Le parler vrai de Chantal Brunel

Posté par corto74 le 9 mars 2011

Le parler vrai de Chantal Brunel dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

001 dans Zone PolititruCJe n’avais jamais entendu parler de Chantal Brunel. Cette député de je ne sais quel département a donc tenu des propos outrageusement outranciers. A tel point que certains la voyait déjà se métamorphoser en porte-parole du FN ! Histoire d’en rajouter une couche sur le mode: l’UMP adopte les thématiques du FN et toussa…

Qu’a-t-elle donc dit pour émoustiller et horrifier la classe politique dans son ensemble? Même Copé a désapprouvé, normal, il est moins con que Chantal Brunel, sur le même thème, il eut employé des mots bien mieux choisis dans le registre du politiquement correct. Elle a donc dit:  » Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout remettons-les dans les bateaux!… Le temps n’est plus à la parole mais aux actes et aux décisions. »

Bon, okay, en ces temps de bien pensance, elle eut pu dire:  » Nous nous devons de rassurer les français, nous leur assurons que toutes les mesures seront prises pour que soit régulé, au mieux des intérêts de chacun, ce potentiel flux migratoire. Chaque cas sera étudié et à chaque fois que cela sera possible, nous aiderons ces pauvres erres à regagner dès que possible leurs pays. » C’est y pas mieux comme cela ?

Chantal Brunel a préféré ne pas employer le langage de cette France qu’on aime, terre d’accueil et de compassion, patrie des droits de l’Homme et de la Femme et des Enfants, soit. Et alors ? Vous savez quoi, au risque de heurter votre éventuelle sensiblerie droitsdelhommiste, moi, ses propos ne m’ont pas choqué. Ils avaient le mérite d’être clairs. Et pour un peu, en y mettant les formes, histoire de ne pas être taxé de fasciste, de frontiste, d’odieux nazi ou de tout autre épithète éloquent, je crois bien que j’aurai dit la même chose. D’ailleurs, mézavi que je n’aurai pas été le seul à penser tout bas ce que Chantal Brunel a dit tout haut. Et pour cela, pas besoin d’être au FN.

Juste avoir dans l’idée qu’ accueillir toute la misère du monde est peut-être bien un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir. Mais chut, faut pas penser ainsi, c’est pas bien, c’est pas France !.

Folie passagère 582.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

27 Réponses à “Le parler vrai de Chantal Brunel”

  1. Jef dit :

    Cher Corto si j’osais je dirais que cette femme à plus de couilles que bien des hommes politiques.
    En tout cas ce qu’elle a dit est plein de bon sens.
    Nos politiques, devraient s’en souvenir s’ils ne veulent pas se ramasser un « râteau » aux prochaines élections.

  2. Marianne ARNAUD dit :

    J’ouvre une parenthèse, mon cher Corto, pour dire que quand le chat n’est pas là les trolls dansent !
    Chantal Brunel : moi non plus je n’en avais jamais entendu parler. Avoir parlé le langage de tout le monde risque de lui coûter cher sur le plan politique.
    Voyez Copé il a écrit un livre « J’arrête la langue de bois » et il n’a jamais employé autant la langue de bois depuis.
    La vérité c’est que toute la classe politico-médiatique est au bord de la crise de nerfs à cause de ces sondages donnant Marine Le Pen à 23% !

  3. Marianne ARNAUD dit :

    De mieux en mieux, mon cher Corto, Copé vient de déclarer qu’il n’y aurait jamais d’alliance entre l’UMP et le FN.
    Alors je pose une question : comment Mitterrand aurait-il pu gagner la présidentielle de 1981 sang l’union de la gauche ?
    Madame Kosciusko-Morizet, quant à elle, a déclaré qu’en cas de présence du FN et d’un socialiste au second tour, elle voterait socialiste.
    Alors je voudrais dire aux UMP qui passent par ici, que s’ils persistent à raconter aux Français ce genre d’histoires, ce n’est même pas la peine qu’ils se présentent à l’élection, on économisera du temps et de l’argent.

  4. corto74 dit :

    @jef: c’est aussi mon avis. Sauf qu en temps que politicienne elle aurait du employer d’autre mots, mais bon..
    Le problème c’est qu’a focre de pratiquer a outrance le politiquement correct, on s’offusque du parler vrai.

    @marianne: vous ne l’aimez pas Copé hein ! mais de tous les hommes pilitiques connus c’est sans doute celui qui à mon avis utilise le moins la langue de bois. A votre question, je dirai comme vous le savez qu’il y a des extrèmes fréquentables d’autres pas ! Alors oui, ils sont au bord de la crise de nerfs, a qui la faute ? pas tant aux sondages mariniers qu’au laissez faire gentillet et au politiquement correct de ces dernieres années qui nous a fait prendre des vessies pour des lanternes, la réalité n’étant pas payante electoralement.

    Enfin, j ai ri ce soir en ecoutant Harlem Désir qui, avec les mots choisis, a dit engros la meme chose que Brunel, concluant par: « bien sur que nous les reconduirons chez eux « !

  5. Didier dit :

    Je n’ai pas été choqué par sa façon de dire ce qu’elle pensait, je suis juste pas d’accord avec ce qu’elle pense ni avec les pensées qu’elle prête aux Françai(se)s. En l’occurrence que nous serions effrayés par une hypothétique immigration de masse et que réexpédier des gens comme des colis-poste arrivés à la mauvaise adresse n’est pas plus glorieux que la preuve d’un grand discernement. Je ne veux en aucun cas que l’on assimile mes idées en tant que citoyen Français aux propos de cette dame qui me représente. J’ai reçu une éducation à la fois laïque et chrétienne, ni l’une ni l’autre ne m’ont jamais appris à dénigrer qui que ce soit d’où qu’il vienne et quoi qu’il ait fait, et encore moins ceux bien moins lotis que moi-même.
    Ma pensée est que ces mutins qui maintenant se bousculent aux portes de l’Europe viennent de, sinon fiche en l’air, substantiellement atermoyer un projet de longue haleine cher à nôtre majorité qui est le Traité Méditerranée. Je ne dis pas que celui-ci ne soit pas important pour tout le monde mais il me semble plus urgent de faire passer l’humain avant les belles lignes politiciennes internationales. Je comprends qu’elle ne soit pas disposée au mieux envers ces « fauteurs de troubles » qui viennent maintenant quémander à nos portes mais ce n’est pas une raison pour être désagréable.
    Je veux également bien croire qu’ils aient autre chose à faire que d’organiser des flux migratoires exceptionnels alors qu’ils sont proprement incapables de gérer les réguliers mais, là encore, personne n’est pour rien dans leur magistrale incompétence et totale absence de bonne volonté en la matière.

  6. Marianne ARNAUD dit :

    @ Didier
    Il me semble qu’il vaut mieux ne pas tout mélanger, les bons sentiments, l’obligation de réguler les flux migratoires, l’éducation chrétienne et que sais-je encore.
    Il existe, en France, un statut de réfugié politique. Celui qui risque sa vie chez lui a le droit de solliciter ce statut.
    Mais là, on parle de tout à fait autre chose. Certains profitent de la désorganisation des administrations dans leur pays, la Tunisie, du fait de l’instauration de la démocratie, pour organiser de juteuses filières d’émigration clandestine en direction de l’Europe et particulièrement de la France.
    Si on ne veut pas de cette immigration il faut envoyer des signes forts dans cette direction, afin que les gens comprennent qu’ils ne sont pas les bienvenus, qu’ils donnent leur argent aux passeurs en pure perte car ils seront renvoyés chez eux.
    Dans ces conditions, en effet, les mots, quels qu’ils soient ne servent de rien. Il faut prendre des mesures. Suspendre momentanément les accords de Schengen pour redevenir maîtres de nos frontières. Suspendre tous les avantages sociaux aux illégaux, etc.
    Cela paraîtra très dur aux chrétiens, sans doute, mais il ne faut pas perdre de vue que ce sont les immigrés en situation régulière qui souffriront les premiers de cet afflux de population et non ceux qui vont tous les dimanches à la messe à Saint Honoré d’Eylau.

  7. Didier dit :

    @ Marianne A. > Je ne dis pas qu’il faut ouvrir aveuglément nos frontières à ces arrivants mais organiser cette immigration avec le plus grand soin de façon à tout connaître de ces migrants de façon à les aiguiller du mieux possible. Je ne pense pas qu’ils soient tous Tunisiens mais certainement d’un peu partout et il est évident que certains essaieront de profiter du chaos pour se faufiler. Il n’empêche que quelques-uns auront peut-être droit à l’asile politique, d’autre besoin de soins ou simplement d’un peu de temps pour se remettre avant de regagner leur pays d’origine ou un pays autre d’accueil, etc… De toute façon ce sont des gens qui, par leur situation, ont besoin d’une aide ponctuelle ou durable, ici ou ailleurs.
    Le problème est que l’on ne ressent absolument pas de volonté politique d’agir en ce sens. Et encore moins après les déclarations de cette Madame je ne sais quoi. Je trouve cela navrant et aux antipode de ce qu’est mon pays.

  8. corto74 dit :

    @didier: Il faut néanmoins relativiser: le grand exode consécutif aux révolutions arabes n’a pas encore eu lieu de ce coté de la meditérrannée, pour l’instant. Ensuite, lorsue l’on voit comment cela se passe a Lampedusa, il y a de quoi inquiéter: les autorités italiennes les rappatrient sur le continent, les met ds des centres de rétention 48 ou72h puis les laisse livrés a eux-mêmes, éparpillement dans la foulée, principalement en France nous dit-on.
    Sur le plan humain, l’immigration n’est pas facile a gérer c’est sur.
    Tu dis qu’il faut organiser cette immigration, tu as raison mais avec comme objectif prioritaire et le plus rapidement possible a l’esprit la reconduite aux pays, je ne suis pas certain que cet objectif soit pris en compte par nos humanistes politiques.
    Les aiguiller le mieux possible vers quoi ?
    Après, c’est bien beau de vouloir gérer la misere du monde, il y a dejà plus de 6 millions de français qui tutoient le seuil de pauvreté…

  9. Marianne ARNAUD dit :

    Les aiguiller vers quoi, demandez-vous, mon cher Corto ?
    Eh bien aiguillons-les donc vers l’Eglise et les congrégations, comme du temps où monsieur de Paul s’occupait des miséreux. Et que les chrétiens, qui rechignent tant à payer le denier de l’Eglise, mette la main à la poche pour venir en aide à tous ces gens-là.
    Après on pourra écouter leurs leçons de morale.

    @marianne: en la matière, les leçons de morale m’ont toujours fait doucement rigoler !

  10. Jacques Etienne dit :

    « Juste avoir dans l’idée qu’ accueillir toute la misère du monde est peut-être bien un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir. »

    L’avons-nous jamais pu ? Et si nous l’avons pu, était-il judicieux de le faire ?


    @jacques etienne: Fut une époque où nous pouvions peut-etre nous permettre ce genre d’altruisme, cela était donc pas judicieux, mais normal, aujourd’hui, c’est une autre histoire en effet.

  11. Francis dit :

    @ corto74 « le grand exode n’a pas encore eu lieu »… tout dépend de ce qu’on appelle grand car plusieurs milliers d’africains du nord sont déjà en France… mais ce n’est pas cela le plus important.
    On se trompe de débat, on s’arrête sur la forme et non sur le fond.
    On ne peut pas défendre un homosexuel renvoyé chez lui (en Iran) par la suisse (http://corto74.unblog.fr/2011/02/17/chronique-dune-mort-previsible/) et laisser dire par une représentante élue de telles choses, qu’on entend dans le métro ou ailleurs….
    La France, l’Europe, l’ONU… est sans solution… des africains crèvent par dizaine de milliers et on regarde nos « édiles » débattre de linguistique sur notre télé HD en prenant l’apéro….je n’ai pas la solution…. juste un peu d’humanisme peut être….

  12. boutfil dit :

    pfufff! nos  » zélus » ont un pieds cloué au sol, donc ils tournent en rond…et puis,une femme dit tout haut ce que la majorité des français pensent tout bas où ne peuvent plus dire sans se retrouver devant la 17 eme chambre…..les conversations dans la rue, dans les commerces, entre voisins vont plutôt versMarine que vers les autres, d’où qu’ils soient, tant pis s’ils veulent pas comprendre….

  13. dorham dit :

    « D’ailleurs, mézavi que je n’aurai pas été le seul à penser tout bas ce que Chantal Brunel a dit tout haut. » Haaaaaaaa ! La démocratie d’opinion, la sagesse populaire, tout ça…

  14. boutfil dit :

    Dorham, à force de ne pas écouter la sagesse populaire et de prendre la démocratie d’opinion pour du pipi de chat, on voit où on va..il faut pas prendre le petit peuple pour un con, en général, il aime pas ça..

  15. corto74 dit :

    @francis: je crains que tu ne mélange les choses. le cas du jeune homosexuel a la particularité qu’il est un cas « unique » facile a gerer: refuser son expulsion, donc du cas par cas gérable car peu nombreux.
    Si demain 5000 ou 6 ou 10000 immigrés arrivent, on fait quoi ? on gere le truc a l’italienne: 2 jours en rétention et après tout le monde dans la nature ou bien… L’altruisme et l’humanisme c’est bien, je suis pour a fond comme tt le monde a condition de ne pas se voiler la face et de pouvoir faire face. Désolé on a plus les moyens , hélas

  16. corto74 dit :

    @dorham: mais la démocratie d’opinion existe, c’est même son fondement il me semble. Et rien ne m’enlèvera de la tete qu’entre les beaux discours « parisiens » véhiculés par les media et la sagesse populaire, un fossé énorme s’est creusé. Le « on » d’en bas a été totalement occulté par les détenteurs du pouvoir mediatique, on voit où on en est avec La Marine. C’est bien beau la charité chrétienne, les beaux idéaux et toussa… Par pitié , ne me mets pas en colère ! :)

    @boutfil: avec toi ! bisous

  17. Francis dit :

    mais c’est bien ce que je reproche… un cas unique on s’en occupe (et encore pour ce cas précis… je n’en suis pas sur du tout…) et des dizaines de milliers….comme tu dis « on fait quoi ? » pas d’amorce de solution ni de débat…..

  18. Christophe dit :

    Mais bien sûr faisons peur aux français. Nous allons bientôt être envahi. Tous à Poitier pour arrêter l’envahisseur. Et la Marine elle se frotte les mains et récolte des voix. Car ils sont où tous ces fameux nouveaux immigrés ? On a envoyé un bâteau en Tunisie. Oh surprise aucun Tunisien n’est monté dedans. le bâteau est rentré en France juste avec son équipage. Claude Guéan, le Mazarin, est parti en gare de Nice pour voir justement tous ces immigrés qui arrivent d’Italie. Oh suprise, il n’en a vu aucun. Pourquoi ? Parce qu’à aujourd’hui il y a eu exactement 281 Tunisiens qui sont arrivés depuis la révolution et 2 Lybiens.
    Mais c’est vrai j’y pense ce sont des musulmans donc ils font peur.
    C’est drôle qu’en dans les années 70, il y a eu les boat people, on ne les a pas rejeté à la mer et on ne les a pas renvoyé.

  19. corto74 dit :

    @christophe: en 70, les boat people, et je sais de quoi on parle, c’était pas tout a fait le même problème ni la meme époque.

  20. Didier dit :

    Euh-bien, prions pour n’avoir jamais besoin de rien ni de personne… :D

  21. Bashô dit :

    « Les aiguiller vers quoi, demandez-vous, mon cher Corto ?
    Eh bien aiguillons-les donc vers l’Eglise et les congrégations, comme du temps où monsieur de Paul s’occupait des miséreux. Et que les chrétiens, qui rechignent tant à payer le denier de l’Eglise, mette la main à la poche pour venir en aide à tous ces gens-là.
    Après on pourra écouter leurs leçons de morale. »

    Mais c’est ce que fait justement l’Eglise. Vous n’avez jamais essayé d’aller au-delà de vos ressentiments?

  22. Bashô dit :

    Corto> Faut-il vous rappeler que la traversée de la Mediterranée n’est pas sans péril? http://fortresseurope.blogspot.com/2006/02/immigrs-morts-aux-frontires-de-leurope.html Chantal proposait in fine de les remettre dans le bâteau et de les renvoyer « comme ça ». Reformulé ainsi, vous persistez à ne rien voir de choquant?

  23. corto74 dit :

    @basho: Ce commentaire s’adresse-t-il a marianne ou bien a moi ,
    Parce que si je suis « visé » je dois dire que j’ai sincèrement un profond respect pour l’église mais encore plus de resentiments, rancoeurs, et d’incompatibilités !

  24. corto74 dit :

    @basho: Pour l’avoir traversé petitement mais 2 fois a la voile, je sais que c’est dangereux.
    pour Brunel, je pense que ces propos maladroits ont été mal interprétés, à l’emporte pièce, en quelque sorte, juste en ne retenant que les mots et pas l’idée. Vois-tu, harlem désir ( n°2 du PS) a dit le lendemain exactement la même chose mais avec des mots choisis,plus policés et il n’a choqué personne en disant, je cite de memoire: « une fois que la situation sera normalisée, bien sur que nous les raccompagnerons chez eux en bateaux ou avec tout autres moyens… »

  25. Basho dit :

    Mon premier commentaire s’adressait à Marianne. Je suis catholique pratiquant et je connais bien des laïcs et des religieux qui se dépensent sans compter pour rendre le monde un peu moins inhumain. Le commentaire de Marianne était complètement crétin.

    Quant à votre réponse au second commentaire. Lorsqu’on fait de la politique, chaque mot compte et donc à ce titre Harlem ne disait pas la même chose que Chantal. Le premier disait que nous les renverrons après un traitement humain (« attendre que la situation se soit normalisée » etc ) tandis que la seconde semblait dire qu’il fallait les refouler sans même les laisser poser pieds à terre. Copé avait raison de mettre les choses au point.

  26. Didier dit :

    Basho, merci! :)

  27. Marianne ARNAUD dit :

    @ Basho
    Quoique vous en pensiez, je maintiens qu’on ne fait pas de bonne politique avec des bons sentiments. Ce que l’Eglise peut se permettre, le politique ne le peut pas. C’est une dure réalité. Et à avoir trop voulu le politiquement correct, voilà le FN qualifié de parti « extrémiste », qui va peut-être atteindre les 25% ! Et à toutes nos belles âmes, il restera les yeux pour pleurer.
    La crétine vous salue bien !

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin