Résultats de votre recherche

Le foot n’aime pas les pédés !

Posté par corto74 le 30 septembre 2010

Le foot n'aime pas les pédés ! dans ZoNe GaY wikio4 Voter !

psg_om_banderolle_homophobe dans ZoNe GaYIl y a quelques temps, un club de foot musulman de la région parisienne faisait parler de lui pour avoir refusé de jouer contre une équipe gay, le Paris Foot Gay. Cela fit du bruit, tout le monde s’est excusé, blablabla, et puis on a oublié…que dans le foot, on n’aime pas trop les PD. Et bien non, Yoann Lemaire en a fait l’amère expérience, fin Août. Le gars joue au foot dans un club amateur à Chooz, dans les Ardennes, depuis déjà quelques années. Il révèle son homosexualité à ses potes du ballon rond, c’est bien et courageux. Peu à peu, de nouveaux joueurs arrivant, l’ambiance se dégrade, Yoann est ostracisé, stigmatisé et…viré de son club. Sa licence ne lui est pas renouvelée pour , selon le président du club de Chooz (c’est fou comme il y a plein de présidents dans le foot), protéger le pauvre Yoann. Tiens donc, au foot, les joueurs qui sont homos doivent être protégés !! Passons. Les incidents homophobes dans le foot sont si nombreux que cela en devient presque une banalité.

Alors, l’affaire fait du bruit, un peu, remonte jusqu’à Paris et échoue sur le bureau de Rama Yade. Celle-ci montre les dents, secoue les Ardennes et obtient que Yoann puisse rejouer…dans un autre club, Vireux, club concurrent de Chooz. Mais, personne n’a été sanctionné pour cette preuve manifeste de non-tolérance. Et là, j’en tombe sur le cul en lisant la réaction du président (encore un) du Paris Foot Gay, Pascal Brethes:  » On aurait pu porter plainte, mais ce serait contre productif, on se ferait rire au nez par tout le football « . Qu’il est donc joli cet univers pour qu’un patron de club gay n’ose même pas porter plainte contre une décision homophobe ! La peur d’être raillé !

Qu’il est merveilleux le monde du foot, univers impitoyable dans lequel, si au cours d’un match, vous traitez un joueur de sale black, vous êtes condamnable et punissable mais totale impunité si vous traitez un joueur de pédé (authentique!). En effet, les chartes sportives, très claires concernant le racisme ou l’antisémitisme, regroupent les autres atteintes possibles dans le vocable fourre-tout de discrimination, jamais appliqué à ce jour !

Curieux monde dans lequel nous vivons où, avant certains matches, les 2 capitaines adverses lisent au micro un engagement à ne pas avoir de comportements racistes ou incorrects mais où chacun peut traiter l’autre de sale pédé en toute impunité. Pire encore, curieux monde où, faute d’éducation et de respect de l’autre, on en soit à prendre de tels engagements.

Curieux monde où il faut qu’en ce jeudi 30 septembre une réunion soit organisée au sommet de l’Etat pour essayer  de comprendre et d’analyser l’ampleur exacte du phénomène homophobe dans le foot en particulier et, accessoirement, dans le sport français !

Folie passagère 452.

homophobie-dans-le-footballD’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

Publié dans ZoNe GaY, zonE soCiété | 43 Commentaires »

Balconing… Folie passagère 424

Posté par corto74 le 14 août 2010

Balconing... Folie passagère 424 dans Zone pas cool ! wikio4 Voter !

29275_86650 dans Zone pas cool !Dans la série  » Plus con, tu meurs; la connerie humaine n’a pas de limite… » 

A chaque été, sa mode, ses tubes musicaux calibrés, ses incendies, ses bouchons, ses plages bondées, et … ses conneries. Car, nous le savons, l’être humain n’est jamais à court d’imagination pour se hisser au Panthéon universel de la connerie.

Le jeu à la mode cet été s’appelle le balconing. Les premiers cas révélés semblent s’être manifestés en Espagne et plus particulièrement à Ibiza, île bénie de la déjante estivale. Les règles du jeu sont assez simples. Il faut, les cas examinés tendent à le montrer, être plutôt jeune, entre 20 et 30 ans; ne pas avoir d’aversion saugrenue pour l’alcool, en abuser semblerait être le booster principal des participants. Ceux-ci sont en majorité des individus de sexe mâle, généralement aussi bien foutus que cons, ayant, confidences de légistes à l’appui, un QI avoisinant celui d’un serin hydrocéphale. Bien, une fois, que vous êtes chaud comme la braise à coup de vodka daubée, de whisky bon marché ou de petites pillules multicolores, vous faites péter les watts de la sono. Vous convoquez potes et potesses; ceux-ci, bienveillants et délicats seront munis d’appareils photos pour une postérité éventuelle en diffusion internétée de l’exploit imbécile. Au top départ, vous vous jetez (torse nu, c’est plus hot) de votre balcon en espérant atterrir dans la piscine ciblée 2, 3, 4 ou 5 étages plus bas! Voila, c’est tout, c’est le balconing. Les survivants deviennent des stars du net, les défunts et autres estropiés pourront compter sur la gentillesse de leurs amis pour que l’exploit soit diffusé, avec ou sans autorisation, sur Youtube ou DailyMotion.Une activité en plein essor qui ne nécessite que l’évidente présence d’une piscine dans l’hôtel que vous aurez choisi.

Sauf que ce nouveau sport extrème – qui renvoit les Jackass jouer au bac à sable - a déjà fait plus de 11 morts en Espagne et que l’intérêt semble si extraordinaire que la contagion gagne peu à peu les différentes stations balnéaires à la mode. Certains craignent même que cette nouvelle folie passagère gagne les spring breaks estudiantins aux USA. D’autres opportunistes, comme les faiseurs de la dernière pub Perrier, surfent sur le move. Tant qu’il s’agit d’inspirer et de montrer l’exemple… et 11 vraies fashion victims !

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans Zone pas cool !, zonE soCiété | 15 Commentaires »

Abus d’Europe – Folie passagère 388

Posté par corto74 le 29 juin 2010

Abus d'Europe - Folie passagère 388 wikio4 Voter !

Le_Parlement_europeen_a_StrasbourgElle commence à me chauffer sérieusement la carafe, l’Europe, celle de Bruxelles et des règlements à la con ! Parce que l’Europe de Bruxelles et de Strasbourg, elle prend soin de tout et de tous. Elle s’essaie à la régulation des marchés agricoles, financiers, boursiers et ça ne lui suffit pas. Il faut que maintenant, elle vienne s’infilter dans vos paniers quand vous ferez votre marché. Ce n’est pas nouveau, tout se doit d’être normé et calibré, estampillé « conformes aux normes européennes », tamponné « avec modération », timbré « peut nuire à la santé », marqué « CE ». Encore et toujours, l’Europe s’infiltre, s’insinue dans nos vies au nom d’une uniformisation forcée des différents marchés européens. On nivelle, on arase, on ratisse, et foin des particularismes régionaux et nationaux, l’Europe vous, nous, te surveille. Under control, elle est vigilante: pognon, monnaie, banques, agricultures, barattage du beurre, calibrage des capotes… Tout est sous contrôle d’une tour vigilante, installée à Bruxelles, à 2000km des oliviers italiens, à 1000 km des cépages bordelais, à 800 km du roblochon savoyard, à 1500km  du Tokay hongrois.

Fi de la distance, à la jumelle, le Conseil surveille vos verres et vos assiettes et grignote chaque jour un peu plus votre liberté de manger et boire ce qui fera bander vos papilles ! Dernière initiative en date, lâchement, soudainement, le Parlement s’attaque au Nutella, agent propagateur d’obésité ! Bientôt apparaîtra, si le texte est voté, une nouvelle mention sur nos étiquettes: « favorise l’obésité ». Comme si tout un chacun n’était pas suffisamment intelligent  pour savoir que l’abus de tout nuit ! Tiens, même les oeufs ont les faveurs de l’Europe. Quelques technocrates, là-bas, pensent que les oeufs, c’est au poids qu’il faudrait les vendre; fini, bientôt, les oeufs vendus par boîte de 6 ou de 12 ? Objectif: « la vente de produits d’épicerie en indiquant le prix à l’unité serait interdite, au profit des seuls prix se fondant sur le poids ». Tu te vois chez Auchan réclamer 850 grammes d’oeufs et 275 de petits pains au lait ? Ce sera sans  doute possible, un jour, au prix d’une hausse des prix, logique !

A elle toute seule, l’Europe invente donc un nouveau concept: le fondamentalisme nutritionnel !

Non, l’Europe, nous l’avons vu, si brillante à maîtriser la folie de certains marchés, c’est comme le bon vin, il faut la consommer avec modération sous peine d’indigestion.

Nutella_1234457519D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

 

Publié dans zonE soCiété | 20 Commentaires »

Apéros et Autorités – Folie passagère 353

Posté par corto74 le 15 mai 2010

Apéros et Autorités - Folie passagère 353 wikio4 Voter !

p1200129Ca y est, la mayonnaise a pris ! Les autorités s’inquiètent, dépassées qu’elles sont par l’ampleur de ces apéros festifs. Le danger semble réel, il y a eu un mort: 2,5 g d’alcool dans le sang et une soixantaine de personnes prises en charge par les secours. La mort de ce jeune est regrettable mais ne sont-ils pas, lui et les potes qui l’accompagnaient en fin de soirée, les seuls responsables de ce drame ? Si; il n’avait qu’à pas boire autant ! Et des morts, des jeunes mais pas que, par abus d’alcool, pas besoin d’attendre ces « monstrueux » apéros, il y en a eu, il y en aura d’autres. Cette mort débile vient à point nommé pour fustiger ces rassemblements, un prétexte pour monter au créneau d’une peur qui semble saisir nos politiques. Parce que, soyons honnêtes, une soixantaine de prises en charge sur 10 000 personnes à Nantes, c’est peut-être trop mais ce n’est pas non plus l’hécatombe; il n’y avait pas que de la viande saôule dans les rues de Nantes, loin de là.

Un peu comme lui, mais sur France 2, je fus scandalisé par le traitement de l’info. Séquence transfert: le danger c’est l’alcool, on fait venir un cramé du carafon qui n’arrive même plus à compter, on fait peur aux masses: L’alcool, l’alcool, l’alcool…et les jeunes. Mais le problème n’est pas nouveau, on semble le découvrir parce qu’il y a eu effet de masse. Et les bals de campagne, les raves, les boums, les soirées étudiants, les bringues entre potes, les boites de la nuit du samedi soir, les binges-parties

Alors certes, il y a aussi quelques dégâts collatéraux: un peu de casse, des détritus, une remise en ordre de l’espace public dégradé s’impose. Un peu comme après une grande braderie, un marché, une foire…une rave-party. La collectivité s’en chargera. Rien de nouveau*, les dangers sont connus. Mais comme les autorités ne peuvent strictement rien faire contre ces mouvements spontanés, pas de flyers imprimés, pas de cartons d’invitation, on transfère le problème de l’élan massif sur des dérives alcooliques de tout temps répandues…

Ce n’est pas tant, bandes d’hypocrites, et selon moi, le problème de l’alcool qui dérange dans ces apéros géants: c’est bien plus le fait qu’ils soient spontanés, incontrôlables et sans responsables désignés ( si ce n’est Le Grand Satan Facebook ). Ces manifestations échappent à la main mise de l’autorité. Encadrer, tout se doit d’être encadré et imputable. L’élu ne saurait accepter un transfert de responsabilité et endosser les dérives éventuelles, parfois malheureuses, mais inévitables de ce genre de débordements. Alors depuis l’émergence de ces déversements de hordes d’alcooliques incontrolables, les préfets, maires et autres garants de l’ordre crient au scandale. Cela doit cesser, nous devons interdire, nous devons pouvoir identifier les responsables (les coupables de quoi ?), nous devons sanctionner, nous devons juguler. Tout doit rentrer dans l’ordre. Ne sommes-nous pas élus pour vous garantir l’ordre et la sécurité ? Cela me fait penser que je n’ai pas lu ni entendu le moindre personnage politique s’intéresser aux motivations, aux pourquoi de ces apéros géants. Et si par exemple, les jeunes avaient besoin simplement, eux aussi, de temps en temps, de laisser siffler la soupape, d’évacuer un stress et un conformisme imposé ? Ne vaut-il pas mieux quelques apéros festifs qu’une manifestation d’une jeunesse exaspérée qui dégénère en combats de rue ?

Alors, comme aujourd’hui, rien ne permet aux autorités d’interdire ces apéros géants, on en vient aux menaces à peine voilées. Non, s’il vous plaît, m’sieurs dames de l’Autorité, ne vous formalisez pas, ces apéros, c’est juste une grande fête, grandeur nature, en soi, rien de bien méchant. Si ? 

D’accord, pas d’accord: atoilhonneur@voila.fr

( * photo en haut à gauche: apéro géant, palais de l’Elysée, juillet 209 )

Publié dans zonE soCiété | 41 Commentaires »

Le communisme a un sens – Folie passagère 214

Posté par corto74 le 9 novembre 2009

Le communisme a un sens - Folie passagère 214 dans Zone PolititruC wikio4 Voter !

1101815-1403958 dans Zone PolititruC“Le communisme, 20 ans après, a toujours un sens. Ce n’est pas une pratique du pouvoir, mais un mouvement libérateur, une société de mise en commun, où chacun est reconnu à sa valeur”. Hugo Vandamme, élu communiste au conseil municipal de Lille.

Lorsque je tombe sur une citation qui en vaut la peine ou qui m’interpelle, hop, je la colle direct dans mon bric-à-brac. Mais celle-là, repérée chez le Chafouin, décemment, je ne pouvais pas. Elle m’hilarise car dénuée de bon sens. En premier lieu, je me suis dit, il y a quand même de drôle de lascards à Lille pour voter pour un mec proférant pareilles sornettes. Ensuite, j’ai pensé que ce monsieur ne devait pas reluquer bien plus loin que le bout de son nez: N’a-t-il point vu que depuis 20 ans, le communisme et ses représentations, régresse partout y compris en France. Le PCF n’est plus aujourd’hui que l’ombre de son ombre, la CGT luit encore faiblement. Un « mouvement libérateur » pour 5% des votants en France, effectivement celà laisse songeur. Mais Mr Vandamme pretend, non sans rire, que le communisme a « toujours un sens »; Quel sens ? Celui de la chute dans la représentativité nationale, celui de la chute, les uns après les autres, des régimes se revendiquant communistes, ou bien le sens des pays où il fait bon vivre comme La Birmanie, la Corée du Nord, Cuba… Régimes communistes, c’est eux qui le proclament, pas moi.

« Ce n’est pas une pratique du pouvoir », démocratique, ça, nous l’avions compris depuis 1917.

« Un mouvement libérateur », le communisme ! Oui, j’en parlerai à la Sainte Vierge ou bien aux millions de nord-coréens qui se poilent chaque jour tellement ils se vautrent dans le luxe et l’opulence… Libérateur, oui, pour une petite caste de dominants-profiteurs-enrichis. « Ou chacun est reconnu a sa valeur », à la juste valeur de ce qu’il peut, par obligation, donner à une petite minorité de despotes.

Le communisme a toujours un sens, dites-vous Mr Vandamme, il fa falloir me refiler un GPS costaud parce que ni moi, ni mon Tomtom, avons trouvé la bonne direction. Bien à vous , Camarade !

lenin3bD’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

Publié dans Zone PolititruC | 18 Commentaires »

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin