Adieu Belgique, on t’aimait bien

Posté par corto74 le 8 février 2011

Adieu Belgique, on t'aimait bien dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

 dans zOne Le sAc de MarianneJe demande pardon au lecteur de détourner son attention de l’Egypte, pour le focaliser quelques instants sur notre proche voisine, la Belgique. Celle que nous avions l’habitude de moquer affectueusement et qui nous le rendait de manière si spirituelle.

La Belgique c’était mieux qu’une voisine, une cousine !

Eh bien, nous devons nous rendre à l’évidence : elle est en train de se disloquer sous nos yeux. Et la barbe de Poelvoorde et consorts atteindrait-elle le sol, que cela n’y changerait rien !

Il faut savoir que la disparition des états d’Europe est inscrite dans la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et dans le traité de Lisbonne. Sur le site du Conseil de l’Europe on peut lire, en effet : « Comme la diversité culturelle et ethnique, l’autonomie locale est un trait caractéristique de l’Europe et les Etats doivent tenir compte de cette diversité. »

Il faut rappeler que l’Allemagne, après les dérives de l’époque nazie, n’a plus jamais été à l’aise avec les notions d’état et de nation, n’a accepté de ne garder que le mark, rebaptisé euro, voudrait promouvoir l’idée d’une Europe des régions, régions qui court-circuiteraient les états et traiteraient directement avec les autorités supranationales de Bruxelles.

Il est tout à fait emblématique que la Belgique, dont la capitale Bruxelles est aussi la capitale de l’Europe, soit le premier état appelé à disparaître.

Ici, entre en scène, le dénommé Karl-Heinz Lambertz, ministre-président socialiste de la communauté germanophone de Belgique, élu en février 2010 président de l’Assemblée des Régions Frontalières Européennes (ARFE), dont le but est de transformer les frontières d’état en frontières administratives grâce aux eurorégions. L’ARFE dont, soit dit en passant, les fondateurs et les dirigeants sont tous allemands.

Karl-Heinz Lambertz, lié à l’Allemagne au point d’avoir été décoré de la Grand Croix  d’Officier de l’Ordre du Mérite  de la République Fédérale Allemande, préconise ouvertement la disparition des frontières nationales belges, au profit de la Grande Région ou Groupement européen de coopération territoriale (GECT). La Grande Région regroupe eu coeur de l’Europe, le grand-duché de Luxembourg, la Wallonie, la communauté germanophone de Belgique, la Rhénanie, le Palatinat, la Sarre et la Lorraine.

La construction de l’Europe ethnique dont une carte a été élaborée en 1997, est en marche.

Comme l’écrit Pierre Hillard : « Le grand vainqueur de ces découpages ethniques est le corps germanique qui, outre l’Allemagne, associe l’Autriche, la Suisse alémanique, l’Alsace, le pays messin, le Luxembourg et les cantons germanophones belges. »

Cela ne vous rappelle rien ?

Et comme on n’est jamais mieux trahi que par les siens, monsieur Van Rompuy, ancien premier ministre belge, parfait inconnu, choisi par la Commission, comme président de l’Europe, ainsi que certains l’ont affirmé, pour son « charisme de lavette et son apparence d’employé de banque », de préférence à Tony Blair, beaucoup trop connu pour son indépendance d’esprit, ce monsieur s’est cru autorisé d’affirmer au journal belge « Le Soir » qui en fera sa première page le 23 décembre 2010 : Van Rompuy : « La Belgique n’est pas du tout malade » . 

Et c’est vrai ! La Belgique n’est pas malade, elle meurt !

Mais on ne rira pas et on ne dansera pas quand c’est qu’on la mettra dans l’trou !

On rêvera que les peuples européens se lèvent aussi et se révoltent  contre cette Europe si peu démocratique qu’on leur a imposée de force.

( Merci au Canard Républicain et à Agora Vox qui m’ont mis la puce à l’oreille. )

Marianne A., Dans le sac de Marianne (28)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

29 Réponses à “Adieu Belgique, on t’aimait bien”

  1. boutfil dit :

    on reforme donc le St Empire Germanique ! belle avancée ! Certain Lorrain de mon entourage dit l’homolorranus trouve ça plutôt plaisant..mais c’est bien connu que les Lorrains et ces Alsaciens ont toujours eu le regard tourné vers la ligne bleue des Vosges….

  2. elie-marie dit :

    C’est la revanche des « Teutons » sur les autres peuples d’Europe et particulièrement des « Gaulois » que nous sommes.
    L’Europe est un monstre froid qui écrase le droit des peuples, pour établir son empire technocratique.
    Décidément notre vieux continent a bien du mal à se débarrasser de ses vieux démons(IIIe reich, empire soviétique et maintenant CEE). Je sais je force un peu le trait…quoique…

  3. Marianne ARNAUD dit :

    Eh oui, ma chère Boutfil, sans madame Merkel l’euro aurait disparu dans la nuit du 9 mai 2010, et maintenant nous assistons effectivement et objectivement à la renaissance du Saint Empire Romain Germanique, avec la bénédiction de Sarkozy qui n’a pas l’air d’avoir bien compris le film !
    Malheureusement tout ceci est mis en place de la façon la plus sournoise qui soit.
    @ Corto
    Oui j’ai effectivement entendu parler de cette grève du sexe.
    Mais la dame qui en parlait n’avait pas l’air convaincue que cela servirait à quelque chose.
    Je vous fiche mon billet que monsieur Van Rompuy, lui, s’en fout éperdument !

  4. Marianne ARNAUD dit :

    Ravie de vous revoir ici, Elie-Marie. Non vous ne forcez pas le trait, et vous le savez très bien.
    Dois-je vous rappeler les parole de De Gaulle rapportée par Michel Debré dans ses « Entretiens avec De Gaulle » :
    « Il y aura tellement de déceptions à la suite de cette politique d’intégration qu’il ne faut pas douter d’être dans la vérité en expliquant qu’il faut faire l’Europe par l’association des grands Etats et non la disparition des Nations ».
    Le « toujours plus d’Europe » est une idéologie qu’on a voulu imposer aux peuples.

  5. El Camino dit :

    J’ai un quart de belge dans le sang et ça m’emmerderait bien qu’ils se sabotent ces couillons là, moi je l’aime la Belgique.

  6. Marianne ARNAUD dit :

    @ El Camino
    Pareil pour moi ! Ma grand-mère maternelle était belge, et… tenez-vous bien : elle avait épousé un Prussien !
    C’est comme je vous le dis !

  7. Didier Goux dit :

    La question qui tue : la Wallonie va-t-elle devenir une république islamique ?

    La deuxième question qui tue : la pâtisserie-salon de thé qui se trouve au pied du pont sur la Semois, à Bouillon, continuera-t-elle a confectionner sa succulente tarte au riz ?

    Je flippe, putain, je flippe…

  8. Basho dit :

    Donc si je comprends bien votre note, il y a un complot allemand pour liquider la Belgique?

  9. Marianne ARNAUD dit :

    Du calme cher Didier Goux, du calme !
    Vous allez voir cette révolution des capucines (je dis ça parce que ma grand-mère Belge adorait cette fleur) qu’on va leur foutre dans les gencives, rien que pour qu’à Bouillon, ils puissent continuer à vous faire votre tarte au riz.
    C’est où ça Bouillon ?
    Ca doit être étouffe-chrétien, non, cette tarte au riz ?

  10. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Ben ouais !
    La Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et d’autres, sont pris dans la spirale de la crise des marchés financiers au bénéfice des puissances extérieurs telles la Chine ou les Etats-Unis et de LA puissance intérieure, l’Allemagne, qui à cause de sa prédominance économique dicte sa politique à l’UE.

  11. corto74 dit :

    @marianne: sauf a n’avoir pas tout compris, je ne suis pas sur que l’Allemagne soit l’instigatrice de cet éclatement annoncé des nations au prfit des régions. Je crois plutot que la technocratie européenne a bien compris que pour assoir sa puissance il suffirait d’exploser les Etats. Et quand je parle de technocraties, j’inclue les penseurs et hauts fonctionnaires de chaque état. Sans l’Europe point de Salut ! point de pouvoir ?

  12. elie-marie dit :

    @Corto. Je suis assez d’accord avec vous sur ce coup. Je ne pense pas que l’Allemagne à elle toute seule, soit capable d’une telle forfaiture. C’est plutôt un ensemble de technocrates, hauts-fonctionnaires et idéologie de la CEE, qui est bien loin des pères-fondateurs.
    Le temps joue pour nous. Aucun empire n’a survécu, c’est contre-nature: empire romain, le St Empire, Napoéon, le IIIe reich et le dernier en date: le bloc soviétique.
    Espérons qu’il ne faudra pas trop attendre ?

  13. corto74 dit :

    @elie marie: je sais que le monsieur est « sulfureux » mais lisez a l’occasion « Mélancolie Française » de Zemmour, tout y est !

  14. corto74 dit :

    @elie marie: oH ! pute borgne, je viens de voir que elie marie et jef c’est la même maison :)

  15. Marianne ARNAUD dit :

    Comme dit Pierre Hillard, mon cher Corto :
    « Il faut toujours raisonner en termes de rapport de puissance. L’entité germanophone, forte de 90 millions d’individus et économiquement la plus puissante d’Europe, exercera un pouvoir d’attraction tel que tout le pourtour de son territoire entrera dans sa dépendance. C’est d’une certaine façon la renaissance d’un nouveau Saint Empire romain germanique. Cette dislocation du corps européen ira croissant car le ministère de l’Intérieur allemand soutient une centaine de mouvements autonomistes en Europe dont les Bretons, les Alsaciens, les Flamands et les Savoyards, rien que pour la France. »
    Ce texte est tiré de « La Grande Europe ou le grand basculement ? » un article daté du 20 février 2003.
    Eh bien, nous y sommes !

  16. Basho dit :

    Marianne> Les géographes ont depuis longtemps observé que les forces centrifuges travaillent les états de tous les continents depuis au moins les années 50. On a par exemple le Soudan du Sud, le Timor Oriental qui ont accédé il y a peu à l’indépendance. il y a aussi des mouvements autonomistes vigoureux comme les kurdes, les tamouls etc. Je veux dire que les mouvements centrifuges en Europe ne sont pas une exception mais s’insère dans un mouvement global. Dans un de mes premiers cours de géographie, mon professeur nous a dit que mondialisation rimait avec fragmentation.

    par ailleurs, Pierre Hillard ne m’a pas l’air d’avancer des faits. Par exemple a-t-il des preuves des financements du ministère de l’intérieur allemand?

    Enfin, je ferai remarquer que le cas de la Belgique est vu avec beaucoup d’inquiétude par mes amis haut fonctionnaires de Bruxelles. L’idée de l’Europe est de faire vivre ensemble des peuples de langues, de cultures et de mentalités différentes. Si la Belgique, qui est le plus proche de l’idée européenne avec deux cultures à égalité, échoue, comment peut-on espérer faire de même (même à un niveau bien moins intégré) avec une vingtaine de cultures… Je doute fortement que la main de Bruxelles soit derrière.

  17. corto74 dit :

    @basho: sur « par ailleurs, Pierre Hillard ne m’a pas l’air d’avancer des faits. Par exemple a-t-il des preuves des financements du ministère de l’intérieur allemand » nous sommes d’accord

    Pour le reste moins. Il m’apparait évident que l’Europe, aidée par les différents pouvoirs des pays, jouent la carte de la regionalisation plutot que celle des Etas Souverains. Elle est en ce sens aidée par certaines z’élites, qui ont ainsi trouvé le moyen de s’accorder un pouvoir qu’elles n auront jamais par les urnes. José Bové, par exemple, il y a peu chez Ruquier, ne faisait rien d’autre que de precher pour la « régionalisation de l’europe » au détriment des Etats. (C’est clair ce que je raconte ?)

    nb: José Bové, député européen parmi les plus asssidu au parlement, taux de présence de 86% !

  18. elie-marie dit :

    @ Corto. Eh oui nous sommes une seule et même personne.
    Rassurez-vous je me soigne.

  19. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Puisque Corto vous a répondu , je me contenterai de vous faire remarquer qu’effectivement depuis 50 ans on assiste à nouveau à l’action des « forces centrifuges » en Europe.
    Après le Saint Empire romain germanique, il y a eu aussi l’Europe vue par Napoléon, puis celle vue par Hitler.
    Il est à noter, ainsi que le fait remarquer Pierre Hillard, que la carte de l’Europe ethnique de 1997 produite sous l’égide du Parlement européen a « une étrange parenté avec la carte de l’Europe des régions de la Waffen SS ».
    Là où Pierre Hillard vous rejoint c’est qu’il parle de bouleversements « tribaux ».
    Tous les textes reconnaissant soit la régionalisation, soit la parcellisation de l’Europe, sont toujours présentés par des rapporteurs allemands.
    De même qu’en 1999 c’est sous la direction d’un juriste allemand, Christian von Bar, que le Parlement européen a décidé l’élaboration d’un Code civil européen qui doit remplacer tous les autres.

  20. boutfil dit :

    CORTO José Bové est le plus assidu…normal, il a vendu ses chèvres , il a simplement changé de troupeau…
    bon, je sors

  21. corto74 dit :

    @boutfil: je refuse que Bové soit notre nouveau berger ! me’de alors

  22. corto74 dit :

    de Marianne (par email):
    « Je viens de lire les liens. C’est impressionnant ! Mitterrand et Balladur ont choisi d’entraîner la France à la suite de l’Allemagne en sachant ce qu’il en coûterait à l’économie française. Je me demande si aujourd’hui on n’est pas toujours dans le même aveuglement de ce qui se passe ? Parce que depuis 2002, l’économie de l’Allemagne s’est requinquée alors que la nôtre a continué de péricliter, ne nous laissant plus aucune marge de manoeuvre, contraints que nous sommes par les traités européens. La suite de ce qui va se passer en Belgique sera incontestablement un signe. Soit il y aura une résistance forte à la disparition de la Belgique en tant qu’état, soit il faudra être prêts à accepter la même chose chez nous à plus ou moins brève échéance. C’est là que l’arrivée au pouvoir des socialistes pourrait être très dangereuse, parce que pour eux, nation signifie nationaliste et souveraineté signifie souverainiste.
    Je vous avoue que lorsque j’ai commencé à vouloir écrire ce billet je ne me doutais pas de tout ce que j’allais apprendre. Et dire qu’il n’y a peut-être pas une personne sur cent en France qui sache ce qui est en train de se jouer. »

    @marianne: scoop sur TF1 a midi: l’Europe s’interesse de près à la destruction des jolis moulins à aube qui jalonnent nos rivières. A suivre !

  23. Marianne ARNAUD dit :

    Les moulins à aube, mon cher Corto ?
    Vous allez encore faire flipper Didier Goux !

  24. corto74 dit :

    @marianne: et pkoi donc ?

  25. Marianne ARNAUD dit :

    Ben ! Le pont, la Semois, les tartes au riz, les moulins à aube, tout ça va disparaître, c’est flippant non ?

  26. Christophe dit :

    Et le Roi dans tout ça ? Que va-t-il devenir ? Il va devenir le Roi de qui ?

  27. Marianne ARNAUD dit :

    @ Christophe
    Quand j’étais petite et que je disais à ma grand-mère belge : « Je suis la reine! » Elle me répondait : « La reine de ta soupe et encore, quand elle est dans ton ventre ! »
    Je me demande si j’ai vraiment répondu à votre question ?

  28. rachel arnaud dit :

    Alors, y en a qui diront que ça n’a rien à voir avec la choucroute, mais votre conversation, elle m’a fait penser à ça (avec Europe Oligarchique dans le rôle de la fille bien sûr) Bon. spéciale dédicace à Corto qui adore réviser ses Brassens.
    http://www.youtube.com/watch?v=Y5JwJxutbwU

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin