• Accueil
  • > Recherche : logo maximo surgelés

Résultats de votre recherche

Mohamed, Alexandre et la pub …

Posté par corto74 le 11 octobre 2010

Mohamed, Alexandre et la pub ... wikio4 Voter !

012Lue, il ya quelques jours, l’histoire de Mohamed, allez savoir pourquoi, m’a interpellé. Mohamed est étudiant et fait un stage dans une entreprise de vente de produits surgelés. Il est affecté à la vente par téléphone des dits produits. Lorsqu’il appelle un client, logiquement, il se présente:  » Bonjour, je suis Mohamed de la société Maximo « . Son boss lui explique que Mohamed, ce n’est pas « vendeur » (sic) et qu’il devrait se présenter en tant que Alexandre (sic à nouveau), cela devrait mieux passer. Refusant avec énergie ce travestissement de la vérité (triple-sic),  »sa dignité ayant été rabaissée« , il se fait remercier et porte plainte, aidé d’un avocat, pour discrimination et racisme…

Comment penser qu’un prénom puisse ne pas être vendeur ? C’est sans doute cela qui m’a interpellé. Pourrais-je être géné par un appel dont le correspondant s’annoncerait comme Mohamed, Khaled ou Djamila ? Serait-ce un frein à un éventuel acte d’achat ou une simple écoute ? Un prénom à consonance arabe peut-il manquer de séduction ? Peut-il à ce point manquer d’attractivité ou bien être garant d’un effet répulsif ? Je n’ai pas le souvenir d’avoir vécu cette péripétie forcément dérangeante mais je dois reconnaître, à bien y réfléchir, qu’il se pourrait, qu’en effet, je ne sois pas très réceptif à un Mohamed téléphonique. Question de racisme ? de xénophobie ? un manque d’habitude ?  Peu importe, à priori, il faudrait être tout à fait limité du carafon pour supposer que tel prénom soit moins vendeur, moins séduisant qu’un autre, et pourtant… Alors, depuis 3 jours, je porte une attention particulière à toutes les pubs télévisées, radios ou papiers qu’il m’est donné de voir ou d’entendre… Force est de constater que les modèles exposés, les mannequins, les vedettes-pubs, les intervenants cosmétiques et autres vendeurs de voitures, mutuelles, bonbons et autres casseroles sentent bon la France et n’interviennent jamais en se présentant comme Djamel ou Mohamed. N’est-ce pas Cerise ?

Le modèle musulman ou à consonance arabe n’aurait donc pas la côte chez nous, chez les publicistes et autres spécialistes du marketing… Il y a environ 6 millions de musulmans en France. Comment sont-ils ciblés et séduits  par les communications publicitaires ? Sont-ils tout aussi séduits par une blonde pulpeuse ou se foutent-ils comme de l’an 40 de la façon dont les pubs leur sont transmises ?

Mes connaissances en marketing font que j’ai du mal à imaginer que les pros de la pub ne se soient pas penchés sur la question; il est impensable, en la matière, de négliger 6 millions de consommateurs potentiels. Ils y ont donc obligatoirement pensé et de 3 choses l’une: soit la pub ne s’intéresse pas à la population musulmane se privant ainsi de prospects rentables, impossible; soit elle le fait par des réseaux ou des moyens dont nous n’avons pas ni l’accès ni même, peut-être, la connaissance; soit les publicistes sont racistes et/ou xénophobes et ça c’est inimaginable…  Ce qui est sûr dans cette histoire c’est que l’image du musulman n’est apparemment pas un bon vecteur en matière de communication publicitaire. Allez savoir pourquoi… T’en penses quoi, Cerise ?

Folie passagère 459.

583bbde73eb5f943d9e0f14f192c0127D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

 

 

Publié dans zonE soCiété | 22 Commentaires »

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin