Sendaï, sous nos yeux ébahis

Posté par corto74 le 11 mars 2011

Sendaï, sous nos yeux ébahis dans Zone meDias wikio4 Voter !

0012 dans Zone pas cool !Par delà le drame qui se déroule au Japon, comment ne pas être impressionné par les images que l’on nous passe en boucle depuis ce matin. Un effet presque hypnotisant. La violence des éléments, cette vague qui emporte tout sur son passage, les routes défoncées, les voitures et camions balayés comme des fétus de paille, les morts et blessés par centaines… et ce calme  relatif de la population… Comment ne pas repenser à Banda Aceh en 2005 ?

 

La différence ? Elle est là sous nos yeux depuis ce matin: les images, le direct live, breaking news. Le drame en direct et en haute définition. Le drame nous explose les mirettes tant sont diffusées avec immédiateté les images. Nous vivons le drame, en quelque sorte. En Indonésie, nous avions vécu la chose avec une qualité médiocre: des images prises par des touristes au camescope ou téléphone portable, il fallu du temps avant que les professionnels de l’info nous transmettent « proprement » leur vision du drame. Ce matin, 1 heure à peine après le séisme, les pros diffusaient, les hélicos survolaient la zone et la vague s’abattait, en direct, sur Sendaï sous nos yeux ébahis. Nous savons « réellement » depuis ce matin ce qu’est un tsunami. 6h46, ce matin au Japon la terre tremble; 7h30, à Paris, les premières images.

Voilà sans doute ce qui ne cesse de m’épater, de m’énerver, de me titiller, de me contenter: la vitesse de propagation de l’information qui s’accroît sans cesse depuis quelques années avec l’amélioration constante des technologies de diffusion. Ces mêmes moyens qui ne laissent personne à l’abri d’une capture d’image ou de paroles, ces caméras et micros qui sont partout à l’affut du scoop, de l’info, du pet de travers, du drame ou du fait divers. Notre besoin de voir et de savoir est satisfait mais le temps nous est compté de plus en plus pour traiter avec un minimum de recul ce que nous ingurgitons.

Même nos politiques ne l’ont pas encore compris: faire attention à ce que l’on dit, ce que l’on fait, être prudent quant à la manière de réagir face à l’évènement, la petite phrase ou le drame. Le son et l’image sont encore plus prompts à violer nos petits moments d’égarements. Ces petits moments d’oublis dont nous n’aurions rien su, il y a encore 5 ou 10 ans – d’ailleurs, nous auraient-ils offusqué en ces temps lointains – n’échappent plus à personne et aux interprétations que l’on voudra habilement en tirer.

L’information, celle qui fait l’audience, ne nous échappe quasiment plus, elle est instantanée, seul son traitement laisse encore à désirer.

Folie passagère 584.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

22 Réponses à “Sendaï, sous nos yeux ébahis”

  1. Marianne ARNAUD dit :

    Alors là, mon cher Corto, je suis sans voix !
    C’est un véritable billet de philosophe que vous nous avez écrit là !
    Je vais donc attendre que de plus pertinents que moi dans ce domaine se dévoilent pour voir si je vais arriver à glisser mon grain de sel.

  2. rachel dit :

    Ben merde alors, j’avais rien vu ! Moi qui ai fait une commande au japon cette nuit…. (Ils ont les meilleurs moules à savon du monde et ce sont des reines, dans le domaine, les japonaises!) J’espère que personne n’est mort. Merde alors ! Bon. C’était ma pause. Je retourne au turbin. Comme ça, je vois pas les horreurs en direct.

  3. Stef dit :

    Le progrès technologique nous permet de voir le monde dans sa vérité. Les choses se passent ainsi: la preuve nous les voyons, nous les entendons. Pas besoin de nous raconter des histoires. Et c’est bien ce qui gêne le monde politique que tu aimes commenter. Le mensonge n’est plus possible, la dissimulation n’est plus possible, le double langage n’est plus possible. Et c’est pour cela qu’ils pestent tant contre Internet parce que c’est un monde qui fait tomber les masques. Et c’est violent pour eux comme pour nous qui les surprenons dans leurs petits péchés. La classe politique française dans son ensemble voit Internet comme un ennemi. Au delà de certains excès, c’est un merveilleux outil démocratique. En voyant ses images de tsunami, je suis sûr que les scientifiques y trouveront matière à analyse pour mieux préparer le futur et prévenir ce genre de catastrophe. Vive l’information !

  4. Marianne ARNAUD dit :

    @ Stef
    Internet, d’après vous, nous mettrait donc à l’abri du mensonge, du double langage et de la dissimulation ?
    J’aimerais bien vous croire, et pourtant là, j’ai comme un doute !

  5. Stef dit :

    @Marianne Internet permet de combattre et de corriger ces jolis défauts. Mais je ne suis pas non plus angélique. L’information diffusée à vitesse grand v nous fait tout de même avancer, de mon point de vue.

  6. boutfil dit :

    la Terre et la mer nous rappelent que nous les humains, nous sommes tout petits petits…..ça relativise pas mal les conneries ambiantes….

  7. corto74 dit :

    @marianne: philosophique, peut etre si vous le dites. Mais sans phisolopher, force est de constater que tout est image et son et que l’on ne peut pas se laisser embarquer la dedans sans esprit critique… Yo !

    @rachel: j’espere que personne n ‘est mort ??? Non juste un premier bilan d’environ 1000 morts, t’as raison savonnes :)

    @stef: ce n’est pas parce que nous voyons et entendons qu’il y a preuve si ce n’est pour de l’indiscutable comme un tremblement terre, apres tout est bien souvent question d’interprétatio et d’importance que l’on accorde a tel ou tel évènement. Pour les « dérapages » politiques c’est autre chose, à savoir l’importance que le pouvoir médiatique donne. Le « casse toi pauv’con » choque parce qu’il a été vu et entendu grace à l’image et la façon dont les media ont gonflé le truc. Lorsque De Gaulle nous traitait de veaux, ca ne choquait pas trop de monde .
    Internet est un merveilleux outil c’est certain mais tout est question d’utilisation à bon escient de ce que les progrès technologiques nous offrent. Le double langage n’est plus possible, c’est un progrès certes, question d’esprit critique, après.
    Vive l’inforlation ? oui sans consteste, nous sommes d’accord, ce que je crains et qui me hérisse, c’est le traitement de la dite- information, son interprétation, sa mainulation éventuelle.

    @marianne et stef: la vitesse de diffusion est un plus ! oui car elle permet de réagir plus vite dans le cas d’un séisme par exemple. Quand cela sert d’autre interêts…

    @boutfil: si seulement nous en prenions de la graine de ces catas naturelles pour corriger nos erreurs et nos jugements hatifs… tiens , bisous, y avait longtemps:)

  8. eusebeetcie dit :

    Et bien moi je suis complétement blasé de cette information instantanée, sans analyse, où l’on veut nous faire croire que l’on peut tout savoir sur tout en un clic…

    Pauvres japonais dont le monde entier se pâme d’avoir la chance de ne pas subir ces événements. J’étais sidéré d’entendre ma mère s’inquiéter plus pour Hawaï que pour le Japon… si Hawaï est sauvé ça l’a rassurera… notre monde n’est pas plus stupide qu’avant. Ca se voit juste un peu plus…

    Je ne regarde plus les infos, plus la télé, je ne lis presque plus la presse, sauf la croix car ils ont de bons dossiers d’analyse… Et bien je m’en porte pas plus mal!

  9. corto74 dit :

    @eusebe: seuls les sots peuvent imaginer que l’on peut tout savoir d’un simple clic !
    L’information instantanée est effectivement a terme dommageable si on ne garde pas l’esprit critique, si on ne se laisse pas embarquer là où l’on voudrait bien nous emmener. pas toujours evident mais en ce qui me concerne, l’exercice me passionne.

  10. Didier dit :

    Pas encore vu les images du tsunami nippon. J’avoue ne pas être très sensible à toute cette spontanéité médiatique. Qu’un grand nombre de gens le soient, en particulier nos dirigeants qui ont une fascination viscérale pour ces médias à la couverture si large, peut être très ennuyeux.

  11. rachel dit :

    @ Corto : Oui, ben c’est pas la peine de se moquer, hein… t’as vu l’heure ?! :)

  12. corto74 dit :

    @didier: Nos dirigeants sont aussi sensibles à cette couverture médiatique, sans doute, mais pourquoi sont-ils si cons pour se laisser piéger aussi facilement. N’ont-ils pas compris que pus rien n’échappait a ces média ? Sarkozy en est le parfait exemple.

    @Rachel: c’est pas une heure pour se promener ici ! A part ca , ça avance ta petite production ? Ca marche?

    AVIS!: une apocalypse nucléaire en direct live , ça vous dit ?

  13. rachel dit :

    @ Corto : Mon pauvre ! La production, j’y suis pas encore. J’suis dans les dossiers et l’étude de marché jusqu’au cou et j’avoue que je perds pied, à mes heures. Il faut bosser le nez dans le guidon tout en n’oubliant pas d’anticiper…. TOUT ! et tout ça en se pliant à des échéances qui ne sont pas les miennes et qui n’ont rien à voir avec mon propre rythme de travail, ce dont j’ai perdu l’habitude depuis un moment déjà. Et comme je ne supporte pas de faire les choses vite et que j’ai le souci du détail, ben je passe 20 heures au boulot tous les jours, désespérée, parce que ça ne suffit pas.
    Si t’as une femme à me louer, c’est pas de refus ! J’ai la maison qui pue. :)

  14. Marianne ARNAUD dit :

    Si j’en crois Slate, à la seconde, vous allez l’avoir, mon cher Corto, votre explosion nucléaire en direct !

  15. rachel dit :

    @ Marianne : J’aurais mieux fait de zapper la pause, là.
    Bon. Alors, le nucléaire, on l’arrête quand cette connerie ?

  16. corto74 dit :

    @rachel: ben non désolé je n’ai pas ça en stock ! Alors courage ! Bosse ! la récompense, les pépètes viendront en temps utile. Bon courage.

    @marianne: Oui, j’ai vu en direct sur les écrans cette explosion, impressionnant. Et tous ces commentaires alarmistes… A suivre. En tout cas les écolos se frottent déja les mains:)

  17. Stef dit :

    Le monde est fou, on le savait. Mother nature vient de taper un grand coup sur la table. Pour tenter de nous ramener à la raison. Gageons que les marchés financiers seront tous à la baisse dès lundi matin pour essayer de gagner le maximum de pognon. La vie continue…

  18. corto74 dit :

    @stef: Pour tenter… mais tu as raison ,la vie continue et c’est bien là le principal , non ?

  19. LiKa dit :

    @ Boutfil : j’ai apprécié ce que tu avais dit.

  20. rachel dit :

    Dans la nuit du 10 au 11, j’ai passé une commande au Japon. Fin de la commande, 5 heures du mat (ben oui, 3 heures pour traduire le site avec Google ! Tu mets autant de temps à comprendre le japonais qu’à comprendre la traduction…)
    Ensuite Tsunami, week-end … pas de nouvelles.
    Lundi, je reçois un mail qui me demande si je suis OK avec les frais de port.
    Mardi, j’envoie mon accord.
    Reçu mon paquet tout à l’heure. Je suis sur le cul !

  21. corto74 dit :

    @rachel: il y a de quoi etre sur le cul ! mais a tout reflechir, ça ne m’étonne pas des japonais, je ne suis pas sur qu’en France …

  22. rachel dit :

    Oui…. c’est ce que m’ont dit les nanas de la poste. J’étais pliée.

Laisser un commentaire

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin