Où est passé le père ?

Posté par corto74 le 9 novembre 2010

Où est passé le père ? dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

10208 dans zOne Le sAc de MarianneLe dernier samedi du mois d’octobre, toutes les radios et journaux télévisés nous rappelaient que la « trêve hivernale » était commencée et qu’elle durerait jusqu’au mois de mars, comme chaque année. Pendant les mois d’hiver, il était donc interdit d’expulser de leur logement les locataires contre lesquels avait été prononcé un jugement d’expulsion.

Et chaque radio ou télé de nous servir, qui son reportage concernant, ici, une mère de trois enfants, travaillant la nuit, là, une mère de cinq enfants vivant déjà dans un logement minuscule et insalubre, dont elle ne pouvait plus payer le loyer.

Dans le JDD du 31 octobre, Marie Christine Barrault, marraine de la Fondation Abbé Pierre, écrit : «…jusqu’au dernier moment, on va se hâter de jeter d’autres gens dehors. Mettre des familles avec leurs enfants à la rue, c’est un comportement de sauvage. Même les bêtes n’agissent pas comme cela. »

Or que ce soit dans cet article ou dans les émissions de radio ou de télé, pas une seule fois n’apparaît le père !

On ne nous parle que de « familles mono-parentales », mais lorsqu’on creuse le sujet, on s’aperçoit que 85% de ces « familles », sont en réalité, des femmes seules avec enfants, et que leur nombre ne fait qu’augmenter avec le temps.

Mais où sont donc passés les pères ?

Quelle est cette société où jusqu’au mot « père » a disparu du discours pour être enterré dans ce néologisme sibyllin : « famille mono-parentale » ?

Il convient de rappeler ici, qu’en France, un mariage sur trois se termine par un divorce et, dans plus de la moitié des cas, des enfants mineurs sont concernés; que 30% des « familles mono-parentales » connaissent la précarité; et que les tribunaux ont à traiter 50 000 contentieux par an, dont plus des deux tiers se terminent par une condamnation pour abandon de famille, c’est à dire pour le non paiement pendant plus de deux mois, de la contribution à l’entretien des enfants.

Mais c’est lorsqu’on se penche sur les derniers chiffres de la délinquance des mineurs, qui concerne en premier lieu ces « familles » , qu’on prend peur.

Entre 2004 et 2009 :

-        Les atteintes aux biens ont augmenté de 4,5% chez les garçons et de 28,2% chez les filles.

-        Les vols avec violence de 3,3% chez les garçons et de 45,1% chez les filles.

-        Les violences physiques gratuites de 65% chez les garçons et de 100% chez les filles.

Au secours ! Père Fouettard, reviens !

Marianne A., Dans le sac de Marianne (15)

famille-monoparentale-4D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 26 Commentaires »

L’art de la « langue de bois »

Posté par corto74 le 2 novembre 2010

L'art de la « langue de bois »  dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

001 dans zOne Le sAc de MarianneAprès le brillant billet de Corto sur la novlangue, il est peut-être temps de se pencher sur cet autre phénomène moderne : la langue de bois. Ainsi que nous l’apprend Wikipédia : « C’est une forme d’expression qui, notamment en matière politique, vise à dissimuler une incompétence en proclamant des idées abstraites, pompeuses, ou qui font appel d’avantage aux sentiments qu’aux faits. » C’est dire que le maniement de la langue de bois demande une certaine technicité qui est loin d’être à la portée de tout le monde. Pourtant il faut en connaître les rudiments, ne serait-ce que pour la débusquer au détours des discours politiques ou économiques que nous ne manquerons pas d’avoir à subir dans les mois qui viennent.

Ayant moi-même eu la chance de bénéficier d’un cours de langue de bois, c’est avec plaisir que j’en fais profiter les lecteurs de la cortosphère. Ainsi donc:

 Nos technocrates excellent dans l’art de la langue de bois, qui leur paraît du dernier chic. Vous aussi vous pouvez maîtriser ce délicat langage et parler creux aussi bien qu’eux. Un transfuge a bien voulu nous remettre une méthode dont nous avons extrait l’exercice suivant.

Il suffit de prendre un mot de la première colonne et de l’associer avec n’importe quel mot de chaque colonne suivante. Par exemple : « L’objectif développe les résultats caractéristiques de la démarche ».

Il y a 371 293 combinaisons possibles. De quoi faire de nombreux discours, valables en toutes circonstances…

L’excellence

Renforce

Les facteurs

Institutionnels

Des synergies

L’intervention

Mobilise

Les processus

Organisationnels

Du dispositif

L’objectif

Révèle

Les paramètres

Qualificatifs

De l’entreprise

Le diagnostic

Stimule

Les changements

Analytiques

Du groupe

L’expérience

Modifie

Les concepts

Caractéristiques

Du projet

La formation

Clarifie

Les savoir-faire

Opérationnels

Des bénéficiaires

L’évaluation

Renouvelle

Les problèmes

Motivationnels

De la hiérarchie

La finalité

Identifie

Les indicateurs

Pédagogiques

De la pratique

 L’expression

Perfectionne

Les résultats

Représentatifs

De la démarche

Le management

Développe

Les effets

Participatifs

Des acteurs

La méthode

Dynamise

Les blocages

Cumulatifs

De la situation

Le vécu

Programme

Les besoins

Stratégiques

Des structures

Le recadrage

Ponctue

Les paradoxes

Systématiques

Du méta-cadre

 

 

 

 

 

 

 

Marianne A., Dans le sac de Marianne (14)

0011.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 39 Commentaires »

Angela et Nicolas sont dans un bateau

Posté par corto74 le 26 octobre 2010

Angela et Nicolas sont dans un bateau dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

 dans zOne Le sAc de MarianneToute l’Europe de la bien pensance abasourdie, ne bruisse que de cette nouvelle : le modèle d’une Allemagne multiculturelle où cohabiteraient harmonieusement diverses cultures a « totalement échoué ». Et qui a osé proférer ces paroles iconoclastes : madame Angela Merkel en personne !

Et voilà que le premier ministre de l’état de Bavière, Horst Seehofer, appartenant à la même coalition gouvernementale que madame Merkel, déclare à son tour : «  Nous en tant qu’Union, nous nous engageons pour la culture de référence  allemande et contre le multiculturel. Multikulti ist tot  ! » (Le multiculturel est mort).

Interrogé par le magazine Focus News, il dit : «Il est clair que les immigrants en provenance de milieux culturels différents, comme la Turquie ou les pays arabes, ont des difficultés. Ce qui m’amène à la conclusion que nous n’avons pas besoin de plus de migrants en provenance de ces milieux culturels. » 

Evidemment Horst Seehofer a été accusé de populisme et le parti Vert lui a demandé des excuses qu’il devra probablement attendre longtemps.

En France les choses sont  différentes. Ne sommes-nous pas le pays des Droits de l’Homme ?

Cinquante ans après la décolonisation nous sommes toujours incapables de traiter sereinement de notre passé, de ses ombres et de ses lumières. Nous ne savons reconnaître que des « coupables » et des « victimes ». Le peuple français est coupable de racisme, les immigrés sont ses victimes. C’est la doxa qu’on nous inflige. Elle est injuste envers le peuple français qui est un des plus accueillant du monde. Elle est dramatique pour les immigrés qui, à cause d’elle, ne se sentent responsables ni de leurs actes, ni de leur devenir. Nous avons tourné le dos à notre modèle d’intégration républicain ce qui ne nous empêche pas chaque année de recevoir pas moins de 200 000 nouveaux entrants, réguliers ou non, qui reconstituent sur notre sol, leur société d’origine, parce que personne ne leur demande de respecter les lois de la République que d’ailleurs ils ignorent.

Mais vous avez d’autres problèmes tout aussi graves, chère Angela et cher Nicolas.

Malgré le désir que vous avez de gouverner selon des critères démocratiques, le bateau prend l’eau de toute part. Vos peuples déboussolés ne vous suivent plus. Ils ne vous font plus confiance et tout devient prétexte pour défier votre pouvoir. Pourquoi tant d’ingratitude ? C’est que leur monde s’est dérobé sous leurs pieds avec la crise. Ils ont conscience que tout ce que notre civilisation occidentale a réussi à construire au cours des siècles risque d’être balayé par ce monde de la finance et de la spéculation qui est devenu la première puissance mondiale, devant laquelle vous mettez le genou à terre.

Si vous ne parveniez pas, aidés par les Américains, à tordre le cou à ce système de l’argent-roi et à le déclarer hors-la-loi, assailli par les tempêtes financières, sociales et finalement politiques, le bateau coulera,  pour le meilleur diront certains, pour le pire, penseront les autres.

Et vous n’y pourrez mais.

Marianne A., Dans le sac de Marianne (13)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 41 Commentaires »

La « bête immonde » qui monte, qui monte !

Posté par corto74 le 19 octobre 2010

La Voter !

Gargamel-le-mechant-des-Schtroumpfs_reference dans zOne Le sAc de MarianneAinsi que l’écrivait Roland Hureaux,  après l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne :

 » En réussissant à mettre en oeuvre le traité de Lisbonne malgré la volonté des peuples, la machine européenne a franchi un pas dont nous ne mesurons peut-être pas encore les conséquences. Quelque part, l’Europe est désormais sortie du  « cercle de la démocratie » . L’étonnante « investiture » de Herman van Rompuy  par le groupe Bilderberg a valeur de symbole. Cette capacité d’arriver à ses fins en contournant tous les obstacles est typique d’un régime idéologique, appliquant la maxime de Lénine : « deux pas en avant, un pas en arrière ». Jusqu’où nous mènera cette machine infernale en marche, dès lors qu’elle a démontré qu’elle pouvait passer outre avec succès à la volonté populaire clairement exprimée ? Nul ne le sait. »

Et si l’action désastreuse de « l’hydre bureaucratique bruxelloise » commençait à donner des signes de rejet dans l’Europe entière ? Et si ce rejet se traduisait, scrutin après scrutin, dans tous les pays membres, par une montée des partis d’extrême droite ?

Les instances européennes qui prétendent nous gouverner et qui ont su si bien circonvenir la volonté des peuples, pourront-elles se dédouaner de toute responsabilité devant cette nouvelle tournure que prennent les choses ? Pourront-elles continuer à nous servir jusqu’à plus soif, leur doucereux discours droit de l’hommiste ? Nous savons depuis mars 2010, qu’en Italie, la Ligue du Nord d’Umberto Bossi a largement contribué au succès électoral de Berlusconi qu’on disait discrédité par les scandales. « C’est moi l’arbitre de la situation » a déclaré le fringant Umberto. On ne saurait mieux dire.

En Hongrie, l’extrême droite est passée de moins de 3% il y a quatre ans à presque 17% des voix aux dernières élections. Les observateurs n’ont pas manqué de faire remarquer que ce pays avait une tradition xénophobe et de plus subissait la crise plus que d’autres puisqu’il était sous tutelle  du FMI. Mais ils ont dû vite déchanter, car les Pays-Bas, pays fondateur de l’Europe à l’économie solide, a élu le PVV de Geert Wilders (15,5%) comme troisième force politique du pays avec 24 sièges au Parlement, contre 9  dans le Parlement sortant.

A Vienne, «  L’extrême droite autrichienne réalise un score record »  titrait Libération. Effectivement le FPÖ vient de réaliser un bond de 12 points et atteint 27%. Pour ce qui concerne la Belgique, le 13 juin dernier a vu le triomphe des indépendantistes de la N-VA en Flandre, parti arrivé en tête avec 28,2% des suffrages contre 17,6% au parti démocrate. D’où le titre implacable  du journal belge Le Soir : « Le bloc des gauches conduit à l’échec ».

On a aussi pu constater que, cerise sur le gâteau,  pour la première fois dans l’histoire de la Suède le parti d’extrême droite des Démocrates de Suède obtient 20 sièges aux élections législatives, et fait perdre la majorité absolue à l’alliance de centre-droit sortante.

A qui le tour ?

Marianne A., Dans le sac de Marianne (12)

exhomeD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 30 Commentaires »

La guerre des monnaies pour les nuls

Posté par corto74 le 12 octobre 2010

La guerre des monnaies pour les nuls dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

013 dans zOne Le sAc de MarianneJe me suis laissé dire que la Guerre de Troie, qui a réellement eu lieu, était une guerre économique. C’est le poète Homère qui a transformé cette guerre banale en une épopée.

Qui sera le Homère qui réussira à nous faire trembler sur nos bases en nous décrivant ces Chinois arrogants déboulant sur l’Acropole pour faire main basse sur la Grèce ?  Pour l’instant tout le monde a vu les images à la télévision et cela n’a pas soulevé la moindre protestation.

La pauvre Europe, riche de ses euros surévalués, ne sachant plus à quel dieu se vouer, détourne le yeux et regarde ailleurs. Elle a d’autres chats à fouetter. Toute son énergie est accaparée pour lever des capitaux extérieurs et ainsi financer les déficits publics. Hélas les fonds qu’elle attire sont purement spéculatifs, ils vont et ils viennent, sans s’investir dans l’économie donc ne l’aident en aucune manière à régler son problème de croissance.

Le dieu DSK, siégeant sur l’Olympe du FMI, a beau tonitruer, inciter Europe à rompre avec sa politique de l’euro fort, monsieur Trichet, le cerbère de la BCE, s’en bat l’oeil, ou presque, et ce d’autant plus qu’il est soutenu par les Allemands. Les Etats-Unis eux, tout en voulant faire croire le contraire, laissent filer leur dollar ce qui ne peut pas arranger les Chinois qui possèdent 900 milliards de créances américaines. Autant dire que ce n’est pas demain la veille que la Chine réévaluera le yuan pour complaire à DSK ou à quiconque : cela fait bien longtemps qu’elle  ne croit plus qu’au dieu-argent et que les Occidentaux ne lui font plus peur.

Il n y a guère que le Comité Nobel qui se risque encore à titiller le petit Timonier. Il est vrai que la Suède ne fait pas partie de la zone euro et de plus, force est de constater que Ikea est devenu le nouvel opium du peuple chinois.

Et dans tout ça, notre Sarkozyx, sorte de mini-Achille, aura beau se démener au G8 puis au G20,  et s’égosiller  pour demander de « mettre en place des instruments pour éviter une excessive vitalité des monnaies », personne ne l’écoutera. Tous continueront d’attaquer notre euro « à la canonnière ». Cette monnaie qui devait protéger notre économie, sera en fin de compte, la cause de la ruine du peu qu’il nous reste d’industries et donc d’emplois puisque sa surévaluation va favoriser une accélération des délocalisations.

Foin de déclaration de guerre : la guerre des monnaies est enclenchée.  Et personne aujourd’hui ne peut dire comment elle se terminera.

Mais pour l’heure, que nul ne nous gâche le plaisir de danser sous le volcan en chantant à tue-tête :

Gai ! Gai ! Manifestons !

Et après nous, le déluge.

Marianne A,. Dans le sac de Marianne (11).

093-300x214D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 32 Commentaires »

La dictature des immatures

Posté par corto74 le 5 octobre 2010

La dictature des immatures dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

 dans zOne Le sAc de MarianneAinsi donc une fois de plus, et ce n’est pas fini, les syndicats qui rappelons-le, ne représentent à tout casser, que 7 à 8% de la population active, ont réussi à « faire donner la rue », contre un gouvernement démocratiquement constitué.

Passons sur cette grotesque bataille des chiffres qui voudrait faire croire que c’est le nombre qui justifie la démarche. Et voilà que, faute d’avoir pu mobiliser les étudiants et lycéens en nombre suffisant, on monte en épingle la présence des mamans avec poussettes. Gageons qu’on finira par faire défiler les écoles maternelles !

Est-il permis de faire remarquer à tous ces nostalgiques des démocraties populaires qui défilent drapeaux rouges en tête, au son de l’Internationale, que dans une démocratie moderne, telle que la nôtre est supposée être, nous possédons ce qu’on appelle un bulletin de vote qui nous permet, si on n’est pas satisfait du gouvernement, de le lui faire savoir dans les urnes.

Or en France, les syndicats appuyés par une opposition incapable de se faire élire, contournent régulièrement la démocratie en jetant les gens sur le pavé, chaque fois qu’une réforme ne leur convient pas.

Et pas un « journaliste » ou analyste politique des grands media pour expliquer que cette attitude signe une grande immaturité démocratique qui nous singularise et nous ridiculise aux yeux de nos partenaires européens et autres. Personne non plus, pour évaluer le coût de ces monômes bigarrés sur notre économie qui souffre déjà tant de la crise.

Alors qu’il eût été si simple d’expliquer à tous les opposants à cette réforme, dont on parle depuis vingt ans, qu’il suffisait d’attendre dix-huit mois et, à l’occasion des élections présidentielles, de mettre dans l’urne un bulletin au nom de madame Aubry qui a promis, si elle était élue, de revenir à la retraite à soixante ans !

Marianne A., Dans le sac de Marianne (10).

photo_1285238391210-5-0D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 84 Commentaires »

Le vieux savant et la petite fille.

Posté par corto74 le 28 septembre 2010

Le vieux savant et la petite fille. dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

pp_37941 dans zOne Le sAc de MarianneDans un article intitulé : « Quand un père propose à sa fille de parler sexe », c’est le Dr. Nau qui, sur Slate.fr, attire notre attention sur un ouvrage à bien des égards hors norme : « Le sexe expliqué à ma fille ».

Le Dr. Nau nous dit : On pourrait ici craindre le pire… A savoir un triste cours d’éducation sexuelle ou une tentative à connotation perverse et pédophile. Quelle horreur !

Cependant il nous rassure : Rien de tout cela mais un étonnant dialogue pianotant sur une vaste gamme allant de la physiologie du coït à la poétique amoureuse, de la défloraison à la prostitution, sans oublier les trames invisibles, génétiques et neuroendocrinologiques qui chez l’homme comme chez les animaux sous-tendent les pulsions sexuelles et – pour partie et semble-t-il uniquement dans l’espèce humaine – la passion amoureuse. 

Le Dr. Nau est enthousiasmé par ce dialogue entre un vieux savant de 75 ans et sa fille de 13 ans, Felicity, « non réglée » et passionnée de séries télévisées « américaines », il est vrai.

Pourtant, sans vouloir en rien être désobligeante pour le Dr. Nau, qui lui-même n’a pas l’air d’être né de la dernière pluie, je me demande s’il n’eût pas été opportun de faire lire ce livre à l’une de ces pré-ados qui, chaque soir, se vautrent devant « Plus belle la vie », histoire de vérifier si les arguments du vieux père qui a une tendance naturelle à remonter en chaire et à retrouver son jargon de savant, peuvent convenir à l’adolescente lambda d’aujourd’hui.

Quant à nous, adolescentes d’hier et même d’avant-hier, point de « Plus belle la vie » et point de vieux savant pour nous enseigner les choses du sexe.

Mais nous avions les cousins !

C’étaient de fringants jeunes gens pleins de sève, de cinq ou six ans nos aînés, qui nous chantaient de drôles de comptines :

Si tu voulais chatouiller mon lézard

Je te ferais mi-mi, je te ferais minette, 

 Si tu voulais chatouiller mon lézard, 

Je te ferais mi-mi ce soir. 

La petite curieuse que cela intéressait savait ce qu’il lui restait à faire ! A tout prendre je préfère mes cousins, au vieux savant de Felicity !

Marianne A., Dans le sac de Marianne (9).

xxx2.gifD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 25 Commentaires »

Tout va mal pour Obama ! – Dans le sac de Marianne (8)

Posté par corto74 le 21 septembre 2010

Tout va mal pour Obama ! - Dans le sac de Marianne (8) dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

023 dans zOne Le sAc de MarianneOn vous l’avait bien dit que Obama allait payer très cher les vacances de Michelle à Marbella !

Tout va mal pour lui. C’est monsieur Colombani qui l’écrit.

Ce qui a mis le feu aux poudres c’est que le gentil Barack s’est déclaré favorable à la construction d’une mosquée à deux blocs de Ground Zero, là où le 11 septembre 2001, trois mille Américains ont trouvé la mort à cause d’une attaque terroriste. Or 76% des Américains ne veulent pas de cette mosquée à cet endroit. Ils considèrent que le choix de ce lieu pour construire un centre culturel et religieux au bénéfice de la religion dont se réclamaient les terroristes, est une provocation envers les victimes et leurs familles.

Cette histoire ne relevait pas de l’état fédéral, mais uniquement de la ville de New-York. La municipalité avait donné son accord, c’était à elle de se débrouiller avec ses administrés !

C’était donc, bel et bien, la boulette !

Le président s’en est rendu compte et a fait machine arrière. Trop tard ! L’opposition déchaînée n’allait plus le lâcher.

« Mais il y a encore plus choquant, nous dit monsieur Colombani, ce sondage de l’hebdomadaire Newsweek selon lequel 56% des Américains, qui se réclament du parti républicain pensent que le président Obama « éprouve de la sympathie » pour les fondamentalistes islamistes ».

Ah ! le méchant peuple ! Ce n’est pas notre opposition, à nous, qui ferait de telles misères à notre président !

Toute cette indignation ne servira à rien, et Obama qui a voulu que les Américains tendent la joue gauche à qui leur avait souffleté la joue droite, va perdre les élections de mi-mandat.

Or un homme politique n’est pas un prophète. Et Obama n’a pas été élu pour éduquer les Américains à la foi évangéliste. S’il ne le comprend pas, c’est Sarah Palin qui sera élue à sa place dans deux ans !

Mais ne dit-on pas que l’enfer est pavé de bonnes intentions ?

Marianne A.,

obama_2012_buttonD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

 

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 17 Commentaires »

Mitterrand, Tonton forever ! – Dans le sac de Marianne (7)

Posté par corto74 le 14 septembre 2010

Mitterrand, Tonton forever ! - Dans le sac de Marianne (7) dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

mitterrand-grand dans zOne Le sAc de MarianneIl faudrait que tout le monde, et surtout ceux qui n’ont pas aimé François Mitterrand, – dont je fais partie – regardent le film qui lui est consacré et qui passe en ce moment sur la Chaîne Parlementaire, intitulé « Mitterrand et la psychanalyse ».

De quoi s’agit-il ? Au début de son septennat, un psychanalyste et un journaliste, ont proposé à François Mitterrand, des entrevues régulières où il pourrait parler de lui-même. Ces conversations seraient enregistrées et filmées. Le Président accepta et pendant les quatre ans que durèrent l’expérience, il ne se déroba à aucun rendez-vous. Le résultat est ce film qui est un véritable chef-d’oeuvre d’intelligence, et  qui sera sans doute un document exceptionnel pour les historiens.

François Mitterrand répond aux questions de ses interlocuteurs et se livre à un sorte d’auto-analyse tout à fait passionnante. Il fait revivre pour nous, cet enfant d’une famille bourgeoise catholique qui a été dès l’enfance marqué par la présence de la mort. Ses grands-parents maternels, les Lorrain, avaient deux fils et deux filles. Leurs deux fils étant morts,  sa grand-mère a mis son dévolu sur le petit François afin qu’il remplace, dans la famille,  son oncle Robert Lorrain, jeune homme promis à un avenir brillant, disparu à vingt ans d’une tuberculose foudroyante.

036Ces quelques faits conditionneront tout le reste de la vie de François Mitterrand, ce jeune homme à la vie intérieure intense, pétri de littérature et d’histoire qui refusera cependant d’entrer au lycée Henry IV où Robert était mort, pour se donner un destin propre. Mais son destin le rattrapera le jour où De Gaulle brandira la Croix de Lorraine et en fera l’emblème de sa résistance. Le Lorrain c’est lui, François, c’est lui qui devait rendre la Lorraine à la France ! De ce jour, De Gaulle sera investi du rôle de rival éternel,  image du père, et Mitterrand n’aura de cesse qu’il ne l’ait « tué ».

Tout ceci et bien d’autres choses nous sont racontées de manière lumineuse et on comprend  tous les ressorts qui ont sous-tendu les actes de la vie politique de François Mitterrand, jusqu’à ce que, une fois son destin accompli, il choisisse de favoriser l’élection de Jacques Chirac, et ainsi de rendre à sa famille naturelle, la Droite, le flambeau qu’il avait tenu dans ses mains  pendant quatorze ans au nom de la Gauche, comme si cela avait été une parenthèse dans le cours de l’Histoire.

L’honnêteté  m’oblige à dire que cette dernière réflexion, de mon crû, ne figure donc pas dans le film. J’en demande pardon à Ali Magoudi. Il a commencé à tirer un fil et il était inéluctable que d’autres soient tentés de dévider toute la pelote.

Marianne A.,

CroixLorraineD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 30 Commentaires »

Don de sperme – Dans le sac de Marianne (6)

Posté par corto74 le 7 septembre 2010

Don de sperme - Dans le sac de Marianne (6) dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

5047885(3) dans zOne Le sAc de MarianneCe soir-là, chez Paul Amar, deux protagonistes se font face.

D’un côté, Arthur, un beau jeune homme pétulant d’une vingtaine d’années. De l’autre un médecin dont je n’ai pas retenu le nom, entre deux âges, souriant et débonnaire.

Arthur est très volubile. Il explique : il est né grâce à un don de sperme. A dix-huit ans il s’est rendu au Centre d’Etudes et de Conservation des Oeufs et du Sperme (CECOS), pour connaître l’identité de son géniteur. Or bien qu’on lui ait confirmé qu’il existait un dossier, on lui a appris qu’il n’y aurait pas accès, parce qu’en France, les dons de sperme sont anonymes.

Le voilà outré, scandalisé. Il monte un association, il écrit un livre.

Le médecin tente d’expliquer que l’anonymat est une des conditions des dons de sperme, dans l’intérêt, et du donneur, et du receveur.

Mais Arthur ne veut rien entendre : c’est dégueulasse ! dit-il. 

Le médecin argue qu’il y a seulement une quinzaine de…

Arthur l’interrompt : Rien que dans mon association nous sommes soixante-dix !

Le médecin conciliant accepte ce chiffre : Bon ! Soixante dix, face aux 50 000  naissances grâce au don de sperme aujourd’hui ! On peut raisonnablement en conclure que c’est un système qui fonctionne ! 

Arthur est hors de lui : Mais la majorité d’entre eux ne sont pas au courant !

Où est donc le problème ? ose le médecin. Nous avons l’expérience de pays européens qui ont levé l’anonymat des dons et où ils ont été divisés par deux. Dans ces conditions il est clair que nous n’aurions plus assez de dons. 

Arthur fulmine : ce n’est pas parce que vous n’avez pas assez de dons, mais c’est parce que vous triez les gamètes pour trouver des donneurs, bien blancs, qui ressemblent aux parents.

L’argument a l’air de porter. Peut-être pendant un instant, le médecin imagine-t-il ces parents découvrant à la naissance, que par la grâce du plus pur des hasards, leur enfant est noir ?

Le terrain devient glissant, aussi le médecin essaie-t-il d’orienter le débat dans une autre direction.

Le problème, dit-il, est surtout celui des parents qui ne savent pas comment présenter à leur enfant les circonstances de leur naissance. Il n’est pas rare que cette révélation se fasse à l’occasion de la rupture des parents...

Ah !  hurle Arthur, je vous attendais là ! Moi j’ai toujours su comment j’étais né. Et mes parents sont un couple uni de catholiques pratiquants !

A bout d’arguments, le médecin risque : Quelle est la réaction de vos parents devant votre acharnement à connaître votre donneur ?

Eh bien ! répond Arthur avec un petit sourire narquois, mon père se verrait bien boire un verre avec  mon géniteur pour le remercier de lui avoir permis d’avoir un fils tel que moi !

Le temps qui leur était imparti était écoulé, mais le débat est, quant à lui, bel et bien lancé.

Marianne A.,

AnonymatD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne | 38 Commentaires »

1234
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin