Voter à gauche, c’est ce que font les gamins

Posté par corto74 le 10 mars 2011

Voter à gauche, c'est ce que font les gamins dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

9j0dkee5gocrep7qldt5epdn861299777664 dans Zone PolititruC« Voter à gauche, c’est ce que font les gamins. Ils manquent d’expérience et votent en fonction de leurs sentiments. » Elle ne manque pas de sel cette petite phrase. Son auteur n’est pas n’importe qui; juste, un élu républicain de premier plan aux USA. On aurait crucifié pour moins que cela en France, non ?

Elle m’a néanmoins interpellé car elle pose le problème de la compétence à voter, une de mes marottes. Nous avons donc en France la posibilité de voter dès 18 ans; c’est démocratiquement sympathique, nous avons tous, quasiment, notre mot à dire. Sommes-nous assez mûrs et expérimentés pour voter à 18 ans ? Non, c’est évident. Et par la suite, sommes-nous capable de bien voter ? Pour utiliser un mot à la mode, votons-nous responsable, c’est à dire en pleine connaissance des conséquences de notre vote . La réponse est évidemment non. Personne, si peu en tout cas, ne peut se targuer d’avoir épluché et compris de A à Z le programme de Machin ou de Bidule. Vous me direz parfois cela vaut mieux car si tel était le cas pas grand monde ne serait élu. Et puis, pourquoi faire confiance à un programme électoral, nous avons l’habitude des promesses, elles n’engagent que ceux qui y croient.

Comment faisons-nous alors pour bien voter ?

Je crois d’abord que l’on vote en fonction de son histoire personnelle ( historique familial, pays d’origine, religion…), celle qui fait que l’on se dit de droite, de gauche ou communard, pourquoi pas. Après, ce passé « formateur » peut évoluer au gré des évènements. J’en connais qui votaient à droite uniquement pour contrer la volonté du PS d’alors d’instaurer le Pacs. Ce passé et l’histoire que l’on vit chacun va bâtir peu à peu l’univers des valeurs auxquelles on croit et que l’on voudra défendre et transmettre. On vote souvent, ainsi en réaction, voter contre pour ne pas voter pour. Voter utile. Cela fonctionne sur les idées mais aussi sur les personnes: choisir tel candidat parce qu’il plaît, ne pas choisir celui-ci parce qu’il est femme, homme, moche, sans stature, gras du bide et toussa. Pour les présidentielles par exemple, partant du principe que l’Elu représentera notre pays, on aura tendance à privilégier un candidat « présentable », un casting basé sur les affects en somme. Rigolez pas mais, avec tout le respect que je leur dois, vous voyez un Daubresse ou un Melenchon, au Château ? C’est con à dire mais le casting, en politique, a  aussi son importance, de plus en plus même.

Ainsi, au moment de glisser le bulletin dans l’urne, le subjectif fait l’essentiel du  boulot. L’objectivité en politique étant si…subjective. Vous me rétorquerez que non, certains critères de choix sont éminemment rationnels, cette rationnalité sur laquelle on construit les programmes. Même pas car tout en politique, mis à part les duperies éhontées,  est affaire de convictions et quoi de plus subjectif que des convictions bien ancrées ?

Alors, à la question comment faire pour bien voter ? je dirai juste qu’on a guère le choix si ce n’est de voter en toute subjectivité. Etonnant, non ?

Folie passagère 583.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

34 Réponses à “Voter à gauche, c’est ce que font les gamins”

  1. Malaberg dit :

    Oui, moi, je le vois bien au chateau, Mélenchon ! (enfin pas pour longtemps, au vu du programme du FG)

    Pourquoi ne pourrait-on pas le voir au chateau ?

    Mais si tu veux mon avis, il y en a un que je ne verrais vraiment pas au chateau, un certain Nicolas Sarkozy. Vraiment pas la grandeur pour être président.

  2. Malaberg dit :

    T’es un sacré TINA, toi, en fait, Corto…

  3. Marianne ARNAUD dit :

    Et pourtant, il n’y a pas si longtemps presque 54% de Français ont trouvé que Sarkozy était assez grand pour le Château !
    Quelle erreur, mais elle va être réparée puisqu’un gentil jeune homme, vient de réaliser un film à la gloire de DSK qui va passer sur Canal+ dimanche, en clair. Quand il s’agit de DSK, Canal+ ne compte pas.
    Nous pourrons tous l’admirer faisant cuire des tournedos dans sa cuisine, ce qui devrait nous persuader que DSK est vraiment proche des Français.
    Luc Ferry a émis l’idée que ce qu’il y avait de dérangeant chez DSK, c’est qu’il donne l’impression de choisir s’il se présentera ou pas, en termes de ce qui serait le meilleur pour carrière. Que De gaulle n’aurait jamais fait cela !
    En voilà un fâcheux, ce Luc Ferry, est-ce que cela peut compter comme argument, face à DSK qui fait cuire ses steaks devant nous ?
    Est-ce que De Gaulle aurait été assez proche des Français pour cuire ses steaks devant eux ? Sûrement pas. Alors ?
    C’est évident la place de DSK est au Château et Anne Sinclair a l’air de tellement y tenir.
    Entre nous il lui doit bien cela, lui qui a réussi à la ridiculiser devant la terre entière.

  4. Didier dit :

    C’est bien républicain comme réflexion. Ils s’éliraient tout seuls entre eux s’ils pouvaient ceux-là. Comme ça plus la moindre contradiction ni entrave à la bonne marche de leurs petites affaires.

    Globalement subjectif parce-que très personnel, chacun fait suivant sa situation et ses aspirations. Je ne pense pas que les gens votent tant à la légère que cela. Sinon le taux de participation serait bien plus élevé.

    Il y a un phénomène tendant à rendre l’élection encore plus subjective qui commence à me gonfler sérieux. Il est de plus en plus difficile de connaître l’étiquette politique des candidats, notamment pour les cantonales à venir, j’ai reçu un joli dépliant avec des bouilles et beaucoup de blabla, un joli intitulé bien ronflant et aucune « couleur » politique annoncée… Il est à espérer que l’affichage public sera un peu plus clair parce-que comme la moitié des gens ne lisent pas les professions de foi, y’en a qui vont y aller complètement au pif. Moi ça va, je connais tous les zozios du coin ainsi que leurs pedigrees respectifs mais je me dis que plus d’un ira voter puis pleurer ensuite parce-qu’il n’aura rien compris au film…

  5. corto74 dit :

    @malaberg: tu démarres toujours au quart de tour toi ! Pourquoi on ne le verrait pas ua Chateau Melenchon ? tu as apporté toi même la réponse: son programme ! je rajoute son manque de tempérance, sa vulgarité et son dédain des journalistes

    TINA ? j ai deja vu ce terme , rafraichis moi la memoire

    @marianne: ah ce dsk ! Si ce n’est son age, je dirai le jouvenceau qui se fait désirer. Mais effectivement les français ne sont pas a une contradiction près tant ils fonctionnent à l’affect et à la manipulation. ceci dit a gauche a part Hollande ou DSK, je ne vois pas, j’ai de la chance de ne pas etre de ce bord là!

    @didier: ne crois tu pas qu il est deja bien elevé le taux d’abstention. Les gens ne votent plus ou bien moins faute de candidat qui leur plaisent, qui les motivent ou qui répondent à leurs attentes. desaffection triste mais logique. L’importance de l etiquette politique est il me semble nettement moins importante pour des élections locales. On vote pour des personnes encore plus. Sinon, tu as raison local ou national, les gens dans leur grande majorité, j en suis persuadé, n’ont rien compris au film et votent, quand il le font, par subjectivité, telle que je le décris, nettement moins pour un programme.

  6. Malaberg dit :

    TINA, c’est un acronyme signifiant « There Is No Alternative », phrase prêtée à Thatcher pour justifier la sale politique qu’elle faisait. Ça résume la pensée unique libérale, quoi… Discutons de tout, sauf du fond!

    La tempérance, je ne sais pas ce que c’est. Je connais la température, le tempérament, mais la tempérance… Encore un mot flou, comme gouvernance ?!
    A ce rythme, il faudra renommer ton blog « à toi l’honnance ! » Mais c’est vrai que c’est une remaquance dépourvue de sériance. Oh, j’avance ! Quelle chance ! C’est le fait de mon intelligeance ! Faisons preuve de clémance et de pitiance. Ainsi que de miséricordance. C’est ainsi qu’on acquiert la bravance. Pardon, bravitude.

    Moi je le trouve très bien, son programme, à Mélenchon et au front de gauche…
    Vulgarité… Ca reste à démontrer ! C’est l’un des hommes politiques voire l’homme politique qui utilise le vocabulaire le plus soutenu, et le plus reférences littéraires et philosophiques dans son discours… Vulgaire… (vulgance ?) A la télé ou la radio, ça reste à démontrer. Sanguin, entier, oui, mais vulgaire… C’est de la diffamance.

    Le dédain des journalistes ? là aussi, je cherche… C’est peut être parce que tu confonds critique des journalistes et des médias (les pôvres, ils ne sont pas habitués à ce qu’on ne leur lèche plus les bottes…) avec le mépris…
    En même temps, au vu des questions connes qu’ils posent la plupart du temps, je trouve qu’il est remarquablement calme. Perso, à sa place, j’aurais fait sentir d’une manière bien vicieuse et bien à moi à la l’imbécile en face de moi à quel point il ne débite que des âneries…
    Mais le pire, tout de même, avec certains journalistes, c’est qu’ils débitent des âneries, mais sont néanmoins persuadés de la pertinence de leur propos ! Superficialité ou connerie feinte ? Mystère.

    Ah, non, je trouve que Mélenchon est plutôt modéré dans sa critique des médias porte parole de la pensée unique dominante… J’ignore quel age tu as, mais peut être que tu as connu, jadis, à l’école, le « poteau-poteau-but », et bien c’est une envie qui me démange (en bien plus fort) souvent lorsque je regarde la télé. D’où le fait qu’on n’en ai pas, dans la famille.

  7. Malaberg dit :

    ah, oui, au cas où tu ne connaitrais pas poteau= petite tape sur une joue, puis poteau = petite tape sur l’autre, puis but = tape sur le front ou sur le nez. en plus fort, ça donne baffe rebaffe, punch.

    Hé oui, heureusement que je ne côtoie pas du tout ce milieux, je pourrais devenir violent… (alors que je suis d’un calme olympien, de coutume ! de fait, je suis complètement non violent. Sauf en rêve !)

  8. Didier dit :

    @ corto > Je ne peux pas parler pour les autres mais pour moi le candidat proprement-dit ainsi que son programme « juste là pour être élu » ne sont que pour peu dans mon choix. Il faut juste que le gugusse soit relativement honnête, équilibré, soutenu par une bonne culture générale et ouvert d’esprit. Comme je me fiche totalement du physique, on en a plein des comme ça en politique donc à-priori l’embarras du choix. Je suis bien plus exigeant sur la ligne politique du parti qu’il représente et de ses inflexions connues par le passé comme des futures directions à lui donner pour s’adapter au monde qui l’entoure tout en restant dans sa logique.

  9. Rachel Arnaud dit :

    @ Corto : Tu as oublié aussi le vote par procuration. On vote pour ceux qui défendent les intérêts du milieu social auquel on souhaiterait appartenir. C’est un grand classique qui marche hyper bien….
    Bon, ben on se sent moins seul avec Malaberg ….et VIVA ZAPATA !!! :)

  10. Marianne ARNAUD dit :

    @ Malaberg
    Bien que n’étant pas du même bord que lui, je ne peux pas vous donner tort dans votre appréciation sur Mélenchon.
    Il est de loin un des hommes politiques les plus doués dans le discours de gauche, qui nous change complètement de l’eau tiède des socialistes et des litanies apprises par coeur par Besancenot, répétées à satiété depuis des années jusqu’à nous en avoir collé la nausée.
    Ah ! Le voir étriller les « journalistes-vedettes » est une jouissance que je ne voudrais manquer à aucun prix !
    C’était donc le positif, après vient le reste : Mélenchon a fait la carrière de toute une vie au PS ! Quoiqu’il en dise, c’est sa famille, les Fabius, Hollande et tutti quanti ! Quelle que soit la tournure que prendra son aventure présidentielle, ses arrières sont assurées et même bien assurées.
    De ce point de vue-là, DSK, Mélenchon, même combat ! On monte au créneau au nom du peuple français, mais qu’on réussisse ou qu’on échoue, on poursuivra néanmoins, une carrière d’apparatchik, tandis que le peuple, lui, continuera à ramer.

  11. Didier Goux dit :

    Et je vous rappelle l’adage de Churchill : « Qui n’est pas communiste à 20 ans n’a pas de cœur ; qui l’est encore à 40 n’a pas de cervelle. »

  12. boutfil dit :

    j’aime la citation de Monsieur Goux… tellement vraie…..ça résume très bien tout ce qu’il y a précedement…privilège de l’âge sans aucun doute et qui amène la réflexion!

  13. corto74 dit :

    @malaberg: au lieu de dire des sôteries, j’aimerai bien savoir en quoi j’ai une tête de TINA ?

    @rachel ah tiens voila ma communarde préférée de retour (l’allusion ds le billet était pour toi bien évidemment) ! Le vote par procuration, sous cette forme effectivement, voter pour ceux que l’on aimerait être ! Ca m’interpelle, c’t'histoire. Imagine un UMP voter PS tant il aimerait être de gauche mais son milieu et sa condition le lui interdise … en gros c’est ça ?

    @marianne: tt a fait d’accord en fait avec le coté « positif » que vous voyez chez méluche. Pour le négatif, je rajouterai en plus l’incroyable ramassis d’inepties de son programme…qu’unour de folie passagère je me suis pris a éplucher !

    @didier goux: n’avais je donc point de coeur et tant de cervelle déjà à 20 ans…

    @boutfil: privilège de l’age, hein mamie Boutfil ! :)

  14. rachel dit :

    @ Corto : Pas tout à fait. Parce que les gars UMP ont déjà été de gauche avant qu’il leur pousse une cervelle. Naaaaaannnnnnnnnn, je blague.
    C’est très sérieux cette histoire, mais c’est pas souvent dans le sens droite/gauche (vu qu’on voit jamais un bon bourgeois désirer devenir aussi inculte et fauché qu’un prolo (Beurk!). Faudrait voir à pas les prendre pour des nouilles, les bons bourgeois. Mais Diable, impossible de me souvenir du bouquin qui m’avait parlé de ça.

  15. Marianne ARNAUD dit :

    @ Rachel
    Pas besoin d’un bouquin pour comprendre que quelqu’un qui aspire à faire partie d’un certaine classe sociale, vote comme il croit que vote cette classe-là, avant d’y être parvenu ou avant d’y parvenir jamais.
    Ainsi si quelqu’un, aujourd’hui, veut se hisser dans l’échelle sociale, il lui est fortement recommandé de voter pour Strauss-Kahn.

  16. corto74 dit :

    Bon finalement, l’important n’est-il pas reconnaître que nos votes n’ont rien d’objectif et de rationnel ?

  17. rachel dit :

    @ Marianne : Je ne vois pas le truc avec DSK… mais c’est vrai que toute cette tambouille me passe à trois mille au dessus.
    Attention, ce dont je parle n’a rien à voir avec la volonté ou une aspiration consciente. C’est plus sournois. C’est inconscient. Salopard va ! Comme le dit si bien ma soeur, l’inconscient est collabo. :)
    De fait, si on regarde ce qui s’est passé depuis Reagan (affaiblissement de l’état, marché qui fait loi, dérégulations, récession des dépenses publics etc…) on a voté pour des politiques qui ont défendu les intérêts de la bourse contre les nôtres (avec hold up à la clé en prime) et on est même arrivé à trouver tout ça formidable pendant 30 piges. « Travailler plus pour gagner plus », étant à mon sens l’illustration la plus aboutie dans le cynisme du mécanisme dont j’essaie de parler. Esclaves et consentants, et tout le monde est content. Quel talent ! (oui je sais, la rime me prend!)
    Hélas, je suis bien d’accord avec votre précédent commentaire. Quand on apprend (en lisant Lacroix-Riz) que pas un candidat, de droite ou de gauche, n’est présenté au suffrage sans la bénédiction de la banque de France (avant) ou de la banque centrale européenne (maintenant), y a de quoi faire une dépression qui vous envoie à trépas. Et si ça m’arrive, je trinquerais pas avec Léon Blum. Faut pas déconner.

  18. corto74 dit :

    @rachel: »“Travailler plus pour gagner plus » En quoi cette phrase, retirée du concept sarkozien est-elle cynique ?

    Par ailleurs pour l’histoire des banques, ca fonctionne ainsi dans tous les pays a peu près libre, on ne peut etre candidat a la présidence d’un pays sans que la banque centrale du pays ou européenne ou africaine ne valide « la signature » du candidat vainqueur. Ainsi , Gbagbo est dans une merde noire, si j ose dire, sa signature n’ayant pas été reconnue par la banque centrale africaine, il ne peut rien faire, rien acheter, rien payer. Kadhafi devrait subir le meme sort.
    Cette validation de signature fonctionne a tous les étages, pour toi, pour moi, pour un maire de commune, pour un président.

  19. rachel dit :

    @ Corto : C’est cynique, parce que faire croire aux gens que s’ils doivent se contenter de survivre, c’est parce qu’il ne foutent rien, c’est cynique. Et je suis fatiguée. Je vais pas refaire le couplet des 20% du PIB qui sont passés d’une poche à l’autre et tutti quanti. Pour le reste, faut lire Lacroix-Riz.

  20. Marianne ARNAUD dit :

    « Merde noire » ? Mon cher Corto, il faut retirer tout de suite ce propos, sinon vous allez avoir les plus gros ennuis dès que le cran sera réveillé de sa sieste.
    D’un autre côté c’est vrai que question sieste, les noirs ?
    Ah ben merde ! Voilà que je me mets à faire mon petit Guerlain qui pue !
    Comme dirait quelqu’un que je connais : « tout ça c’est nauséabond » !

  21. rachel dit :

    @ Marianne : mdr :)

  22. Francis dit :

    il est vendredi après midi, c’est le week end, il fait encore beau et je suis bonne humeur…
    Mis à part cela cher ami corto tu es un sale con…. par ta faute, pour la première fois de ma vie j’ai cliqué sur un lien qui m’envoie au FN…
    bref… je voulais dire qu’il faut surtout développer à mon sens l’intérêt des différents niveaux d’élection… la municipale (une équipe, un maire…) la législative/cantonal, entre les 2 (un choix mi homme mi parti)… la présidentielle un choix de parti, d’idée, pourvu que l’homme soit présentable (et…Mitterrand « présentait bien »…non ?)… il y a des municipalités/canton, bien gérés (ou mal gérés) à droite comme à gauche…
    Désolé « malaberg » mais si JL Mélenchon parle bien (oui je trouve) il est souvent pris en flagrant délit de mensonge (et s’empresse alors de changer de sujet ce qu’il fait superbement) et sa haine vis à vis des journalistes, peut être exacerbée, à mon sens a été amplement démontrée lors du 1er incident où il a écrasé (verbalement) un journaliste stagiaire/étudaint… ce qui m’a surtout géné cette fois là c’est qu’à mes yeux un stagiaire ou étudiant a bcp de droits car il apprend… quel que soit son futur métier…

  23. Marianne ARNAUD dit :

    @ Rachel
    « L’inconscient est collabo » : votre soeur a raison.
    Je vous explique : le type qui a envie d’un appartement de 250 mètres carrés place des Vosges, et d’un ryad à Marrakech, votera pour DSK plutôt que pour Sarkozy parce que les Rolex de Sarkozy, il n’en a rien à foutre.
    C’est simple non ?

  24. Charles dit :

    J’ai bien aimé les dernières lignes.
    A part dans Platon, l’objectivité politique n’existe pas, surtout quand on voit que ce qui est le plus commun chez les militants, c’est la pensée circulaire. Le raisonnement en boucle. Pour parler politique, vraiment, paradoxalement, il faut savoir s’en foutre.

  25. corto74 dit :

    @rachel: « s’ils doivent se contenter de survivre, c’est parce qu’il ne foutent rien », c’est encore plus débile ou malhonnete de le faire croire qu’en travaillant moins, ils pourraient gagner plus. C’est pourtant ce que les socialistes ont fait …hihihi !

    @marianne: m’enfin, vous devriez savoir que les grands vigiles de la protection de la diversité veillent…

    @francis: tu devrais au contraire me remercier et me porter aux nues. Grace a moi, peut etre connais-tu mieux nos ennemis ! Vois tu, je vais souvent voir ce qui se passe dans le camp d’en face ( PS, FG, FN) au moins ainsi j’arrive a comprendre l’aveuglement de leurs supporters:)
    Pour malaberg, faut-il lui en vouloir ? faut bien que jeunesse se passe. Melenchon est un excellent tribun, un tres bon orateur, certains se laissent avoir !

  26. corto74 dit :

    @charles: c’est en reflechissant sottement au problème que je me suis aperçu de cette evidence: l’objectivité en politique n’existe pas ! Ouaouh, m’associer de quelques manières à Platon…

  27. Marianne ARNAUD dit :

    Vous avez raison, mon cher Corto, l’objectivité, en politique est subjective.
    Regardez notre ami de gauche, initiales R.P., malgré toute l’objectivité que je lui reconnais et que je salue, ne vient-il pas d’écrire : « La France épuisée par 4 ans de sarkozysme ».
    Croyez-vous, s’il eût été espagnol, qu’il eût écrit : « L’Espagne épuisée par 4 ans de zapaterisme » ou bien eût-il préféré écrire : « L’Espagne épuisée par 4 ans de crise » ?
    A mon avis, il n’est pas besoin d’aller chercher les roustons, ton, ton, du père Platon, pour avoir la réponse.

  28. rachel dit :

    @ Corto : Je sais pas d’où tu les sors, toi, les socialistes qui t’ont promis la lune ! Moi, j’en ai jamais vu la queue d’un. Pourtant, j’étais déjà là, moi aussi, en 81. Ben ils ne m’ont jamais fait une rente. En quatorze ans, peau de zob. Je dois être un peu couillonne, moi….

  29. Nicolas dit :

    Je rattrape mes lectures en retard et j’arrive ici après la bataille (et je ne lis pas les coms). Avec le titre du billet et son début, on a l’impression que « les jeunes ne devraient pas voter » (ce dont je veux bien discuter, mais s’il fallait supprimer tous les électeurs incompétents, on serait mal…).

    La question peut aussi se poser à propos des vieux : on voit par exemple des types qui sont déjà à la retraite voter pour des gens qui voudraient que ceux qui ne sont pas à la retraite bossent plus longtemps…

    Comment le vote d’un type qui n’a plus d’avenir (qu’est-ce qu’il en a à foutre, un type de 90 ans, de la politique menée ?) pourrait être plus important que celui d’un jeune qui a tout un avenir devant lui, dont 42 ou 45 ans à bosser, des mômes à élever, …

  30. Marianne ARNAUD dit :

    @ Nicolas
    Vous venez de mettre le doigt sur une des lois les plus dures de la démocratie : tous les votes sont égaux.
    Celui du jeune et du vieux, du génie et du crétin fini, et celui de qui paie l’impôt et de qui n’en paie pas !

  31. corto74 dit :

    @nicolas: Loin de moi l’idée de suppprimer le droit de vote a qui que ce soit, tu l’as compris. Je dis juste que nous votons de manière très subjective sans, pour la plupart d’entre nous, bien maitriser les tenants et les aboutissants des choix politiques que nous faisons. Ce qui est en soi un danger. La droit de vote a 18 ans reste cepndant selon moi une aberration si je me refère aux jeunes qui m’entourent…

    @rachel:couillonne certes pas ! Ca c’est clair que les socialistes ne nous ont pas laissé de cadeaux et question grandes réformes qui s’imposaient déjà ( les retraites, par ex.) z’ont pas fait grand chose.

    @marianne: comme vous dites, la démocratie, Yes ! mais que de conneries en son nom. y compris au niveau du droit de vote. Bon mais c’est vrai qu on a pas trouvé mieux

  32. Nicolas dit :

    Corto,

    Tu as raison. Le seul jeune qu’on connaisse, dans les blogs, est Vallenain. Il vote à droite. Une aberration.

  33. corto74 dit :

    @nicolas: Mon dieu, si tous les jeunes étaient aussi politiquement mûrs et concernés que Vallenain…

  34. LiKa dit :

    Très ointéressant, ton billet, Corto.
    Je m’en vas lire les commentaires.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin