• Accueil
  • > Recherche : vieux fauteuil

Résultats de votre recherche

Solitude – La redif’ du dimanche (3)

Posté par corto74 le 8 novembre 2009

Solitude - La redif' du dimanche (3) dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

david-winston-solitude dans zoNe à  mOiLa solitude ne s’achète pas, elle te tombe comme ça sur le coin de la tronche sans être prêt pour l’assumer. Promène toi dans la ville et vois combien nous sommes seuls. Va dans un sauna et regarde les illusions d’amour engagées, les corps s’entremêlent, c’est tout. Et à bon compte tu crois aimer, donner. Elle commence, la solitude, lorsque tu te regardes, seul, dans un miroir, perdu à contempler un corps que tu aimes, que tu n’aimes pas, gracieux, disgracieux, peu importe, tu ne partages cette image qu’avec toi-même. L’eau coule et la vie file, au début, tu ne vois pas l’isolement dans lequel tu t’enfermes. Mais peu à peu, elle te tient, tu n’y prêtes pas attention. Un beau jour, tu t’assois sur le balcon, tu fumes ta clope dans un vieux fauteuil défoncé, défoncé par l’enfilade de journées passées à fumer sans réaliser que cela fait des mois, que sur le même fauteuil, seul, tu fumes. Et pourtant, tu aimes ou a aimé, tu aimes encore, moi, lui, elle… tu ne l’as pas dit, tu n’as pas osé, tu n’as pas bousculé tes vieux démons et tes incertitudes. Ta musique n’est plus faite que de tes silences et de tes soupirs. Al Jarreau, Stan Getz, Gilberto Gil vont se disperser remplacés par des regrets et de vagues souvenirs de mélodies somptueuses et de chemins de lune complices.

Non, la solitude se brade, s’évacue, s’ignore. Tu la jettes ou elle te bouffe. Tu la fuis, la combats, elle ne te vaut pas, tu vaux bien mieux puisque je t’aime, il t’aime, elle t’aime. Contemple ce corps que tu ne peux qu’aimer. Vend ce vieux fauteuil, respire en musique, chante face au miroir. Tu n’es pas seul, nous sommes au moins deux…

Folie passagère 147 du 20 juillet 2009

seul1 D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr/

Publié dans zoNe à  mOi | 5 Commentaires »

Solitude – Folie passagère 147

Posté par corto74 le 20 juillet 2009

Solitude - Folie passagère 147 dans zoNe à  mOi wikio4 Voter !

v2f74y3t dans zoNe à  mOi- La solitude ne s’achète pas, elle te tombe comme ça sur le coin de la tronche sans être prêt pour l’assumer. Promène toi dans la ville et vois combien nous sommes seuls. Va dans un sauna et regarde les illusions d’amour engagées, les corps s’entremêlent, c’est tout. Et à bon compte tu crois aimer, donner. Elle commence, la solitude, lorsque tu te regardes, seul, dans un miroir, perdu à contempler un corps que tu aimes, que tu n’aimes pas, gracieux, disgracieux, peu importe, tu ne partages cette image qu’avec toi-même. L’eau coule et la vie file, au début, tu ne vois pas l’isolement dans lequel tu t’enfermes. Mais peu à peu, elle te tient, tu n’y prêtes pas attention. Un beau jour, tu t’assois sur le balcon, tu fumes ta clope dans un vieux fauteuil défoncé, défoncé par l’enfilade de journées passées à fumer sans réaliser que cela fait des mois, que sur le même fauteuil, seul, tu fumes. Et pourtant, tu aimes ou a aimé, tu aimes encore, moi, lui, elle… tu ne l’a pas dit, tu n’a pas osé, tu n’a pas bousculé tes vieux démons et tes incertitudes. Ta musique n’est plus faite que de tes silences et de tes soupirs. Al Jarreau, Stan Getz, Gilberto Gil vont se disperser remplacés par des regrets et de vagues souvenirs de mélodies somptueuses et de chemins de lune complices.

Non, la solitude se brade, s’évacue, s’ignore. Tu la jette ou elle te bouffe. Tu la fuis, la combats, elle ne te vaut pas, tu vaux bien mieux puisque je t’aime, il t’aime, elle t’aime. Contemples ce corps que tu ne peux qu’aimer. Vends ce vieux fauteuil, respires en musique, chante face au miroir. Tu n’es pas seul, nous sommes au moins deux…

                                    114.jpg

D’accord, pas d’accord: http://corto74.unblog.fr

 

Publié dans zoNe à  mOi | Pas de Commentaires »

 

weekend |
blogprotectionanimale |
NATURALITE SAUVAGE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jerome2008
| AHL EL KSAR
| pachasirdarlin