Résultats de votre recherche

Enfoirés – Folie passagère 292

Posté par corto74 le 26 février 2010

Enfoirés - Folie passagère 292 wikio4 Voter !

.restosducoeur_mMisère, Misère, les Restos du coeur sont encore ouverts cette année ! Misère, Misère, des tas de gens en ont encore besoin ! Misère, Misère, toujours sur les pauvres gens que tu t’acharnes obstinément…

ET ça fait 25 ans que cela dure, les Restos distribueront des milliers de repas et mon pote Jacquouille fera ses 50 bornes pour aller se ravitailler, sa pension ne suffit pas pour vivre.

 Alors pour une fois, je fais Pub et je relaie l’initiative, parler des Restos sur mon blog et hop ! 10 repas offerts par Carrefour et Danone. Après tout ces 2 boîtes ont tellement de pognon que si on peut leur en piquer un petit peu, nous aurions tort de nous en priver. J’invite donc Boutfil, Bastoche, Le Chris, Le faucon, La Galoune, Le Putassier, Le Nicolas, L’Homer, Le Francis Bi, Le Martin, Le Kindgay, Le Râleur, Le Privilégié et tous les autres: Piquons de la thûne à Carrouf et Danone et refilons-le aux Restos !

C’est pas compliqué, vous faites un petit article sur votre blog pour annoncer l’opération, vous envoyez le lien de votre billet par email à l’adresse suivante: hub@lanetscouade.com et crac ma poule, 10 repas financés pour Les Restos du Coeur. Vite fait, bien fait ! Faites tourner !

colucheD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 24 Commentaires »

Fume ou suce – Folie passagère 288

Posté par corto74 le 22 février 2010

Fume ou suce - Folie passagère 288 dans Zone pas cool ! wikio4 Voter !

.antitavacpolemique_m dans Zone pas cool !Pas bon, pas bon, la cigarette. Ce n’est pas nouveau et tout le monde le sait aujourd’hui: fumer nuit gravement à la santé. Mais nom d’une pipe en bois, foutez moi la paix, je fume, je suis accro et j’aime ça: fumer, pas être accro. Et ça fait 20 ans qu’on nous casse les coucougnettes à nous rabâcher: Arrêtes ! pas top ! pas cool ! Et ça fait des lustres qu’on nous augmente le prix de nos clous de cercueil en espérant faire baisser la consommation. Mais ça ne marche pas ! Alors, pauvres addicts que nous sommes, on nous taxe encore un peu plus, chaque année: 85% du prix d’un paquet vont directement dans les poches de Bercy. Mais ça ne marche pas ! Bientôt, ils vont nous mettre des photos craignos (genre poumons pourris) sur les paquets pour nous faire gerber avant de fumer. Mais ça ne marchera pas ! Alors, régulièrement, les services de com des ministères divers et de bonne conscience à diffuser nous balancent une énième campagne de pub anti-tabac dans tous les médias, moyennant grÔsses finances, ça n’a jamais vraiment marché! T’es accro, t’es accro, point barre et aucune campagne n’y changera rien. Et ne m’asgagassez pas avec: mon frère, mon cousin, ma tante Germaine en est morte du cancer du tabac qu’on fume… Je la connais l’histoire, moi c’est mon tonton, ma copine Jeanne et mon pote l’Haricot. Mais plus ça va, mieux c’est: le fumeur est un con, on te pointe du doigt, on te vire des lieux de convivialité, tu ne peux plus fumer sur les quais de gare en plein air, l’accro est stigmatisé, ostracisé, le vilain petit canard qui se suicide à petit feu et coûte moultes pépètes à la société… C’est tout à l’avenant: fumeur égal pestiféré !

Mais on fait pire ou mieux maintenant en matière de campagne anti-fumeurs car il ne s’agit plus tant de vous faire passer l’envie de fumer que de vous faire passer pour un sale gars qui fume. Pire pour un salaud, un pédophile, un esclavagiste… Tu veux fumer, tu me suces, Okay ? Cette nouvelle campagne de pub initiée par l’ association  »Les Droits des non fumeurs » ( sic et beurk) me fout autant la gerbe que les futures photos que l’on nous imposera sur les paquets. Il paraîtrait que cette nouvelle propagande serait à destination des ados. Tu parles même Enfance et Partage s’en émeut ! Et le droit des fumeurs à fumer tranquille et en paix…

Allez, et tout dans la poésie, moi j’ai fait mon choix depuis longtemps, je fume et je suce. Quelqu’un est contre ?

e-cigaretteD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

Publié dans Zone pas cool ! | 36 Commentaires »

Légion(s) d’Honneur – Folie pasagère 275

Posté par corto74 le 6 février 2010

Légion(s) d'Honneur - Folie pasagère 275 wikio4 Voter !

200903181887_w350Daniela Lumbroso, animatrice Tv plus ou moins connue a été faite chevalier de la Légion d’Honneur, il y a peu. Régulièrement, on assiste à ce genre de nominations. On peut se demander au nom de quoi la belle a été décorée… Idem pour Michel Leeb, Sylvie Vartan, Jean Claude Narcy, Dany Boon… Corto cherche donc à se renseigner et se voit offrir, ce matin, un magnifique agenda édité par la Chancellerie de la Légion d’Honneur. A défaut de la médaille… Ainsi je lis et porte à votre connaissance, cher public:  » La Légion d’Honneur est la plus haute distinction française. Elle a été créée par une loi votée le 19 mai 1802. Napoléon, alors 1er Consul, a voulu instituer un ordre qui soit le signe de la vertu, de l’honneur, de l’héroïsme militaire et du mérite civil. Son article 1er stipule, qu’en exécution de l’art.87 de la constitution, concernant les récompenses militaires et pour récompenser aussi les services et vertus civils, il sera formé une Légion d’Honneur. » Vertus, héroïsme, honneur… tiens, tiens.

 » Cette décoration unit dans une même cohorte, tous ceux, civils, ou militaires, riches ou pauvres, nobles ou roturiers qui ont bien mérité de la patrie « . On admettra que de pauvres, point nombreux sont décorés.

Que grand bien fasse à Daniela et autres récipiendaires mais que doivent en penser ceux qui l’ont reçu pour réels actes d’héroïsme, pour leurs vies vertueuses ou dédiées, par leurs agissements ou réalisations, à la Patrie ? Le règlement de l’ordre est précis, le nombre maximum de légionnaires vivants a été fixé à 120 000. Ils sont, Daniela incluse, 98 000. Il  y a donc 22 000 récipiendaires potentiels dans le monde. 22 001 si Monsieur Père, venait, qu’on en soit préservé, à s’absenter définitivement. Et c’est un peu là le problème, le quota est assez élevé pour que tout le monde et n’importe qui puisse être distingué ! De Gaulle, prévoyant, avait créé l’Ordre National du Mérite afin que puisse être récompensé par la nation ceux qui le méritent sans toutefois réunir les conditions nécessaires à l’obtention de la Légion: héroisme, vertu, honneur. Le problème c’est que le ruban bleu étant moins prestigieux, on se bouscule au portillon, on joue des ronds de jambes ou de relations pour obtenir le canapé rouge. D’ou la floraison, 3 fois par an, de nominations curieuses au sein de la fameuse cohorte, au risque de la voir pervertie dans son intention noble de départ.

Après, libre à chacun de penser ce qu’il veut, mais Daniela, Zinedine ou les anciens de Dien Bien Phu sont-ils tous héroïques, vertueux et honorables ? Qui sont les nouveaux héros ?

4701_bigD’accord, pas d’accord: àtoilhonneur@voila.fr

 

 

Publié dans zonE soCiété | 15 Commentaires »

Question de démocratie directe – Folie passagère 266

Posté par corto74 le 27 janvier 2010

Question de démocratie directe - Folie passagère 266 wikio4 Voter !

2008-08-26T181327Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRTP-FRANCE-AFGHANISTAN-SOLDATS-20080826J’ai donc été taggé par FalconHill, genre un truc pas si con: Quelle question souhaiteriez vous poser au bon peuple de France si la Démocratie Directe existait… Alors je me suis gratté le carafon et je me suis dit; quitte à en poser une, autant poser une question dont je connais la réponse: Alors prends cela dans les dents, bon peuple, es-tu pour ou contre le rétablissement du service militaire ? C’est vrai que si on pose la question comme ça, brute de fonderie, je vais passer pour un rigolo, encore que…

D’ailleurs, moi le service militaire, je l’ai fait, chez les fous (l’infanterie de marine), et j’en ai bavé grave. Avec le recul cependant j’en garde de très bons souvenirs. J’ai vu du pays (un bout d’Afrique), je me suis fait (au propre comme au figuré) des potes d’enfer, des javas sans fin, j’ai cotoyé le bon biffin comme le parfait abruti, des cuites mémorables, un aperçu de la grandeur et de la bêtise de l’univers militaire; en gros, une sacrée expérience de vie. Vrai de vrai, cela n’a pas été drôle tous les jours, mais non, rien de rien, je ne regrette rien. En plus 24 mois, tant qu’à faire ! Je passerai sur les détails et la narration, mais franchement, avec le recul, ça valait le coup. Et je me disais…tel un vieux jeune con ou bien un mec qui réfléchit ou bien encore un demi candide, c’est-y pas ça qui manquerait à notre jeunesse d’aujourd’hui ?

Le SN fut supprimé par Chirac, il lui fallait répondre à une promesse de campagne, pour une fois tenue. Mais c’était quoi le service militaire ?: Une époque où l’on ne se posait pas la question de l’Identité Nationale, un temps consacré à la nation et à son armée, une période obligée où les différences s’estompaient, tout le monde pareil à poil ou au garde à vous. Erudits ou analphabètes, friqués ou fils de prolo, bien élevés et malotrus, gros et sveltes, athlétiques ou rats de bibliothèques, intelligents ou « pas finis »; bref sous le treillis, on était tous identiques, logés, nourris, blanchis. Les uns apprenaient l’humilité, d’autres l’hygiène de vie, certains la discipline, d’autres encore la vie en communauté. On pouvait y  apprendre un métier, apprendre à lire et à écrire, passer le permis de conduire, voyager, marcher au pas, apprendre à obéir (les caïds étaient vite mis au pas), trouver l’opportunité de se faire dépuceler, dire merci et s’il vous plait, quitter un temps le bon ou mauvais cocon familial…On ne savait pas ce que c’était que la racaille, on ne parlaient pas de bandes, les cités, tout le monde s’en foutait, la seule chose qu’on savait c’était que pendant un temps, il faudrait mettre sa fierté perso au fond de la poche, le pays nous prenait en charge.

Ainsi, bien vu ou mal vu, le service militaire était pour beaucoup l’étape du démarrage dans la vie d’adultes, un passage obligé, rarement regretté… Alors, pour ou contre ? et puisqu’il faut passer le flambeau sur une question de démocratie directe, à qui le tour: Galoune16,  gwendalnachu, goux, didier, boutfil…?

medium_AristoteD’accord, pas d’accord: A toi l’honneur !

Publié dans zonE soCiété | 39 Commentaires »

Sales jeunes – Le texte du dimanche (2)

Posté par corto74 le 24 janvier 2010

Sales jeunes - Le texte du dimanche (2) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

 dans zOne Dimanche cuLture !

On ne peut pas oublier Pierre Desproges et ses textes corrosifs et… je n’ai pas choisi le pire :)

- « Et vous, qu’est-ce que vous avez fait pour les jeunes ? » lançait l’autre soir Jack Lang, cette frétillante endive frisée de la culture en cave, à l’intention de je ne sais plus quelle poire blette de la sénilité parlementaire.
« Qu’est-ce que vous avez fait pour les jeunes ? » Depuis trente ans, la jeunesse, c’est-à-dire la frange la plus totalement parasitaire de la population, bénéficie sous nos climats d’une dévotion frileuse qui confine à la bigoterie. Malheur à celui qui n’a rien fait pour les jeunes, c’est le péché suprême, et la marque satanique de la pédophobie est sur lui. Au fil des décennies, le mot « jeunes » s’est imposé comme le sésame qui ouvre les voies de la bonne conscience universelle. Le mot « vieux » fait honte, au point que les cuistres humanistes qui portent la bonne parole dans les ministères l’ont remplacé par le ridicule « personnes agées » comme si ces ampaffés de cabinet avaient le mépris des rides de leurs père et mère. Mais les jeunes ne sont pas devenus des « personnes non agées ». Les jeunes sont les jeunes. Ah, le joli mot.
« Vous n’avez rien contre les jeunes ? » Version à peine édulcorée du répugnant « T’as pas cent balles ? », c’est la phrase clé que vous balancent de molles gouapes en queue de puberté, pour tenter de vous escroquer d’une revue bidon entièrement peinte avec les genoux par de jeunes infirmes. (Je veux dire « handicapés ». Que les bancals m’excusent.)
- Pardon, monsieur, vous n’avez rien contre les jeunes ?
- Si, j’ai. Et ce n’est pas nouveau. Je n’ai jamais aimé les jeunes. Quand j’étais petit, à la maternelle, les jeunes, c’étaient des vieux poilus, avec des voix graves et de grandes main sales sans courage pour nous casser la gueule en douce à la récré.
Aujourd’hui, à l’âge mûr, les jeunes me sont encore plus odieux. Leurs bubons d’acné me dégoûtent comme jamais.
Leurs chambres puent le pied confiné et l’incontinence pollueuse de leurs petites détresses orgasmiques. Et quand ils baisent bruyamment, c’est à côté des trous.
Leur servilité sans faille aux consternantes musiques mort-nées que leur imposent les marchands de vinyle n’a d’égale que leur soumission béate au port des plus grotesques uniformes auquel les soumettent les maquignons de la fripe. Il faut remonter à l’Allemagne des années 30, pour trouver chez les boutonneux un tel engouement collectif pour la veste à brandebourgs et le rythme des grosses caisses.
Et comment ne pas claquer ces têtes à claques devant l’irréelle sérénité de la nullité intello-culturelle qui les nimbe ? Et s’ils n’étaient que nuls, incultes et creux, par la grâce d’un quart de siècle de crétinisme marxiste scolaire, renforcé par autant de diarrhétique démission parentale, passe encore. Mais le pire est qu’ils sont fiers de leur obscurantisme, ces minables.
Ils sont fiers d’être cons.
« Jean Jaurès ? C’est une rue, quoi », me disait récemment l’étron bachelier d’une voisine, laquelle et son mari, par parenthèse, acceptent de coucher par terre chez eux les soirs où leur crétin souhaite trombiner sa copine de caleçon dans le lit conjugal.
Ceci expliquant cela : il n’y a qu’un « ah » de résignation entre défection et défécation.
J’entends déjà les commentaires de l’adolescentophilie de bonne mise :
« Tu dis ça parce que t’es en colère. En réalité, ta propre jeunesse est morte, et tu jalouses la leur, qui vit, qui vibre et qui a les abdominaux plats, « la peau lisse et même élastique », selon Alain Schifres, jeunologue surdoué au Nouvel Observateur.
Je m’insurge. J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même. J’ai plus vomi la période yéyé analphabète de mes vingt ans que je ne conchie vos années lamentables de rock abâtardi.
La jeunesse, toutes les jeunesses, sont le temps kafkaïen où la larve humiliée, couchée sur le dos, n’a pas plus de raison de ramener sa fraise que de chances de se remettre toute seule sur ses pattes.
L’humanité est un cafard. La jeunesse est son ver blanc.
Autant que la vôtre, je renie la mienne, depuis que je l’ai vue s’échouer dans la bouffonerie soixante-huitarde où de crapoteux universitaires grisonnants, au péril de leur prostate, grimpaient sur des estrades à théâtreux pour singer les pitreries maoïstes de leurs élèves, dont les plus impétueux sont maintenant chefs de choucroute à Carrefour.
Mais vous, jeunes frais du jour, qui ne rêvez plus que de fric, de carrière et de retraîte anticipée, reconnaissez au moins à ces pisseux d’hier le mérite d’avoir eu la générosité de croire à des lendemains cheguevaresques sur d’irrésistibles chevaux sauvages.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, c’est pas pour cafter, mais y font rien qu’à mugir dans nos campagnes !

Dans la série Dimanche Culture, le texte du dimanche, c’était  » Non aux Jeunes  » de Pierre Desproges (Avril 1986).

Merci à Galoune, Bloomdido et Marianne pour leurs propositions étonnantes de textes étonnants !

Vous pouvez proposer le votre pour la semaine prochaine à: atoilhonneur@voila.fr

2212827635_7b7f8e2e11D’accord, pas d’accord: A bon entendeur !

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 31 Commentaires »

N’énervez pas Corto ! – Folie passagère 262

Posté par corto74 le 21 janvier 2010

N'énervez pas Corto ! - Folie passagère 262 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

recrutement_9 dans zoNe à  mOiJe me suis même coupé les poils de nez et d’oreilles disgrâcieux car lorsque l’on va à un entretien de recrutement, on y va soigné et propre sur soi. Sans doute que si tu es soigné, ton travail sera soigné. Pas de bout de salade coincé entre les dents, caleçon assorti aux chaussettes, cravate rigoureuse, chaussures cirées à la hauteur de celles que je devrais lécher; bref, si l’habit fait le moine, le costume-cravate fait potentiellement le bon candidat. Il faut être sûr de soi, un brin conquérant, pas trop frimeur, la rage au ventre et ne pas montrer qu’on a envie de bouffer, on est chez Michel La Page pas à l’Armée du Salut. Le cv est en adéquation avec les impératifs du challenge à relever, du poste à pourvoir et des espérances que l’on placera sur vos épaules.

 » Alors, racontez moi votre parcours « , le con, il a lu mon cv puisqu’il me reçoit et il faut en plus que je lui raconte ma vie. Le bougre recruteur est un Monsieur bien mis, 26 ans et demi à tout casser, du lait qui lui coulerait du nez si on appuie dessus. Et c’est lui qui va décider si je le vaux bien. Ben merde alors, près de 20 ans d’expérience pro à faire valider par un bleu-bite frais émoulu d’une école de je-ne-sais-quoi. C’est la règle. Bla, bla, bla, je lui raconte ma vie, mon oeuvre, mes réussites, les encoches sur la crosse de mon stylo mais pas mes emmerdes. Tout se passe bien, je joue les faux culs, j’interprète le rôle de la perle rare, il semble séduit, intéressé. Normal, je maîtrise la chanson et les couplets, au moins une trentaine de duels dans ce genre au compteur, l’expérience c’est important. Mais, il y a un truc qui coince, je le sens. Sur les conseils avertis de Pôle Emploi, je n’ai pas mis ni d’âge, ni date de naissance sur ma vie en 21 x 29,7.

« Quel âge avez-vous, ce n’est pas précisé », 46 ans,  » Ah quand même ! » et la phrase qui tue un éléphant à mains nues:  » et vous vous sentez d’attaque ? ». Et là, croyez le ou non, mon sang n’a fait qu’un tour:  » Non seulement, je me sens d’attaque, prêt à bouffer le monde et sa mère, en plus je suis PD et non, je n’ai pas envie de vous plaire « . Digne et serein, je me suis levé, ai salué le Monsieur d’un pompeux  » désolé, cela ne pourra pas aller, au revoir » et je suis parti, même pas énervé (hum…), un brin amusé. Non mais, aurais-je l’air d’un vieux con impotent ? Pour un peu, il m’aurait proposé une camomille le gamin. Je veux bien chercher du boulot et faire quelques courbettes mais faut pas pousser le Corto, non, mais !

FireShot-capture-318-Le-recrutement-via-Facebook-webilus_com_dessin_le-recrutement-via-facebook1D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | 35 Commentaires »

Le supplicié – Le texte du dimanche (1)

Posté par corto74 le 17 janvier 2010

Le supplicié - Le texte du dimanche (1) dans zOne Dimanche cuLture ! wikio4 Voter !

montsegur_bucher dans zOne Dimanche cuLture !Claude Le Petit, pour « avoir composé, écrit et fait imprimer des textes impies, détestables et abominables contre l’honneur de Dieu et de ses Saints ». fut brulé en place de Grève, à Paris, le 1er septembre 1662. Il avait 23 ans. Il a écrit ce sonnet pour un sodomite qui fut supplicié un an avant lui.

« Amis, on a brûlé le malheureux Chausson,

Ce coquin si fameux, à la tête frisée ;

Sa vertu par sa mort s’est immortalisée :

Jamais on n’expira de plus noble façon.

Il chanta d’un air gai la lugubre chanson

Et vêtit sans pâlir la chemise empesée,

Et du bûcher ardent de la pile embrasée,

Il regarda la mort sans crainte et sans frisson.

En vain son confesseur lui prêchoit dans la flamme,

Le crucifix en main, de songer à son âme :

Couché sous le poteau, quand le feu l’eut vaincu,

L’infâme vers le Ciel tourna sa croupe immonde ;

Et, pour mourir enfin comme il avait vécu,

Il montra, le vilain, son cul à tout le monde. »

Claude Le Petit – 1638 / 1662

Avec l’aimable contribution de Marianne, jamais à court d’idées.

Les textes du dimanches seront les reproductions de poèmes, chansons, textes, discours… qui nous plaisent à faire (re)découvrir. A vous, visiteurs, de commenter, de partager ou de proposer d’autres écrits inspirés…

le-bucher-des-VanitesD’accord, pas d’accord: A toi l’honneur !

Publié dans zOne Dimanche cuLture ! | 18 Commentaires »

Santo Subito – Folie passagère 241

Posté par corto74 le 18 décembre 2009

Santo Subito - Folie passagère 241 wikio4 Voter !

J’apprends aujourd’hui que Jean Paul II sera béatifié en Octobre 2010, première étape vers la sanctification. Rarement, processus de béatification ne fût si rapide. La nouvelle me ravit tout autant qu’elle provoque en moi un certain malaise: comment un agnostique comme moi a-t-il pu être séduit par le personnage ? C’est tout le mystère du bonhomme en question. Les circonstances voulurent que dans le passé il m’a été donné de voir de près le bonhomme. Quel visage ! On sentait Jean Paul II habité par une dimension peu commune, quasi-divine dirait Madame Mère qui, par 3 fois le rencontra. Une étrange impression saisissait toute personne qui l’approchait, un regard perçant, puissant, plein de malice, de bonté et de confiance en l’autre. Quel destin peu commun, quelle aventure humaine. Bien sûr, parce qu’il était pape, on lui a donné des coups de bâtons, au propre comme au figuré: ses prises de position sur la capote, la fidélité, le mariage, l’homosexualité, l’Eglise… fûrent les chevaux de bataille de ses contradicteurs. Logique, on fait de même avec ses successeurs. Mais quel autre discours aurait-il pu tenir ? aucun. Je me souviens de cette ferveur unique qu’il provoquait à chacun de ses déplacements. Je me souviens des « Santo Subito » manifestés au grand étonnement des journalistes lors de ses obsèques. Je me souviens de cette façon unique qu’il avait de communiquer avec les jeunes. Il assuma avec autant de ferveur les responsabilités religieuses et politiques que lui imposait sa fonction. Oui, cela fait bizarre, j’ai rencontré un Bienheureux, un futur Saint. M’a-t-il influencé ? Sans aucun doute, par le respect et la tolérance que j’accorde aujourd’ui à mes semblables. Et puis, j’ai beau chercher, pas d’équivalent à l’horizon.

025.jpgD’accord, pas d’acord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 35 Commentaires »

La neige, Dray, les afghans – Folie passagère 240

Posté par corto74 le 17 décembre 2009

La neige, Dray, les afghans - Folie passagère 240 wikio4 Voter !

Et autres considérations jeudiennes… 

Ce matin, il neige et j’aime bien la neige. C’est beau à la campagne, c’est blanc, c’est calme et reposant. J’ai toujours eu l’impression que la neige étouffait les bruits disgracieux environnants. De manière uniforme, tout est recouvert, la nature au repos.

Le juge en charge du dossier de Julien Dray se prononce pour un non-lieu et ça, ça me fait bien plaisir. Non pas que j’apprécie plus que cela le bonhomme, mais de savoir qu’une tripotée de politiciens qui l’avaient déjà enterré ont enfin le nez dans leurs pipis, je trouve la chose bien rigolotte et triste à la fois. On a hurlé au loup, critiqué sans savoir, accusé le Dray de tous les maux, bafoué la présomption d’innocence. La pauvre n’avait même pas été mis en examen. Pour un peu, si j’habitais l’Essonne, j’irais voter pour lui aux prochaines régionales. Alors, Mr Huchon et consorts, vous allez nous la jouer comment sur ce coup là ?

Le chauffage des terrasses de bistrots, permettant ainsi à nous pauvres fumeurs pestiférés d’assouvir notre vice, représenterait un réel danger pour la planète ! L’équivalent en production de CO2 de 350km en voiture pour 4 parapluies chauffants ! Et les écologistes et autres défenseurs des droits des non-fumeurs voudraient qu’on les prennent au sérieux ? Une étude, relayée hier par Canal+, estime que le trafic avions et voitures des élites mondiales lié au seul sommet de Copenhague représenterait 40 000 tonnes de CO2. J’irai donc tout à l’heure participer au réchauffement climatique en allant fumer une clope à la terrasse du troquet d’à coté.

9 afghans réexpédiés, par avion, à Kaboul. La loi est appliquée a dit, à juste titre, NS . La bien-pensance de gauche critique, soit. Elle oublie juste de dire que: la loi française est ainsi faite et appliquée, que les autorités françaises ont, après consultations, reçu l’aval des autorités européennes et afghanes, et que cette opération est conjointe avec Londres. Régulariser tous les sans-papiers n’est certainement pas la solution quoi qu’en pense Martine.

1 Sdf est mort de froid à Bordeaux. Les médias s’en émeuvent et en font leurs gros titres. Ce serait sans doute oublier qu’ils sont plus de 270 à avoir péri dans la rue depuis le début 2009. Les Sdf morts de froid feraient-ils plus recette que les Sdf qui meurent simplement ?

Nicolas Sarkozy aurait fait un bide, en terme d’audience, sur Canal+, hier. Seulement 1,8 millions de téléspectateurs ! Dans la moyenne de Canal+, chaque jour à cette heure !  Vous étiez au courant qu’il passait ce soir là; moi, non.

Et ainsi va la vie, tout est sous contrôle :)

04.jpgD’accord, pas d’accord: un peu de poésie dans ce monde de brutes !

Publié dans zonE soCiété | 16 Commentaires »

A la petite semaine… – Folie passagère 222

Posté par corto74 le 21 novembre 2009

A la petite semaine... - Folie passagère 222 dans Zone meDias wikio4 Voter !

a380ek dans Zone meDiasBon, résumons-nous, quoi de neuf en Gaule, cette semaine ? L’actualité était-elle prenante, passionnante, stressante, inquiétante ? Etes-vous plus angoissé en cette fin de semaine que lundi dernier ?

Nous avons gagné, dans la triche et la douleur, le droit d’aller jouer à la baballe en Afrique du Sud l’année prochaine et avec un peu de chance Mandela pourra siffler le coup d’envoi. Parce que, à part lui, on ne voit pas grand monde pour s’atteler à la tâche.

Jean Pierre Treiber, le roi de la forêt, l’amoureux transi, le présumé coupable, s’est fait chopé bêtement, trahi par l’insouciance d’un de ses potes. Retour case Centrale pénitentiaire.

L’Europe a un nouveau président inconnu ( de vraies têtes de vainqueurs ) et une nouvelle ministre des affaires étrangères toute aussi inconnue. M’enfin, ils ont quand même obtenu un budget de fonctionnement de 25 patates d’euro.

Nicolas s’est excusé devant 700 maires d’avoir été absent au congrès des 10 000 maires de l’AMF ayant fait le déplacement. Pour une fois qu’il laissait le 1er rôle à Fillon ! 

8 pays en Europe autorisent l’adoption  par des couples du même sexe. En France, on en est encore à débattre pour savoir si un (e) célibataire, qui par bon(mal)heur serait homo, a le droit d’adopter.

Le 1er vol commercial d’Air France en A380 a amené, à bon port, 538 passagers de Paris à New York. Statistiquement, et empiriquement, on peut assurer qu’un A380 se crashera dans les années à venir. 538…

Peillon et Royal nous ont encore prouvé que la gauche était vide de sens.

H1N1, la vaccination démarre en douceur, lentement mais sûrement. Tiens, il paraît qu’il mute, le virus.

Bien mais à part tout cela ? A en croire les médias, pas grand chose d’autre à (ap-)prendre au JT.  Moi, c’est ça qui m’inquiète un brin.

le-vide-democratiqueD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans Zone meDias | 11 Commentaires »

1...345678
 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin