu’un bonhomme pareil dont l’arme majeure est l’invective et la boulette qui pue puisse se présenter (et sans doute faire un score non négligeable) devrait nous inciter à nous poser certaines questions sur l’état de déliquescence dans laquelle se trouve la classe politique française. Non ? Si.

Dans le recueil des célébrations officielles 2011, la République annonce vouloir célébrer les 50 ans de la disparition de Céline. Aussitôt billes et Klarsfeld* en tête s’en offusquent. L’antisémitisme de l’auteur de Voyage au bout la nuit n’a pas à être célebré. Pour appuyer sa démonstration, Klarsfeld écrit: « Je sais que les Armagnacs et les Bourguignons se sont réconciliés dans les livres d’histoire, mais, dans le cas présent, il y a toujours des victimes et des bourreaux « . L’a raison le Serge, planquons cet éminent Voyage, virons-le des manuels scolaires et des bibliothèques, nous le ressortirons en temps utiles ! Dis-moi Serge K., quand as-tu décidé de passer l’arme à gauche ?

Pas facile tout cela, il y a vraiment de quoi perdre la tête, non?

Folie passagère 542.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

* Etonnant mais excellent article de Médiapart sur cette affaire

42 Réponses à “A en perdre la tête !”

  1. Gildan dit :

    Non, ça va la tête !
    Ce sont les jambes ce soir ! Ça doit être à cause du temps !
    ;)
    Oui, je fus surpris en entendant toute une émission (radio)sur cet anniversaire!
    J’y ai appris que De Lisle avait retourné sa veste et écrit une chanson pour le roi !
    ;)
    bonne soirée Corto !

  2. corto74 dit :

    Avis ! Et frédéric Mitterrand est un trou du cul ! Pas de couilles, pas d’embrouilles la nouvelle devise du ministre e la culture:

    http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/l-ecrivain-louis-ferdinand-celine-ecarte-des-celebrations-nationales-2011-21-01-2011-1237659.php

  3. Marianne ARNAUD dit :

    « Décapité l’ancien » il n’avait pas trente-neuf ans, mon cher Corto. Un peu jeune pour an ancien, non ?
    J’ai vu chez Didier Goux que vous n’aviez pas compris ce qu’il voulait dire lorsqu’il a écrit « rendre inenvisageable toute réconciliation française ».
    C’est vrai que cela peut paraître excessivement pessimiste, mais depuis cet acte fondateur de la République, qu’on le veuille ou non, qu’on s’en réjouisse ou le déplore, la France a été constamment divisée en deux. Cela a commencé avec les Montagnards et les Girondins et jusqu’à aujourd’hui ça n’a jamais cessé.

  4. Marianne ARNAUD dit :

    Pour ce qui est de Céline, ne le plaignons pas trop car lui-même avait horreur des célébrations.
    Célébré ou pas, cela n’ajoutera ni n’enlèvera rien à l’écrivain majeur qu’il a été.

  5. corto74 dit :

    @marianne: mais 39 ans si je ne m’abuse, c’était à cette époque presque un âge cannonique à de rares exceptions près!
    La droite et la gauche seraient donc les descendants directs des montagnards et jacobins ?:)
    ce que je comprends pas c’est en quoi la décapitation du serrurier entraîna une France divisée, faut que je me renseigne.

    Pour Céline, la question n’est pas de savoir s’il eut aimé etre célébré. Mais que le Frédéric baisse ausi vite la culotte devant la fronde d’un pourchasseur de nazi en bout de course,… soupirs
    Quant a l’argumentation de Klarsfeld qui en gros nous dit pas de célébrations tant qu’il y a des survivants de la Shoah et toussa… Après, okay on peut y aller …

    Ensuite doit-on condamner une oeuvre pour mieux flinguer son auteur, n’est-ce pas radical et expéditif

  6. corto74 dit :

    @gildan: plus étonnnant le nombre de messes dédiées aujourd’hui à L XVI

  7. boutfil dit :

    tiens, t’as une pub  » l’amour sous une bonne étoile pour tous les célibataires juifs  » Céline est entrain de se marrer !! ….c’est de l’humour juif et je m’y connais…mouarf !!!

    Et pendant que j’y suis, ‘ VIVE LE ROI »
    ben, oui, c’est comme ça…..

    Ah et puis le trou du cul de Mitterand ne craint plus rien, là aussi c’est de l’humour…..

    j’suis en forme ce soir..je suis aller fêter le nouvel an russe chez les popes…..

  8. eusebeetcie dit :

    Ce soir je suis un peu mélancolique car faute de temps trouvé et de train non compatible je n’ai pas pu assister à la messe de requiem pour feu notre roi Louis XVI… ça fait deux ans que c’est comme ça.

    L’an dernier, sans vraiment savoir pourquoi, je pensais qu’il y en aurait eu une à St Germains l’Auxerrois vu que c’est la paroisse royale… ben même pas… alors la messe fut normale mais nos pensées furent (j’étais avec une amie) pour le roi ….

    @ Boutfil : Bonne année :) !!

  9. corto74 dit :

    @eusebe: ben apparemment, a st germain l auxerois il y en avait une aujourd’hui a 12h15 ! mais dis moi, en quoi, toi un jeune p’tits gars sensé peut-il etre nostalgique de feu Louis XVI ?

    @boutfil: le trou duc de Mitterrand ne crains plus rien ??? T’as des infos ? :)
    Mais pkoi « vive le Roi  » ?

  10. eusebeetcie dit :

    Pour plusieurs raisons. Dont certaines que je ne saurais vraiment expliquer. Cela tient du coeur…

    Depuis que je suis petit j’ai toujours été fasciné par les familles royales. Je regardais les Sissi en boucle, j’ai toujours regardé les cérémonies royales à la télévision enfant. Comme quoi être élevé dans une famille de gauche ça peut traumatiser au temps à vie que d’être élevé par deux pds…

    Sans doute qu’il y a là un côté esthétique que la République n’a plus su avoir depuis la mort du général de Gaulle. Avoue que le baptême royale du dernier avorton royal dans la chapelle royal de Dreux ou en grande pompe à Notre Dame de Paris a plus de classe qu’une vulgaire course à pied au Cap Nègre en été…. Personnellement j’ai du mal à accepter un pouvoir qui se fait aussi nul et beauf que nous le sommes… Ca nous aide pas à nous tirer vers le haut je crois…

    Il y a aussi une dimension historique en ce qui me concerne. Dans les familles royales il y a un côté exemple (même mauvais il reste un idéal illusoire: par exemple le prince de Galles. Mais pour ce qui est du bon exemple conférer à Queen Mum qui en 1940 aurait dit à quelqu’un qui lui conseiller d’envoyer les princesses à la campagne: « mes enfants ne partiront jamais sans moi, je ne partirais jamais sans le roi, le roi ne quittera jamais Londres »). En fait une société pour vivre à besoin de mythe. Lorsqu’elle n’a plus de mythe elle meurt. Du moins c’est ce que je crois. Et il me semble que certains anthropologues ont essayés de le montrer. Je pense à René Girard. Et le familles royales jouent ce rôle là. De Gaulle a su faire perdurer cette dimension mythique à la France. Les rois le faisaient plus encore même si c’était parfois par le mensonge.

    Enfin parce que Louis XVI est un personnage à part. Il lui manquait deux choses à cet homme là: un peu plus de confiance en lui même et une femme qui sache se taire… Avec lui la France aurait pu évoluer dans le bon sens en prenant le temps… Mais bon refaire l’Histoire est trop facile. Je reste persuadé qu’il aurait été sans doute le meilleur roi que la France ait eu jusqu’au XVIIIe siècle! En attendant je t’invite à lire son testament qu’il laisse à son fils! Un bijoux d’amour et de conscience de son rôle de roi et de père!

    Mais après je suis tocquevillien jusqu’au bout. Monarchiste de coeur, républicain de raison, démocrate parce que c’est là la marche de l’Histoire…

    Voilà en gros….

  11. boutfil dit :

    Ben ..tu dit toi-même qu’il a baissé son froc..je supose que c’était pas à temps perdu…..

    Vive Le Roi, parce que…..

    Merci Eusèbe pour tes voeux de bonne année….

  12. corto74 dit :

    @eusebe: je comprends donc que a priori c’est plus le coté faste et reférent de la royauté qui « t’attire ». Ce qui effectivement, vu la petitesse du monde politique d’aujourd’hui peut se comprendre parfaitement, coté nostalgie !
    Maintenant, la nostalgie c’est bien mais ca ne fait pas avncer le schmilblick. La republique est établie et je ne vois pas ce qui pourrait chnager le cour des choses.

    @boutfil: tu crois que le frédo il… non ? :) l’a passé l’age :)

  13. eusebeetcie dit :

    Hum… tu n’as pas tout compris Corto ^^. Ce n’est pas tant les fastes (ça a sa petite fibre mais ça ne suffit pas!). Il s’agit surtout de symboles que la République est incapable d’avoir. Du moins depuis qu’elle ne fait plus de morale à l’école, depuis qu’elle a laissé tombé ses héros pour quelques miévreries …

    Je parle de mythologie, de mythe, d’événements fondateurs et qui réunissent la population, qui fondent une culture, qui donnent l’envie de voir toujours plus loin que le bout de son nez. Le 14 juillet le fait il aujourd’hui? Qui sait ce qu’est le 14 juillet? Qui sait pourquoi la République donne de l’importance à cette fête? Qui sait depuis quand le 14 juillet est notre fête nationale?

    Ceci dit je crois aussi que la République est irréversible et c’est tant mieux! Relis mon avant dernière phrase :)

  14. LiKa dit :

    Louis XVI me fait de la peine, Corto. Ce n’est pas de la nostalgie, c’est juste une sorte d’affection. Sans plus. Je m’endors sur ma chaise. Bonne nuit, Corto.

  15. Marianne ARNAUD dit :

    Mais oui, mon cher Corto !
    Les Montagnards et les Girondins. Les Bonapartistes et les Républicains. Les Légitimistes et les Orléanistes. Les Collaborateurs et les Résistants. Les Gaullistes et les Pétainistes. Les Gaullistes et les Communistes. L’UDSR et les Communistes. Les Gaullistes et la SFIO. Les Gaullistes et la FGDS. Le RPR et le PS. L’UMP et le PS. Et ainsi de suite…
    Je ne suis pas sûre que tout cela soit historiquement très catholique, mai cela donne une idée de cette fameuse division de la France en deux.
    A noter toutefois, qu’en 1940, il y avait une majorité de Collaborateurs et qu’en 1945, il y avait une majorité de Résistants !

  16. Marianne ARNAUD dit :

    @ Eusebe
    Je comprends tout à fait ce que vous voulez exprimer.
    Louis XVI, contrairement au benêt que l’école de la République a voulu en faire, était une personne exceptionnelle pour l’époque. C’était un véritable scientifique qui, à maintes occasions a ébloui ses interlocuteurs savants par ses connaissances scientifiques.
    C’était aussi un grand catholique, d’une foi très profonde. Il aimait son peuple, et s’il a si mal fini, c’est qu’à aucune occasion il n’a accepté que le sang du peuple ne soit versé.
    Il est mort en saint et en martyr !

  17. Marianne ARNAUD dit :

    « Age canonique » peut-être mon cher Corto, certainement pas l’âge de mourir !
    Louis XIV est mort à 77 ans et Louis XV à 64 ans. S’il n’avait pas attrapé la variole il aurait sans doute vécu plus longtemps.
    Et puis justifier de la décapitation de quelqu’un par son « âge canonique » ?!?!?!

  18. LoC dit :

    Bonjour au Maître des clés,
    Bonjour à toutes et à tous,

    Connaissez-vous le peuple des « Gekomba »?
    Ils vivent sur un territoire grand comme un timbre-poste et sont assez peu nombreux mais, depuis toujours, font beaucoup de bruit.

    Ce peuple a découvert un principe de vie, une sorte de formule magique extraordinaire qui rythme leur vie seconde par seconde. De cet outil sémantique, ils ont même tiré leur nom. Simplifiant à l’extrême leur existence, rosissant leurs rêves et solutionnant tous leurs problèmes, ils ont résumé leur langue à sa plus simple expression en une seule expression qui, à leurs yeux, résout tout, explique tout et, surtout, leur donne raison sur tout.
    Vous l’aurez compris, ces lettres d’or sont : « Gekomba! ».

    Quelle que soit la situation, la difficulté, les ressortissants n’ont qu’une seule réponse à donner, Gekomba. Ainsi, quand l’un d’entre eux émet un avis dérangeant susceptible de compliquer leur existence si bien réglée, il suffit de hurler très fort « Gekomba » et le soufflet de la révolte retombe aussitôt dans le vacarme assourdissant. Si des membres d’un autre peuple fait mine de vouloir pénétrer sur le timbre-poste, la huée des Gekomba les fait fuir et les dissuade immédiatement, avant même que l’on sache qui ils sont.
    Cultivés, le dernier succès de librairie au sein de ce peuple a pour titre « Gekombaplus! ». Plus qu’un livre, il est devenu un drapeau auquel il est impensable de toucher.

    Tout est ainsi résolu. Pour nommer leur chef, ils réunissent une assemblée périodiquement. Lors de ce pogrum, il s’agit pour les prétendants de savoir qui pourra hurler le plus fort ce mot céleste de Gekomba. Est élu avec ovation celui qui, par sa voix forte et puissante, parvient à couvrir celle des autres en ne prononçant que ce seul mot. Ils ont fait fi de toute autre considération, seule la vocifération d’un « Gekomba » demeure importante.

    Bien entendu, il existe des malfaisants, comme partout. Ainsi, de temps en temps, quelques uns voudraient dire d’autres mots. Les plus ridicules sont les « Gepense », mais il y a aussi les « Gekompren » ou les « Gecherche ». En ce cas, la scène est toujours la même. Dès le prononcé de ces mots ridicules, une grande quantité de Gekomba entoure le malfaisant et lui hurle le mot unique au point de le rendre presque sourd et de couvrir toute possibilité d’entendre quoique ce soit d’autre.
    En général, devant cette manifestation de force et cette unanimité, le contrevenant se soumet et hurle à l’unisson. S’il insiste trop, il en vient, le plus souvent à se taire et quitter à jamais son peuple. Le calme revient alors, et les Gekomba se félicitent en hurlant de plus belle.

    Les Gekomba sont heureux et ont ainsi tout résolu.
    Il n’existe qu’une seule incertitude dans leur esprit.
    Ils ont appris que dans le vaste monde, les autres peuples qui n’ont pas la chance d’avoir fait la découverte du mot unique, ont pris pour habitude de nommer leur territoire, grand comme un timbre-poste, d’un mot étrange : Le Musée.
    Ils ne comprennent pas pourquoi.

    Cordialement

  19. Gouli dit :

    Je viens de m’apercevoir qu’il y avait une messe pour Louis XVI dans mon village. Je ne pense pas y aller…

  20. corto74 dit :

    @marianne: je connais tous ces clivages qui ne datent pas d’hier et qui, à part les collabos et les résistants, pourraient, aujourd’hui se résumer un peu bêtement en « clivage droite/gauche ». Le truc que je ne pige pas c’est en quoi la mort de Louis XVI serait-elle le déclencheur ou le révélateur de ces clivages. A moins qu’il n’y ait aucun rapport.

    Ou ais-je donc émis ne serait ce qu’un soupçon de possibilité que le bon Louis eut été décapité à cause de son age ?

    @eusèbe: tiens par curiosité, quels sont donc, pour toi, les héros que la république aurait laissé tombé et pour quelles mièvreries ?

    @lika: Bonjour Lika ! :)

  21. corto74 dit :

    @loc: j’apprécie toujours autant tes commentaires et me disait en ouvrant mon ordi, tiens ! ça fait longtemps que Loc Le Sage n’est pas pssé par ici ! Me voici comblé :)
    J’aime beaucoup cette histoire de « Gekomba ». mais dis moi, un musée n’est-il pas, par nature, un endroit où tout est figé ? Un arrêt sur image, sur une époque, bref, l’exposition de choses qui sont inscrit ds l’histoire mais qui n’évoluent plus ? Si ?

    @Gouli: a priori moi non plus je n y aurai pas été encore que… pour voir et entendre… du latin ?

  22. boutfil dit :

    LIKA-la-reine-du-tartare-tranquille…en voilà une belle phrase pour des élections..ça a une autre allure que la  » force tranquille » non? lol….bisous ma Lika…..

  23. corto74 dit :

    @boutfil: toi aussi tu as été marqué par le temps de préparation ? :)

    AVIS !: a propos de Céline et de son retrait par Frédo du recueil des célébrations 2011, je vous conseille ce superbe billet ( bon okay , c’est écrit par un réac de 1ere mais tout de même )

    http://koltchak91120.wordpress.com/2011/01/22/un-juif-na-t-il-pas-des-yeux-un-juif-na-t-il-pas-des-mains-des-organes-des-dimensions-des-sens-de-laffection-de-la-passion-nourri-avec-la-meme-nourriture-blesse-par-les-memes-armes-ex/

  24. Marianne ARNAUD dit :

    N’allez pas, tous autant que vous êtes, chercher la moindre trace d’audace chez Mitterrand, le neveu !
    C’est un monsieur qui a certains talents qu’on serait injuste de nier, mais c’est un suiviste.
    Il n’y a qu’à voir ses regards par en-dessous, la mollesse des traits de son visage et sa lippe, pour comprendre qu’il n’est pas fait de la matière qu’il faut pour engager des combats avec plus volontaire ou plus puissant que lui.
    S’il s’était entêté, c’est finalement sur Sarkozy que toute la polémique serait retombée.
    Alors, consolons-nous, Céline n’a nul besoin de cette célébration, qui comme toutes les célébrations aurait sûrement confiné au ridicule.
    Et le principal, pour un écrivain, n’est-il pas plutôt d’être lu que d’être célébré ?

  25. eusebeetcie dit :

    Qui aujourd’hui connaît Jeanne d’Arc (à part le Front National…)? Jeanne Hachette? Richelieu ? Colbert? Jussieu? Pasteur? Michel de l’Hopital? Montesquieu et Daumesnil? … Il s’agit de noms mythiques qui ont été présentés pendant des décennies en exemple à l’école…

    Mais sans doute les a t-on retiré des manuels scolaires avec raison… Et sans doute suis je très désuet…

  26. LoC dit :

    Au Maître des clés,
    Détrompez-vous, la sagesse est un horizon et j’ai beau marcher sans fin, elle s’éloigne toujours.

    Oui, c’est ainsi que sont les Musées, au détour des couloirs on y trouve les preuves que le hasard a créé des faits et beaucoup en tirent des repentirs indispensables, des acquis indiscutables et tout un tas de nécessités évidentes.
    Mais un Musée est aussi une posture où les combats d’arrière-garde ont une place de choix, où des peuples, des civilisations et des nations réinventent le quiétisme et évitent soigneusement l’insécurité du questionnement.

    Cordialement

  27. corto74 dit :

    @marianne: « S’il s’était entêté, c’est finalement sur Sarkozy que toute la polémique serait retombée » Sans doute, mais voila combien de conneries ne laisse-t-on pas passer faute d’oser ou de s’enteter. Il y a tout de meme beaucoup d’hypocrisie dans cette histoire.

    @eusebe: ouf j ai eu chaud car à part Michel de l’Hopital, tous les autres je connais, je sais même le pkoi du comment qu’on les connait ! :) Pour l’hopital, je m’en vais wikipéder.

    @Loc: Oui mais au moins , tu marche !
    « éviter soigneusement l’insécurité du questionnement » , c’est con mais tellement plus confortable et si fréquent. Le questionnement, par l’inquiétude de certitudes qui pourraient être ébranlées, est tellement inquiétant, déstabilisant. Il y a maints sujets que l’on n’ose questionner ou remettre en cause de peur que…

  28. Yvette Strauss dit :

    S’il y a bien un sujet sur lequel Personne ne me fera changer d’avis, c’est la peine de mort,.Je suis
    définitivement, viscéralement contre. Et la guillotine, quelle horreur ! Pauvre Louis XVI, il est
    bien possible qu’en le coupant en deux, on ait fait de même avec la France, je n’y avais jamais
    pensé.

  29. Marianne ARNAUD dit :

    @ Yvette
    Je crois que c’est symboliquement tout à fait exact.
    Le peuple régicide a été définitivement coupé en deux par cet acte fondateur sanguinaire.

  30. Dorham dit :

    Parce qu’avant l’exécution de Louis XVI, la France était unie ? Cela me semble un bien curieux raccourci… C’est un peu comme si l’on disait que la Révolution française n’avait aucun fondement, aucune cause.

  31. Dorham dit :

    En revanche, tous ceux qui s’en donnent la peine ont raison de rappeler qu’au nom de la vertu, la Révolution Française a engendré une terrible et épouvantable boucherie. L’Histoire est tragique et l’a toujours été, il faut s’y faire.

  32. corto74 dit :

    @dorham: Merci !

  33. Marianne ARNAUD dit :

    @ Dorham
    Dans la mesure où la France entière se reconnaissait dans le roi, oui, on peut dire que la France était unie.
    Ce qui ne veut pas dire que la Révolution était sans fondement.
    Mais aujourd’hui, la moitié de la France élit un président qui est immédiatement contesté et combattu par l’autre moitié.
    Et plus si crise !

  34. corto74 dit :

    @marianne: Si le roi avait une position incontestable à ‘époque, de la a dire que la France entière se reconnaissait dans le roi…je ne suis pas historien mais j ai comme un doute

  35. Marianne ARNAUD dit :

    Eh bien ! mon cher Corto, encore une occasion pour vous renseigner !

  36. Dorham dit :

    Marianne,

    Une chose est certaine, la monarchie absolue n’était pas vraiment contestée. En revanche, il y avait bien de multiples France. Rappelons quand même qu’il aura fallu une guerre mondiale pour véritablement unifier la nation. Dans les tranchées, en 14, c’était Babel. Je crois que vous vous faites des idées.

  37. Marianne ARNAUD dit :

    à Dorham
    Je n’ai pas dit, non plus, que le peuple n’était pas divers, mais j’ai dit que tous reconnaissaient le roi de France comme leur roi.
    Les périodes où ce n’était pas le cas sont très bien répertoriés historiquement.
    Mais toutes ces guerres de succession étaient terminées. Sous Louis XVI, le pays était unifié, même si tous ne parlaient pas la même langue. Et tous reconnaissaient Louis XVI pour leur roi.

  38. Dorham dit :

    Marianne,

    Ceux qui aujourd’hui ne reconnaissent pas le Président comme leur Président sont des idiots. Et c’est un type de gauche qui vous le dit. Vous mettez simplement le doigt sur quelque chose : la démocratie et le suffrage (universel ou non), ce sont deux concepts qui font appel à l’intelligence des gens. c’est effectivement plus compliqué qu’une monarchie ou un potentat mais c’est un pari nécessaire.

  39. Marianne ARNAUD dit :

    @ Dorham
    Mais les « types de gauche » ne disent-ils pas : « Elections piège à cons », quand ils perdent les élections ?

  40. LiKa dit :

    @ Boutfil : Tu me fais toujours rire; et j’adore rire ! Je me demande si ce n’est pas ça qui me tient en vie…
    J’ai pensé à toi, aujourd’hui, quand dans le film magnifique que j’ai été voir au Lucernaire – « La femme aux 5 éléphants » – la grande traductrice Svetlana Geier repasse ses nappes blanches brodées. De sa main âgée, émouvante, elle en caresse la trame, fait admirer un immense dragon blanc, et ailleurs un motif régulier superbement ajouré qui court le long des bords, en soulignant sa merveilleuse exactitude, celle même que doit avoir un texte, et le long travail que cela demande. J’en parle maladroitement, mais c’est un moment magnifique. Un film suisse de…Vadim Jendreyko.
    P.-S.: Je te signale que je suis une grosse sentimentale, car quand tu m’appelles « ma Lika » je fonds.

  41. Francis dit :

    21 janvier 1793 : importance surprenante surtout car j’ai eu un patron qui ne signait rien ce jour là….

  42. Didier dit :

    Mais si mais si, il y a des raisons à tout… :D

    … Et également des leçons à en tirer. Ce qui est, à mon humble avis, le plus important.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin