Opex, le banquet afghan

Posté par corto74 le 26 février 2011

Opex, le banquet afghan wikio4 Voter !

afghanistan_italianiIsabelle me tilte, elle et lui veulent mon avis sur la guerre en Afghanistan, guerre qu’elle voit comme un Vietnam français ! En gros, elle trouve qu’on a rien à y foutre et que de toute façon, c’est perdu d’avance. Je ne suis pas un spécialiste de la question afghane, je sais simplement que si la coalition internationale n’y était pas, ce serait un bordel encore pire. Souvenons-nous de l’après invasion russe: ce fut l’anarchie, le royaume des talibans, la soumission de la femme, l’obsurantisme etc… Donc, j’aurai tendance à dire que oui, il fallait y aller. Maintenant, et croyant savoir qu’aucune force d’occupation étrangère n’a pu s’imposer là-bas, reste à savoir comment se tirer dès que possible, une fois la situation plus ou moins assainie.

Lorsque je regarde mon vieux mettre certains jours son grand uniforme, je suis toujours impressionné par la palanquée de décorations qu’il arbore sur la poitrine, seuls Bigeard ou les vieux généraux russes pourraient faire mieux. Il a l’histoire et l’expérience du terrain, de la machinerie, de la logistique. Il a fait les guerres. Regardez, observez à l’occasion le poitrail bombé des trouffions (gradés ou pas) d’aujourd’hui, c’est le désert, la place est vide! Déficit d’expérience; la formation, l’école mais pas la concrétisation, pas de confrontation au réel.

En dehors des « idéaux » humanistes et géostratégiques qui nous ont invités au banquet afghan, je mettrai juste en avant un point d’utilité de ce conflit, rarement souligné: la possibilité donnée aux armées présentes de se faire la main. N’oublions pas cet aspect de notre présence là-bas. Ils sont finis depuis longtemps les grands conflits, les guerres conventionnelles à l’échelle du monde ou d’un continent. Les militaires ne sont pas les derniers à faire pression sur les gouvernements pour s’engager dès que possible dans des conflits extérieurs puisque chez nous, c’est calme plat. Ils ont besoin de s’entraîner, de confronter les théories au terrain, de comparer la modélisation à la pratique. Ils ont besoin d’expérience, de retours…d’expérience et de décorations. Ces guerres extérieures (Malouines, Kaboul, Irak…) sont donc pour les militaires une manière efficace de justifier leur raison d’être, d’éprouver hommes, armes et matériels.

L’armée française est en pleine restructuration: livre blanc, mutualisation des moyens, réductions budgétaires. Cette présence en OPEX est une question de survie pour les armées occidentales, une manière que d’aucun jugeront cynique de préserver leur budget de fonctionnement. Alors, il y a des morts, 54, oui et alors ? Et d’une on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs et de deux, le gars qui signe en bas à droite sait à quoi il s’engage, lui faire croire qu’il va faire un métier de bisounours serait encore plus cynique.

Enfin, ne t’en fais pas Isabelle, si un jour notre armée quitte l’Afghanistan avant d’être totalement vietnamisée, rassures-toi, c’est qu’elle aura la certitude de trouver ailleurs un autre terrain d’entraînement. Certaines guerres ont leur utilité.

Folie passagère 573.

sriimg20031112_4445062_0D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Allez, hop, aux suivants, faites suivre  !

17 Réponses à “Opex, le banquet afghan”

  1. LiKa dit :

    En effet… ! Mais je crois que la Suisse possède des soldats entraînés. Et on ne les voit nulle part. Peux-tu me renseigner là-dessus ?

  2. Marianne ARNAUD dit :

    Nous sommes en Afghanistan, parce que les Américains l’ont décidé. Il est bien évident que cette guerre ne nous concerne en rien et le plus tôt nous pourrons en sortir et le mieux cela vaudra.

  3. eusebeetcie dit :

    @ Lika: ben les suisses sont au Vatican et ont fort à faire pour résister aux vieux évêques qui les pourchassent…

    @ Corto: bon ça a le mérite d’être cynique comme justifiation mais c’est sans doute juste. Ou tant cas la moins mauvaise façon de se donner l’illusion de l’utilité de cette guerre… Tiens la fondation Jean Jaurès vient de sortir une note sur les externalisations de la défense. Peut être cela t’intéressera-t-il ainsi que Monsieur votre père.

  4. corto74 dit :

    @lika: ma pauvre, La suisse a une armée de pacotille qui ne résisterait pas 1/2 journée a un assaut. sa chance est sa neutralité et tput plein d amis

    @marianne: tiens vous me surprenates et bien sur que si elle nous concerne pour tout plein de raisons: la liberté, la défense des opprimés, les oleoducs, l’entrainement de nos armées, la défense du patrimoine local,la situation strategique, j en ai plein d’ autres en stock. maintenant qu ‘on puisse s’en aller au plus tot, serait le mieux, pas si simple.

    @eusèbe: je n expose qu’une des utilités de cette guerre mais cette utilité est bien réelle et concrète. pour ton texte si tu as un lien, fais suivre

  5. isabelleB dit :

    aspect moins humaniste : la guerre coûte chère et à écouter nos dirigeants, y’a plus d’argent, faudrait savoir…
    Pour moi les soldats français s’engagent pour défendre leur nation, pas les idéaux des uns et des autres qui varient selon qu’ils sont en campagne présidentielle ou non : http://www.dailymotion.com/video/x6iszx_sarkozy-candidat-il-faut-partir-dya_news
    mais bon c’est mon avis ;-) que je partage…

  6. corto74 dit :

    @isabelleb: oui mais justement, c’est peut etre la que tu n as pas tt compris, la defense de nos idéaux ne s’arretent pas à nos frontières.Cela va bien au delà. Et heureusement. Quant a sarko, certes il a dit qu’il fallait quitter l’afghanistan mais sauf erreur de ma part il n a pas fixé de date.

    @didier:massoud avait tout compris sauf qu’en s’exposant, il se condamnait d’avance, dommage. En tout cas , lui avait compris que sans l’occident, point de salut pour son pays.

  7. LiKa dit :

    @ Eusèbe : Tu m’as bien fait rire. Et je me doute que leurs meilleures armes de la Suisse sont ses banques…

    @ Corto : Il me semble que j’avais entendu parler de leurs soldats dans un livre de Ziegler. Et que cela m’avait surprise.
    « Un autre terrain d’entraînement »pour notre armée, dis-tu… En Tunisie ? En Libye ? ou… en France ?

  8. Didier dit :

    Ahmad Shah Massoud n’a malheureusement pas eu le soutien occidental que méritait l’Afghanistan, ou du-moins ses aspirations n’étaient pas en accord avec celles de l’occident pour ce pays, en particulier pour l’état américain qu’il embêtait en lui cassant ses jouets. Tous l’ont payé très cher un certain mois de septembre 2001. Je ne vais pas être très sympa avec nos amis américains mais il me semble que la perte des tours jumelles n’aura pas été dix ans après si grave pour les Américains que la disparition de Massoud pour le peuple Afghan. Et celui qui me ressort le leitmotiv de l’anti-américanisme primaire se prend mon pied au cul!.. :D

  9. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier
    Quand on parle de l’incohérence de la politique étrangère de la France, il faudrait aussi parler de l’incohérence de la politique étrangère de l’Amérique et même de l’incohérence du monde !
    Finalement c’est à se demander si Israël, quoiqu’on puisse leur reprocher, n’est pas le seul pays qui lui, a une politique étrangère cohérente ?
    Et celui qui me sort le leitmotiv de l’antipalestinisme primaire se prend mon pied au cul aussi !

  10. corto74 dit :

    @lika: rassures toi, les suisses ont bien une armée avec des soldats et tout mais sa neutralité lui interdit toutes projections exterieures

    @didier: effectivement je crois que Massoud etait a l’epoque le dernier rempart contre les talibans. Je ne suis pas sur néanmoins qu’il aurait pu resister bien longtemps. C’est sans doute regrettable mais seule l’intervention etrangère a pu stopper les talibans sans jamais les eradiquer.

    @marianne: il n y a pas d’incohérence de la politique etrangère de la France ou du monde; par nature toute politique etrangère varie et fluctue au gré des évènements des enjeux economiques et des gens en place. Souvenons nous par exemple que du temps des russes en Afghanistan, le monde occidental soutenait et equipait Ben Laden et ses potes

    Y a de la distrib de coup pied au cul ce matin ? Kepassa ?

  11. dominique dit :

    « Certaines guerres ont leur utilité » L’Afghanistan est un vrai bourbier comme le soulignait Isabelle. Nous avons beaucoup de chance que nous n’ayons à déplorer que 54 tués (un 55ème est mort en fin de semaine mais pas des causes de cette guerre). Hier soir je regardai un reportage sur ce conflit, une équipe a suivi une compagnie américaine. Au cours de ces 15 jours, deux soldats seront tués. C’est une véritable guérilla que livre l’OTAN. Quand tu vois que pour déloger deux gugusses qui tirent d’une colline ils font appèle à l’aviation. Le coût de cette guerre est énorme et pour quels enjeux ? Aujourd’hui Kaboul est libéré et pourtant des femmes sont toujours en burqa. On parle d’un remaniement aujourd’hui mais c’est pas pour autant que Nicolas Sarkozy changera sa position. Nous n’aurions jamais du revenir dans l’OTAN.

  12. corto74 dit :

    @dominique: je suis réaliste,pour moi la question des morts en Afghanistan, certes regrettable, ne se pose pas: a parir du moment où l’on décide d’aller faire la guerre, faut pas s’etonner qu’il y ait des morts.
    Pour quels enjeux ? Certains ne les voient pas, moi j’en vois plusieurs
    Un bourbier, une guerilla, là nous sommes d’accord. la géographie du pays et son organisations tribales s’y pretent totalement et les Russes l’ont appris a leur dépends. La seule question qui compte: fallait-il laisser faire les talibans ?

    Le retour de l’Otan, c’était un peu dans la logique des choses meme si je n’approuve pas totalement. La France seule n’était plus une grande puissance militaire . Pour qu’elle le reste, il fallait intégrer l’Otan

  13. Didier dit :

    @ Marianne A. > Totalement d’accord!

    @ Corto > Certaines réactions sur des sujets précis (sensibles?) ont tendance à produire aveuglément les mêmes effets pour couper court à toute discussion. Ce n’est pas à toi que je vais l’apprendre. Je ne vois donc que la menace pour éloigner la bien-pensance ou le politiquement (diplomatiquement?) correct. Un coup de pied au cul c’est pas bien méchant et si cela permet d’abattre quelques murs pourquoi s’en priver. Pour te dire que parler de l’Afghanistan ou d’Israël et d’autre sujets déclenche de véritables tsunamis électroniques, je surfe derrière un pare-feu matériel qui saute comme un cabri dés que j’accède à des pages traitant de ces sujets, pour parfois se mettre carrément en rideau. Ils commencent à nous les briser menu ces excités du bulbe!

  14. Didier dit :

    Ah oui, et je voulais aussi dire qu’au-delà d’intérêts géopolitiques ou plus mystérieux de la salade internationale, il serait maintenant très malvenu d’abandonner le peuple Afghan, même si c’est le problème des US en priorité et effectivement infiniment moins le nôtre. Je dis moins parce-que nous avons indéniablement une petite part de responsabilité dans ce qui se passe là-bas.

  15. corto74 dit :

    @didier: Pour eloigner la nuisance et la menace du politiquement corret et de la bien-pensance, je suis ton homme !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin