Résultats de votre recherche

Dommage, je n’étais pas à l’Elysée…

Posté par corto74 le 17 décembre 2010

Dommage, je n'étais pas à l'Elysée... dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

8940911056064 dans zOne Blog it !Depuis le début de la semaine, la blogosphère frétillait: Des blogueurs étaient invités ce jeudi à une petite sauterie à L’Elysée par Nicolas, lui, pas lui. Il y avait de l’émoi: en serais-je ou pas ? Blagounette, fake ou réalité ? Réalité, en fait. Sarko, toujours sur la brèche et fort des déconvenues liées à ces lois débiles Hadopi et Loppsi, souhaitait rencontrer quelques blogueurs afin de s’affranchir des méandres de la toile. Il lui fut donc conseillé d’organiser en lousdé une p’tite bouffe informelle, comme ça, avec des gens qui savent et fiers de le faire savoir. Des gens qui savent, peut-être, mais pas des blogueurs comme toi, moi ou lui. Pas des petites mains de la toile, pas les petits artisans du billet caustique, rigolo, assassin ou intimiste ou politicon. La liste des heureux élus causa quelques déceptions, satisfactions ou frustrations. Je sentais à la lecture de certains billets relayant l’affaire que beaucoup auraient aimé en être sans le reconnaître; d’autres, par contre, juraient leur Grand Dieu que pour rien au monde z’iraient se goinfrer chez le Naboléon.

En fait, vu la liste, il est clair que notre ami du Château n’était pas intéressé par les blogueurs mais plutôt par l’économie numérique et internet. Sinon, comment expliquer la présence de ces industrieux du net, ces éclairés du zinzin qui ont pigé comment se faire des coucougnettes en or avec le seul véritable ilôt de liberté qu’il nous reste (pour combien de temps ?). Et c’est peut-être cela qui a heurté certains de mes collègues blogueurs; non le Nicolas n’a pas souhaité invité des blogueurs, juste, pour essayer de comprendre, des entrepreneurs du net. Ni plus, ni moins. A-t-il été bien conseillé pour le choix des convives ? Je ne sais pas, ce qui est sûr c’est que, à part Maître Eolas dont on ne sait s’il en a ou pas, que des mecs à la partie, pas une greluche. Est-ce à dire que pas une femme n’aurait réussi sur la toile ? J’en doute.

Ceci dit, et moi ? Pourquoi n’y étais-je point convié ? Et bien pour une seule raison: Sur la toile, je ne suis, comme la quasi-totalité d’entre nous, qu’une nano-particule, qu’un miniscule électron libre qui s’amuse en publiant. C’est bien ainsi. Y aurais-je été si invité ? Plutôt 2 fois qu’une ! Ben oui, et avec plaisir et non sans une certaine fierté. Qui n’a pas rêvé, un jour, de franchir les grilles du Palais ?  Je ne parle pas des heures de queue à faire comme un glandu lors des Journées du Patrimoine. Non, la vrai visite, par la grande porte avec les beaux couverts, le bon repas, le bon vin et la franche poignée de main sur le perron. Oui, rencontrer le président, et peu importe, quand bien même il aurait été de gauche, j’aurai dit oui; juste le truc que le commun des blogueurs mortels ne vit qu’en rêve. L’occasion eut été trop belle de juger sur pièce le bonhomme plutôt que par le miroir déformé des media ou de nos sensibilités politiques.

Non, je n’étais pas à l’Elysée et c’est bien dommage.

Folie passagère 515.

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi, zOne Blog it ! | 24 Commentaires »

Encore un symbole ! – Folie passagère 409

Posté par corto74 le 24 juillet 2010

Encore un symbole ! - Folie passagère 409 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

chut dans zoNe à  mOiPas grand chose à dire aujourd’hui, le billet d’hier m’a épuisé (smiley jaune). Curieux comme quoi, il y a des espèces d’icônes qu’ il ne faut pas toucher, pas chatouiller, pas critiquer. Certains détiendraient La Vérité. Ceux-là, point de salut à tenter de s’élever contre.  Vain, voire stupide que d’émettre ne serait-ce qu’un simpe désaccord, les foudres des aficionados s’abattent aussitôt. Et puis, il y a des sujets qu’il ne faut pas aborder; la liberté d’expression, par exemple, semble étrangement avoir quelques limites sur le net (par ceux là même qui l’érigent en valeur sacrée), la chose n’est pas nouvelle, je l’ai juste touché du doigt… Extraordinaire de voir lire certains commentaires qui vous accusent d’incompréhension, de non-sens, d’asservissement à des idées qui puent, de tout et de n’importe quoi… Ne pas s’exprimer sur les choses qui vous tiennent à coeur, ne rien dire sur ce qui choque, fermer sa gueule sur le pas beau-pas bon, sans doute, le meilleur moyen, semble-t-il, de ne pas être taxé de sabordeur de la dite liberté d’expression.

Certains détiennent la Vérité, d’autres, non, tant pis, accordez-moi juste le droit de ne pas me la fermer lorsque je ne suis pas d’accord avec ce que je lis ici et ailleurs.

Qu’a celà ne tienne, la vie de blogueur est ainsi faite. Et si la contradiction intelligente, la critique pesée et mesurée sont enrichissantes, constructives, il y a des murs qui ne peuvent être abattus. C’est parfois bien dommage.

Ceci dit, ce soir, je fais, entre amis, péter la roteuse: ce blog, aussi incroyable que cela puisse paraître (à moi tout au moins), a franchi tranquillement la barre toute symbolique des 100 000 visiteurs uniques…. Encore un symbole, on ne va pas cracher dessus tout de même !

Merci à tous !

champagneD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 8 Commentaires »

Qui est Maître Eolas ? – Folie passagère 408

Posté par corto74 le 23 juillet 2010

Qui est Maître Eolas ? - Folie passagère 408 dans Zone c'eSt chez noUs! wikio4 Voter !

daumier_avocats dans Zone c'eSt chez noUs!Qui donc est Maître Eolas ? A priori, un avocat qui tient un blog, qui connaît un certain succès, qui ne dit pas que des conneries, mais pas toujours.

Un décret est paru au Journal Officiel établissant délit et amende pour offense faite au drapeau bleu-blanc-rouge. Bref, mon drapeau; le votre,  Maître ? On se souvient de cette photo qui offusqua bon nombre d’entre nous, polémique à 4 sous pour d’autres. Ceci dit, MAM s’en était, à juste titre émue, et avait promis de réagir. C’est chose faite avec ce décret. La chose ne semble pas plaire à notre avocat blogueur. Il estime dans un premier temps que le gouvernement ne doit pas avoir grand chose à foutre pour perdre du temps à décréter en la matière. Mieux, Maître Eolas estime que ce décret est une atteinte à notre liberté titrant son billet rageur, à défaut d’être ravageur: « Profitons de notre liberté avant qu’elle n’expire ! ».

Nonobstant ce nouveau décret et le respect du, il me semble, aux symboles de notre pays, l’avocat nous invite, le décret n’entrant en application que ce soir minuit,   » à profiter de votre liberté avant qu’elle ne disparaisse. Outragez un drapeau et publiez la photo avant minuit. Au douzième coup, une partie de votre liberté d’expression se transformera en citrouille. » Il y va fort l’homme en noir, non ? Comme d’habitude, venant d’un homme de loi, les arguments utilisés pour conspuer ce décret sont assez alambiqués; comme un médecin ou un technocrate, le langage employé positionne l’homme qui sait et semble vous renvoyer à l’état d’inculte abruti. Mais le sens global de sa logorrhée est clair: Un avocat, homme de loi et donc de justice, s’insurge qu’on puisse mettre des bâtons dans les roues de ceux qui seraient tentés d’utiliser votre drapeau comme d’un torche-cul, mieux ( ou pire ) il vous invite dare-dare à le salir d’ici ce soir minuit !

Selon moi, Maître Eolas aurait pu s’insurger de ce décret mais différement: Que penser d’un pays qui est obligé de légifèrer pour protéger ses symboles, faute d’avoir su inculquer à ses ressortissants le respect de certaines valeurs ? Le débat semblerait moins racoleur et plus intéressant, sans doute le contraire de ce que cherche Maître Eolas avec son billet polémique.

Désolé, Maître, mais malgré tout le respect que je suis censé avoir pour votre rang, position et qualité de blogueur, l’étant moi-même aussi, il me semble que sur ce coup-la, vous vous égarâtes outrageusement.

Néanmoins, je vous demande instamment Maître Eolas de mettre en accord vos écrits avec l’invitation lancée: Outragez sans ambiguité, avant ce soir minuit, notre drapeau et faîtes paraître sur votre blog la photo témoin. Au moins, nous pourrons juger de votre témérité à défaut de votre capacité à douter de l’importance que certains accordent aux symboles !

Nous verrons aussi si: « … un procureur en France trouvera qu’un tel outrage mérite autre chose qu’un rappel à la loi… »

drapeau-francaisD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

nb: les éléments apparaissant « entre-guillemets » dans ce billet ont été empruntés à l’article de Maître Eolas, article paru sur son blog ce Vendredi 23 juillet 2010.

 

Publié dans Zone c'eSt chez noUs! | 35 Commentaires »

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin