S.O.S. d’un blogueur en détresse

Posté par corto74 le 17 mars 2011

S.O.S. d'un blogueur en détresse dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

ebr159 dans zOne Blog it !Faut pas se leurrer les biquets, lorsque l’on tient un blog, c’est parce que l’on aime cela et… pour être lu; sous réserve que ce que l’on écrit intéresse un minimum. Lorsque votre blog fonctionne bien, c’est qu’à priori vous avez acquis une certaine visibilité: on vient vous lire, on vous visite. Lorsque le nombre de visites sur votre blog augmente régulièrement depuis plus de 2 ans, c’est en principe parce que ce que vous écrivez plaît plutôt plus que moins. Et plus vous faites de billets, plus les promeneurs du web vous trouvent et les moteurs de recherche vous mettent en avant ( je simplifie mais en gros c’est ça).

Petit à petit, vous vous faites des blogopotes, vos billets sont repris deci delà, commentés; bref, la boutique tourne et tout le monde y trouve son compte. C’est chouette.

Sauf quand patatras, un truc incompréhensible vient enrayer la machine. Imaginez que subitement, du jour au lendemain, le nombre de vos visiteurs diminue de moitié, comme cela, sans prévenir. D’une moyenne de 500 visiteurs uniques / jour, vous voilà passer difficilement la barre des 200 ou 220 et la chute continue inexorablement… On se pose plein de questions: j’écris soudainement que de la daube, on ne m’aime plus, on se lasse de ma prose, mes billets sont chiants, nuls, creux, répulsifs…

Ben non ! Pas du jour au lendemain. Alors, on fouille, on cherche, on creuse, on rame pour trouver l’explication. Et Eureka, on trouve…mais l’on reste impuissant, pas moyen de solutionner le truc.

Depuis 10 jours, mes billets sont repris dans les blogrolls des copains plus de 16 heures après publication, une éternité mortelle sur internet, en moyenne entre 15 minutes et deux heures auparavant. De la même façon, Blogonet, contributeur non négligeable en apport de visites, ne reprend plus les excellents billets de ce blog. Et pourtant, promis, je n’ai rien fait de mal, je n’ai touché à rien ! Le diagnostic est établi, la cause du mal isolée mais l’automédication ne fonctionne pas.

Alors, si vous avez la bonne pillule, le remède, la potion magique; le tout dans un langage compréhensible, faites-moi signe, envoyez l’ordonnance ou la formule magique mais ne laissez pas mon blog mourir à petit feu !

Merci d’avance !

Folie passagère 589

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, zOne Blog it ! | 24 Commentaires »

2,1 millions de musulmans en France, lol …

Posté par corto74 le 16 mars 2011

2,1 millions de musulmans en France, lol ... wikio4 Voter !

islam-paris-france-1132272376-1301731Ainsi donc, la France ne compterait que 2,1 millions de musulmans « déclarés » agés de 18 à 50 ans. C’est ce que nous annonce une étude conjointe de l’INED et de l’Insee: Trajectoires et Origines, Enquête sur la diversité de la population. Nous serions donc bien loin des chiffres du péril musulman que l’on nous fait miroiter depuis des années. Certains semblent s’en réjouir ou tout au moins essaient de communiquer sur l’imposture des chiffres annoncés jusque lors. C’est vrai quoi, depuis que la question m’intéresse, j’ai toujours lu et entendu parler de 5 à 7 millions de musulmans… On nous aurait donc menti ou à tout le moins gonflé le mou ?

Que penser de ce chiffre choc ?

D’abord, il ne prend en compte que les entre 18 et 50 ans. Sans doute qu’avant et après, on ne se déclare plus musulman quand on l’est…peut-être. L’étude, en son chapître 16, montre aussi que plus la population musulmane vieillit, plus elle se renforce dans ces convictions religieuses. Une autre donnée de cette étude nous apprend que 8% de la population française se déclarerait de religion musulmane; nous sommes 65 millions et 8% de 65 millions… Le chiffre est donc largement sous-estimé et par voie de conséquence, la communication faite autour de cette étude est tronquée ou bidouillée. De facto, communiquer sur ces 2,1 millions uniquement embrouillera les discours nauséabonds plus qu’il ne les éclairera.

Deuxième élément, lors de certains évènements zemmouriens, nombre de bien-sachants nous ont expliqué que les statistiques ethniques et religieuses étaient interdites en France et voici 2 honorables institutions travailler et communiquer sur le sujet. Alors, interdites ou pas, ces statistiques ? Qu’ont-elle de si terrifiant que l’on ne puisse débattre; je croyais que l’on devait débattre de tout par chez nous, non?

Troisième élément. Cette étude est sous-titrée « Premiers résultats, octobre 2010″, les principales données datent de 2008. Et comme par hasard, ou par inadvertance, à l’heure où l’on parle de l’opportunité d’ouvrir un débat sur l’Islam de France, au moment où La Marine communique ses propres chiffres sur l’immigration, faute d’en avoir d’officiels certifiés, ne voila t-y pas que cette étude merveilleuse sur le poid relatif de notre diversité apparaît. Bizarre autant qu’étrange n’est-il pas ?

Je n’ai jamais cru au hasard en politique, vous si ?

Folie passagère 588.

D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

Publié dans zonE soCiété | 17 Commentaires »

Télévision: la valse des journalistes

Posté par corto74 le 15 mars 2011

Télévision: la valse des journalistes dans zOne Le sAc de Marianne wikio4 Voter !

serge-moati-350x526 dans Zone meDiasForce est de reconnaître que le téléspectateur qui n’est pas tenu au courant du management des chaînes de télévision assiste au départ et à l’arrivée des journalistes, sans comprendre quels sont les défauts qui font qu’on se débarrasse de celui-ci, ou quelles sont les qualités qui font la promotion de celui-là – souvent de celle-là, d’ailleurs.

Le premier, ces derniers temps, qui a été littéralement escamoté au nez de la ménagère de moins de cinquante ans, qui n’avait pas encore crié grâce, c’est Patrick Poivre d’Arvor.  Après vingt ans de bons et loyaux services qui l’avaient vu blanchir sous le harnais dans les familles françaises, voilà que TF1 le remplace par Laurence Ferrari. Or les ménagères la trouvent hautaine et le disent sur internet. Cela ne traîne pas, et le public fuit pour regarder le journal de France 2, du gentil « playmobil » Pujadas.

Pourtant TF1 avait eu la main heureuse en recrutant Harry Roselmack, notre Obama à nous, pour servir de jocker à Laurence Ferrari. Traduisez : occuper la place de la dame quand celle-ci est enceinte. Eh bien, il en a marre de jouer les utilités. Cet été il se casse. Et tant pis si ça pleure dans les chaumières, et tant pis si la pimbêche continue à plomber les audiences.

Mais le plus mauvais coup porté au téléspectateur, c’est de France 5 qu’il vient de le recevoir.

Nicolas Demorand ayant quitté la chaîne, comme un vulgaire footballeur quitte son équipe, sans doute pour les mêmes raisons pécuniaires, voilà qu’il est remplacé pour l’émission CPolitique, par une jeune personne, dont je ne sais pas le nom, qui a la chance d’être jolie, mais qui n’est en aucun cas, une journaliste politique. Or j’affirme qu’une fille qui n’est que jolie, sur le plateau d’une émission politique, n’est ni plus, ni moins, qu’une potiche encombrante.

Ni elle ne maîtrise son sujet, ni elle ne sait poser les bonnes questions, ni elle n’est capable de pousser son interlocuteur dans ses retranchements. Elle se contente de pérorer gentiment, sans oublier, au passage, de faire la pub de son émission : « Vous savez que c’est une émission longue où vous aurez le temps de vous exprimer ». D’accord, mais est-ce une raison pour couper la parole de l’invité, pour parler en même temps que lui, pour faire des réponses à sa place à des questions qu’elle ne lui a pas posées ?

Quel que soit mon intérêt pour la chose politique, j’avoue qu’à ce stade, j’ai éteint le poste.

A toutes fins utiles, j’aimerais signaler à France 5 qu’elle a, parmi les journalistes de sa chaîne, un certain Serge Moati qui, malgré sa « mitterrandolâtrie » affichée – personne n’est parfait – est un très grand journaliste politique, reconverti par la chaîne, Dieu sait pourquoi, en journaliste CinémaS. 

Je n’ai rien contre le cinéma, mais au moment où nous allons avoir une échéance politique très importante, j’aimerais qu’on  rende Moati à la politique, car il savait emmener le public avec lui, lorsqu’il présentait RiposteS avec un succès jamais démenti.

Marianne A., Dans le sac de Marianne (33).

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Marianne, fidèle de ce blog nous livre sa version des faits, sa vision du biniou et du monde. Chaque mardi, elle vide son sac !

Publié dans zOne Le sAc de Marianne, Zone meDias | 36 Commentaires »

Noël Mamère chante

Posté par corto74 le 15 mars 2011

Noël Mamère chante dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

Je n’ai pas retrouvé la vidéo antediluvienne dans laquelle notre Noël Mamère faisait la promotion de l’énergie nucléaire, cela m’énerve. Alors je renouvelle mon appel: si quelqu’un arrive à la saisir au détour d’un Youtube ou d’un Dailymotion, bisous d’avance.

Mais je ne veux pas vous laisser sur votre faim alors, en attendant le billet du jour, je vous offre (même les blogs spécialisés musique ne sont pas aussi pointus dans leurs choix), cadeau, un clip d’enfer, une mise en scène extra, des paroles incroyables, une voix fabuleuse, un look sidérant… Noël Mamère chante, silence !

Image de prévisualisation YouTube

Folie passagère 587.

 dans Zone PolititruCD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone PolititruC | 12 Commentaires »

Les charognards de l’écologie

Posté par corto74 le 14 mars 2011

Les charognards de l'écologie  dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

c3a9poustouflant dans Zone PolititruCPffff ! Tout  fout le camp, me voici d’accord avec 2 gauchistes célèbres. Eux, comme lui et moi, ont vu ce week-end les écolos se saisir de Fukushima ausi vite que la vérole tombait sur le bas clergé, jadis. Une merveille d’opportunisme électoraliste.

Il faut dire qu’après les échecs successifs de Copenhague et de Cancun, après le bide du pacte écologique, après les erreurs de casting lors de leur dernier congrès, les écolos français étaient plutôt groggys, mous du genou. Alors tels des Lazare, le Japon meurtri et les explosions de Fukushima leur offrent sur un plateau matière à résurrection: Si le nucléaire nippon est si fragile, le notre l’est forcément. Il nous faut donc sortir, illico, du nucléaire, question de péril en la demeure. Alors sans éléments concrets, aussi peu informés que vous et moi, les voilà tous, en ordre serré apparaître dans nos lucarnes dès dimanche.

Le premier à m’avoir chatouillé les naseaux fut Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du Nucléaire, viré du collectif Sortir du Nucléaire, bombardé sur BFM TV, expert en question nucléaire. En farouche opposant, c’est clair que son expertise serait de première bourre. Et tant pis, si en ce dimanche, il n’avait aucune information fiable sur ce qui se passait là-bas, fallait qu’il cause puisque le gouvernement nous cachait des choses. Après ce fut Cohn Bendit et Nicolas Hulot. Le premier réclamant  un réferendum populaire sur la question de l’opportunité de poursuivre le nucléaire en France; pour un oui ou pour un non, il veut des référendum Dany. Le deuxième, du fin fond de la Colombie où il est en plein tournage héliporté, lui emboîte le pas: Referendum citoyen ! Cécile Duflot n’est pas en reste. Elle veut elle aussi un referendum et que sans attendre, dès aujourd’hui, nous engagions la transition énergétique. Referendum, le mot magique des politocards en mal d’assentiment populaire.

C’est vrai quoi, c’est dangereux le nucléaire, pas de risque zéro. Les écolos seraient-ils les seuls à ne pas le savoir ou bien à le découvrir aujourd’hui. Nos 58 réacteurs nationaux produisent actuellement 80% de nos besoins en électricité. Et bien ce n’est pas si compliqué, sortons du nucléaire et remplaçons les par des dizaines de milliers d’éoliennes peintes en vert et tapissées de jolies fleurs pour ne pas défigurer l’environnement.

Sans doute estiment-ils, ces charognards de l’écologie citoyenne, que nous ne les avons pas vu venir avec leurs gros sabots crottés de débris nippons. Récupération politicienne évidente. Fukushima, cure de jouvence des écolos français, si ce n’est pas du cynisme de première main… Quelqu’un osera-t-il leur dire que nous ne sommes pas dupes? Quelqu’un pour leur dire qu’il y a des milliers de morts au Japon et de la souffrance en pagaïe ?

Les écologistes français surfent sur la paranoïa nucléaire: « Accident nucléaire au Japon : être actifs aujourd’hui pour ne pas être radioactifs demain! » peut-on lire sur leur site.  Moi, aussi je deviens parano; dès que j’entend un écolo prendre la parole, j’ai peur !

Folie passagère 586.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans Zone PolititruC, zonE soCiété | 52 Commentaires »

Que je me perde en toi

Posté par corto74 le 13 mars 2011

Que je me perde en toi dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

« Je suis peut-être enfoui au sein des montagnes112155 dans zOne Dimanche cuLture !
solitaire comme une veine de métal pur;
je suis perdu dans un abîme illimité,
dans une nuit profonde et sans horizon.
Tout vient à moi, m’enserre et se fait pierre.

Je ne sais pas encore souffrir comme il faudrait,
et cette grande nuit me fait peur;
mais si c’est là ta nuit, qu’elle me soit pesante,
qu’elle m’écrase,
que toute ta main soit sur moi,
et que je me perde en toi dans un cri.

Toi, mont, seul immuable dans le chaos des montagnes,
pente sans refuge, sommet sans nom,
neige éternelle qui fait pâlir les étoiles,
toi qui portes à tes flancs de grandes vallées
où l’âme de la terre s’exhale en odeurs de fleurs.

Me suis-je enfin perdu en toi,
uni au basalte comme un métal inconnu?
Plein de vénération, je me confonds à ta roche,
et partout je me heurte à ta dureté.

Ou bien est-ce l’angoisse qui m’étreint,
l’angoisse profonde des trop grandes villes,
où tu m’as enfoncé jusqu’au cou?

Ah, si seulement un homme pouvait dire
toute leur insanité et toute leur horreur,
aussitôt tu te lèverais, première tempête de monde,
et les chasserais devant toi comme de la poussière_

Mais si tu veux que ce soit moi qui parle,
je ne le pourrai pas, car je ne comprends rien;
et ma bouche, comme une blessure,
ne demande qu’à se fermer,
et mes mains sont collées à mes côtés comme des chiens
qui restent sourds à tout appel.

Et pourtant, une fois, tu me feras parler.

Que je sois le veilleur de tous tes horizonsfriedrich
Permets à mon regard plus hardi et plus vaste
d’embrasser soudain l’étendue des mers.
Fais que je suive la marche des fleuves
afin qu’au delà des rumeurs de leurs rives
j’entende monter la voix silencieuse de la nuit.

Conduis-moi dans tes plaines battues de tous les vents
où d’âpres monastères ensevelissent entre leurs murs,
comme dans un linceul, des vies qui n’ont pas vécu

Car les grandes villes, Seigneur, sont maudites;
la panique des incendies couve dans leur sein
et elles n’ont pas de pardon à attendre
et leur temps leur est compté.

Là, des hommes insatisfaits peinent à vivre
et meurent sans savoir pourquoi ils ont souffert;
et aucun d’eux n’a vu la pauvre grimace
qui s’est substituée au fond des nuits sans nom
au sourire heureux d’un peuple plein de foi.

Ils vont au hasard, avilis par l’effort
de servir sans ardeur des choses dénuées de sens,
et leurs vêtements s’usent peu à peu,
et leurs belles mains vieillissent trop tôt.

La foule les bouscule et passe indifférente,
bien qu’ils soient hésitants et faibles,
seuls les chiens craintifs qui n’ont pas de gîte
les suivent un moment en silence.

Ils sont livrés à une multitude de bourreaux
et le coup de chaque heure leur fait mal;
ils rôdent, solitaires, autour des hopitaux
en attendant leur admission avec angoisse.

La mort est là. Non celle dont la voix
les a miraculeusement touchés dans leurs enfances,
mais la petite mort comme on la comprend là;
tandis que leur propre fin pend en eux comme un fruit
aigre, vert, et qui ne mûrit pas.

O mon Dieu, donne à chacun sa propre mort,
donne à chacun la mort née de sa propre vie
où il connut l’amour et la misère.

Car nous ne sommes que l’écorce, que la feuille,
mais le fruit qui est au centre de tout
c’est la grande mort que chacun porte en soi.

C’est pour elle que les jeunes filles s’épanouissent,
et que les enfants rêvent d’être des hommes
et que les adolescents font des femmes leurs confidentes
d’une angoisse que personne d’autres n’accueille.
C’est pour elle que toutes les choses subsistent éternellement
même si le temps a effacé le souvenir,
et quiconque dans sa vie s’efforce de créer,van_gogh_cafe
enclôt ce fruit d’un univers
qui tour à tour le gèle et le réchauffe.

Dans ce fruit peut entrer toute la chaleur
des coeurs et l’éclat blanc des pensées;
mais des anges sont venus comme une nuée d’oiseaux
et tous les fruits étaient encore verts.

Seigneur, nous sommes plus pauvres que les pauvres bêtes
qui, même aveugles, achèvent leur propre mort.

Oh, donne nous la force et la science
de lier notre vie en espalier
et le printemps autour d’elle commencera de bonne heure.»

Le livre de la Pauvreté et de la Mort (1902),  Rainer Maria Rilke (1875-1926)

Le texte du dimanche(55)

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 10 Commentaires »

Sarkozy, le seul recours du PS

Posté par corto74 le 12 mars 2011

Sarkozy, le seul recours du PS dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

dsk-11-decembre-2008-a-san-jose dans Zone PolititruCVous y comprenez quelque chose, vous, aux primaires socialistes ? Cela devient aussi compliqué qu’amusant. Tenez, vous cliquez sur Le Point et vous lisez ceci:

- Ferrand: « Les primaires sont plus nécessaires que jamais ». Normal, il en est, avec Montebourg, l’initiateur technique.

- Moscovici, pachyderme de l’ère Mitterrand déclare: « Il faut analyser la pertinence des ces primaires. »

- Vauzelle: vieux pilier de Solferino,  » La bataille des primaires (nous) sera fatale ».

- Martine: « Ces questions (les primaires) n’agitent que le microcosme parisien, les gens s’en foutent. Les constestataires ? Juste 2 ou 3 voix qui ont besoin d’exister ! »…

 Ambiance !

Quant à DSK, là-bas, il doit bien rigoler en faisant cuire ses tournedos. Au moins a-t-il trouvé un média, Canal +, tout dévoué à sa cause. Ségolène, disparue des écrans radars, serait en campagne dans le Poitou, à la recherche du temps et des amis perdus depuis 2007.

Mais revenons à nos moutons socialistes. Rappellez-vous, le congrès de Reims, les fraudes, puis l’unité retrouvée, Tous Ensemble, 15 mois pour reconstruire une ambition pour la France, terminé les ego, ils étaient tous d’accord: la planche salutaire, l’arme fatale pour gagner 2012, ce serait Les Primaires. Les camarades y ont crû, ou ont feint d’adhérer à ce grand projet fédérateur: l’élection démocratique du représentant unique du PS, de la Gauche, du Monde Juste, de l’Egalité Réelle et du Vague Programme. Le suffrage universel de ces primaires fraternelles accoucherait dans la joie du Messie tant attendu, celui qui, Lui devant et Tous derrière, ferait entrer la gauche au Château, enfin, à nouveau !

Ben non, ça ne fonctionne pas comme cela au PS. Ils sont tous suspendus au j’y vais, j’y vais pas de DSK. Ce même DSK qui, ne se décidant pas, remet le bronx au parti, recrée la division et réaiguise les couteaux. Pas une journée sans qu’un cador ne se pronnonce pour ou contre ces primaires. C’est bien, qu’ils continuent comme cela et le vent du changement tant espéré ne fera que passer telle une brise légère en 2012. Alors, je me dis que l’espoir au PS ne réside pas dans ces primaires, ni du lapin qui sortira du chapeau. Non, la véritable chance du PS, ce sont les erreurs et les renoncements de Sarkozy et là j’avoue à mon grand regret qu’ils sont tout de même bien servi au PS. Sauront-ils les utiliser, rien n’est moins sûr, trop couillons qu’ils sont, ils préfèrent s’entretuer.

Folie passagère 585.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans Zone PolititruC, zonE soCiété | 12 Commentaires »

Sendaï, sous nos yeux ébahis

Posté par corto74 le 11 mars 2011

Sendaï, sous nos yeux ébahis dans Zone meDias wikio4 Voter !

0012 dans Zone pas cool !Par delà le drame qui se déroule au Japon, comment ne pas être impressionné par les images que l’on nous passe en boucle depuis ce matin. Un effet presque hypnotisant. La violence des éléments, cette vague qui emporte tout sur son passage, les routes défoncées, les voitures et camions balayés comme des fétus de paille, les morts et blessés par centaines… et ce calme  relatif de la population… Comment ne pas repenser à Banda Aceh en 2005 ?

 

La différence ? Elle est là sous nos yeux depuis ce matin: les images, le direct live, breaking news. Le drame en direct et en haute définition. Le drame nous explose les mirettes tant sont diffusées avec immédiateté les images. Nous vivons le drame, en quelque sorte. En Indonésie, nous avions vécu la chose avec une qualité médiocre: des images prises par des touristes au camescope ou téléphone portable, il fallu du temps avant que les professionnels de l’info nous transmettent « proprement » leur vision du drame. Ce matin, 1 heure à peine après le séisme, les pros diffusaient, les hélicos survolaient la zone et la vague s’abattait, en direct, sur Sendaï sous nos yeux ébahis. Nous savons « réellement » depuis ce matin ce qu’est un tsunami. 6h46, ce matin au Japon la terre tremble; 7h30, à Paris, les premières images.

Voilà sans doute ce qui ne cesse de m’épater, de m’énerver, de me titiller, de me contenter: la vitesse de propagation de l’information qui s’accroît sans cesse depuis quelques années avec l’amélioration constante des technologies de diffusion. Ces mêmes moyens qui ne laissent personne à l’abri d’une capture d’image ou de paroles, ces caméras et micros qui sont partout à l’affut du scoop, de l’info, du pet de travers, du drame ou du fait divers. Notre besoin de voir et de savoir est satisfait mais le temps nous est compté de plus en plus pour traiter avec un minimum de recul ce que nous ingurgitons.

Même nos politiques ne l’ont pas encore compris: faire attention à ce que l’on dit, ce que l’on fait, être prudent quant à la manière de réagir face à l’évènement, la petite phrase ou le drame. Le son et l’image sont encore plus prompts à violer nos petits moments d’égarements. Ces petits moments d’oublis dont nous n’aurions rien su, il y a encore 5 ou 10 ans – d’ailleurs, nous auraient-ils offusqué en ces temps lointains – n’échappent plus à personne et aux interprétations que l’on voudra habilement en tirer.

L’information, celle qui fait l’audience, ne nous échappe quasiment plus, elle est instantanée, seul son traitement laisse encore à désirer.

Folie passagère 584.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans Zone meDias, Zone pas cool !, zonE soCiété | 22 Commentaires »

Voter à gauche, c’est ce que font les gamins

Posté par corto74 le 10 mars 2011

Voter à gauche, c'est ce que font les gamins dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

9j0dkee5gocrep7qldt5epdn861299777664 dans Zone PolititruC« Voter à gauche, c’est ce que font les gamins. Ils manquent d’expérience et votent en fonction de leurs sentiments. » Elle ne manque pas de sel cette petite phrase. Son auteur n’est pas n’importe qui; juste, un élu républicain de premier plan aux USA. On aurait crucifié pour moins que cela en France, non ?

Elle m’a néanmoins interpellé car elle pose le problème de la compétence à voter, une de mes marottes. Nous avons donc en France la posibilité de voter dès 18 ans; c’est démocratiquement sympathique, nous avons tous, quasiment, notre mot à dire. Sommes-nous assez mûrs et expérimentés pour voter à 18 ans ? Non, c’est évident. Et par la suite, sommes-nous capable de bien voter ? Pour utiliser un mot à la mode, votons-nous responsable, c’est à dire en pleine connaissance des conséquences de notre vote . La réponse est évidemment non. Personne, si peu en tout cas, ne peut se targuer d’avoir épluché et compris de A à Z le programme de Machin ou de Bidule. Vous me direz parfois cela vaut mieux car si tel était le cas pas grand monde ne serait élu. Et puis, pourquoi faire confiance à un programme électoral, nous avons l’habitude des promesses, elles n’engagent que ceux qui y croient.

Comment faisons-nous alors pour bien voter ?

Je crois d’abord que l’on vote en fonction de son histoire personnelle ( historique familial, pays d’origine, religion…), celle qui fait que l’on se dit de droite, de gauche ou communard, pourquoi pas. Après, ce passé « formateur » peut évoluer au gré des évènements. J’en connais qui votaient à droite uniquement pour contrer la volonté du PS d’alors d’instaurer le Pacs. Ce passé et l’histoire que l’on vit chacun va bâtir peu à peu l’univers des valeurs auxquelles on croit et que l’on voudra défendre et transmettre. On vote souvent, ainsi en réaction, voter contre pour ne pas voter pour. Voter utile. Cela fonctionne sur les idées mais aussi sur les personnes: choisir tel candidat parce qu’il plaît, ne pas choisir celui-ci parce qu’il est femme, homme, moche, sans stature, gras du bide et toussa. Pour les présidentielles par exemple, partant du principe que l’Elu représentera notre pays, on aura tendance à privilégier un candidat « présentable », un casting basé sur les affects en somme. Rigolez pas mais, avec tout le respect que je leur dois, vous voyez un Daubresse ou un Melenchon, au Château ? C’est con à dire mais le casting, en politique, a  aussi son importance, de plus en plus même.

Ainsi, au moment de glisser le bulletin dans l’urne, le subjectif fait l’essentiel du  boulot. L’objectivité en politique étant si…subjective. Vous me rétorquerez que non, certains critères de choix sont éminemment rationnels, cette rationnalité sur laquelle on construit les programmes. Même pas car tout en politique, mis à part les duperies éhontées,  est affaire de convictions et quoi de plus subjectif que des convictions bien ancrées ?

Alors, à la question comment faire pour bien voter ? je dirai juste qu’on a guère le choix si ce n’est de voter en toute subjectivité. Etonnant, non ?

Folie passagère 583.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans Zone PolititruC, zonE soCiété | 34 Commentaires »

Le parler vrai de Chantal Brunel

Posté par corto74 le 9 mars 2011

Le parler vrai de Chantal Brunel dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

001 dans Zone PolititruCJe n’avais jamais entendu parler de Chantal Brunel. Cette député de je ne sais quel département a donc tenu des propos outrageusement outranciers. A tel point que certains la voyait déjà se métamorphoser en porte-parole du FN ! Histoire d’en rajouter une couche sur le mode: l’UMP adopte les thématiques du FN et toussa…

Qu’a-t-elle donc dit pour émoustiller et horrifier la classe politique dans son ensemble? Même Copé a désapprouvé, normal, il est moins con que Chantal Brunel, sur le même thème, il eut employé des mots bien mieux choisis dans le registre du politiquement correct. Elle a donc dit:  » Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout remettons-les dans les bateaux!… Le temps n’est plus à la parole mais aux actes et aux décisions. »

Bon, okay, en ces temps de bien pensance, elle eut pu dire:  » Nous nous devons de rassurer les français, nous leur assurons que toutes les mesures seront prises pour que soit régulé, au mieux des intérêts de chacun, ce potentiel flux migratoire. Chaque cas sera étudié et à chaque fois que cela sera possible, nous aiderons ces pauvres erres à regagner dès que possible leurs pays. » C’est y pas mieux comme cela ?

Chantal Brunel a préféré ne pas employer le langage de cette France qu’on aime, terre d’accueil et de compassion, patrie des droits de l’Homme et de la Femme et des Enfants, soit. Et alors ? Vous savez quoi, au risque de heurter votre éventuelle sensiblerie droitsdelhommiste, moi, ses propos ne m’ont pas choqué. Ils avaient le mérite d’être clairs. Et pour un peu, en y mettant les formes, histoire de ne pas être taxé de fasciste, de frontiste, d’odieux nazi ou de tout autre épithète éloquent, je crois bien que j’aurai dit la même chose. D’ailleurs, mézavi que je n’aurai pas été le seul à penser tout bas ce que Chantal Brunel a dit tout haut. Et pour cela, pas besoin d’être au FN.

Juste avoir dans l’idée qu’ accueillir toute la misère du monde est peut-être bien un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir. Mais chut, faut pas penser ainsi, c’est pas bien, c’est pas France !.

Folie passagère 582.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans Zone PolititruC, zonE soCiété | 27 Commentaires »

1...34567...76
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin