• Accueil
  • > Recherche : image foule gens

Résultats de votre recherche

Je vais donc ému, tranquille

Posté par corto74 le 14 novembre 2010

Je vais donc ému, tranquille dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

De+Gaulle+sur+les+Champs+Elys%C3%A9e dans zOne Dimanche cuLture !« Ah ! C’est la mer l Une foule immense est massée de part et d’autre de la chaussée. Peut être deux millions d’âmes. Les toits aussi sont noirs de monde. A toutes les fenêtres s’entassent des groupes compacts, pêle mêle avec des drapeaux. Des grappes humaines sont accrochées à des échelles, des mâts, des réverbères. Si loin que porte ma vue, ce n’est qu’une houle vivante, dans le soleil, sous le tricolore.

Je vais à pied. Ce n’est pas le jour de passer une revue où brillent les armes et sonnent les fanfares. Il s’agit, aujourd’hui, de rendre à lui même, par le spectacle de sa joie et l’évidence de sa liberté, un peuple qui fut, hier, écrasé par la défaite et dispersé par la servitude. Puisque chacun de ceux qui sont là a, dans son coeur, choisi Charles de Gaulle comme recours de sa peine et symbole de son espérance, il s’agit qu’il le voie, familier et fraternel, et qu’à cette vue resplendisse l’unité nationale. Il est vrai que des états majors se demandent si l’irruption d’engins blindés ennemis ou le passage d’une escadrille jetant des bombes ou mitraillant le sol ne vont pas décimer cette masse et y déchaîner la panique. Mais moi, ce soir, je crois à la fortune de la France. Il est vrai que le service d’ordre craint de ne pouvoir contenir la poussée de la multitude. Mais je pense, au contraire, que celle ci se disciplinera. Il est vrai qu’au cortège des compagnons qui ont qualité pour me suivre se joignent, indûment, des figurants de supplément. Mais ce n’est pas eux qu’on regarde. Il est vrai, enfin, que moi même n’ai pas le physique, ni le goût, des attitudes et des gestes qui peuvent flatter l’assistance. Mais je suis sûr qu’elle ne les attend pas.

Je vais donc, ému et tranquille, au milieu de l’exultation indicible de la foule, sous la tempête des voix qui font retentir mon nom, tâchant, à mesure, de poser mes regards sur chaque flot de cette marée afin que la vue de tous ait pu entrer dans ,mes yeux, élevant et abaissant les bras pour répondre aux acclamations. II se passe, en ce moment, un de ces miracles de la conscience nationale, un de ces gestes de la France, qui parfois, au long des siècles, viennent illuminer notre Histoire. Dans cette communauté, qui n’est qu’une seule pensée, un seul élan, un seul cri, les différences s’effacent, les individus disparaissent. Innombrables Français dont je m’approche tour à tour, à l’Étoile, au Rond Point, à la Concorde, devant l’Hôtel de Ville, sur le parvis de la Cathédrale, si vous saviez comme vous êtes pareils ! Vous, les enfants, si pâles qui trépignez et criez de joie ; vous, les femmes, portant tant de chagrins, qui me jetez vivats et sourires; vous, les hommes, inondés d’une fierté longtemps oubliée, qui me criez votre merci ; vous, les vieilles gens, qui me faites l’honneur de vos larmes, ah ! comme vous vous ressemblez ! Et moi, au centre de ce déchaînement, je me sens remplir une fonction qui dépasse de très haut ma personne, servir d’instrument au destin… »

Extraits de Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, T.2, l’Unité, Plon, 1956.

Le texte du Dimanche (41)

degaulleD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 7 Commentaires »

Se défaire du joug de l’opinion

Posté par corto74 le 31 octobre 2010

Se défaire du joug de l'opinion dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

0012 dans zOne Dimanche cuLture ! » En suivant la route où se presse et s’agite la foule, on s’éloigne du bonheur, puisque la plupart des hommes se plaignent de leur sort. Si l’on choisit un sentier différent, on ne peut se dérober aux traits de la censure, puisque la multitude suppose qu’on s’égare. C’est donc une insigne folie que d’espérer à la fois le bonheur et l’approbation des hommes. [...]

Une vérité qu’il faudrait présenter sous mille formes à la jeunesse, c’est que le bonheur exige du courage. Tel homme a des qualités estimables, une famille intéressante, des amis éprouvés, une fortune égale à ses besoins ; son sort vous paraît doux : que le public en juge différemment ! Cet homme, dit le public, a de l’intelligence ; pourquoi n’a-t-il pas augmenté sa fortune ? Il pouvait se distinguer, pourquoi n’a-t-il pas sollicité telle place? Il se pique d’une originalité ridicule, ou plutôt nous le jugions trop favorablement ; et puisqu’il est sans crédit, c’est qu’il ne peut en obtenir. Si cet homme n’a pas de courage, plaignez-le ; ils finiront par le rendre honteux de son bonheur. [...]

Bizarre contradiction ! On juge ses idées avec complaisance, on prononce sur celles des autres avec sévérité ; et chaque jour on sacrifie des principes qu’on estime à la peur d’être blâmé par des gens qu’on méprise.

A l’instant où j’échappe au joug de l’opinion, quel horizon vaste et serein se développe à mes yeux ! Les plaisirs de la vanité s’enfuient, j’acquiers ceux du repos et de l’indépendance. De combien d’heures je vois s’accroître mes journées ! Je n’en sacrifierai plus au désir inquiet de conserver un protecteur, d’éclipser des rivaux ; je n’en donnerai plus à la triste étiquette ; c’est pour moi désormais que je prolongerai d’agréables veilles. Les caprices des hommes ont perdu sur moi leur empire. Pauvre, j’ignorerai les douleurs qu’excitent la raillerie déchirante et l’accablant mépris ; riche, d’oisifs importuns n’ordonneront point mes dépenses, et l’heureux choix de mes plaisirs multipliera mes richesses. [...]

J’entends des hypocrites m’accuser ; j’entends des hommes faibles demander s’il n’est point dangereux de prêcher ainsi le mépris de l’opinion. [...] Le méchant et le sage brisent tous deux le joug de l’opinion : l’un pour faire plus mal, l’autre pour faire mieux que le commun des hommes.

Qu’un être dépravé commette moins de fautes en cédant aux caprices de l’opinion que s’il s’abandonnait à ses propres erreurs, je le conçois. Il est des passions cruelles et des vices honteux qu’elle réprouve, au milieu même de ses égarements ; mais elle donne à la fausseté le nom de politesse, à la lâcheté, le titre de prudence. Craignez le ridicule est sa maxime favorite ; et, pour former des hommes, il faudrait que, jusqu’au fond des coeurs, on imprimât cette autre maxime : Ne crains que les remords !

Non, tu n’auras point à rougir de mes leçons, toi qu’une âme simple et généreuse rend digne du bonheur ; mais suis avec courage la route que je trace. [...] Consulte les hommes instruits par les leçons des sages et de l’expérience ; consulte ceux auxquels tu voudrais ressembler : ils t’apprendront surtout à descendre en toi-même. Interrogée de bonne foi, la conscience nous éclaire. Dans le tumulte de nos vices, malgré nous elle se fait entendre, et, si nos passions l’altèrent, après l’orage elle fait reparaître encore la vérité : ainsi le fleuve, troublé par la tempête, aussitôt qu’il se calme, réfléchit de nouveau l’azur du ciel et la verdure de ses rives. « 

Joseph Droz, membre de l’Académie Française, Essai sur l’art d’être heureux, Chap. VIII. Extraits.

Le texte du dimanche (39)

001.jpgD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 10 Commentaires »

Peuples z’unis – Folie passagère 436

Posté par corto74 le 4 septembre 2010

Peuples z'unis - Folie passagère 436 wikio4 Voter !

diversiteOui, je sais, toute idée nouvelle est bonne à prendre pour progresser vers un monde meilleur. Entrons dans la modernité. L’immigration n’est pas une fatalité, juste une question d’acceptation de l’autre, juste une question d’humanité, juste une question d’évolution. Alors, quand certains se contentent de manifester bruyamment, d’autres  refléchissent et proposent la voie magique pour un monde nouveau, une porte ouverte sur la diversité. Qu’ils en soient, ici, remerciés, c’est la moindre des choses (smiley).

 «  La France a besoin d’idées neuves, de solutions nouvelles basées sur la solidarité et l’humanisme pour venir en aide aux immigrés en situation légale ou dans la clandestinité. Des Hommes et des Femmes de couleur qui ont le droit de vivre dans le pays de leur choix et surtout de bien y vivre. Voici les propositions de « Peuples Unis » axées autour de 4 grandes thématiques. 

Le parrainage: une démarche citoyenne, solidaire et humaniste.

L’idée est de développer l’entre-aide, de tendre une main aux nouveaux entrants sur le territoire français ou aux immigrés anciens qui n’ont pas encore eu la chance, ou plutôt le droit de s’intégrer. Le parrainage permet de créer des liens d’amitié et de fraternité. C’est un levier extraordinaire pour la constitution d’un binôme « français de souche »/ »français d’origines étrangères » et pour l’émergence d’une société métissée et multiculturelle. Les familles françaises devront faire preuve de solidarité et de partage pour devenir les meilleurs parrains qui soient:

Proposition n°1, impôt sur le revenu: envoyer une part des revenus mensuels du ménage, de manière continue, en direction d’une famille immigrée.

Proposition n°2, l’hébergement: un, voire plusieurs immigrés d’une même famille hébergé(s) au sein d’une famille française pour un échange culturel et social riche. Une aide à l’hébergement pourrait être délivrée par les collectivités locales.

Les « taxes immigration », pour plus d’équité.

Accueillir des gens venus de différents horizons représente un certain coût (mais cela nous apporte en contre-partie une réelle richesse en terme d’échanges culturels). En temps de crise économique, nous nous devons de nous serrer les coudes pour aider la population immigrée. Des taxes doivent apparaitre pour plus de solidarité, plus de partage et plus d’humanité. Les bénéfices engendrés devront être reversés intégralement en direction de cette population discriminée.

Proposition n°3 – Taxe sur les produits de consommation courante: Les produits courants taxés, le pourcentage restant à évaluer et devrait être différent d’un produit à un autre. Les bénéfices iront alimenter une caisse d’aide aux immigrés.

Proposition n°4 – Taxe culturelle: des taxes sur les places de cinéma, les entrées dans les musées des français dit « de souche »… Les bénéfices permettront de subventionner les différentes réductions auxquelles les immigrés auront le droit pour ces mêmes places de cinémas ou entrées dans les musées. Une bonne méthode pour tendre vers un rééquilibrage des niveaux de vie.

Les grandes mesures d’ouverture culturelle.

Proposition n°5 – Création d’un nouvel hymne national dans lequel chacun peut s’identifier. Un hymne revisité par les talents français du 21ème siècle (Diams, Jean-Jacques Goldman, Yannick Noah…).

Proposition n°6 – Création d’un nouveau drapeau plus représentatif de la nation France Black-Blanc-Beur.

Proposition n°7 – Inscrire dans la Constitution, les grands us et coutumes des nouveaux arrivants dans le territoire français : respect des traditions étrangères.

Proposition n°8 – L’apprentissage des langues des immigrés dès l’école primaire. Les immigrés apprennent le français et les français « de souche » apprennent les langues des immigrés : un échange culturel fort et symbolique.

Proposition n°9 – Création d’un jour férié: Journée du Métissage

Les mesures favorisant « l’épanouissement familial »

Pour mieux s’intégrer, les populations issues de l’immigration doivent évoluer dans un contexte sain et en toute sérénité. Pour ce faire, la famille doit jouer un rôle primordial. Si ils ne sont pas hébergés par une famille française « de souche », les immigrés doivent pouvoir compter sur leur famille.

Proposition n°10 – Regroupement familial élargi – La nationalité française attribuée à toute une famille: toutes les générations d’une même famille doivent être sur le sol français, si elles le désirent. Pourquoi un immigré n’aurait-il pas le droit de voir ses grands-parents autant de fois qu’un français « de souche »?

Proposition n°11 – La nationalité française attribuée à toute personne habitant en France depuis 1 an, ou étant marié à un français. « 

Humm, humm, bon, l’ouverture d’esprit c’est aussi de savoir fermer la porte à la bêtise. Non ?

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 22 Commentaires »

Voter pour ou contre ? – Folie passagère 295

Posté par corto74 le 2 mars 2010

Voter pour ou contre ? - Folie passagère 295 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

Abstention dans Zone PolititruCC’est parti mon kiki, depuis hier, la campagne officielle pour les élections régionales est ouverte. Tout aussi officiellement, j’ai l’impression que tout cela sent le bide à plein nez. Je suis même prêt à parier mon caleçon du dimanche que le principal sujet des débats le soir du Grand Soir sera le taux super-élevé-impressionnant de l’abstention. Mais moi, ma Pomme, j’aurai accompli mon devoir citoyen et ce pour au moins 2 raisons. La première, c’est que quand on me file un droit, j’en use à défaut de pouvoir en abuser. La seconde, c’est que je viens de recevoir ma carte toute neuve d’électeur et qu’en accomplissant la démarche, j’honore, a minima, le fonctionnaire qui me l’a envoyée. Bon, c’est vrai que les tauliers de la République, ils ne se sont pas foulés en ce qui concerne la qualité et la modernité du permis de voter. A l’heure du tout numérique, c’est un vulgaire papier, léger, même pas du recyclé, même pas au format carte de crédit (où vais- je pouvoir le fourrer ?) qui me servira d’ausweiss pour l’isoloir. Même pas sexy, le bout de papier !

Mais bon… J’irai voter pour qui, pour quoi… La tâche est ardue: pas moins de 12 listes par chez moi et punaise, on a la crème de la crème dans mon neuf-cinq et en Ile de France. Il y a même des gens dont je n’ai jamais entendu parler. Et question programmes électoraux, c’est pour l’instant le flou pas artistique, je n’y vois vraiment pas clair. Bientôt, le facteur ( le vrai, pas l’autre) me glissera en lousdé de grasses enveloppes à dépuceler impérativement si je veux débroussailler mon esprit critique avant d’aller, avec fierté, exhiber ma carte toute neuve et enfin voter en toute inconscience pour des gens qui, finalement, au quotidien, une fois les urnes refermées me referont signe qu’ en 2012…

Hélas, je parierai bien mon caleçon du lundi que, comme d’hab, je n’irai pas voter « pour » mais bien « contre », vous me suivez ? c’est à désespérer !

elections_simonD’accord, pas d’accord:  A toi l’honneur !

Publié dans Zone PolititruC | 10 Commentaires »

Le Sarko day ? – Folie passagère 246

Posté par corto74 le 28 décembre 2009

Le Sarko day ? - Folie passagère 246 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

 dans Zone PolititruCAlors, on nous annonce le No Sarkozy Day ! Un truc inspiré de la journée de manif anti-Berlusconi en Italie. Donc, le 20 Mars 2010, veille du second tour des élections régionales, vous pourrez vous joindre au cortège anti-sarkozien et déverser toute la bile que vous inspire le bonhomme. Sauf que moi, je n’irai pas pour deux raisons: je n’ai pas de bile à déverser inutilement et le Nicolas, j’ai plutôt envie de le soutenir, je n’aime pas hurler avec les loups, trop facile et peu constructif. La deuxième raison, c’est que le manifeste annonçant la couleur de ce no day n’encourage pas tant il est plein de conneries sottises.

 » Nous, simples citoyens, voulons simplement la démission de Nicolas Sarkozy ». Ben voyons, et pourquoi donc ? Il a été élu pour 5 ans, n’a commis aucun crime, aucun délit, aucune trahison, il est visiblement en possession de tous ses moyens. Alors pourquoi et au nom de quoi exiger sa démission ? « simplement », et vous mettez qui à sa place ? parce que franchement, il n’y a pas grand monde pour le remplacer.

 » Notre mobilisation n’est rattachée à aucun parti, à aucun syndicat, à aucune association « . Faux, puisque, pour commencer, rattachée à une opération menée par un ensemble de personnes liées via facebook. Elle est donc organisée, visiblement pas par l’Ump Cool, mais plutôt par des gens de gauche, dirons-nous. Cette mobilisation a donc une couleur: celle qui foule aux pieds les résultats de l’élection de 2007, celle qui foule aux pieds la volonté du peuple qui a porté NS à la présidence. Nous ne sommes pas dans une république bananière, république factice qui voudrait que l’on change de président dès que celui-ci insupporte quelques uns.

 » Les libertés les plus élémentaires sont bafouées chaque jour « . Cela ne serait-y pas un brin exagéré et provocateur ? Bon c’est vrai qu’il y a pire ailleurs, mais mieux ?

 » la fraternité, ciment du peuple, est méthodiquement mise en pièces » ah bon, ou? quand? comment?

« NS n’est pas le président de tous les français mais un chef de clan. » Mais ce n’est pas nouveau ça, le meilleur à ce niveau était bien François Mitterrand qui faisait dans l’ombre ce que NS fait en plein jour. Et puis, il serait bien con NS de ne pas s’entourer de gens en qui il a confiance.

« NS installe une politique de la peur de l’autre. » Peur de qui ? Serait-ce une allusion au débat sur l’identité nationale ? Débat tant décrié mais approvisionné au long cours par la droite comme par la gauche. Effectivement, encore aurait-il fallu à la gauche le courage d’initier un tel débat.

Non, les petits gars, il va falloir trouver autre chose pour motiver vos troupes. allez, je vous le garantis avec pareil appel votre No Sarkozy Day va se transformer en no day tout court. Et moi, je vois déjà les commentaires furibonds poindre à l’horizon…

nb: aux dernières nouvelles, le NSD est repoussé au 27 mars 2010.

211.jpgD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

 

Publié dans Zone PolititruC | 29 Commentaires »

Folie passagère n° 9 – Des gens hors normes ?

Posté par corto74 le 30 novembre 2008

Des gens hors normes ?

Non pas du tout, des gens tout simplement … cocteaumarais1.jpg

Jean Cocteau, Verlaine, Rimbaud, Versace, Jean Marais, Gide, Proust, Wilde Oscar, Aillagon, Rock Hudson, Thierry Le Luron, Michou, Delanoë, Mauresmo, Maurice Béjard, Navratilova, Dalessandro, Gaultier, Cyril Collard, Platon, Jean paul Aron, Ruppert Everett, Greg Louganis, Josée Dayan, Freddy Mercury, Elton John, Brialy, G.Michael, Frédéric Mitterand, Pascal Sevran, Labarrère, Tom Ford, Colette, Régine Desforges, Catherine Lara, Yourcenar, Atatürk, Hervé Guibert, Michel Foucault, Eric Satie, Pasolini, Patrice Chéreau, Noureev, Yves Saint Laurent, Jean Sablon, Jacques Chazot, Fredéric Le Grand, Cambacérès, J. E. Hoover, Mme de Staël, Dave, Saint Saens,Truman Capote, Jean Genet, Henri Chapier, Ellen De Generes, Marc Tessier, Pierre Bergé, James Dean, Anne Archer, Marie-Paule Belle, Socrate,…

foule.jpg D’accord, pas d’accord, dites-moi: http://corto74.unblog.fr                         Folie passagère n° 9 - Des gens hors normes ? dans ZoNe GaY IPLlesbSymbol

Publié dans ZoNe GaY | Pas de Commentaires »

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin