Annie Girardot…

Posté par corto74 le 28 février 2011

Annie Girardot... dans Zone pas cool ! wikio4 Voter !

Sale lundi, à l’image du temps, triste…

                                     

                                                  014.jpg

annie-girardot dans Zone pas cool !

 

 

 

 

 

 

 

 

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

44 Réponses à “Annie Girardot…”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Non, finalement, mon cher Corto, pas si sale lundi que cela !
    Le sale jour c’est celui où sa maladie lui a fait perdre à ce point la tête qu’elle ne se souvenait plus de qui elle avait été.
    J’espère qu’elle pourra rester longtemps dans notre souvenir, avant que nous aussi…

  2. Jef dit :

    Encore un « monstre sacré » qui s’en va.
    De telles figures se font de plus en plus rares…Hélas.

  3. corto74 dit :

    @marianne: certes et vs avez parfaitement raison mais comme toujours, en pareil cas, c’est pour ceux qui restent…
    Je ne fais pas souvent de « billet » hommage ( j’en ai un autre en prépartaion cependant) mais j aimais beaucoup annie girardot.

    @jef: eh oui c’est ainsi, il nous reste les films

  4. Virginie dit :

    Je viens de faire un billet sur mon deuxième blog, je suis tellement émue…
    Qu’est ce que je l’avais aimé dans Mourir d’aimer…

  5. yazan dit :

    Une grande dame, forte en caractère, en principes, en rigueur et sérieux.
    L’une des rares qui pouvait se permettre une absence médiatique pour mieux revenir, sans jamais qu’on ne l’oublie….
    Une belle dame, tout simplement, dont on se souviendra… J’espère…
    Une disparition salvatrice peut être, connait-on le niveau de souffrance d’un Alzheimer, une disparition à laquelle on ne pourra rester insensibles dans tous les cas….

  6. Marianne ARNAUD dit :

    @ Virginie
    Je viens d’aller faire un tour chez vous.
    C’est assez poignant toutes ces actrices qu’on a aimées, dont certaines ont survécu à elles-mêmes et d’autres sont parties en pleine gloire !

  7. corto74 dit :

    @virginie: coucou toi ! je vais aller voir, sur quel blog ,

    @yazan: bienvenue ici; disparition salvatrice pour elle sans aucun doute d après ce qui se dit. Espérons que nos télés sauront lui rendre hommage correctement

  8. boutfil dit :

    on s’est tous donné le mot je crois..c’est signe de l’immense image de cette femme et de l’émotion causé par son départ…

  9. Ditom dit :

    C’est certainement mieux comme ça… J’ai comme une boule dans la gorge quand même.

  10. Didier Goux dit :

    Sur les deux, vous auriez au moins pu choisir une photo où elle était jeune et mignonne plutôt que ces deux ruines ! Ah, z’êtes pas homo pour rien, vous !

    (Vous ai-je déjà narré cette anecdote ? Un jour où je parlais avec Renaud Camus et Pierre, son jeune pacson (son compagnon de pacs…), et où j’affirmais que je détestais Jeanne Balibar, Pierre m’a répondu en substance et avec un grand sourire indulgent : « Didier, si vous ne l’aimez pas, c’est à causde de votre hétérosexualité ! »)

  11. Greg dit :

    Pourquoi est-ce si difficile d’accepter que les humains soient mortels ? Nous devrions nous y faire, depuis le temps… et puis la Girardot n’était plus de première fraicheur…

    Personnellement, elle ou un(e) autre, ça m’est égal ^^ J’estime qu’il n’y a rien à pleurer ou a regretter, elle a produit tout ce qu’elle a pu dans le temps qui était le sien, maintenant, il reste les DVDs =) (N’est-elle pas d’une certaine façon immortelle ainsi ?)

    Je lui souhaite une bonne continuation !

    (Et bonjour chez vous ^^)

  12. kinia dit :

    Je me souviens surtout de ses larmes lors de la remise de son prix. Elle était enfin sorti du silence. Il est temps que notre cinéma se servent des capacités présentes et non pas seulement des jeun’s.
    Bises Kinia

  13. Jacques Etienne dit :

    @ Greg:
    Tout à fait d’accord avec vous.

  14. boutfil dit :

    @ GREG pas de  » première fraicheur  » dites vous ? certes! mais je souhaite à plein de jeunes bécasses toutes fraiches d’avoir son talent, son intelligeance et sa présence…pas gagné, vu les bêtes de concours du paf…..
    allons, cher jeune homme, un peu de décence non ?

  15. corto74 dit :

    @boutfil: c’est clair, je ne pensais pas qu’il y aurait une telle émotion

    @ditom: comme une boule, les boules tout court. pas beaucoup d’artiste provoque ce genre d’emotion

    @didier goux: vous avez peut etre raison, question gonzesse, je trouve qu’elles ne sont jamais aussi belles que lorsque l’usure du temps a fait office. Les fadasses, trop jeunes, pffff ! et avouez qu’elle a de la classe ainsi.

    @greg: t es incorrigible ! toi, plus cynique que moi meme, c’est pas possible en plus tu t’es fait un pote avec Jcques etienne. Ceci dit, on ne peut effectivement que lui souhaiter bonne continuation, il nous reste les dvd ou les vieilles vhs. Plus de 200 films au compteur, pas donné a tout le monde

    @jacques etienne: ben tu fais la paire avec Greg ! autre commentaire de ta part, un truc du genre « quelle grande actrice, ou elle va nous manquer ou.. » m’eut étonné

    @kinia: coucou toi ! Oui, ce soir là au naturel elle avait ému ! cette séquence n’est sans doute pas pour rien dans cette espèce d’aura qui l’entoure. bises

  16. corto74 dit :

    @boutfil: merci !

  17. corto74 dit :

    Avis ! en tout cas en depuis 3 heures a l ‘affiche ce billet a renvoyé celui sur les gauchistes de ce matin dans un placard question interêt, preuve s’il en est de l’emotion que suscite la disparition d’ Annie Girardot

  18. Valérie dit :

    aujourd’hui nous a quitté une immense comédienne et une très grande dame – annie girardot restera toujours dans nos mémoires -

  19. Stephan dit :

    Moi ca me rend triste bien sur je ne la connaissais pas, mais elle faisait partie de notre vie a tous et meme si nous la savions tous malade ont sait combine elle a su donner alors qu’elle a elle meme tout perdu des fois un peu injuste la vie non ?

    Madame respect .

  20. LiKa dit :

    Etrange… Juste ce matin je me disais : « Quel dommage que je ne sache mettre des petits bouts de films comme tant d’autres savent faire ! Ah, si je pouvais mettre le passage où Annie Girardot, juste sortie de prison, dans Rocco…, relève ses lunettes de soleil, ébahie quand Alain Delon lui dit qu’il faut espérer ! Ils sont à la terrasse d’un café. »
    Oui, aujourd’hui même, j’avais envie de savoir faire ça. Et ce soir j’apprends qu’Annie Girardot n’est plus.
    Et merci Boutfil d’avoir volé dans d’aussi sottes plumes…

  21. Marianne ARNAUD dit :

    @ Lika
    je crois que j’ai trouvé le petit bout de film dont vous parliez :
    http://www.youtube.com/watch?v=lFQYg-BTUqY

  22. Didier dit :

    Encore un bout de notre jeunesse qui fiche le camp…

  23. LiKa dit :

    Oui, Marianne, c’était ce passage. Et le mot n’était pas « espoir » mais « confiance ». Merci. Je file à « leEpicerie…

  24. corto74 dit :

    @valérie et stephan: oui du respect et le souvenir des fims que l’on pourra revoir. J’ai appris qu’elle en avait tourné plus de 220 ( ciné + télé) un quasi record… pour finir ds le dénuement. la vie est injuste mais ainsi faite.

    @lika: Va falloir apprendre a mettre des bouts de vidéos, c’est pas bien compliqué ! bisous

    @didier: toute notre jeunesse , n’exagerons pas, mais oui une espece de repère qui disparait

  25. Didier Goux dit :

    Il est tout de même curieux de voir, à chaque mort de saltimbanque, toujours le même déferlement de phrases convenues qu’au fond personne ne pense vraiment et aura oublié demain. Ainsi, plus haut, je ne sais plus qui qualifie Annie Girardot d’immense comédienne et de très grande dame. Je suis désolé, j’aimais bien la Girardot, mais dire qu’elle était une « immense comédienne » c’est un peu se moquer du monde : c’était une bonne actrice, qui faisait bien son boulot – boulot certainement bien plus facile que beaucoup d’autres.

    Et « grande dame » ? Pourquoi grande dame ? qu’entendez-vous par là ? Qu’a-t-elle fait, pensé, écrit, réalisé, pour mériter cet hommage ?

  26. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Je vous trouve un peu assommant avec cette manie de vouloir faire comparaître les gens pour qu’ils justifient les mots qu’ils ont employé à la mort d’une actrice qu’ils aimaient et que vous aussi convenez que vous aimiez bien !
    Ceux qui ont employé des mots dépassant peut-être le raisonnable étaient inspirés par leur affect que, ni vous ni moi, n’avons très développé.
    Pourtant, bien que je ne vous connaisse pas, que ne vous ai jamais vu, que je ne sache pas que vous ayez fait, pensé, écrit, réalisé quoi que ce soit, pour mériter quelque hommage que ce soit, je puis vous assurer que si demain j’apprenais votre mort, je serais très chagrinée : il y a parfois de ces mystères !

  27. corto74 dit :

    @didier goux: que voulez vous, quand on aime , certains se donnent à fond, parfois en oubliant un peu la mesure, ce n’est pas si grand péché, non ? Ceci dit, j’ai entendu des témoignages d’auditeurs sur Europe1 ce matin sur Annie Girardot qui frisaient le ridicule
    Tenez, moi quand j’aime grave, je me…;je m’égare

  28. Francis dit :

    oui il reste ses films, les émissions de télé… c’est le plus important pour un artiste… donc pour nous elle vit toujours….

  29. Didier Goux dit :

    Mais c’est un phénomène général et toujours rigoureusement identique à lui-même qui me faisait m’interroger : ce n’est pas interdit, tout de même ! Et je n’ai jamais dit que j’étais tout à fait exempt de sers atteintes moi-même. Mais enfin, il me semble qu’on peut tout de même saisir l’occasion pour s’étonner d’une époque qui place si haut ses comédiens, chanteurs, voire comiques pour qu’à leur mort tout un pays se déclare plongé dans la plus noire et la plus pérenne des afflictions. Tout en sachant qu’il pensera à tout autre chose dès demain.

  30. Didier Goux dit :

    Enfin, quoi, il se trouve encore des gens (et beaucoup, en ce moment, par le jeu des anniversaires) pour se tordre les mains de désespoir parce que le faiseur de ritournelles Gainsbourg est claqué depuis 20 ans, ou que le comique troupier et réinventeur de la soupe populaire Coluche a, lui, cassé sa pipe depuis un quart de siècle ! Et je ne dis rien de cette nullité piaillante de Balavoine. c’est tout de même hallucinant, non ?

  31. corto74 dit :

    @didier goux: « s’étonner d’une époque qui place si haut ses comédiens… » Mais vous avez totalement raison de vous étonner, moi aussi d’ailleurs. Serait-ce parce que l’époque actuelle ne nous offre rien de plus bandant que ce que faisaient les idoles d’hier ? Sans doute . Qui pour egaler Girardot ou gainsbourg ou Coluche ? Personne a ma connaissance ds le genre, pourquoi s’etonner alors de cette affliction ? elle me semble presque « naturelle ». Il n’y a pas grand chose a « adorer » aujourd’hui, on compense avec « hier »

  32. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Continuez : je vous adore quand vous aussi, vous vous indignez !
    Comme quoi, pas grand monde n’y échappe !
    Et celle-là d’indignation, elle est plutôt croquignolette !
    Encore, encore !

  33. LiKa dit :

    Tu as raison, Corto : je vais m’y mettre dès demain. Il y a tant de passages inoubliables dans les films que j’aime. Et pourvoir tomber dessus, quelle joie !

  34. Marianne ARNAUD dit :

    A mon tour de m’indigner, mon cher Corto !
    J’ai regardé hier au soir, le film « hommage à Annie Girardot » sur Arte.
    Je dois dire que j’ai détesté ce film où on voit Annie Girardot en mère abusive qui couche dans le même lit que sa fille (Isabelle Huppert). Elles s’injurient, se foutent des gifles.
    Du coup, la fille pianiste, est complètement détraquée sexuellement, et pas seulement. Par jalousie elle met du verre pilé dans la poche d’une de ses élèves pour l’empêcher de jouer. Elle fait passer le pauvre Magimel par des affres sexuels dont heureusement il finit par se remettre en lui faisant passer un sale quart d’heure.
    Je dois dire que j’ai continué à regarder le film dans l’espoir que cela se passerait très mal pour cette tordue d’Erika !
    Si je peux comprendre que ce genre de rôles puisse intéresser des comédiennes, d’autant qu’à tous les coups les rôles de détraqués rapportent des César ou que sais-je, il n’en reste pas moins, que ce film était très mal choisi pour donner à penser sur Annie Girardot, au lendemain de sa mort qui a tant affecté les gens.
    Le choix de ce film, à cette occasion, était une mauvaise action !

  35. corto74 dit :

    @lika: Alors bon plaisir car des bons films ce n’est pas ce qui manque

    @marianne: je suis d’accord avec vous, il y avait mieux a diffuser. J’ai souvenir par exemple de « la liste noire » je ne suis plus sur du titre avec Girardot et Dewaere; Rocco, bien sûr…

  36. Didier Goux dit :

    Marianne : Ah ben, évidemment, si vous vous mettez à regarder les niaiseries faussement dérangeantes de ce gros nul d’Haneke, alors…

  37. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Moi cela m’a vraiment dérangée : Huppert qui mate des films de cul en respirant Dieu sait quoi sur un mouchoir en papier ramassé dans la poubelle de la « Kabine » !
    C’est dégueulasse, non ?

  38. Francis dit :

    @ didier Goux : je partage les remarques sur cette valorisation des artistes et je notais sur le blog de madame Boutfil que commencer un journal de 20h par 10 mn d’hommage à une artiste (que j’aime bcp) n’est pas normal à mon sens…laissons les variétés aux variétés !
    @ corto : euh pas de chance en ce moment, je vais te contredire encore…. »Serait-ce parce que l’époque actuelle ne nous offre rien de plus bandant que ce que faisaient les idoles d’hier ? Sans doute « …. tu dois insister sur le « nous » (téléspectateur d’age mur)… car c’est comme ça… regarde Taratata, tu ne connais pas les 3/4 des artistes…. résultat des victoires de la musique, les noms de 8/10 du palmarés me sont inconnus… ainsi va la vie !!! quand j’écoutais les Beatles, mon père parlait de musique de sauvage… ça s’appelle vieillir ami…

  39. corto74 dit :

    @francis: tu as sans doute raison pour le « nous » au détail près que je regarde tous les Taratata ou presque et que je suis de près l’actualité musicale donc je ne suis pas trop déphasé. Je note qd même que rares sont les artistes d’aujourd’hui qui ont l’aura des plus anciens du temps de leurs vivants ou pas. La durée de vie artistique s’est terriblement réduite tant l’offre est pléthorique.

  40. Didier Goux dit :

    Francis : nous sommes tout à fait d’accord, c’est une question de proportions. Le pompom a été atteint le soir de la mort de Léon Zitrone : les deux grandes chaînes ont consacré 25 mn sur 35 de leurs journaux respectifs à ce « grand homme »…

    Marianne : ce n’est pas « dérangeant », c’est juste dégueulasse. Bêtement et niaisement dégueulasse.

  41. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier Goux
    Chouette ! Nous sommes d’accord !

  42. Caro-réseau social dit :

    Il serait intéressant de savoir d’un point de vue culturel d’où nous vient cette habitude solidement ancrée de se répandre en louanges sur nos défunts même les moins dignes : croyance aux esprits et peur des représailles (lol)…
    Ceci dit j’ai apprécié certains de ses rôles et sur le plan humain , bien qu’elle ne soit sûrement pas la seule femme courageuse face à la maladie si son aura de vedette peut redonner le moral à d’autres : pourquoi pas !

  43. Francis dit :

    @ didier Goux… oui j’ai pas souvenir de ça, même s’il il faisait partie de la maison… je me souviens avoir proposé la fermeture de nos agences le jour de l’enterrement d’un de nos collaborateurs… pas de raison !!
    @ corto : oui tu as raison c’est l’abondance qui pose problème (quand ils sont plusieurs c’est connu ça pose problème…oh pardon…) ça rend éphémère… trop de choix, pas assez d’espace pour les voir…etc. Abondance de biens nuit…

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin